background preloader

Rapport entre medias

Facebook Twitter

Le baromètre « Confiance dans les médias » ou l’arroseur arrosé. Il est paradoxal de constater que ce sont les journaux et les journalistes qui, parmi les médias, devraient être les plus critiques à l’égard des enquêtes d’opinion par sondage qui en sont non seulement les initiateurs et les propagandistes involontaires mais également, parfois, les principales victimes.

Le baromètre « Confiance dans les médias » ou l’arroseur arrosé

Si l’on n’estimait pas que le journalisme est une activité beaucoup trop sérieuse pour ne pas se sentir obligé de le défendre, y compris contre lui-même, on serait presque en droit de se réjouir de le voir, pour une fois, s’infliger en toute inconscience, par le biais des sondages qu’il commande lui-même sur lui-même, le traitement qu’il inflige ordinairement aux autres, et en premier lieu au monde politique mais aussi au monde culturel, en convoquant en permanence dans leurs colonnes, les sondages. L’invention du baromètre « crédibilité des médias » Questions et réponses : le grand détournement Transmuter la quantité en qualité Patrick Champagne. Information, médias et internet. La revue Cahiers français Dossiers de synthèses sur l'économie, les institutions et la société.

Information, médias et internet

Une conception pédagogique qui privilégie la synthèse des connaissances, et offre une pluralité d'approches et l'intervention de nombreux spécialistes. Société, économie, débat public La revue des Cahiers français aborde les grands sujets qui nourrissent le débat public. Le dossier une dizaine d’articles sur différentes facettes d’une question qui fait débatl’analyse des meilleurs spécialistes en sciences humainesune approche pédagogique conjuguant schéma, graphiques et encadrés explicatifsle regard critique du dessinateur.

La profonde méfiance des Français à l’égard des journalistes et des médias. Bien qu’ils les consomment très largement, surtout la télévision, les Français se montrent très critiques à l’égard des médias et leur accordent une confiance très limitée.

La profonde méfiance des Français à l’égard des journalistes et des médias

Deux aspects nourrissent notamment la défiance des citoyens envers les journalistes. D’une part, ces derniers leur apparaissent déconnectés de la vie réelle et, d’autre part, leur indépendance est très largement mise en doute. Seul un peu moins d’un Français sur quatre déclare faire confiance aux médias Seuls 23% des Français déclarent faire confiance aux médias. La suspicion à l’égard des journalistes est donc particulièrement élevée : 77% ne leur accordent pas leur confiance. La confiance accordée aux médias est particulièrement faible aux extrêmes de l’échiquier politique : seuls 17% des sympathisants du Front national et 16% de ceux du Front de gauche déclarent leur faire confiance (35% des sympathisants du PS, 30% de ceux du MoDem et 23% de ceux de l’UMP). 2015.01.29 baromedias. Baromètre 2015 de confiance des Français dans les médias. DSH 2014/2015 : Premières Tendances – Actualités générales – Toutes les actualités – Actualités.

DSH 2014/2015 : Premières Tendances – Actualités générales – Toutes les actualités – Actualités. Usages des médias : quelles évolutions ? Usages des médias : quelles évolutions ?

Usages des médias : quelles évolutions ?

4èmes Rencontres de l'UDECAM : Bruno Chetaille, Président de Médiamétrie, retrace les évolutions significatives, sur ces 10 dernières années, des comportements du public liées à la multiplication des écrans au sein des foyers français. Retrouvez les faits marquants en quelques chiffres-clés illustrant la dynamique de ces évolutions et l'arrivée de la "nouvelle génération". Les Français et l’information : fidèles à la télévision. Les Français et l’information. Les Français sont-ils de plus en plus informés ?

Les Français et l’information

Oui ! Le sont-ils de mieux en mieux ? Non ! Notre sondage Odoxa pour Trooclick montre que, face à l’info, les Français ne savent plus trop où donner de la tête… 85% des Français estiment qu’ils disposent « de plus en plus d’informations » Pas de doute, les Français se sentent « plus » informés qu’il y a dix ans : 85% d’entre eux estiment qu’ils disposent de plus en plus d’informations sur l’actualité. Et pourtant les Français ne se sentent pas mieux informés Seule une minorité des Français estime qu’elle est de plus en plus en plus approfondie (45% contre 55% qui pensent le contraire), de plus en plus intéressante (41% contre 59%), de mieux en mieux hiérarchisée en fonction de l’importance du sujet (36% contre 64%) et, enfin, le talon d’Achille, la solidité de l’information, seuls 29% des Français (contre 71%) considèrent que l’information est de mieux en mieux vérifiée.

L'Observatoire en Images – L'observatoire.