background preloader

C'est quoi l'Internet des Objets ? Quels risques pour la sécurité

C'est quoi l'Internet des Objets ? Quels risques pour la sécurité
L‘Internet des objets (Ido) est une révolution qui a déjà commencé, mais dont l’ampleur reste encore à venir. Que signifie exactement ce phénomène ? Présente–t-il un risque pour la sécurité de nos ordinateurs, nos réseaux et nos données personnelles ? L’internet des objets (Ido, ou en anglais Internet of Things, IoT) représente pour le secteur informatique et industriel un levier de croissance considérable, et pour les particuliers ou les entreprises clientes de profonds – mais difficilement perceptibles – changements au quotidien. Concrètement il s’agit des milliards d’objets « intelligents » et connectés, qui communiquent en permanence ou à intervalles réguliers, pour transmettre à des systèmes d’information distants un état, un relevé, un statut, une consommation, une alerte, un besoin, une géolocalisation, etc. De façon générale, tous nos appareils du quotidien sont susceptibles d’intégrer l’Internet des objets : Internet des objets : quid de la sécurité ?

http://www.panoptinet.com/cybersecurite-decryptee/cest-quoi-linternet-des-objets-quels-risques-pour-la-securite/

Related:  Internet des objets : sites francaisObjets connectésobjets connectésPROTECTION DONNEES

Formation diplômante Webmaster - Toulouse - Mais, c’est quoi l’Internet des objets? Un grille-pain qui donne la météo, une raquette de tennis qui enregistre vos mouvements et vous aide à progresser, une voiture qui peut vous sauver la vie, une machine à laver qui prévient le service de réparations en cas de panne... Plus qu’un simple fantasme de geek, les objets connectés sont déjà présents dans les usages des professionnels comme des particuliers. Il n’existe pas de définition standardisée de l’Internet des Objets (IdO). Les objets connectés sont des objets qui interagissent avec leur environnement ou fournissent des informations. Il existe deux types de communication : soit d’objet à personne, soit de machine à machine (M2M). L’Internet des objets, c’est la rencontre du matériel, et du logiciel, le tout enrichi par toutes les interactions sociales humaines sur le web fixe ou mobile.

De l’internet des objets au web des objets « La promesse de l’internet des objets est de construire un réseau fluide d’appareils hétérogènes connectés ensemble pour former un dispositif unique et cohérent. Mais en fait, cette promesse est une escroquerie », attaque, bille en tête, Vlad Trifa, ingénieur à l’Institut d’informatique pervasive de l’Institut de technologie de Zurich sur la scène de Lift à Genève. Il existe déjà plus d’une quinzaine de protocoles techniques pour assurer les communications domotiques et machines à machines (M2M), mais ceux-ci demeurent largement inconnues des programmeurs qui ne sont pas spécialisés sur ces sujets. Si l’industrie a construit des normes pour contrôler l’internet des objets, elle est loin d’être parvenue à un accord. « La réalité aujourd’hui est que nous avons plutôt construit des intranets pour un grand nombre de choses qu’un internet des objets, chacun formant un îlot isolé de quelques appareils connectés qui n’ont pratiquement aucun moyen d’interagir les uns avec les autres ».

L’internet des objets CM : L’Internet des objets est en quelque sorte l’ultime évolution d’Internet. On en parle depuis plusieurs années, mais comment a-t-il évolué et comment se matérialise-t-il aujourd’hui ? Patrice Slupowski : Ultime probablement pas, car l’Internet continuera à connaître des évolutions sans aucun doute, mais majeure oui, car on va passer d’un réseau où 2 milliards d’individus étaient connectés via un ordinateur ou un smartphone, à une toile beaucoup plus dense qui connectera 50 à 100 milliards de capteurs présents dans de très nombreux objets connectés. Filtrage : le gouvernement confirme la piste du blocage sans juge Le gouvernement devrait déposer son projet de loi sur les libertés numériques dès septembre. Avec ce texte promis mille fois, l’exécutif envisage sérieusement la piste du blocage d’accès des sites, sans intervention préalable du juge. Un schéma qu’avait pourtant dénoncé le même groupe politique lorsqu’il était dans l’opposition. La piste évoquée dans nos colonnes se confirme.

C'est quoi au juste, l'Internet des objets Vous avez à peine eu le temps d'en entendre parler qu'ils sont déjà partout. Les objets connectés sont prêts à envahir notre vie. Pourquoi est-ce important ? L'explosion des données numériques portée par l'Internet des objets Le volume mondial de données numériques va exploser d'ici 2020, notamment à cause de l'Internet des objets et de leurs milliards de capteurs, selon un rapport du géant américain du stockage de données EMC et du cabinet de recherche IDC. L'Internet des objets contribuera «à doubler la taille de l'univers numérique tous les deux ans, lequel devrait peser 44.000 milliards de gigaoctets en 2020, soit 10 fois plus qu'en 2013», selon ce rapport. Tous les aspects du quotidien mesurés L'Internet des objets est alimenté par plusieurs milliards d'éléments du quotidien, comme les capteurs de vitesse intégrés aux chaussures de sport ou encore les systèmes d'analyse du trafic routier. Ils portent chacun un identifiant unique pour enregistrer, consigner et recevoir automatiquement des données sur le réseau Internet. 32 milliards d’objets connectés en 2020?

Demain, l'Internet des objets Internet est devenu en quelques années le vecteur principal de diffusion de l’information. Il s’est imposé dans de nombreux domaines comme une infrastructure essentielle pour les individus, les entreprises et les institutions. Toutefois, ses capacités d’extension, au-delà des seuls ordinateurs et terminaux mobiles, sont encore considérables car il devrait permettre l’interaction d’un nombre croissant d’objets entre eux ou avec nous-mêmes. Internet se transforme progressivement en un réseau étendu, appelé « Internet des objets », reliant plusieurs milliards d’êtres humains mais aussi des dizaines de milliards d’objets. Cette évolution soulève de nombreuses questions relatives à la croissance économique et aux mutations sociales qu’elle entraînera, mais aussi aux libertés individuelles et à la souveraineté nationale. Évolution du nombre d'objets connectés, par type (milliards)

CorteXLab : une plate-forme expérimentale dédiée à la communication sans fil 200 mètres carré de locaux, isolation électromagnétique, 80 nœuds de radio logicielle : c’est la plate-forme expérimentale qui vient d’entrer en activité au CITI, Centre d’Innovation en Télécommunications et Intégration de Services de l’INSA Lyon. Dédié à l’étude de la radio logicielle, des plates-formes hardware jusqu’aux nouveaux protocoles de communications collaboratives, CorteXLab, c’est son nom, a été mis en place dans le cadre de l’équipex FIT (Future Internet of Things) regroupant cinq établissements nationaux d’enseignements supérieurs et de la recherche et est hébergé à l’INSA Lyon. L’objectif de l’équipex FIT : constituer un réseau national matériel et logiciel afin de tester en grandeur réelle les futures technologies de l’Internet. "La radio logicielle, est la prochaine évolution technologique majeure des systèmes communicants sans fils. Aujourd'hui, un ordinateur ne peut pas utiliser les réseaux téléphoniques sans fil car il possède des interfaces radio figées.

The Dash, les premiers mini écouteurs connectés Dans l’audiovisuel, les animateurs utilisent souvent des mini oreillettes sans fil. Elles sont quasiment invisibles, dignes des films d’espionnage, elles nécessitent de porter un collier de transmission, enfin elles coûtent une fortune. Sur Kickstarter, le projet The Dash a pour ambition de créer des écouteurs quasi-invisibles, multi-fonctions, accessibles et destinés au grand public. Je vous explique tout ça. Un microphone à conduction osseuse Objets connectés : vous n'en avez pas encore ? Vous finirez par céder Date de dernière mise à jour : le 5 février 2015 à 17 h 07 min Les objets connectés semblent être l’avenir des nouvelles technologies, après l’apparition des montres connectées, le secteur a explosé. Biberon, serrure, bracelet, montre, lunette, pastille…etc connectés, ça ne s’arrête plus. Le cabinet d’analyse GfK nous a fait le bilan de l’année 2014 sur ce sujet et nous prédit un avenir plutôt radieux pour les objets connectés.

Le top 10 des objets connectés les plus populaires en France Les objets connectés, une véritable tornade dans le monde de la technologie qui ne cesse de se répandre encore aujourd’hui. Ce penchant pour les objets connectés est assez récent et son expansion est fulgurante, même si comme pour toutes choses il y a les pour et les contre on ne peut nier le phénomène. Aujourd’hui nous allons vous dévoiler les 10 objets connectés préférés des Français. Avec son nouveau gadget, Amazon met le pied dans la porte du frigo Amazon a un plan : qu’on ne sorte plus jamais de chez soi pour acheter quoi que ce soit. Le géant américain veut tout nous vendre (en ligne) et tout nous livrer (à domicile), si possible le jour même. Avec son nouveau gadget – l’Amazon Dash – ce sont nos frigos qu’il veut intégralement remplir. Bête comme chou La télécommande « Dash » - Amazon L’Amazon Dash (voir ci-contre) est un petit scanner en forme de télécommande, doté d’une fonction vocale, qui permet de faire ses courses de chez soi – y compris les aliments frais – et d’être livré le jour même (ou le lendemain matin).

Auteur inconnu, 20/05/2013 L'article met en avant le fait que, par tous les objets connectés, la sécurité et la vie privé de chacun est mise en danger. En effet, toutes les informations collectées par ces différents objets restent accessibles, ce qui compromet la sécurité de chacun. Cet article remet donc en question le bien fondé des objets connectés. by vbogdan Apr 2

Questionnement sur les risques de l'internet des objets by hgerault Apr 11

Related: