background preloader

Retraites

Facebook Twitter

Etude : qui sont les 16 millions de retraités français, combien touchent-ils ? 16 millions de Français sont à la retraite aujourd'hui.

Etude : qui sont les 16 millions de retraités français, combien touchent-ils ?

Le ministère des Affaires sociales vient de publier une grande étude sur les retraités et les retraites. Sur ces 16 millions de personnes, plus d'un million vit à l'étranger. Le départ à la retraite est plus tardif aujourd'hui, il s'effectue en moyenne à 61,5 ans. Ce qui s'explique par la réforme de 2010 qui recule l'âge légal de départ à la retraite, passant de 60 à 62 ans. Sans surprise, le nombre de nouveaux retraités augmente avec l'espérance de vie mais plus lentement que les années précédentes. La plupart de ces retraités bénéficie du régime général, soit plus de 13 millions. Les inégalités entre les hommes et les femmes en matière de pension de retraite perdurent. Retraites complémentaires: jusqu'à 18% de baisse de pension. Les mesures de l'accord d'octobre 2015 sur les retraites complémentaires Agirc-Arrco vont pénaliser les assurés.

Retraites complémentaires: jusqu'à 18% de baisse de pension

La baisse de pension pourraient aller jusqu'à 18%, et ces pertes grandiront au fil des générations, selon des simulations du Conseil d'orientation des retraites (COR) dévoilées par Le Figaro mardi. Selon l'étude du COR citée par le quotidien, "un cadre né en 1959, voulant partir à la retraite dès qu'il a cotisé suffisamment longtemps au régime de base, perdra environ 14,5% de sa pension complémentaire". Cette perte "s'accentuera au fil des générations pour atteindre plus de 17% pour un cadre né en 1990", et "les salariés non cadres y laisseront un peu plus, soit près de 18% pour la génération 1990".

L'étude, précise Le Figaro, porte sur deux "cas types" fictifs - un salarié et un cadre - permettant de "distinguer les ordres de grandeur des effets" de la réforme. | Lire Retraites complémentaires : ce que contient l'accord trouvé entre le patronat et trois syndicats (avec AFP) Retraites des fonctionnaires : un gouffre pour l'État.

INFOGRAPHIE - Seul un quart des pensions de la fonction publique est financé par les cotisations des agents de l'État.

Retraites des fonctionnaires : un gouffre pour l'État

Les contribuables doivent payer la différence : 37,3 milliards en 2013. Les retraites des fonctionnaires souffrent d'un déséqui­libre abyssal. C'est ce que confirme le dernier rapport du Conseil d'orientation des retraites (COR), que Le Figaro s'est procuré et qui doit être présenté ce mardi après-midi. Vicissitude du calendrier: à la même heure, les députés s'exprimeront, pour la deuxième fois et en procédure de vote bloqué, sur la réforme Ayrault des retraites. Un projet de loi qui ne s'attaque nullement au besoin de financement des retraites de la fonction publique. Et pourtant: d'après les calculs actualisés du COR, seul un quart des pensions est financé par les cotisations salariales.

Au final, l'État, qui ne verse pas à proprement parler de cotisation employeur, subventionne discrètement les retraites des fonctionnaires à hauteur de… 73 % de ses besoins. Le déficit des retraites à plus de 20 milliards d'euros en 2020 selon le COR - Flash actualité - Economie - 17/12. Le Parisien | Le besoin de financement passerait de 14 milliards en 2011 à 18,8 milliards en 2017 (soit de 0,7 à 0,9 point de PIB), précise le document de travail.Ce document, qui détaille des projections jusqu'en 2060, n'est pas le rapport définitif du COR car il doit faire l'objet mercredi d'une délibération de ses membres (partenaires sociaux, parlementaires, représentants de l'Etat, experts).En 2020, le déficit correspondrait à environ 1 point de PIB.

Le déficit des retraites à plus de 20 milliards d'euros en 2020 selon le COR - Flash actualité - Economie - 17/12

" Sevriena, l?entreprise sarkozyste de d?molition des retraites. « Je garantirai la pérennité du régime de retraite… Je ne changerai pas le régime par répartition (…) par un régime où chacun épargnerait de son côté… Il faudra que tout soit mis sur la table: l’âge de la retraite, la durée de cotisation et la pénibilité.

Sevriena, l?entreprise sarkozyste de d?molition des retraites

La seule piste que je ferme tout de suite, c’est celle de la diminution des pensions… La réforme des retraites concernera tout le monde… Les pensions sont trop basses... »* Nicolas Sarkozy sur TF1 le 25 janvier 2010.** Nicolas Sarkozy veut-il vraiment sauver le régime de retraite par répartition ? Ce groupe dirigé par Guillaume Sarkozy, frère du chef de l’État, a le vent en poupe et a misé gros sur l’adoption de la réforme des retraites. Signez l'appel pour un référendum sur la réforme des retraites : www.referendumretraites.org D'ores et déjà sur les rangs, le groupe Malakoff Médéric a pris une longueur d’avance. Rien n’a donc été laissé au hasard. Les discussions autour du projet de loi les incitent à aller vite. Mais peu importe.