background preloader

Energies renouvelables

Facebook Twitter

Énergies renouvelables : où en est la France ? Mercredi 14 octobre 2015 à 14h35 par Frédéric Fontaine Un parc éolien et un parc photovoltaïque.

Énergies renouvelables : où en est la France ?

Dans 6 semaines, la France accueille la COP 21, une conférence mondiale très importante pour limiter le dérèglement climatique. L'une des solutions est d'utiliser de plus en plus d'énergies renouvelables comme le soleil, l'eau ou le vent. La France est-elle en avance ou en retard dans ce domaine ? Géothermie Perspectives. Energies Renouvelables. Qu'est-ce que la géothermie ? Depuis l'aube de l'humanité, l'homme a toujours su tirer parti de cette énergie dont geysers, sources chaudes et éruptions volcaniques lui manifestaient l'existence.

Qu'est-ce que la géothermie ?

Mais la découverte d'énergies plus facilement mobilisables (charbon, pétrole) n'a guère encouragé son développement. Aujourd'hui, la donne change. L'épuisement programmé des réserves d'énergies fossiles, la nécessité de préserver l'environnement et le réchauffement climatique dû à l'effet de serre imposent de faire toute leur place aux énergies renouvelables. La géothermie est de celles-ci. Schéma de géothermie haute énergie. La chaleur de la terre provient de la désintégration d'éléments radioactifs présents dans les roches et du noyau terrestre qui génèrent un flux de chaleur vers la surface. Certaines formations géologiques du sous-sol recèlent naturellement des aquifères dont les eaux (et/ou la vapeur selon les conditions de température et de pression) sont le vecteur de l'énergie thermique. 5 familles énergies renouvelables.

Fournies par le soleil, le vent, la chaleur de la terre, les chutes d’eau, les marées ou encore la croissance des végétaux, les énergies renouvelables n’engendrent pas ou peu de déchets ou d’émissions polluantes.

5 familles énergies renouvelables

Elles participent à la lutte contre l’effet de serre et les rejets de CO2 dans l’atmosphère, facilitent la gestion raisonnée des ressources locales, génèrent des emplois. Le solaire (solaire photovoltaïque, solaire thermique), l’hydroélectricité, l’éolien, la biomasse, la géothermie sont des énergies flux inépuisables par rapport aux « énergies stock » tirées des gisements de combustibles fossiles en voie de raréfaction : pétrole, charbon, lignite, gaz naturel. Entrez dans l’univers des énergies renouvelables : Quelles sources d’énergies ? Pour quels besoins ? Comment les capter, les transformer ? Pour en savoir plus ou télécharger la fiche pédagogique des "5 familles énergies renouvelables", connectez-vous.

Energie solaire thermique. Les rayons du soleil, piégés par des capteurs thermiques vitrés, transmettent leur énergie (energie solaire) à des absorbeurs métalliques - lesquels réchauffent un réseau de tuyaux de cuivre où circule un fluide caloporteur.

Energie solaire thermique

Cet échangeur chauffe à son tour l’eau stockée dans un cumulus. Un chauffe-eau solaire produit de l’eau chaude sanitaire ou du chauffage généralement diffusé par un "plancher solaire direct". Tous les dispositifs qui agissent comme capteurs solaires thermiques sont de plus en plus intégrés dans les projets d’architecture bioclimatique (maisons solaires, serres, murs capteurs, murs Trombe…). Les capteurs solaires thermiques et les chauffe-eau solaires connaissent une croissance spectaculaire en France.

Crédit d’impôt et aides des collectivités locales sont particulièrement incitatives. Pour en savoir plus ou télécharger la fiche pédagogique de "l'energie solaire thermique basse température", connectez-vous. Energie éolienne. Energie Hydraulique - Hydroélectricité. Energie biomasse. Géothermie. Crédit photo : France Géothermie La géothermie est l’exploitation de la chaleur stockée dans le sous-sol.

Géothermie

L’utilisation des ressources géothermales se décompose en deux grandes familles : la production d’électricité et la production de chaleur. En fonction de la ressource, de la technique utilisée et des besoins, les applications sont multiples. Le critère qui sert de guide pour bien cerner la filière est la température. Ainsi, la géothermie est qualifiée de « haute énergie » (plus de 150°C), « moyenne énergie » (90 à 150°C), « basse énergie » (30 à 90°C) et « très basse énergie » (moins de 30°C). Pour en savoir plus ou télécharger la fiche pédagogique de "la géothermie", connectez-vous.