background preloader

Rapport Meadows

Facebook Twitter

Limits to Growth (1972) The_Limits_To_Growth-DH_Meadows_DL-Meadows-Jorgan_Randers_William_BehrensIII-205pgs-1972-POL.sml. Le mot « décroissance », un « suicide politique » pour Dennis Meadows. A l’heure où la planète a rendez-vous à Rio pour parler d’« économie verte », la voix de Dennis Meadows mérite d’être écoutée.

Le mot « décroissance », un « suicide politique » pour Dennis Meadows

Environnementaliste américain, il était chercheur au MIT (Massachusetts Institute of Technology) et âgé de seulement 30 ans lorsqu’il a publié, avec ses collègues, en 1972, le rapport sur « Les Limites de la croissance », à la demande du Club de Rome. Modèle complexe L’équipe du MIT a modélisé un système très complexe, à savoir l’humanité. Parmi les dizaines de variables : la population globale, la superficie cultivable par individu, les ressources naturelles restantes, le quota alimentaire par personne, la production industrielle par tête, le capital industriel global, le niveau de pollution. Ils définissent ainsi l’empreinte écologique de l’humanité par rapport à la capacité de charge de la Terre. Au beau milieu des Trente Glorieuses, ce texte devenu un best-seller créa un choc dans le monde développé. Vous conseillez aux gens de ne pas aller à Rio ? «Le scénario de l’effondrement l’emporte»

MEADOWS Donella, RANDERS Jorgen et MEADOWS Dennis, 2004, Limits to Growth. The 30-Year Update, Chelsea Green Publishing, 338 p. 1Lors de sa parution en 1972, le rapport du Club de Rome (dit Rapport Meadows et intitulé Limits to Growth ou Halte à la croissance ?)

MEADOWS Donella, RANDERS Jorgen et MEADOWS Dennis, 2004, Limits to Growth. The 30-Year Update, Chelsea Green Publishing, 338 p.

Avait connu un certain retentissement. En 1992, il avait fait l’objet d’une première mise à jour, intitulée Beyond the Limits. Enfin, en 2004 paraissait une seconde mise à jour qui, jusqu’ici, n’a pas été traduite en français : Limits to Growth. The 30-Year Update. 2Les auteurs ont jugé cette mise à jour nécessaire pour deux raisons : d’une part, pour faire le point sur les scénarios élaborés en 1972 et sur leur degré de conformité à la réalité, et d’autre part pour souligner la gravité de la situation actuelle. Exploring the physical limits to economic growth. Jørgen Randers. Jørgen Randers Jørgen Randers (born 1945) is a Norwegian academic, professor of climate strategy at the BI Norwegian Business School, and practitioner in the field of future studies.

Jørgen Randers

Life and career[edit] Randers received an undergraduate degree at the University of Oslo in 1968, and a PhD at the MIT Sloan School of Management in 1973. Dennis Meadows « La croissance mondiale va s'arrêter » Article paru dans l'édition du Monde du 26.05.12 Nous reprenons ici en y ajoutant quelques commentaires les propos de Dennis Meadows, rapportés par Le Monde.

Dennis Meadows « La croissance mondiale va s'arrêter »

Automates Intelligents Quarante ans après son rapport au Club de Rome, Dennis Meadows réaffirme les limites à l'expansion économique En mars 1972, répondant à une commande d'un think tank basé à Zurich (Suisse) - le Club de Rome -, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) publiaient The Limits to Growth, un rapport modélisant les conséquences possibles du maintien de la croissance économique sur le long terme. Dix ans après sa création, l'ASPO confirme le pic pétrolier. Les faits semblent donner raison à l'Association d'étude du pic pétrolier.

Dix ans après sa création, l'ASPO confirme le pic pétrolier

La production annuelle de pétrole conventionnel a amorcé une décrue depuis 2006, tandis que le baril est à plus de 100 $ en continu depuis un an, situation sans précédent. En ouverture de la conférence de l'ASPO à Vienne (Autriche), le 30 mai, son président, Kjell Aleklett, professeur de physique à l'université d'Uppsala en Suède, en appelle à "déployer un matelas d'amortissage", car l'atterrissage risque d'être plus brutal que ce qu'annoncent les économistes : "Les lois de la physique sont plus fortes que les lois de l'économie".

La décroissance, poil à gratter de l’écologie radicale ? Depuis une dizaine d’années, le terme de décroissance a fait son apparition à une grande échelle, et est au cœur de nombreux débats de l’écologie politique.

La décroissance, poil à gratter de l’écologie radicale ?

Le succès du terme, ainsi que les limites, mais aussi les apports, des mouvements s’en revendiquant doivent être une source permanente d’interrogation quant à la pertinence d’une écologie radicale ou d’un projet écosocialist Les origines de la décroissance sont à chercher en amont de la décennie passée. Parmi les éléments fondateurs communs à la mouvance décroissante, le rapport du club de Rome de 1972, dit rapport Meadows et intitulé Halte à la croissance ? 1, introduit l’idée de croissance zéro, éveillant la conscience quant au caractère intenable pour le maintien des écosystèmes d’une croissance économique illimitée. O L’économisme peut être l’autre nom de la marchandisation, qui effectivement envahit de plus en plus rapidement toutes les sphères, tous les temps et tous les espaces des activités humaines. Vincent Gay 1. Livre Les limites à la croissance - D. Meadows, D. Meadows, J. Randers - Dans un monde fini - Le rapport Meadows, 30 ans après.

Les limites de la croissance : le Rapport Meadows francisé. Le 24 mai prochain sortira en librairie la dernière version du Rapport Meadows - en français -, montrant notamment comment 4 jeunes scientifiques du MIT vont pour la première fois, établir les conséquences "dramatiques" sur le plan écologique d’une croissance économique et démographique exponentielle dans un monde fini.

Les limites de la croissance : le Rapport Meadows francisé

Le rapport intitulé The Limits to Growth (’Les limites à la croissance’) a été commandé en 1972 par le Club de Rome. A cette époque, la problématique centrale de leur livre était : « Comment ralentir la croissance » ; Aujourd’hui, l’enjeu pourrait se résumer à : « Comment procéder pour revenir dans les limites de la planète ». L’analyse des chercheurs repose sur le modèle « World3 », qui permet une simulation informatique des interactions entre population, croissance industrielle, production alimentaire et limites des écosystèmes terrestres. Pour lire la suite de l’article Les articles signalés ici procèdent du choix de la Rédaction. Les Limites à la croissance (dans un monde fini) Leur analyse repose sur le modèle « World3 », qui permet une simulation informatique des interactions entre population, croissance industrielle, production alimentaire et limites des écosystèmes terrestres.

Les Limites à la croissance (dans un monde fini)

Nous sommes avant la première crise pétrolière de 1973, et pour beaucoup d’esprits, la croissance économique est un fait durable, qui ne saurait être discuté : en 2004, quand les auteurs reprennent leur analyse et l’enrichissent de données accumulées durant trois décennies d’expansion sans limites, l’impact destructeur des activités humaines sur les processus naturels les conforte définitivement dans leur raisonnement. En 1972, la problématique centrale de leur livre était : « comment ralentir la croissance » ; désormais, l’enjeu est : « comment procéder pour revenir dans les limites de la planète ».

Les limites de la croissance : le Rapport Meadows francisé > Environnement. Le 24 mai prochain sortira en librairie la dernière version du Rapport Meadows - en français -, montrant notamment comment 4 jeunes scientifiques du MIT vont pour la première fois, établir les conséquences "dramatiques" sur le plan écologique d'une croissance économique et démographique exponentielle dans un monde fini.

Les limites de la croissance : le Rapport Meadows francisé > Environnement

» Apocalypse 2.0, le retour de la vengeance. Tribune libre Souvenez-vous, c’était en 1972.

» Apocalypse 2.0, le retour de la vengeance

Donnella Meadows, Jorgen Randers et Dennis Meadows, trois analystes du Massachussetts Institute of Technonoly soutenus par le Club de Rome publiaient The Limits to Growth (Halte à la croissance ? En français), probablement l’étude néo-malthusienne la plus célèbre de tous les temps. Apocalypse 2.0, le retour de la vengeance « antidoxe. Souvenez-vous, c’était en 1972. Donnella Meadows, Jorgen Randers et Dennis Meadows, trois analystes du Massachussetts Institute of Technonoly soutenus par le Club de Rome publiaient The Limits to Growth (Halte à la croissance ? En français), probablement l’étude néo-malthusienne la plus célèbre de tous les temps. The Limits to Growth, c’était l’Apocalypse 1.0 : si rien n’était fait pour contrôler la croissance de la population mondiale (3,8 milliards d’individus à l’époque), nous allions bientôt assister a une gigantesque catastrophe économique, écologique et humaine ; les terres cultivables viendraient à manquer, les ressources naturelles seraient épuisées et la pollution rendrait toute vie sur terre pratiquement impossible.

Retour sur Apocalypse 1.0 Or, nous expliquent les auteurs du rapport, ne serait-ce que parce que la population mondiale augmente, il est tout à fait ridicule d’imaginer que nous puissions nous satisfaire de 18,8 milliards de barils indéfiniment. Et maintenant ? "La croissance mondiale va s'arrêter". Quarante ans après son rapport au Club de Rome, Dennis Meadows réaffirme les limites de l’expansion économique. La croissance mondiale va s'arrêter... : Métapo infos. 1972-2012 : le Club de Rome confirme la date de la catastrophe. Il y a quelques semaines, le Club de Rome célébrait le quarantième anniversaire de son célèbre rapport (surnommé «Halte à la croissance?»)

, dit aussi Rapport Meadows, du nom de son principal rédacteur. Ce rapport avait été présenté au public le 1er mars 1972, à partir d’une commande faite par le même Club de Rome (créé en 1968) au Massachusetts Institute of Technology (MIT) en 1970. Cette célébration a donné lieu à un symposium le 1er mars 2012, dont les conclusions sont présentées sur le site du Club de Rome. 40 ans plus tard, Dennis Meadows toujours convaincu des limites de la croissance - Flash actualité - Economie - 25/05. Dennis Meadows: la nature va se charger de mettre fin à la croissance. Revue de web: coauteur du rapport du Club de Rome de 1972 sur les limites à la croissance, ce physicien estime que nous allons vers un effondrement de l’expansion économique, et des changements importants dans les 20 à 30 ans.

Dennis Meadows (2004) En 1972, des chercheurs du MIT publiaient «The Limits to Growth» («Les limites à la croissance», ou « Halte à la croissance? »), un rapport commandé par un think-tank, le Club de Rome, sur les limites des ressources naturelles et de l’environnement à la croissance économique. Une nouvelle édition en français de ce texte qui fit alors beaucoup de bruit ressort (éditions Rue de l’échiquier), et à cette occasion un de ses principaux auteurs, le physicien Dennis Meadows, est interviewé, par Le Monde et par Terra Eco. « L’énergie a une très grande influence. Dennis Meadows : « Nous n'avons pas mis fin à la croissance, la nature va s'en charger » En 1972, dans un rapport commandé par le Club de Rome, des chercheurs de l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) publient un rapport intitulé « Les limites de la croissance ».

Leur idée est simple : la croissance infinie dans un monde aux ressources limitées est impossible. Le 25 mai 2012, Dennis Meadows était l'invité éco d'Emmanuel Kessler sur LCI. Requiem pour la croissance, Croissance verte. Qu'y avait-t-il donc dans le fameux "Rapport du Club de Rome" ? Documentation > Divers énergie > Divers > Qu'y avait-t-il donc dans le fameux "Rapport du Club de Rome" ? Trente ans de perdus - 1. Trente ans de perdus ! La malédiction de Cassandre. Ci dessous la traduction d'un texte de Ugo Bardi sur la manière dont l’étude "Limits to Growth" connue en français sous le nom "Rapport du club de Rome" a été diabolisée depuis sa parution en 1972.

L’histoire de Cassandre est très ancienne : sa malédiction était qu'elle dirait toujours dire la vérité et qu’elle ne serait jamais cru. Mais c'est aussi une histoire très moderne et, peut-être que la quintessence des Cassandres de notre époque serait le groupe de scientifiques qui ont préparé et publié en 1972 le livre intitulé "The Limits to Growth". Avec ses scénarios d'effondrement de civilisation, le livre a choqué le monde peut-être plus que Cassandre n’avait choqué ses compatriotes les citoyens de Troie quand elle avait prédit la chute de leur ville aux Achéens. Cassandra's curse: how "The Limits to Growth" was demonized. The first book of the "The Limits to Growth" series was published in 1972 by a group of researchers of the Massachusetts Institute of Technology: Dennis Meadows, Donella Meadows, Jorgen Randers and William Behrens III. The book reported the results of a study commissioned by a group of intellectuals who had formed the "Club of Rome" a few years before.

It examined the evolution of the whole world's economy by means of a mathematical model based on "system dynamics", a method that had been developed earlier on by Jay W. Forrester. Using computers, a novelty for the time, the LTG world model could keep track of a large number of variables and of their interactions as the system changed with time. CDR2 - Rapport Meadows - Club de Rome - mise à jour 2002.