background preloader

Documents retenus

Facebook Twitter

Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Dernière mise à jour le 13 mars 2014 Synthèse Constitué dans tous les établissements occupant au moins 50 salariés, le CHSCT a pour mission de contribuer à la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs ainsi qu’à l’amélioration des conditions de travail. Composé notamment d’une délégation du personnel, le CHSCT dispose d’un certain nombre de moyens pour mener à bien sa mission (information, recours à un expert…) et les représentants du personnel, d’un crédit d’heures et d’une protection contre le licenciement.

Ces moyens sont renforcés dans les entreprises à haut risque industriel. En l’absence de CHSCT, ce sont les délégués du personnel qui exercent les attributions normalement dévolues au comité. A savoir Le fait de porter atteinte ou de tenter de porter atteinte soit à la constitution, soit à la libre désignation des membres, soit au fonctionnement régulier du CHSCT, est puni d’un emprisonnement d’un an et d’une amende de 3 750 euros. Sommaire Fiche détaillée. Coût du travail : « il faut maîtriser les évolutions de salaires » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Anne Eveno En France, le coût de l'heure de travail s'est établi à 35,7 euros en 2013, en hausse de 0,3 % sur un an, selon les calculs du Centre d'observation économique et de recherches pour l'expansion de l'économie et le développement des entreprises (COE-Rexecode), proche du Medef. Dans le même temps, la progression a été de 1,6 % en Allemagne, où le coût horaire (qui prend en compte le salaire et les charges) atteint 32,9 euros.

L'écart de compétitivité entre les deux principales économies de la zone euro s'est donc réduit. Denis Ferrand, directeur général de COE-Rexecode, commente cette évolution et ce qu'elle traduit. Comment expliquer cette quasi-stabilisation du coût horaire du travail en France ? Il est exact qu'en 2013, l'indice du coût du travail a progressé moins vite en France que dans l'ensemble de la zone euro et qu'en Allemagne. Non, une petite partie seulement. Mais celui-ci reste donc important. Définition Productivité. En économie, la productivité est définie comme le rapport, en volume, entre une production et les ressources mises en œuvre pour l'obtenir.

La production désigne les biens et/ou les services produits. Les ressources mises en œuvre, dénommées aussi facteurs de production, désignent le travail, le capital technique (installations, machines, outillages...), les capitaux engagés, les consommations intermédiaires (matières premières, énergie, transport...), ainsi que des facteurs moins faciles à appréhender bien qu'extrêmement importants, tels le savoir-faire accumulé. La productivité peut aussi être calculée par rapport à un seul type de ressources, le travail ou le capital. On parle alors de productivité apparente. Une mesure couramment utilisée est celle de productivité apparente du travail. L'activité humaine constitue-t-elle une charge ou une ressource pour l'organisation ? - Réviser le cours - Sciences de gestion. L'individu, par son activité de travail, produit de la valeur et constitue ainsi une véritable ressource pour l'organisation.

La gestion de cette ressource nécessite de la préserver, de l'évaluer et de la rétribuer en relation avec ses contributions, dans une recherche de performance. 1. L'activité de travail La distinction entre qualification et compétence Le niveau de qualification et les compétences des salariés créent de la valeur et contribuent ainsi à la performance de l'organisation. L'impact des conditions de travail sur le fonctionnement de l'organisation Les conditions de travail déterminent le cadre dans lequel le salarié exerce son activité professionnelle. Pour l'entreprise, de bonnes conditions de travail sont la garantie d'attirer les meilleurs candidats au recrutement, d'avoir des équipes motivées et efficaces. Les conditions de travail ont donc un impact sur la performance des organisations. 2. La rémunération individuelle La rémunération collective 3. À retenir. Travail , emploi, coût du travail, Insee.

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié le 22 février 2012 une étude comparative de l’évolution des coûts de la main d’oeuvre (salaires, charges sociales et frais de formation professionnelle à la charge de l’employeur), de 1996 à 2008 dans l’Union européenne à 15 (UE à 15). Cette étude permet notamment d’évaluer les situations relatives de la France et de l’Allemagne. En 2008, l’Allemagne et la France font partie des pays ayant un coût du travail élevé au sein de l’UE à 15. Dans l’industrie, les coûts horaires français et allemand sont de même niveau, autour de 33 euros.

Toutefois, des disparités existent selon le secteur industriel considéré. L’Insee indique que le coût du travail joue sur la demande de travail et par suite sur le niveau de l’emploi.