Energies renouvelables - renewable energy

Facebook Twitter

Renewables Global Status Report. First released in 2005, REN21's Renewables Global Status Report (GSR) has grown to become a truely collaborative effort of over 400 authors, contributors and reviewers, and is today the most frequently referenced report on renewable energy market, industry and policy trends. It provides testimony of the undeterred growth of electricity, heat, and fuel production capacities from renewable energy sources, including solar PV, wind power, solar hot water/heating, biofuels, hydropower, and geothermal.

Complementary country information can be viewed on www.map.ren21.net GSR2012 launched on 11th June The 2012 edition of REN21's Renewables Global Status Report (GSR) was launched on 11 June together with its sister publication UNEP’s Global Trends in Renewable Energy Investment (GTR). The findings in the 2012 GSR speak to the cumulating effect of steady growth in renewable energy markets, support policies and investment over the past years. Help us spread the word Access GSR 2012 Documentation. Untitled. Biogaz : 5 filières affichant un développement hétérogène et des perspectives de croissance différentes. Cependant, dans une étude publiée en avril 2013, l’ADEME estime les gisements disponibles à 16 Mtep, soit 6% de la consommation d’énergie primaire française1, offrant ainsi de belles perspectives de développement pour le marché du biogaz.

Biogaz : 5 filières affichant un développement hétérogène et des perspectives de croissance différentes

Derrière ces chiffres généraux se cachent d’importantes disparités dans le développement des différentes filières qui la composent (cf. décryptage ci-dessous). Une analyse plus fine du développement de chaque filière ainsi que des modes de valorisation qu’elles ont privilégiés permet de mieux comprendre la situation actuelle et les tendances associées . Décryptage : 5 filières et 5 modes de valorisations du secteur du biogaz (Cliquez pour agrandir) La filière ISDND possède un potentiel de valorisation très important La filière ISDND2 est aujourd’hui de loin la plus importante avec 75% de la production de biogaz.

Le potentiel de développement des filières Industrie et STEP se trouve dans la modernisation des unités existantes C. de Lorgeril, F. The Pacific Northwest’s Wind Fleet Integration Struggles. Mae West said, “Too much of a good thing can be taxing.”

The Pacific Northwest’s Wind Fleet Integration Struggles

The Pacific Northwest has a good thing—plentiful, carbon-free power from its huge wind and hydroelectric fleets. But wind’s huge variability can be taxing. The Northwest’s scramble to integrate growing wind generation, and the resulting litigation melee, underscore the importance of quickly solving the variable resource integration puzzle. Over the past decade, wind generation in the Northwest has exploded. Wind capacity has grown from almost nothing to nearly 5,000 MW in the region’s largest balancing area, the Bonneville Power Administration. The immediate problem stems from Clean Water Act limits on dissolved gases.

Destructive Litigation Bonneville has twice proposed solutions to this problem, relying on curtailments to wind generation. However, the litigation involves trivial amounts of power. The Real Problem Is Elsewhere Following this path, the region can continue developing its diverse renewable energy resources. 679-hs-complet.pdf (Objet application/pdf) 52409-2.pdf (Objet application/pdf) Débat sur l’avenir des subventions pour l’énergie renouvelable.

EMR

Energies renouvelables. Www.map.ren21.net/GSR/GSR2012.pdf. Spain: A Renewable Kingdom. Spain has served as both exemplar and scapegoat when it comes to renewable energy policy.

Spain: A Renewable Kingdom

Though power policy must necessarily accommodate specific national resources and goals, Spain’s experience as an early and eager adopter of renewable energy technologies and subsidies is a cautionary tale of how the best intentions can have unintended consequences. Spain, the fifth-largest economy in the euro zone, has been slammed by the global economic crisis and faces a critical energy dilemma. Struggling to tamp down power prices, but unable to afford billions of euros in funding, the debt-burdened government has been forced to retroactively slash its subsidies for renewables—a measure that has frozen investment in renewables and battered the nation’s once-booming solar industry. Meanwhile, policies to phase out coal power have destroyed Spain’s domestic coal mining industry and prompted debilitating strikes by coal miners. The mandates have transformed Spain’s generation mix. Www.irena.org/DocumentDownloads/Publications/Renewable_Energy_Jobs_and_Access.pdf.

Www.irena.org/DocumentDownloads/Publications/CaseStudies_ALL.pdf. La Fed accusée de truquer le cours du brut américain par une journaliste du Financial Times. Depuis le début de l'année, le brut américain se négocie très en dessous des cours du baril de Brent.

La Fed accusée de truquer le cours du brut américain par une journaliste du Financial Times

Une situation inédite, qui ne peut s'expliquer que partiellement, juge un nombre croissant d'experts de premier plan. Une journaliste du site internet du Financial Times suggère une manipulation de la banque centrale américaine. Sa hiérarchie la soutient. Sur le marché du pétrole brut, il existe deux prix de référence : celui du baril de Brent de la mer du Nord et celui du West Texas Intermediate (WTI), le brut léger américain. Le prix du Brent est devenu le repère principal du marché, puisqu'il sert à négocier les deux tiers des contrats internationaux.

Le WTI a longtemps été légèrement plus cher que le Brent. Mais pour certains analystes de premier plan, ces explications commencent à apparaître un peu courtes pour justifier l'ampleur et la stabilité de l'écart entre la valeur du WTI et celle du Brent (entre 25 et 30 % depuis cet été). A suivre ? Signaler ce contenu comme inapproprié. Www.iea.org/papers/2011/Renew_Tech.pdf.

Bioenergie

Hydro. Eolien. Enr UE 2010 : part de 12,4% dans la consommation brute d'énergie > Energies. La part des énergies renouvelables dans la consommation brute d'énergie finale de l'Union Européenne (UE) en 2010 s'est élèvée à 12,4 % contre 11,5 % en 2009, ce qui représente une augmentation de 0,9 point, selon le nouveau baromètre d'EurObserv'ER.

Enr UE 2010 : part de 12,4% dans la consommation brute d'énergie > Energies

L'augmentation de la part des énergies renouvelables dans la consommation brute d'énergie finale entre 2009 et 2010 s'explique par une consommation brute d'énergie finale d'origine renouvelable plus élevée : 145 Mtep (contre 131,6 Mtep en 2009) pour une consommation brute d'énergie finale totale de 1 170,7 Mtep (contre 1 146,3 Mtep en 2009). Ainsi, entre 2009 et 2010, la consommation brute d'énergie finale issue des énergies renouvelables a augmenté de 10,2 % (+ 13,4 Mtep) alors que la consommation totale brute d'énergie finale a augmenté de seulement 2,1 % (+ 24,4 Mtep).

Pour la première fois de son histoire, la filière photovoltaïque est devenue en Europe la première filière électrique renouvelable en puissance nouvellement installée.

PV

Geothermie.