background preloader

Bibliothèques et gestion des collections

Facebook Twitter

Valorisation des collections dans un contexte numérique. Le livre, un médium à fonctions multiples. La mort programmée du livre traditionnel devant les (N)TIC a été prononcée depuis les années 80 : « en l’an 2000, quand sera implanté un réseau de communication interrogeable dans tous les points du globe et à même d’assurer à tous un accès rapide à une partie considérable des connaissances indispensables, les [livres] auront subi le sort des brontosaures ».

Le livre, un médium à fonctions multiples

[Girard, 1994] Trente ans après cette promesse, la résistance du livre a déjoué tous les pronostics relatifs à sa survie et à sa viabilité, entraînant par la même occasion un changement de préoccupation : « […] le problème n’est pas de savoir si les [livres] vont disparaître, mais quand » [Lahary, 1994, p 78]. S’il en est ainsi, c’est parce que le livre bien qu’offrant des services semblables à ceux d’Internet, remplit d’autres fonctions spécifiques qui lui permettent de se positionner et de résister à l’invasion des NTIC.

Qu’est-ce que le domaine public? Le concept de « domaine public » dérive du concept de « biens communs » établi dans le droit romain.

Qu’est-ce que le domaine public?

Il regroupe aujourd’hui tous les biens intellectuels qui ne sont pas protégés par les diverses lois liées au droit de la propriété intellectuelle. Cela peut être dû au fait qu’ils ne sont pas couverts par les droits de la propriété intellectuelle ou que ces droits ont expiré. En règle générale, le domaine public se réfère aux idées, aux informations et aux œuvres qui sont librement accessibles et réutilisables par le public sans avoir besoin de demander de permission préalable.

Il ne se réfère pas aux œuvres sur lesquelles le créateur conserve des droits, car celles-ci ne peuvent être utilisées que sous l’autorisation de leurs auteurs respectifs. Donner une définition précise du domaine public est cependant difficile. En ce qui concerne le droit d’auteur, il est régi en France par le Code de la propriété intellectuelle, dont l’article L. 123-1 précise que :

Lis tes classiques (et découvre le domaine public) J’ai eu l’occasion de me déplacer dans les médiathèques de Lorient récemment et je suis tombé en arrêt devant le projet « Lis tes classiques » de Parallèles Editions.

Lis tes classiques (et découvre le domaine public)

L’idée est toute simple et très efficace : une affiche, des QR codes et des classiques du domaine public. Les gens sont invités à flasher le QR code et retrouvent le texte correspondant au livre présenté sur la tranche dans leur téléphone. La médiathèque de Lorient accueille une exposition intitulée « Parallèles éditions: rencontre entre papier et numérique » jusqu’au 10 décembre 2014. Des exemplaires de Lis tes classiques ont été disséminés dans un quartier de la ville de Lorient et les bibliothécaires en installeront à la médiathèque après l’exposition, de manière permanente! Créer des QR codes. Un livre recommandé par un bibliothécaire a 17 fois plus de chance d'être emprunté. Passionnant article qui rend compte d’une étude menée dans les bibliothèques de la Ville de Paris.

Un livre recommandé par un bibliothécaire a 17 fois plus de chance d'être emprunté

C’est à ma connaissance la première étude qui met en évidence le fonctionnement de la longue traîne à partir des comportements d’emprunts des usagers à la place des comportement de vente, traditionnellement étudiés. Pour ceux qui se demandent ce qu’est la longue traîne, j’ai consacré plusieurs articles à ce passionnant phénomène qui a profondément bouleversé ma vision du métier de bibliothécaire. A chaque fois j’ai fait deux hypothèses : la longue traîne s’applique aux bibliothèques et à leurs usagersil est possible d’en faire un fondement théorique du nécessaire passage de l’ère de la logistique à celle de a médiation Cette étude confirme mes deux hypothèses !

Six chiffres clés du marché du livre en Europe. Cours sur l'édition française. Comprendre et connaître la chaîne du livre - Fiche pratique. La chaîne des métiers du livre. Le numérique, nouveau souffle pour le livre - Tiré du Livre blanc "Le numérique, une chance pour la culture" Le projet PNB. Prêt numérique en bibliothèque : à peine acté, déjà critiqué. Faut-il déjà enterrer le Prêt numérique en bibliothèque (PNB)?

Prêt numérique en bibliothèque : à peine acté, déjà critiqué

C'est en tout cas ce que laissent penser le site spécialisé Actualitté et le collectif SavoirCom1, qui publient une enquête sur le projet de prêt de livres numériques dans les bibliothèques publiques en France. Le gouvernement, par la voix de la ministre de la Culture Fleur Pellerin, avait pourtant annoncé en fanfare la signature du projet avec l'ensemble des professionnels. "C'est un accord remarquable pour l'avenir du livre numérique et des services publics culturels", lançait-elle le 8 décembre dernier.

Déjà, le projet avait été fraîchement accueilli et signé du bout des doigts par l'Association des bibliothécaires de France (ABF). En cause: la clause stipulant que l'achat de livres numériques par les bibliothèques doit se faire à l'unité, et non en bouquet, induisant un coût potentiellement plus élevé. Un catalogue de 10 000 livres seulement. Le projet PNB utilisé comme argument contre la réforme positive du droit d’auteur. Le débat autour de la réforme du droit d’auteur au niveau européen fait rage depuis plusieurs mois à présent, cristallisé autour des propositions de l’eurodéputée Julia Reda dont le rapport fera l’objet d’un vote devant la commission JURI le 6 mai prochain.

Le projet PNB utilisé comme argument contre la réforme positive du droit d’auteur

Parmi les pistes avancées dans ce texte, on trouve notamment l’idée de consacrer par le biais d’une exception obligatoire au droit d’auteur la possibilité pour les bibliothèques « de prêter des livres au public sous format numérique, quel que soit le lieu d’accès« . Actuellement en effet, alors que la loi a reconnu en 2003 le droit pour les bibliothèques d’acheter n’importe quel livre vendu dans le commerce pour le prêter à ses usagers, moyennant une rémunération, les choses restent différentes en ce qui concerne les livres numériques. Image par Tina Franklin. CC-BY-SA. Source : Flickr.

Ouvrir le prêt de livres aux auteurs autopubliés en bibliothèque. La révolution marche-t-elle ?

Ouvrir le prêt de livres aux auteurs autopubliés en bibliothèque

La députée socialiste de Saône et Loire, Cécile Untermaier, porte en tout cas un étendard de modernité, en s'adressant au ministère de la Culture. Elle évoque « un monde de l'écriture à deux vitesses », provoqué par l'absence de certains auteurs, exclus du droit de prêt en bibliothèques. Les tablettes et liseuses en bibliothèque, définitions, fonctionnalités, usages.

La place du livre numérique dans les bibliothèques publiques françaises - épisode 1. Alors que le congrès de l'IFLA 2014 « Bibliothèques, Citoyenneté, Société : une confluence vers la connaissance » vient de s'achever à Lyon ce 22 août, un rapport de l'IFLA, The 2014 eLending Background Paper, dénonce les freins au développement de la lecture numérique auxquels sont confrontées les bibliothèques au niveau international, même si des nuances notables existent entre l'Europe et le reste du monde.

La place du livre numérique dans les bibliothèques publiques françaises - épisode 1

L'organisation internationale des bibliothèques appelle de ses voeux une refonte du copyright pour tendre vers un modèle global et harmonisé d'accès aux collections.En France, deux chercheurs en sciences de l'information, Hans Dillaerts à l'université de Montpellier 3 et Benoît Epron, directeur de la recherche à l'enssib viennent de co-publier dans la Revue canadienne des sciences de l'information et de bibliothéconomie un état des lieux et une prospective sur la place du livre numérique dans les bibliothèques publiques françaises. Retour sur les lignes de force de l'étude. La place du livre numérique dans les bibliothèques publiques françaises - épisode 2. Au-delà d'une analyse sur les freins au développement du livre numérique dans les bibliothèques publiques conduite dans le contexte éditorial actuel, les chercheurs mettent le doigt sur les carences du modèle français et proposent deux axes de réflexion, juridique et organisationnelle, pour pallier aux déficiences et fragilités de l'écosystème et renforcer la présence du livre numérique dans l'édifice documentaire des bibliothèques.

La place du livre numérique dans les bibliothèques publiques françaises - épisode 2

La nécessité d’un cadre législatif prenant en compte les bibliothèques publiques La définition et l'adaptation d'un cadre législatif aux nouveaux enjeux éditoriaux soulevés par le livre numérique en général et par le prêt numérique en bibliothèques en particulier font défaut. Aucun dispositif juridique pertinent n'existe ni en France ni davantage à l'échelle européenne.

Développer un service de prêt numérique impliquant tous les acteurs Cette concentration des intérêts n'est pas sans danger sur l'équilibre global des forces en présence. Tablettes en bibliothèques : pratiques, équipements et scénarios d’usages. Les tablettes ont fait leur apparition dans le monde des bibliothèques depuis plusieurs années avec des expérimentations, des tâtonnements et une diffusion plus large auprès des publics.

Tablettes en bibliothèques : pratiques, équipements et scénarios d’usages

Aujourd’hui, le temps est de faire le point sur ce qui se fonde l’équipement des bibliothèques en tablettes et pour quoi en faire ? Avec qui ? Avec quel dispositif d’accompagnement et pour quels objectifs ? Construire une offre de lecture numérique et la valoriser. Acheter une liseuse : guide du mois de juin 2015. Tous les mois je compile les meilleures informations du mois passé, et j’en déduis quelles sont les meilleures liseuses à acheter.

Etude des perceptions et usages du livre numérique. La tablette comme technologie de rupture en bibliothèque. Et si on refaisait le point sur la tablette en bibliothèque? C’est l’objectif de l’article du Library Journal, Meet the Tabletarians, paru au début de l’année 2015. Comment les liseuses numériques surveillent nos lectures. Le livre numérique vous espionne. Les plateformes de distribution d’« e-books » savent tout de vos goûts mais aussi de vos comportements de lecture. Savez-vous que près d'un tiers des personnes qui ont acheté le livre de Valérie Trierweiler en version numérique ne l'ont pas terminé ? Que 44% seulement des lecteurs du dernier ouvrage du prix Nobel de littérature Patrick Modiano sont allés au bout ? C’est ce que révèle une étude de la plateforme canadienne de vente de livres numériques Kobo.

Comment savent-ils cela ? Quelles sont les données collectées exactement ? Débuter avec le livre numérique. Vous allez bientôt lire votre premier livre numérique. Pour bien commencer merci de suivre ces quelques étapes. Elles vous permettront de télécharger et lire tranquillement les livres de votre choix. Pour télécharger et lire des livres avec DRMs (verrous numériques) vous devez avoir un compte Adobe ID.

Pour créer un compte Adobe ID gratuitement rendez-vous sur la page suivante : et cliquez sur « Créer un compte Adobe » comme indiqué sur l'image ci-dessous. Remplissez le formulaire proposé et cliquez sur « Continuer » au bas de la page. Vous devez ensuite télécharger le logiciel Adobe Digital Editions. À la fin de l'installation, une fenêtre vous demande d'enregistrer votre ordinateur avec votre compte Adobe ID. Pour télécharger un livre avec DRM depuis le Bookeen Store, choisissez l'ebook de votre choix depuis notre catalogue puis ajouter le à votre panier.

Partager ses livres papier : Booxup, le Airbnb des bibliothèques. « Nous sommes persuadés que le livre papier est encore légitime », annonce David Mennesson d'entrée de jeu. L'activité de Booxup se base malgré tout sur une application iOS et bientôt Android, qui permet l'accès à plus de 10.000 livres gratuits. Le piratage accueilli au Salon du Livre de Paris ? Pas vraiment, puisqu'il s'agit d'un service pour identifier et rencontrer les bibliothèques intéressantes à proximité.

Wattpad, la bêta-lecture et les espaces d’affinité. Vous avez peut-être déjà entendu parler de Wattpad, un outil de publication en ligne. Si ce n’est pas encore le cas, ça va bientôt venir car le dernier phénomène de mode dans l’édition, le roman After d’Anna Todd, a d’abord été publié sur Wattpad. Après Fifty Shades of Grey, c’est une nouvelle fois un ouvrage auto-édité qui devient un blockbuster en librairie. L’originalité de Wattpad par rapport à d’autre canaux d’auto-édition (comme le programme de publication Kindle d’Amazon) est de s’appuyer sur les pratiques issues du monde des fanfictions, en particulier la bêta-lecture, une relecture collaborative que certains théoriciens de l’éducation et des médias considèrent comme un véritable outil d’autoformation.

Wattpad : qu’est-ce que c’est ? Ouvrages universitaires : la vente au chapitre pour "s'adapter à des usages" On évoque régulièrement le numérique pour ses effets sur le marché de la littérature générale, mais le secteur universitaire a depuis longtemps encaissé les changements liés à de nouvelles pratiques. La recherche, grâce au numérique, a ainsi évolué, et le site Artelittera a choisi de l'embrasser pleinement. La vente d'ouvrages au chapitre permet aux chercheurs d'accéder rapidement et à moindre coût à des informations essentielles.

Nous sommes au deuxième quadrimestre et, pour les étudiants de dernière année, c'est l'ultime ligne droite pour la rédaction de leur mémoire. Une plateforme d'offre illimitée pour ebooks dédiée à la littérature africaine. Dans la lignée de Oyster, Scribd ou Kindle Unlimited, une nouvelle plateforme proposant une offre illimitée d'ebooks a vu le jour.

Le salaire des écrivains ne fait pas vraiment des envieux. Le Centre National du Livre (CNL) Notions sur les marchés publics en bibliothèques. Charte de la conservation dans les bibliothèques. Recueil de règles de numérisation. OldNYC.org ou comment valoriser un fonds de photos patrimoniales de bibliothèque. Manhattan: 5th Avenue – 42nd Street La New York Public Library a participé malgré elle à la mise en place d’un dispositif très intéressant de valorisation de son fonds de photos anciennes. Les clichés concernés s’étendent sur près d’un siècle des années 1870 aux années 1970 (plus de 80 000 images). La NYPL disposait déjà de sa plateforme Digital Collections mais Old NYC va encore plus loin dans la promotion et la mise en valeur du patrimoine photographique. Le principe est très simple. A partir d’un fond de carte Google Map (oui c’est mal, le développeur aurait pu choisir Open Street Map), on peut visiter les rues de New York et découvrir à quoi ressemblait la « grosse pomme » il y a plusieurs dizaines d’années.

OldNyc.org dispose également d’un système de recommandations et de partages vers les principaux réseaux sociaux favorisant ainsi la dissémination des ressources sur le web. Ce projet n’est pas une création 100% NYPL Lab. La pol doc pour les bibliothécaires. Les acquisitions en bibliothèque. Charte des collections d'une bibliothèque. Bibliothèques : pratiques d'achat et pratiques de lecture. Le budget d'une bibliothèque.