background preloader

13. Les objectifs et les instruments de la redistribution

Facebook Twitter

Dans de nombreux pays, l’État intervient, à des degrés divers, pour réduire les inégalités économiques et sociales (logique de solidarité) et assurer une couverture des risques sociaux (logique d’assurance).


Pour atteindre ces objectifs, il utilise différents instruments tels que la fiscalité, les transferts sociaux et les services publics. Comment l’Etat peut réduire les inégalités. 30 avril 2004 - Les politiques de lutte contre les inégalités de revenu peuvent agir à la source ou via la redistribution.

Comment l’Etat peut réduire les inégalités

Deux voies en réalité indissociables, souligne Louis Maurin (Alternatives Economiques, Observatoire des inégalités). "Il n’est pas acceptable que le progrès économique ne soit pas partagé par tous. (...) Ces difficultés, ces drames, cette fracture sociale qui menace de s’élargir en une fracture urbaine, ethnique et parfois même religieuse, ne sont pas des fatalités », rappelait le président de la République le 21 octobre dernier à Valenciennes. Que peut-on faire réellement, et surtout que veut-on faire en matière d’inégalités ? Au-delà des mots, le gouvernement fait peu de chose pour s’attaquer au problème, quand - comme avec les baisses d’impôt - il n’accroît pas les écarts.

La légitimité de ce type d’action publique est pourtant de plus en plus contestée. Le rôle des services publics L’impôt n’est pas le seul moyen de réduire les inégalités. Impôts : et pourtant, ils baissent… depuis 30 ans ! Un sondage très commenté du Monde du 15 octobre est présenté avec ce gros titre : « Impôts : le désaveu des Français ».

Impôts : et pourtant, ils baissent… depuis 30 ans !

Le contenu détaillé de ce sondage invite à réfléchir à la nature de ce désaveu supposé et me fournit l’occasion de compléter mon billet récent « Ras-le-bol fiscal ou ras-le-bol de l’injustice fiscale ? ». On peut certes trouver dans le sondage des indices d’un ras-le-bol, dont ce chiffre choc : 72 % des personnes jugent le montant de l’impôt « excessif ». Un tel jugement, avec les biais d’un sondage dont les résultats dépendent beaucoup de la formulation de la question (« excessif » par rapport à quoi ?) , a ses justifications, et beaucoup de limites. D’abord, on a encore 57 % de personnes qui jugent que payer l’impôt est un geste citoyen.

Ensuite, 75 à 80 % des gens trouvent justifiés ou très justifiés les impôts les plus progressifs comme l’ISF et l’IR, ainsi que l’impôt sur les sociétés. Vidéo de la protection sociale.

Risques sociaux

La logique d'assurance et d'assistance. La protection sociale. Le risque vieillesse et le système de retraites. Les impôts. Les objectifs et les instruments de la redistribution des revenus - Qu’est-ce que la politique de redistribution des revenus ?

Les objectifs et les instruments de la redistribution des revenus -

La redistribution des revenus consiste à prélever une partie des revenus primaires de certains agents économiques et à les transférer vers d'autres agents en fonction de considérations sociales. Elle est opérée par les administrations publiques (APU) : Etat, collectivité locale, Sécurité social. Les P'tits dialogues en STSS - C'est quoi la redistribution? La redistribution : objectifs et moyens. La redistribution (économie) Redistribution. "Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique Définition de redistribution Etymologie : du latin re-, préfixe de retour en arrière, à nouveau, et distribuere, distribuer.

Redistribution

La redistribution est l'action de redistribuer, c'est-à-dire de répartir quelque chose de manière différente. C'est aussi le résultat de cette action. En économie, on distingue deux types de redistributions effectuées par l'Etat : la redistribution des richesses qui s'opère par divers impôts : taxation du capital, droits de succession, impôt sur la fortune… la redistribution des revenus perçus par les citoyens dont le principal levier est l'impôt sur le revenu. Dans un souci de justice, de cohésion et de paix sociale ainsi que de solidarité imposée, ces mesures ont pour objectif de mieux répartir les richesses entre les personnes et de réduire la stratification sociale.

Cette redistribution peut également être liée à une politique keynésienne de soutien à la consommation. >>> Terme connexe : Assistanat. ECONOMIE : La redistribution (MAJ 2013) Revenus de transfert. Revenus_de_transfert. La redistribution. Les mécanismes de redistribution. Contexte pédagogique : En Sciences économiques et sociales (SES), le chapitre « Intégration et solidarité » du programme de terminale ES aborde la question des mécanismes de redistribution.

Les mécanismes de redistribution

Discipline concernée : sciences économiques et sociales (SES) Ressources pédagogiques proposées : Une vidéo où Céline Choulet, économiste spécialisée dans l’économie bancaire, explique le mécanisme de redistribution. 1. 2. Les prélèvements obligatoires sur la richesse des ménages : impôts (sur le revenu, CSG, TVA),cotisations sociales.Le versement de revenus de transfert : allocations familiales,indemnités chômage, pensions de retraite,revenu minimum d’insertion. Elle explique la logique d’imposition progressive ou à taux unique. 3. Les arguments en faveur d’une politique de redistributionqui favorise la justice et la cohésion sociale, en imposant une solidarité entre les agents.Les effets néfastes risque d’une expatriation fiscale des ménages les plus riches et des entreprises.

Les mécanismes de redistribution. 1.3 La redistribution.