background preloader

Comportements addictifs liés à l'usage du numérique

Facebook Twitter

POFESSIONNELS ET INSTITUTIONS. Assemblée générale. Compte rendu de réunion de l'office parlementaires d'évaluation des choix scientifiques et technologiques. Présidence de M.

Compte rendu de réunion de l'office parlementaires d'évaluation des choix scientifiques et technologiques

Bruno Sido, sénateur, Président et de M. Jean-Yves Le Déaut, député Premier vice-président Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques Jeudi 21 février 2013 Présidence de M. La séance est ouverte à 14 h 30 - Audition publique, ouverte à la presse, sur le risque numérique Première table ronde : la sûreté numérique dans la gestion courante Présidence de M. M. le président Bruno Sido. Comme un certain nombre d’entre nous, j’ai grandi dans une société sans ordinateur. C’est une banalité de pointer l’ampleur des progrès accomplis depuis, mais j’ai la conviction que la numérisation de la société en est au stade où, comme le nénuphar, elle ne remplit que la dixième partie du bassin, avant d’en occuper la moitié demain et la totalité après-demain.

L’aviation civile est un bon exemple de cette progression car elle emploie des logiciels dits critiques, c’est-à-dire qui ne doivent pas connaître de défaillance. M. L’autre remède, c’est l’éducation. M. M. Sénat. Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? Allez au contenu, Allez à la navigation 12 mars 2017 Recherche Recherche avancée Travaux parlementaires > Rapports > Rapports d'information Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ?

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ?

Repères ? 22 octobre 2008 : Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? Commander ce document Rapport d'information n° 46 (2008-2009) de M. Synthèse du rapport (97 Koctets) Disponible en une seule page HTML (535 Koctets) Disponible au format Acrobat (728 Koctets) Page suivante Page suivante A lire aussi. Point de vue médical. T_2009_STEINER_REGIS. Définition cyberdépendance. Dépendance à Internet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance à Internet (également nommée cyberdépendance cyberaddiction. Internet et addiction.

Fédération des addictions comportementales. Institut Fédératif des Addictions Comportementales. Point de vue d'un psychanalyste et blogger. Psy et Geek ;-) Dépendance ? — Enseigner avec le numérique. Dépendance aux jeux vidéo : les signes à surveiller « Les nouvelles addictions : tel était le thème de la séance hebdomadaire de l'Académie de médecine qui s'est tenue mardi avec, notamment, la question de l'addiction des jeunes aux jeux vidéo.

Dépendance ? — Enseigner avec le numérique

Or sur ce thème, Marie-France le Heuzey, pédopsychiatre à l'hôpital Robert-Debré à Paris, se veut à la fois vigilante et rassurante. Vigilante, car il existe effectivement des cas de jeunes qui se font happer par le jeu [...] «Il faut bien sûr regarder le nombre d'heures que l'enfant passe à jouer, mais il est difficile de déterminer un seuil exact», poursuit le médecin. Ce sont plutôt les conséquences qu'il faut regarder: «Lorsque l'enfant décroche de la vie familiale ou scolaire, qu'il ne veut plus se lever le matin, qu'il abandonne ses activités sportives… Ce sont autant de signes d'alerte», explique le médecin. » Figaro.fr, 22/01/ Internet actu, 23/03/ espace-citoyen.be, 1012/ Canoe.com 26/11/ C’est grave docteur ?

Les Infos du net, 17/01/ Wikipé. L'addiction à internet, un mal moderne. La dépendance à internet touche de plus en plus de monde.

L'addiction à internet, un mal moderne

C'est ce que révèle une étude allemande. Mais cette dépendance est-elle, comme certains l'entendent, une maladie mentale ? Et se traite-t-elle comme n'importe quelle addiction? Une étude commandée par le ministère de la Santé allemand, parue le 26 septembre, révèle que plus d'un demi-million d'Allemands seraient dépendants à internet. Un mal qui se traduit, selon les chercheurs, par une consommation moyenne de quatre heures du média internet chaque jour. Misère de notre addiction numérique. Les Etats et les grandes entreprises devraient faire preuve d'une vertu surnaturelle pour ne pas être tentés de tirer profit du fait que nous vivons dans une société où tout est enregistré LE MONDE | • Mis à jour le | Groupe Marcuse Comment combattre la tyrannie de la surveillance?

Misère de notre addiction numérique

L'affaire Snowden, du nom de l'ex-consultant pour l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA) à l'origine des fuites sur le programme de surveillance électronique, a révélé l'ampleur du contrôle des citoyens du monde entier. Que faire face à ce phénomène? La cascade de « révélations » sur les programmes de surveillance électronique, déclenchée par Edward Snowden au mois de juillet, continue. Les opinions publiques, qu'ils appellent à se soulever en défense de ces droits, semblent, elles, largement indifférentes.

Dans cette affaire, ceux qui ne s'émeuvent point font preuve de plus de cohérence et de mémoire que ceux qui se montrent surpris et choqués. Le Nouvel Observateur. Nos enfants, ces mut@nts.