background preloader

Redistribution et protection sociale

Facebook Twitter

La Prime d'activité. RSA, prime d'activité, AAH : ce qui change pour vous - LCI. MODALITÉS - Deux décrets viennent de faire avancer d'un petit cran la réforme des minima sociaux.

RSA, prime d'activité, AAH : ce qui change pour vous - LCI

Revenu de solidarité active (RSA), prime d'activité et allocation aux adultes handicapés (AAH), voici ce qui change. Laurence Valdés. Expliquez-nous... le RSA. Assistanat : un mythe qui ronge la solidarité #DATAGUEULE 66. Revenu de base : une mesure de justice sociale ? Expérimenté sous différentes formes dans le monde, le revenu de base interroge la place de la protection sociale et du travail dans nos sociétés.

Revenu de base : une mesure de justice sociale ?

A n’en pas douter, le revenu de base, ou revenu universel, sera un des sujets du débat qui opposera en fin de semaine les candidats à la primaire organisée par le Parti socialiste. Ce dispositif, qui consiste à verser à chaque individu, tout au long de sa vie, une somme lui permettant de couvrir ses besoins essentiels, est resté longtemps rangé au rayon des utopies.

La présidentielle est en train de lui apporter la consécration. A gauche, Benoit Hamon, Yannick Jadot, et dans une moindre mesure, Manuel Valls, en ont fait un axe de leur programme. L’instauration d’un revenu de base permettrait de lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale, et de prendre acte d’une société où le travail se raréfie. Les entreprises, championnes de la fraude sociale. La fraude sociale est bien davantage le fait des employeurs que des particuliers : l'arnaque aux cotisations sociales pèse six fois plus lourd que celle aux prestations.

Les entreprises, championnes de la fraude sociale

Un manque à gagner colossal. Une entreprise de peinture capable d'assurer dix chantiers par mois avec trois salariés en équivalent temps plein, un restaurant de 120 couverts qui tourne avec deux serveurs, un sous-traitant qui emploie des salariés détachés bulgares, mais oublie d'en déclarer la moitié… Qui sont ces stakhanovistes de la productivité ? Des fraudeurs. Dissimuler son activité ou la sous-déclarer, c'est autant de cotisations sociales (retraite, maladie, famille) qui n'entrent pas dans les caisses de l'Urssaf. Comment la nouvelle prime d’activité va fonctionner. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Jean-Baptiste Chastand La prime pour l’emploi (PPE) et le RSA activité sont bientôt morts, bienvenue à la nouvelle « prime d’activité ».

Comment la nouvelle prime d’activité va fonctionner

Le Monde a eu connaissance des modalités précises de cette nouvelle prestation, qui devraient être présentées mardi 3 mars par le premier ministre, Manuel Valls. Elle entérine la fusion des dispositifs du PPE et du RSA, dont la complexité et le manque d’efficacité étaient critiqués depuis longtemps, mais qui avait jusqu’ici toujours été ajournée par crainte de faire trop de perdants. Ce que va changer la nouvelle « prime d'activité »

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Maxime Vaudano La « prime d'activité » pour les bas salaires, nouvelle recette du gouvernement pour aider les travailleurs pauvres tout en incitant les chômeurs à retrouver un emploi, est officiellement présentée mardi 3 mars par le premier ministre, Manuel Valls.

Ce que va changer la nouvelle « prime d'activité »

Quel est le principe ? La nouvelle prime d'activité est censée donner un coup de pouce financier aux travailleurs les plus modestes, pour les aider à joindre les deux bouts, mais surtout pour créer une plus forte incitation pour les chômeurs à retrouver un emploi plutôt que de vivre avec leurs allocations chômage. Pour cela, elle fusionne deux dispositifs existants : la prime pour l'emploi (PPE) et le RSA activité. La France championne des dépenses publiques ? Une illusion.

7 avril 2015 - La France est en haut du tableau européen en matière de dépenses publiques.

La France championne des dépenses publiques ? Une illusion

Pour l’essentiel, parce que les retraites sont assurées par un système public. Une analyse de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités. Revenu universel : « Pari sur l’homme ou utopie dangereuse ? » Pour l’économiste Pierre-Noël Giraud, les partisans du revenu universel pensent immédiatement possible une transformation, non seulement de la société, mais de l’homme lui-même.

Revenu universel : « Pari sur l’homme ou utopie dangereuse ? »

LE MONDE | | Par Pierre-Noël Giraud (Professeur d’économie à Mines ParisTech et Dauphine, PSL Research University) Par Pierre-Noël Giraud (Professeur d’économie à Mines ParisTech et Dauphine, PSL Research University) La proposition de revenu universel soulève, au-delà des débats techniques sur la nécessaire réforme des systèmes de protection sociale, deux questions politiques de première importance : le capitalisme peut-il s’approcher de l’idéal communiste : « à chacun selon ses besoins, de chacun selon ses capacités », là où le socialisme marxiste-léniniste a échoué ?

Quelle conception avons-nous d’une « société juste » ? Finlandia, laboratorio mundial de la renta básica universal. “Para revolucionar algo tan grande, tan tradicional y tan fundamental como son las retribuciones hay que experimentar primero”, señala Roope Mokka, cofundador de Demos Helsinki, el primer think tank independiente de los países nórdicos.

Finlandia, laboratorio mundial de la renta básica universal

En un país calvinista en el que la cultura de la responsabilidad se respira en cada esquina, esta remuneración adicional es vista por expertos, políticos y ciudadanos no como un regalo, sino como una oportunidad para engrasar la economía y animar a la población a iniciar negocios, explica este joven finlandés durante una mesa redonda en Slush, un evento que congrega cada año a centenares de sturt-ups, compañías e inversores mundiales y que se ha convertido en un acontecimiento clave para la economía finlandesa que hoy por hoy continúa luchando por salir de una profunda recesión.

Empleos más caros Para que la idea de renta básica que a muchos les puede parecer utópica se convierta en realidad lo que se necesita es financiación. Sécurité sociale : « Depuis la fin des années 1960, l’effritement des principes fondateurs » La sociologue Colette Bec revient sur l’histoire de la « Sécu », à l’occasion de la sortie du documentaire « La Sociale » dans lequel elle apporte son éclairage.

Sécurité sociale : « Depuis la fin des années 1960, l’effritement des principes fondateurs »

LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Adrien Pécout Gilles Perret avait consacré deux de ses précédents documentaires au programme du Conseil national de la résistance (Walter, retour en résistance, en 2009, et Les jours heureux, en 2013). Toujours dans cette même veine – historique et militante –, le réalisateur signe à présent La Sociale, en salles depuis le 9 novembre.

50 nuances de revenu universel, l’idée à la mode de la présidentielle 2017. Plusieurs candidats de gauche revendiquent la création d’un revenu universel.

50 nuances de revenu universel, l’idée à la mode de la présidentielle 2017

Une expression derrière laquelle se cachent des projets distincts. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs Considéré jusqu’à il y a peu comme une utopie, le revenu universel est désormais une idée à la mode dans la classe politique française. Après avoir fait consensus dans la primaire écologiste, le sujet apparaît comme l’une des grandes lignes de fracture entre les candidats à la primaire de la gauche. Benoît Hamon, Manuel Valls et Jean-Luc Bennahmias tentent de s’en faire les champions, quand Arnaud Montebourg, Vincent Peillon et François de Rugy le jugent irréaliste.

L'individualisation des risques santé menace t-elle le pacte social ? Les systèmes de santé et d’assurance maladie ne se résument pas à leur vocation technique ou thérapeutique, ils expriment une conception du contrat social et une approche de la solidarité face aux risques. Le principe est bien connu des automobilistes : plus un conducteur est vertueux, plus le tarif de son assurance auto peut s’en trouver allégé. C’est ce qu’on appelle la clause de bonus-malus : un système aujourd’hui bien accepté.

« Il reste à réenchanter politiquement la solidarité » Par Axelle Brodiez-Dolino, historienne À l’heure où les formations politiques fourbissent leurs armes et se rangent en (dés-) ordre de bataille pour 2017, la solidarité ne fait plus recette. La corrélation entre conjoncture économique morose et empathie envers les plus démunis, forte dans les enquêtes d’opinion depuis plusieurs décennies, est enrayée. « Une véritable panique morale conduit à abaisser toujours plus le niveau des prestations et à exiger toujours davantage des individus, en tenant de mois en moins compte de la réalité des situations », explique Nicolas Duvoux (Le Nouvel Age de la solidarité.

Pauvreté, précarité et politiques publiques, Paris, Le Seuil, 2012). Retraites : les points clés. 1. Le financement, question à 7 milliards Pour assurer l’équilibre budgétaire en 2020, Matignon a rendu son arbitrage : hausse des cotisations salariales et patronales couplée à une forte contribution des retraités. A 300 millions d’euros près - une paille - le gouvernement s’est engagé, hier, à équilibrer les comptes du régime général (retraités du secteur privé) d’ici à 2020.

Il l’assure : il trouvera 7,3 milliards d’euros sur les 7,6 milliards de déficit prévus d’ici à la fin de la décennie. Principale mesure, la hausse des cotisations sociales. Le revenu universel, est-ce une bonne idée ? La Finlande envisage le lancement d'un revenu universel de 800 euros mensuels. L'expérience fait beaucoup parler dans les pays anglo-saxons. La Finlande envisage de mettre en place un revenu de base de 800 euros à tous ses habitants en remplacement de l'ensemble des allocations versés par l'Etat. L’Etat-providence : une tirelire pour la vie. Modèle scandinave : où est passé l'État providence ? 3303330403587 EX. La Grande-Bretagne réforme en profondeur l'Etat-providence. Refonte de l'aide au logement, plafonnement à 1 % par an de la hausse des prestations sociales, durcissement de l'attribution de l'allocation pour les handicapés..., le Royaume-Uni met en œuvre, en pleine austérité, une réforme en profondeur de l'Etat-providence, en faisant payer le prix fort aux plus vulnérables, selon des associations et l'Eglise.

C'est "probablement la plus importante réforme" du système de prestations sociales dans le pays "depuis la seconde guerre mondiale", avance l'Institut pour les études économiques (IFS), centre de recherches britannique indépendant. L'objectif est d'économiser 21 milliards d'euros d'ici à 2015, soit "la plus importante réduction de dépenses de toute l'histoire" de l'Etat-providence au Royaume-Uni, selon l'IFS. Cette refonte, engagée en 2010, s'inscrit dans le cadre de la politique de réduction du déficit public du gouvernement. Elle vise aussi à simplifier un système très complexe, qui comporte une cinquantaine d'allocations. Comprendre la généralisation des complémentaires santé en sept chiffres. Dépenses publiques : des comparaisons biaisées. Le bel avenir de l'Etat Providence. Protection sociale : les plus riches touchent trois fois plus que les plus pauvres. Notre système social coûte cher, mais ses dépenses bénéficient en premier aux plus aisés qui reçoivent trois fois plus que les plus pauvres.

Les 10 % les plus riches ont perçu 56 milliards d’euros de revenus redistribués (17 % de l’ensemble), alors que 17 milliards (5 % de l’ensemble) sont allés aux 10 % les plus pauvres, selon nos calculs réalisés à partir des données 2011 de l’Insee sur les revenus fiscaux. Quel choix pour la protection sociale ? La protection sociale aide les individus à faire face à plusieurs risques. Son financement, le périmètre des personnes aidées et sa gouvernance peuvent prendre des formes différentes selon les pays. L’Etat providence - La protection sociale - Découverte des institutions - Repères. La Sécurité sociale, une invention anglo-saxonne importée en France il y a 70 ans. « Il est institué une organisation de la Sécurité sociale destinée à garantir les travailleurs et leurs familles contre les risques de toute nature susceptibles de réduire ou de supprimer leur capacité de gain, à couvrir les charges de maternité et les charges de famille qu’ils supportent. » Œuvre de la large coalition qui rassemble alors tout le spectre qui va de la gauche communiste à la démocratie chrétienne au sein du Conseil national de la Résistance puis du gouvernement provisoire, la Sécurité sociale première version, est mise en place par une ordonnance du 4 octobre 1945.

Quels doivent être les nouveaux contours de la protection sociale au XXIème siècle. Alerte à la fraude aux cotisations sociales. Eloi Laurent, Xerfi Canal Le renouveau de l'Etat Providence. Le « trou de la Sécu » expliqué en quatre points. Comment fonctionne le système de retraite par répartition. Comment calcule-t-on l’impôt sur le revenu. La protection sociale. Pour une révolution fiscale.