background preloader

Lien social, intégration

Facebook Twitter

"J'ai un job à la con" : neuf salariés racontent leur boulot vide de sens - 18 avril 2016. Claire*, 24 ans, contractuelle de la fonction publiqueClaire passe ses journées sur Facebook.

"J'ai un job à la con" : neuf salariés racontent leur boulot vide de sens - 18 avril 2016

Un dimanche soir, devant sa boîte mail vide, elle a fondu en larmes. « J’envoie des questionnaires à des étudiants. Anne-Sophie Bruno : « Le bonheur au travail est une notion assez récente » - La Croix. Pour cette historienne, spécialiste des questions de santé et de condition de travail, maître de conférences à l’Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne, les inégalités demeurent fortes, entre cadres et ouvriers mais aussi d’un secteur économique à l’autre.

Anne-Sophie Bruno : « Le bonheur au travail est une notion assez récente » - La Croix

Le Croix : Est-on plus heureux au travail aujourd’hui qu’hier ? Anne-Sophie Bruno : Le bonheur au travail est une notion assez récente. Jusqu’aux années 1990, personne ne parlait de « bien-être », de « satisfaction » ou de « qualité de vie au travail ». Pas mêmes les partenaires sociaux. L’exigence d’épanouissement, dans la vie en général et au travail en particulier, n’existait pas. Il y a trente ou quarante ans, le débat public se focalisait autour de la notion de santé au travail, au sens strict – accident du travail et maladie professionnelle – et dans un second ordre sur les questions de pénibilité.

À lire : Trois salariés sur quatre aiment leur travail. 2016 schema solidarite. Dans la peau d’un hooligan. « Le football professionnel participe de cette ethnicisation de la société » LE MONDE | • Mis à jour le | Par William Gasparini (Sociologue, professeur à l’université de Strasbourg, titulaire de la chaire européenne Jean-Monnet en sociologie du sport) Par William Gasparini, sociologue, professeur à l’université de Strasbourg, titulaire de la chaire européenne Jean-Monnet en sociologie du sport Dans une interview donnée au Guardian le 26 mai, Eric Cantona laisse entendre que c’est en raison de leurs « origines nord-africaines » que Didier Deschamps n’a pas sélectionné Karim Benzema et Hatem Ben Arfa pour l’Euro.

« Le football professionnel participe de cette ethnicisation de la société »

Le communautarisme, mythes et réalités. LE MONDE IDEES | • Mis à jour le | Par Anne Chemin Sur l’immense planisphère bleu ciel, la France, avec sa couleur bleu marine, ressemble à une petite étoile isolée au milieu du vaste monde.

Le communautarisme, mythes et réalités

Que lui vaut cette étrange singularité ? Sa folle passion pour les recherches ­Internet autour des mots « communautarisme » et « communitarianism ». Sur la carte des tendances Google, la France détient le record mondial des requêtes pour ce terme, y compris dans sa version anglaise : elle affiche un indice 100 alors que l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie, le Canada ou les Etats-Unis parviennent à peine à dépasser 30.

La France en quête de lien social et de solidarité. Cinq réflexions pour l'avenir (5/5) : comment vivre ensemble. De quoi parle-t-on quand on parle d'intégration. La Grande Table accueille aujourd'hui le sociologue Serge Paugam, directeur de recherche au CNRS et directeur d'études à l'EHESS, à l'occasion de la parution de l'ouvrage collectif qu'il a dirigé, L'Intégration inégale.

De quoi parle-t-on quand on parle d'intégration

Force, fragilité et rupture des liens sociaux (PUF, 2014). Serge Paugam travaille sur les inégalités, les ruptures sociales et les formes contemporaines du lien social. Serge Paugam : "Un sentiment de délitement de la société" Serge Paugam : comment penser le lien social et la solidarité ?

Famille

Les pistes de Robert Castel pour retrouver la cohésion sociale. Robert Castel - Une définition de la désaffiliation. 10 graphiques sur les « quartiers prioritaires », réservoirs de chômage et de pauvreté. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent Dix ans après les émeutes de 2005, les ex-Zones urbaines sensibles n’ont changé que d’appellation.

10 graphiques sur les « quartiers prioritaires », réservoirs de chômage et de pauvreté

Désormais « quartiers prioritaires de la politique de la ville », ces zones continuent de concentrer chômage et pauvreté. Ils ont subi de plein fouet la crise financière de 2008 et ses conséquences, et dans bien des cas, leur situation est pire que voilà une décennie. Portrait noir de la crise économique en banlieue. « En France, les jeunes issus de l’immigration musulmane ne partagent pas un destin commun »

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Hugues Lagrange (Sociologue) Par Hughes Lagrange, sociologue.

« En France, les jeunes issus de l’immigration musulmane ne partagent pas un destin commun »

Emploi, école : les réussites et les blocages de l’intégration en France. Suède: l'afflux de réfugiés met à mal l'idéal égalitaire du pays. La fracture sociale est déjà forte à Malmö, ville la plus multiculturelle de Suède, et l'afflux de réfugiés est un défi encore plus grand pour l'idéal égalitaire du pays.

Suède: l'afflux de réfugiés met à mal l'idéal égalitaire du pays

Tandis que les tours peuplées d'immigrés se remplissent plus encore, le rêve d'une société sans classes a laissé la place aux questions plus urgentes de chômage, d'échec scolaire et de ségrégation. L'individualisme - François de Singly - Université de tous les savoirs au lycée. Les enjeux de l’individualisme - Université de Bordeaux - SAM. François Dubet est professeur de sociologie à l'Université de Bordeaux II (France), directeur d’études à l'EHESS de Paris et chercheur au Centre Émile Durkheim (Bordeaux).

Les enjeux de l’individualisme - Université de Bordeaux - SAM

Il a été le fondateur du LAPSAC (Laboratoire d'Analyse des Problèmes Sociaux et de l'Action collective). Il est membre du Centre d’analyse et d’intervention sociologiques (CADIS) et il l fait partie de l'École doctorale "Sciences sociales : société, santé, décision" (ED 303). Par ailleurs, François Dubet est membre du comité de rédaction de la revue Sociologie du travail et du comité scientifique de plusieurs autres revues. « Notre système d’intégration produit des ségrégations en se pensant égalitaire »

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Maryline Baumard Fallait-il parler d’apartheid pour décrire la France comme l’a fait le premier ministre, Manuel Valls, le 20 janvier ?

« Notre système d’intégration produit des ségrégations en se pensant égalitaire »

Directeur de recherche à l’Institut national d’études démographiques (INED), le sociodémographe Patrick Simon propose un état des lieux du modèle d’intégration à la française. Fin février, il publiera un travail approfondi dans Les Cahiers français. Il en livre une analyse en avant-première pour Le Monde. Le premier ministre a utilisé le terme d’« apartheid ». Il serait intéressant de savoir exactement ce que Manuel Valls met derrière ce mot. La solitude progresse en France. Un Français sur huit est seul : en 2014, la solitude touche désormais 5 millions de personnes, un phénomène qui s'est surtout aggravé chez les plus âgés, même s'il n'épargne plus les jeunes, révèle, lundi 7 juillet, une enquête (format PDF) de la Fondation de France.

Les Français sont un million de plus qu'en 2010 à ne pas avoir de relations sociales au sein des cinq réseaux de sociabilité (familial, professionnel, amical, affinitaire ou de voisinage), souligne cette étude. Si un Français sur huit est aujourd'hui seul, un sur trois risque de le devenir, poursuit l'enquête. De toutes les générations, les plus de 75 ans ont subi de plein fouet cette montée de la solitude depuis quatre ans : en effet, une personne âgée sur quatre est désormais seule (27 % en 2014 contre 16 % en 2010).

Selon l'enquête, tous leurs réseaux de sociabilité se sont affaiblis et le phénomène s'est notamment amplifié dans les grandes villes. Solitude : « La solidarité, ça ne s'enseigne pas » Le travail compte plus que les loisirs. Les Français accordent plus d'importance au travail que les autres Européens, même si les loisirs occupent de plus en plus de place. Contrairement à une idée reçue, les Français n'accordent pas plus d'importance aux loisirs et au temps libre qu'au travail. Au contraire, nous nous distinguons des autres pays européens par un fort surinvestissement dans la sphère professionnelle. Yann Algan, Construire une société de confiance. Les ERNEST - vidéo dailymotion.

Les leçons d'un massacre.