background preloader

Retraites

Facebook Twitter

America’s Retirement System Replaces a Declining Share of Pre-Retirement Income – The Solution: Expand Social Security! Sign the petition In the midst of an American retirement security crisis where current and future retirees must prepare for a sharper drop in their standard of living at retirement than their parents, research by the Economic Policy Institute (EPI) shows that Americans are less likely to retire in their 60s than their counterparts in other countries in the Organisation for Economic Co-operation and Development (OECD). 30 percent of 65 – 69 year-olds in the United States (and rising) are employed versus 20 percent of 65 – 69 year olds in OECD countries.

America’s Retirement System Replaces a Declining Share of Pre-Retirement Income – The Solution: Expand Social Security!

This is largely because in other countries, the retirement system replaces enough income for people to survive decently and maintain their standard of living. Not so in the U.S., where senior poverty is high and our retirement system replaces a lower share of pre-retirement income. Please sign the petition to the U.S. Congress today calling on them to act on behalf of all current and future retirees. Thank you, Recours au vote bloqué : Ayrault, isolé, gouverne contre sa majorité. 18/12 - Réforme des retraites : les points clés à retenir. La loi garantissant l’avenir et la justice du système de retraites défendue par Marisol Touraine a été adoptée définitivement à l’Assemblée nationale mercredi 18 décembre.

18/12 - Réforme des retraites : les points clés à retenir

Elle comporte trois types de mesures destinées à : assurer la pérennité du système ; accroître l’égalité face à la retraite ; simplifier l’accès des Français à l’information et aux démarches relatives à leur retraite. Voici les points clés à retenir. Retraites: Le minimum vieillesse sera revalorisé. Le gouvernement a présenté dans la nuit de lundi à mardi des mesures visant à compenser pour les retraités modestes un report de la revalorisation annuelle des pensions, avant le vote mardi après-midi à l'Assemblée du projet de loi de réforme des retraites.

Retraites: Le minimum vieillesse sera revalorisé

L'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) sera revalorisée d'une cinquantaine d'euros pour les plus de 60 ans et minimum vieillesse sera revalorisé deux fois en 2014, a annoncé dans l'hémicycle la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine. Le gouvernement avait décidé jeudi de recourir au vote bloqué sur l'ensemble du projet de loi de réforme des retraites mardi, afin de passer outre l'opposition de nombreux députés de gauche au report de six mois de la revalorisation annuelle des pensions. L'UMP ironise Les titulaires du minimum vieillesse sont toutefois exemptés du report du 1er avril au 1er octobre de la revalorisation de leur prestation.

Avec AFP. Réforme des retraites touchée… coulons la ! Retraites : interpellons les député-e-s pour qu'ils votent non ! Le rejet de la réforme est possible : il suffirait que ceux qui se sont abstenus en première lecture votent contre cette loi pour qu’elle soit rejetée faute de majorité.

Retraites : interpellons les député-e-s pour qu'ils votent non !

Bien sûr le gouvernement pourrait utiliser le 49-3 mais le caractère illégitime de cette contre-réforme en serait renforcé. Ce serait un encouragement à continuer pour le droit à la retraite et la défense de tous les droits sociaux. Assurons-nous que les députés votent contre cette réforme inique ! Vous pouvez interpeller les députés de votre circonscription grâce à l’outil ci-dessous : Si vous ne voyez pas le formulaire d’interpellation ci-dessus, c’est que vous utilisez probablement Internet Explorer avec Windows XP.

Lettre aux député-e-s absentionnistes: dites non à cette réforme des retraites. Eric Coquerel (PG), Annick Coupé (Solidaires), Isabelle de Almeida (PCF), Guillaume Floris (GA), Pierre Khalfa (Copernic), Alain Lipietz (EE-LV), Gérard Filoche (PS) et Christiane Marty (Attac), membres du Collectif unitaire Retraites 2013, appellent les « 47 députés de gauche » n'ayant pas voté la réforme des retraites à « la mettre en échec pour de bon » lors de son retour à l'Assemblée, après son rejet par le Sénat mardi 5 novembre.

Lettre aux député-e-s absentionnistes: dites non à cette réforme des retraites

Mesdames, Messieurs les Député-e-s Le 15 octobre, vous avez été parmi les 47 députés de gauche à s’abstenir lors du premier passage à l’Assemblée nationale de la réforme du système de retraites. Grâce à votre vote, et aux votes contre de vos collègues du Front de Gauche, la réforme n’a pas obtenu la majorité absolue. Collectif retraites 2013. Pourquoi j'ai voté contre le projet de réforme des retraites. Les journaux, les télévisions et Internet sont pleins d'analyses du projet de réforme des retraites du gouvernement.

Pourquoi j'ai voté contre le projet de réforme des retraites

Certains le présentent comme inévitable, une évolution logique de notre démographie. D'autres expliquent que la réalité est bien différente. Ce texte est mon ajout à cette entreprise d'information des citoyens. Tout d'abord, oubliez les "évidences" Oui, nous vivons plus vieux. Mead44 : Retraites :-( poke à mon... Inculture5Octobre.pdf. BERNARD FRIOT, L’ENJEU DES RETRAITES. Passionnant, Bernard Friot explique l'enjeu des retraites par répartition : résister à la réforme capitaliste et assumer cette autre définition de la valeur économique. Passionnant, Bernard Friot explique l'enjeu des retraites par répartition : résister à la >réforme< capitaliste et assumer cette autre définition de la valeur économique Juste après la rencontre parisienne chez Politoscope.tv (dont la trace vidéo ne saurait tarder), nous avons continué à discuter, avec Bernard et Claude, et c'est autrement plus intéressant et important que ce que nos maîtres nous servent à la télévision De mon point de vue, Bernard défend l'idée économique la plus importante, dont nous aurons besoin pour construire un monde meilleur, non capitaliste : FINANCER toute l'économie SANS AVOIR BESOIN DE L'ARGENT DES RICHES (les maîtres-chanteurs de l'emploi et de la dette).

Passionnant, Bernard Friot explique l'enjeu des retraites par répartition : résister à la réforme capitaliste et assumer cette autre définition de la valeur économique

Pensée émancipatrice en matière économique, indissociable de son équivalent politique, je crois : de bonnes institutions voulues, écrites et défendues par des citoyens constituants (mais ceci est une autre affaire). Merci à vous tous, pour votre gentillesse obstinée (et courageuse) Les plus grosses retraites de politiques. Non aux régressions pour les retraites. Après deux jours de discussion avec les syndicats et les organisations d’employeurs, le Premier ministre a dévoilé une partie de son projet pour les retraites.

Non aux régressions pour les retraites

Celui-là même qui, à la tribune de l’Assemblée nationale déclarait le 14 septembre 2010 que : « la retraite à 60 ans c’est le bouclier fiscal des ouvriers. Il faudra reprendre cette réforme en 2012 », vient une fois de plus de se déjuger. Non seulement il entérine toutes les contre-réformes régressives des gouvernements de droite, mais il les prolonge et les amplifie. Ces propositions sont présentées comme un moindre mal, comparé à ce qui était distillé par des fuites organisées vers les médias, durant une bonne partie de l’été. C’est tout le sens de l’annonce du Premier ministre, affirmant que son gouvernement engagera une réforme « pour que le financement de la protection sociale pèse moins sur le coût du travail ». Le collectif Retraites 2013 bat le rappel de la mobilisation. Le collectif Retraites 2013 a organisé un premier rassemblement ce mercredi midi, pour lancer la mobilisation contre la réforme annoncée par le gouvernement.

Le collectif Retraites 2013 bat le rappel de la mobilisation

Des débats sont organisés dans toute la France et le rendez-vous est donné dans la rue mardi 10 septembre pour une mobilisation nationale à l'appel de la CGT, FO, FSU et Solidaires. Ce midi, le rond-point des Champs-Élysées-Marcel-Dassault, en plein coeur du quartier des Champs-Elysées, a accueilli un événement plutôt rare en ces lieux. Le collectif Retraites 2013 réunissait en effet ses soutiens pour un rassemblement, suivi d'une conférence de presse. On y trouvait unis autour d'affiches « Luttons pour nos retraites », Pierre Laurent (PCF), Clémentine Autain (FASE), Gérard Filoche (PS), Olivier Besancenot (NPA), ainsi que Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) et des représentants de l'UNEF, la CGT, la FSU, Solidaires, Attac et la fondation Copernic. "La retraite à 60 ans, c'est nous" La gauche radicale tente de mobiliser contre la réforme des retraites.

Clémentine Autain (Fase), Jean-Luc Mélenchon (PG) et Pierre Laurent (PCF) au meeting contre l'austérité du Front de gauche, en janvier à Metz.

La gauche radicale tente de mobiliser contre la réforme des retraites

Photo Jean-Christophe Verhaegen/AFP Ils avaient demandé à ce que leur conférence de presse se tienne devant l'Elysée. Sans surprise, ils ont essuyé un refus. Le Collectif retraites 2013 s'est donc rabattu à quelques pas de là, sur le rond-point Roosevelt, près des Champs-Elysées. A l'initiative d'Attac et de la Fondation Copernic, ce rassemblement regroupe des forces de gauche, des associations et des syndicats.

Mercredi 4 septembre, parmi les politiques présents, on comptait Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche), Pierre Laurent (Parti communiste), Olivier Besancenot (Nouveau parti anticapitaliste), Clémentine Autain (Fédération pour une alternative sociale et écologique) ou encore Gérard Filoche (Parti socialiste). Retraites: l'heure de la mobilisation. Foix. «La retraite avant l'arthrite» - 15/09/2013 - LaDépêche. Bataille des retraites 2013. Retraites : Marisol Touraine prépare le terrain avant la remise du rapport Moreau. La réforme des retraites expliquée en patates. Retraites: ce sera cotiser plus et plus longtemps - Page 2.

Retraites: vive le capital ! A bas le travail ! - Page 4. Retraites : "Personne ne peut garantir que cette réforme sera la der des ders" La retraite ou la bourse. Les pressions se multiplient pour que le gouvernement procède à une nouvelle contre-réforme des retraites. Ainsi, après la Commission de Bruxelles, c’est le Fonds monétaire international, qui, il y a quelques jours, vient de recommander à la France de réduire encore les dépenses de protection sociale et de retraite. « Il est essentiel de rééquilibrer l’ajustement budgétaire en mettant davantage à contribution la limitation des dépenses, notamment dans le domaine de la sécurité sociale et celui des dépenses locales (…) » et « engage instamment les autorités à réformer le système des retraites ». Au lieu de dire au FMI de se mêler de ce qui devrait le regarder, le gouvernement français a fait répondre : « Nous partageons l’avis des services du FMI qui estiment que la réforme des retraites sera un élément clé de la stratégie gouvernementale de réduction des dépenses ».

Puis, le gouvernement laisse filtrer, dans certains journaux, des éléments de sa prochaine contre-réforme. Retraites: ne pas augmenter la durée de cotisation. Le gouvernement a annoncé qu’il ne prolongerait pas l’âge de départ à la retraite, mais sans exclure une augmentation de la durée de cotisation. D’ailleurs, François Hollande, dans l’émission Capital sur M6, le 16 juin dernier, n’avait pas exclu 44 ans de cotisation : « mais pas tout de suite, pour 2025, ou 2030 ». Ce qu’étrangement les médias ne rappellent pas, se contentant de dire que ce sont les propositions du rapport Moreau. Retraites : partir de la situation des femmes pour construire une réforme de gauche.

En 2010, lors des mobilisations contre la réforme des retraites de la droite, les slogans pour l’égalité femmes – hommes étaient nombreux dans les cortèges. Un appel des féministes contre la réforme des retraites, signé par des responsables associatives, des syndicalistes et des responsables politiques de gauche, avait permis dès fin juin 2010 de placer le sujet sur le devant de la scène. C’est assez rare de voir cette thématique au cœur d’un mouvement social d’une telle ampleur pour le souligner. Je pense que c’est d’ailleurs de ce moment que date une sorte de réveil collectif dans la société que l’égalité est loin d’être acquise.

Les 40% d’écart de pension entre les sexes ont alors marqué l’imaginaire collectif. On pensait l’égalité presque acquise, on percutait alors qu’on était loin du compte. Retraites : les femmes demandent réparation ! « Très loin du compte »: c'est ainsi que les 24 signataires de cet appel, économistes, syndicalistes, féministes... jugent le projet gouvernemental de réforme des retraites. Geneviève Azam, Annick Coupé, Christiane Marty appellent « les femmes et les hommes de toutes générations à manifester le 10 septembre pour défendre l’égalité des droits ». Le gouvernement avait promis une réforme des retraites « basée sur l’équité », mais le projet qu’il a présenté ne répond pas à sa promesse et poursuit la logique des réformes passées. Les mesures en direction des femmes sont très marginales, alors que les inégalités de pension entre les sexes sont importantes : la pension de droit direct des femmes est inférieure en moyenne de 42 % à celle des hommes, leur pension globale de 28 %.

La mesure qui permet de mieux prendre en compte la maternité dans le dispositif de retraite anticipée pour carrière longue ne fait que corriger – à peine – l’injustice du décret pris par… ce même gouvernement en 2012. Femmes : ne battons pas en retraites, battons-nous pour nos retraites ! Femmes : ne battons pas en retraite, battons-nous pour nos retraites ! Appel paru dans Libération du 18 juin 2013. Retraites: bloquer la réforme passer à la contre-offensive! Vendredi 9 août 2013 5 09 /08 /Août /2013 09:20 Depuis 1993 les contre réformes de la droite approuvées par la CFDT sous des argumentsfallacieux en utilisant différents moyens (années de référence, allongement durée de cotisation, désindexation, décotes, suppression demi-part …) ont conduit à l’objectif poursuivi par Bruxelles, le MEDEF et leurs commis politiques : baisse des pensions, ouverture aux fonds de pension, aux assurances et donc à la capitalisation. Retraites agricoles : justice et dignité.

Au cours d’un déplacement dans le département de la Dordogne, le Président de la République est revenu sur son engagement de porter les petites retraites agricoles au moins à 75% du SMIC d’ici trois ans. On est tenté de dire : enfin ! Mais trois ans c’est trop long ! Michel Sapin : «Non, la réforme des retraites ne sera pas retardée» - Page 3. Dechiffrages : Les pensions de retraites ne... Virgin suicide. Retraites : après le rapport Moreau, le gouvernement relativise - Page 2. Retraites : une réforme qui divise la gauche. Plus l'échéance approche, plus la réforme a tout de la bombe sociale. Avant la remise à Matignon, vendredi 14 juin, du rapport d'experts de la commission Moreau, de plus en plus d'élus socialistes ne cachent pas leur inquiétude quant aux retombées dans l'opinion de la future réforme des retraites.

Retraites: ce que le PS défendait en 2010 - Page 3. Réforme des retraites, Et encore une trahison! ©dr Mais que font donc toutes ces têtes d’affiche socialistes ? Un rapport pointe les inégalités sur l'âge des départs à la retraite. Les inégalités face à l'âge de départ en retraite vont perdurer. C'est un des principaux constats que l'on peut tirer d'un rapport sur les prévisions financières des vingt principaux régimes de retraite, qui doit être adopté par le Conseil d'orientation des retraites (COR) mardi 26 mars, dont Le Monde s'est procuré une copie.

Au-delà des prévisions purement financières, ce rapport montre que les Français continuent de partir à des âges très différents selon le régime de retraite duquel ils dépendent. Et ce malgré les réformes de 2003, 2008 (régimes spéciaux) et 2010, qui étaient censées aligner les conditions de cotisation. Pour les salariés du privé, l'âge effectif moyen de départ s'est établi à 61,9 ans en 2011. Il était de 62,2 ans pour les commerçants et artisans dépendant du régime des indépendants.

La retraite : un droit. Pour vivre plus longtemps : retraite à 60 ans ! Pas un trimestre de plus, pas un euro de moins !