background preloader

Rapport

Facebook Twitter

Les rapports - Haut Comité Pour le Logement des Personnes Défavorisées. L'hébergement des sans-domicile en 2012 - Des modes d'hébergement différents selon les structures familiales. Imprimer la page Des modes d’hébergement différents selon les situations familiales Françoise Yaouancq, Alexandre Lebrère, Maryse Marpsat, Virginie Régnier (Insee) Stéphane Legleye, Martine Quaglia (Ined) Résumé Début 2012, 103 000 adultes ont utilisé au moins une fois les services d’hébergement ou de restauration dans les agglomérations de 20 000 habitants ou plus. Parmi les adultes francophones sans domicile dans les agglomérations de 20 000 habitants ou plus, près de la moitié étaient en hébergement collectif, un tiers dans un logement payé par une association, un sur dix à l’hôtel et un sur dix étaient sans abri.

Près de deux sans-domicile sur cinq sont des femmes. Sommaire Encadrés Publication Le nombre de sans-domicile a progressé de 50 % entre 2001 et 2012 Au cours d’une semaine de collecte, 103 000 adultes ont utilisé ces services. Le nombre de sans-domicile en 2012 n’est pas directement comparable à celui de l’enquête Sans-domicile de 2001. Retour au sommaire Encadrés. Enfants en situation de rue en France - Mipes. Enfants en situation de rue en France Recherche intitulée « Les actions pour les enfants en situation de rue en France, Logiques d’action, professionnalisations et innovations ». Cette recherche s’inscrit dans le cadre de l’appel d’offres thématique 2009 de l’Observatoire National de l’Enfant en Danger (ONED), intitulé « Les actions psycho-socio-éducatives en protection de l’enfance conduites en milieu ouvert ou ordinaire ». Elle concerne l’émergence de pratiques professionnelles ou bénévoles/militantes qui s’adressent à des enfants qui ne fréquentent pas assidument le foyer parental, l’école, les structures parascolaires et les divers dispositifs de protection de l’enfance, en danger, en risque de danger ou dans le cadre d’une prévention générale des risques.

Par commodité, le choix a été fait de nommer ces publics « enfants en situation de rue (ESR) ». Le fait que enfants sont le plus souvent non accompagnés par des adultes, Synthèse ONED-CERA. Territoires.gouv.fr/IMG/pdf/c1112005.pdf. Observatoire des inégalités. 5 juin 2012 - Les quinze dernières années ont été marquées par une hausse des prix de l’immobilier largement déconnectée de l’évolution des revenus des ménages. Une analyse du Crédoc. Entre 1996 et 2011, les prix des logements anciens ont été multipliés par 2,5 et les loyers par 1,6, tandis que le revenu était multiplié par 1,5. Les travaux menés par le CRÉDOC montrent qu’au-delà des vacances, des loisirs et de la culture, les dépenses de logement empiètent sur des postes moins attendus comme le transport, l’équipement du foyer ou même l’alimentation et la santé. Les familles avec enfants, notamment les familles nombreuses et monoparentales, sont particulièrement touchées : leur « surface de vie » stagne ou diminue alors que celle des ménages sans enfant augmente.

Un logement confortable à un coût raisonnable pour tous Les Français réaffirment à intervalle régulier leur désir d’être un jour propriétaire. Le choix de devenir propriétaire ou rester locataire n’en est plus vraiment un. Www.habiter-autrement.org/10.autres/contributions-10/Hebergement-durgence-personnes-en-danger.pdf.  4221 - Rapport d'information de Mme Danièle Hoffman-Rispal et M. Arnaud Richard déposé en application de l'article 146-3 du règlement, par le comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques sur l'évaluation de la politique de l'hébergement d'

Enregistré à la Présidence de l'Assemblée nationale le 26 janvier 2012. par le COMITÉ D’ÉVALUATION ET DE CONTRÔLE DES POLITIQUES PUBLIQUES sur l’évaluation de la politique de l’hébergement d’urgence et présenté PAR Mme Danièle HOFFMAN-RISPAL et M. Arnaud RICHARD Députés. 1.– Les capacités d’accueil ont sensiblement augmenté sur la période 2004-2010 19 2.– La hausse des capacités a notamment concerné l’urgence alors qu’elle devait avant tout concerner le logement adapté 20 3.– La qualité de certains centres d’hébergement a été améliorée grâce au Plan de relance de l’économie 21 4.– L’augmentation des capacités a été rendue possible grâce à un effort budgétaire substantiel au titre du budget de l’État 21 1.– Le nombre des personnes sans domicile a peut-être doublé au cours des années 2000, maintenant un sous-dimensionnement important de l’offre 22 2.– Les informations statistiques disponibles, très lacunaires, ne permettent pas de quantifier et qualifier précisément ce sous-dimensionnement 23 1.

Www.igas.gouv.fr/IMG/pdf/RM2012-019P_SIAO.pdf. Le site de l'Observatoire du Samusocial de Paris. 20e Rapport sur l'État du Mal-Logement en France 2015. La Fondation Abbé Pierre publie cette année son 20e rapport sur « L’État du mal-logement en France ». 20 ans après, elle ne s’imaginait pas devoir dresser un aussi dur constat de la situation actuelle. Une occasion de s’interroger sur les blocages structurels, sociaux ou idéologiques, qui produisent aujourd’hui une situation toujours aussi pénible pour plusieurs millions de nos concitoyens, dont plus de 3,5 millions sont mal logés ou même en errance... Aujourd’hui, la crise du logement est toujours aussi criante. Et, malgré des intentions politiques qui prêtaient à l’optimisme, certaines des avancées sociales annoncées ont eu bien du mal à se concrétiser quand elles n’ont pas été détricotées en chemin... alors même qu’elles bénéficiaient d’un soutien politique, d’un mandat électoral clair et d’un réel relais dans l’opinion.

Pourquoi cette résistance ? TÉLÉCHARGEZ LE 20e RAPPORT SUR L'ÉTAT DU MAL-LOGEMENT EN FRANCE 2015.