background preloader

Regard critique sur le capitalisme et notre société

Facebook Twitter

[Édito Vidéo] Face à une économie ultralibéralisée, des soulèvements mondialisés. La planète est elle vraiment foutue ? Début 2019. Climat : l’"éco-anxiété" touche de plus en plus de monde, une "réaction saine" pour les psychologues. Réchauffement, montée des eaux, catastrophes annoncées, collapsologie.

Climat : l’"éco-anxiété" touche de plus en plus de monde, une "réaction saine" pour les psychologues

L’avalanche de nouvelles angoissantes liées au climat déclenche de plus en plus souvent une "éco-anxiété", qui peut toutefois se révéler un moteur d’action, selon des spécialistes. Exemple sans doute le plus flagrant, Greta Thunberg, symbole d’une jeunesse engagée et qui explique avoir traversé à 11 ans une période de dépression qui avait "beaucoup à voir avec la situation de l’environnement", avant de décider de "faire quelque chose de bien de [sa] vie au lieu de rester assise à [se] désespérer". L’angoisse liée au changement climatique n’est pas quelque chose de nouveau.

La Résistance s'Organise. Nous ne renoncerons à rien. Devant la catastrophe écologique, de plus en plus d’écologistes de salon appellent à renoncer : renoncer à prendre l’avion, renoncer à la viande, renoncer aux douches longues, etc.

Nous ne renoncerons à rien

Liberticide, l’écologie ? le vrai débat est ailleurs. Ce texte est issu du travail de l’Atelier toulousain d’écologie politique, qui réunit des chercheur.es de toutes disciplines réfléchissant à la situation écologique actuelle.

Liberticide, l’écologie ? le vrai débat est ailleurs

Il a été écrit par Guillaume Carbou, avec les contributions de Frédéric Boone, Julian Carrey, Andreas Eriksson, Florian Simatos et Marie-Anne Verdier. Les adversaires de l’écologie déplorent la dictature des « Khmers verts » ou des « ayatollahs écolos ». Dans le grand public, bien des gens se plaignent des différentes normes « écologiques » qui ne cessent de contraindre leurs activités, même quotidiennes. La question semble donc légitime : l’écologie, en tant que projet politique, implique-t-elle de réduire les libertés individuelles ? Une telle question est pourtant fondamentalement mal posée pour au moins deux raisons. Tout d’abord, il est important de rappeler que l’écologie politique doit être distinguée de la simple « protection de la nature ».

Une société écologique demande une évolution culturelle. La « dictature verte », cette fausse menace agitée par infantilisme individualiste. L’agitation du spectre de la « dictature verte » est un contresens politique totalement injustifié.

La « dictature verte », cette fausse menace agitée par infantilisme individualiste

Pour autant, le succès de cette expression dit quelque chose de notre énorme difficulté à réagir aux catastrophes écologiques. C'est ce qu'affirment Guillaume Lohest, chargé d’études en éducation populaire et rédacteur pour la revue d'écologie Valériane, et Matthieu Peltier, professeur de philosophie et d’éthique à la Haute Ecole de commerce de Bruxelles EPHEC. Outrés par la dernière couverture de Valeurs actuelles, ils proposent ici une réflexion sur les significations politiques de la liberté. « Boire beaucoup d’eau. Éviter les efforts violents. » Les récents épisodes caniculaires alimentent surtout les petits conseils santé. #22 - L'écologie intégrale - Dominique Bourg.

Pablo Servigne : « Il faut élaborer une politique de l’effondrement » Article paru initialement le 20 novembre 2018 sur Reporterre.

Pablo Servigne : « Il faut élaborer une politique de l’effondrement »

Juan Branco - Les gilets jaunes face à Macron. Climat : «Que faut-il de plus pour agir ?» Ces deux monstres sacrés de l’écologie ne s’étaient jamais rencontrés longuement.

Climat : «Que faut-il de plus pour agir ?»

C’est chose faite. L’éco-festival Climax, à Darwin Ecosystème (Bordeaux), les a réunis ce week-end. Ovationnée par plus de 2 000 personnes, la primatologue et éthologue britannique Jane Goodall y a livré samedi son message d’espoir dans sa conférence «Reasons for Hope» («des raisons d’espérer»), qu’elle donne dans le monde entier plus de 300 jours par an. Le sociologue et philosophe français Edgar Morin, lui, a lancé dimanche son «Appel des fraternités», où il plaide pour la solidarité envers les déplacés, les sans-voix, la nature et les opprimés, et pour la construction d’un monde plus juste. Elle est une femme de terrain, lui un homme de lettres. Bernard Friot : « Si Macron gagne son pari de la réforme de la SNCF, il faut se faire du souci pour le reste » Bernard Friot est un sociologue et économiste, professeur émérite à l’université Paris X-Nanterre.

Bernard Friot : « Si Macron gagne son pari de la réforme de la SNCF, il faut se faire du souci pour le reste »

Il a écrit de nombreux ouvrages sur la Sécurité sociale et le salariat. Son dernier livre, paru en 2017 aux éditions La Dispute, s’intitule : Vaincre Macron. Bernard Friot. Reporterre — Pourquoi le gouvernement se focalise-t-il autant sur le statut des cheminots ? Bernard Friot — Depuis la fin des années 1980, la seconde gauche emmenée par Michel Rocard a lancé une offensive absolument déterminée contre le salaire à la « qualification personnelle », autrement dit contre le statut des fonctionnaires ou de certains salariés comme les cheminots. Ce salaire à la qualification personnelle est pourtant la conquête sociale majeure du XXe siècle face au capital !

Tout au long du XXe siècle, le combat des mouvements sociaux a été d’imposer au capital d’employer les travailleurs. ?akid=29572.9276675. Le point de vue de Gaël Giraud, Chef économiste de l'AFD. Google. Plantations d'oranges : le témoignage poignant d'un syndicaliste brésilien. Les « Obligations vertes » ne sont pas si vertes que cela ! En ouverture de la conférence environnementale, lundi 25 avril, François Hollande a déclaré que la France allait « développer le marché des green bonds, des obligations vertes », et que l'Etat demanderait « aux banques publiques, la Caisse des Dépôts, l’AFD, mais aussi la Banque Publique d’Investissement (BPI), de lancer des obligations vertes, dédiées à des projets d’investissements environnementaux ».

Les « Obligations vertes » ne sont pas si vertes que cela !

Rapport : la plupart des industries en faillite sans l’aide des États. Mandatée par une entité soutenue par l’Onu, la société Trucost a étudié l’impact économique de la dégradation de l’environnement par les grandes compagnies capitalistes du monde.

Rapport : la plupart des industries en faillite sans l’aide des États

Son rapport relativement peu médiatisé à sa sortie révèle une vérité accablante : si la collectivité ne payaient pas pour elles, les grandes entreprises ne réaliseraient tout bonnement aucun profit. Et la note est salée : 7300 milliards de dollars. Philippe PASCOT - BTLV TV. "Pilleurs d'État" : Philippe Pascot dénonce les incroyables abus, privilèges, et corruptions, des élus et politiciens français. Voici une série de vidéos à propos du nouveau livre de Philippe Pascot sur la classe politique française : "Pilleurs d'État".

"Pilleurs d'État" : Philippe Pascot dénonce les incroyables abus, privilèges, et corruptions, des élus et politiciens français

Pierre Rabhi : "Un changement de la société sans changement humain est irréaliste" Audition de Idriss ABERKANE (chercheur, Ambassadeur de l'Unitwin/unesco) - cese - vidéo Dailymotion. Partout des solutions existent. Depuis le 13 novembre nous avons successivement traversé en France, une terrible série d’attentats, un sommet mondial contre le changement climatique et le score historique d’un parti extrémiste aux élections régionales. En l’espace d’un mois nous avons vécu un petit concentré de ce que pourrait nous réserver l’avenir. Mais est-ce une fatalité ? Face au terrorisme, à l’extrémisme et au péril écologique, n’avons-nous pas une réponse globale à apporter ?

Ces deux dernières années, j’ai sillonné dix pays pour chercher des solutions à tous ces problèmes avec ma co-réalisatrice Mélanie Laurent et notre petite équipe. De ce périple, nous avons fait un film et des livres appelés Demain. Tout est lié Commençons par l’énergie. Continuons avec l’économie. Le « format développement durable » du capital n’est pas soutenable. Le « développement durable » prétend concilier développement économique, justice sociale, et préservation de l’environnement.

Pierre Rabhi : « La COP21 ne s’attaque pas aux sources des déséquilibres » Edgar Morin : aux Oasis !! Gilles Clément : « Jardiner, c’est résister » En Chine, 66 000 morts dans des accidents industriels en 2014. L’explosion spectaculaire dans un entrepôt de Tianjin, le 12 août dernier, a fait 139 victimes, 44 disparus et plus de 700 blessés. La ville est toujours sous la menace d'une pollution massive au cyanure.

Lettre à une croissance que nous n’attendons plus. Hubert Reeves: "L’écologie, c’est aussi une affaire de morale" Passionné par cette richesse qui rend possible la vie sur terre, et qu’on appelle «biodiversité», il cherche à faire aimer la nature et en appelle, sans détour, à notre responsabilité morale. Les innovations ne sont pas exploitées pour sauver la planète, bien au contraire. Afin de prendre la vraie mesure de la transition à mener, il s'agit de revisiter les objets, de les rendre réparables et modulaires pour limiter la consommation de matériaux. Ce qui passe par une remise en cause des besoins de nos sociétés de consommation.

« Tout va s’effondrer. Alors... préparons la suite » Capitalisme / climat : tout peut changer. 11 février : débat autour de notre Nouveau Manifeste. Quatre ans après leur premier Manifeste qui déconstruisait les dix fausses évidences qui inspirent les politiques économiques partout en Europe, les Économistes atterrés publient leur Nouveau manifeste (Les liens qui libèrent, 160 p., 10 €).

Naomi Klein : « C’est très simple : les pollueurs doivent payer » Avec La stratégie du choc, Naomi Klein avait écrit un des livres les plus forts pour comprendre le fonctionnement actuel du capitalisme. Etienne Chouard ce soir ou jamais csoj septembre 2014. Nature, le nouvel eldorado de la finance. La course au profit généralisé et le marché global ont largement contribué à la crise écologique actuelle.

Nous sommes tous des neveux d’oncle Bernard. Mes si chers amis d’ici et d’ailleurs. Des dirigeants d'entreprises pourront-ils bientôt être jugés pour crimes contre l'humanité. Marie-Monique Robin, journaliste d'investigation. Faut-il abolir la pollution. De la dictature de l’audimat au règne de l’insignifiance. Jean Ziegler choisit son camp : « Retournez les fusils ! Jean Ziegler : "Parti et socialiste vont devenir des gros mots pour les classes travailleuses"

Jeremy Rifkin, l’Internet des objets et la société des Barbapapa. Pour faire face au défi climatique : savoir réconcilier économie et écologie. Vandana Shiva: «Sur une planète morte, on ne fait plus d’affaires» - Page 1. CHRONIQUE - Mille milliards pour sauver les banques. Et rien pour le climat. EDITO - Les prêtres sots de la croissance morte. La richesse mondiale a doublé depuis 2000 (et 9 autres chiffres révoltants) L’optimisation fiscale, un épouvantail pour investisseurs responsables.

Marie-Monique Robin : « La société post-croissance a déjà commencé ! » Bernard Stiegler : « Les gens qui perdent le sentiment d’exister votent Front national » L’accord top secret qui doit dépecer les services publics. Gaël Giraud, du CNRS : « Le vrai rôle de l’énergie va obliger les économistes à changer de dogme » Plan contre l’évasion fiscale : pourquoi les multinationales dorment tranquilles. L’affaire Aquilino Morelle ou l’obsolescence de l’éthique. José Bové & les dessins - On n'est pas couché 22 février 2014 #ONPC.

Edgar Morin : « Nous avançons comme des somnambules vers la catastrophe »