background preloader

C'est quoi l'Internet des Objets ? Quels risques pour la sécurité

C'est quoi l'Internet des Objets ? Quels risques pour la sécurité
L‘Internet des objets (Ido) est une révolution qui a déjà commencé, mais dont l’ampleur reste encore à venir. Que signifie exactement ce phénomène ? Présente–t-il un risque pour la sécurité de nos ordinateurs, nos réseaux et nos données personnelles ? L’internet des objets (Ido, ou en anglais Internet of Things, IoT) représente pour le secteur informatique et industriel un levier de croissance considérable, et pour les particuliers ou les entreprises clientes de profonds – mais difficilement perceptibles – changements au quotidien. Concrètement il s’agit des milliards d’objets « intelligents » et connectés, qui communiquent en permanence ou à intervalles réguliers, pour transmettre à des systèmes d’information distants un état, un relevé, un statut, une consommation, une alerte, un besoin, une géolocalisation, etc. De façon générale, tous nos appareils du quotidien sont susceptibles d’intégrer l’Internet des objets : Internet des objets : quid de la sécurité ? Related:  masse 64D-(04)masse 64D-(03)masse 64D-(03)

Ca y est, je me lance dans la Domotique Bonjour zà tous, Je fais un petit billet rapide pour annoncer que je me lance officiellement dans la Domotique (mais bon, c’est pas une annonce de portée mondiale non plus, hein ). J’ai donc pour cela recyclé un vieux MacMini, avec un Core2Duo à 2 GHz et 2 Go de RAM, propulsé par une Debian 6. Première étape : consolider l’existant J’avais déjà en place depuis quelques mois un relevé de la consommation électrique de ma maison, grâce à un boîtier CurrentCost, connecté à un Seagate DockStar détourné avec une Debian. Le MacMini étant tout le temps en marche, j’ai du coup migré une machine virtuelle chargée de faire de la surveillance de mon réseau informatique (basé sur Centreon/Nagios) dessus. Dans le même esprit, j’ai migré une machine virtuelle chargée de stocker les versions de mes développements (même si je ne suis plus Freelance, je n’ai pas tout arrêté non plus…). Seconde étape : déterminer les technologies à utiliser 3ème étape : commander (aka fracturer mon porte-monnaie)

L’INTERNET DES OBJETS selon l'UIP «L’Internet des objets» Aujourd’hui, c’est déjà demain La vie quotidienne de millions de personnes a été bouleversée par l’Internet, qui nous relie les uns aux autres, indépendamment des distances et des fuseaux horaires. Cette révolution prévisible fait l’objet d’une publication de l’UIT, The Internet of Things, septième de la série de Rapports de l’UIT sur l’Internet, dont la sortie coïncide avec la seconde phase du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) en novembre 2005. La mise en place de l’infrastructure nécessaire à l’Internet des objets avance à grands pas (Figure 1). On peut prévoir que l’environnement de demain fourmillera de réseaux invisibles de micro-processeurs communiquant tous les uns avec les autres, sans que nous nous en rendions compte (Figure 2). Les technologies en vedette Bien que l’Internet des objets soit un concept relativement nouveau, les technologies qui le rendent possible existent depuis quelque temps déjà. De nouveaux marchés potentiels

L’expression "Internet des objets" est-elle appropriée ? Les choses – Georges Perec Dans un précédent article, nous avons proposé l’hypothèse que le concept d’Internet des Objets allait disparaitre, les objets devenant acteurs à part entière de l’internet comme les ordinateurs et les humains. En attendant, "Internet des objets" est l’expression généralement utilisée pour parler de cette intégration des objets connectés aux réseaux. Mais est-ce la bonne expression ? Les ponts, les volcans ou les champs se connectent déjà et se connecteront de plus en plus à l’internet grâce à des capteurs appropriés et on peut difficilement qualifier un champ d’objet. Nous utilisons le terme "internet des objets". Une chose est sûr, le concept est universel et ses applications vont toucher un grand nombre d’éléments de notre environnement. Les feuilles des arbres, les pierres d’un sentier de montagne ou les grains de sable d’une plage par exemple. Libelium Smart World Pour le reste, tout semble possible. A suivre Pierre Métivier Pour aller plus loin Like this:

QR Code and 2D Code Generator | Kerem Erkan This page is an online two dimensional code generator which is written in PHP. It can generate QR Code, Data Matrix, Aztec Code and Micro QR Code for the time being. Because QR Code is much more popular than the other code formats, it is separately named in the page title. If you need more information on two dimensional bar code systems, I strongly suggest that you take a look at Roger Smolski‘s comprehensive blog on QR Code and two dimensional bar codes. Using the form on this page, you can create two dimensional code images that trigger various actions on the scanner device. Please be sure to read the Notes and FAQ sections below before requesting help in the comments if you encounter any problems with code generation (Especially for Micro QR Codes or backslash characters you may encounter on some codes!). This page is very popular and because of that, it gets an incredible amount of comment spam. I am getting many questions about scanning the codes created on this generator. Notes:

Pratiques culturelles, le choc numérique Un chiffre résume tout : en 1997, date de la dernière enquête sur les pratiques culturelles, seul 1 % des Français étaient connectés à Internet. Autant dire que l’on s’attendait à ce que les résultats de l’édition 2008 de cette enquête, récurrente depuis 1973, présentent un paysage culturel chamboulé par le boom du numérique. Et ça n’a pas manqué. Cet équipement massif du foyer ne semble pourtant pas s’être fait au détriment des sorties. 68 % des Français continuent de préférer « les loisirs qui les amènent à sortir de chez eux ». Question équipements culturels, justement, c’est en revanche le calme plat. Dans le flot de ces données, O. • Les Pratiques culturelles des Français à l'ère numérique. Types de rapport à la culture selon Olivier Donnat Olivier Donnat distingue, dans la population française, cinq types de rapport à la culture, en fonction de la position sociale, de la génération et du genre.

Architecture web Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les technologies web sont un ensemble de technologies qui composent et utilisent le World Wide Web (généralement abrégé en Web) et ses normes. Le web été créé en 1990 comme application de partage d'informations puis est devenu une plateforme à part entière sur laquelle sont développées régulièrement des nouvelles technologies[1]. Destiné par son créateur Tim Berners-Lee, en Suisse, au CERN, à lier un document à un autre via une balise de texte renvoyant vers une autre page, selon le principe de l'hypertexte, le web est devenu l'un des protocoles d'échange les plus utilisés. Le format HTML permet aujourd'hui de nombreux types de documents à la page web elle-même, des images, du son et de la vidéo[3], des interface en 3D, de la visio conférence, des outils de conceptions de plus en plus complexes. Historique[modifier | modifier le code] Contexte de l'invention[modifier | modifier le code] Invention et évolutions[modifier | modifier le code]

10 choses à savoir sur l'internet des objets L'internet des objets est sorti des amphis des universités et de la quasi-science fiction pour devenir un sujet courant lors des réunions des conseils d'administration et des sessions de planification des produits. Quels sont donc les 10 points essentiels à connaître sur l'internet des objets? 1. Qu'est-ce qu'un "objet" ? Cet "objet" véhiculé par le concept de l'internet des objets désigne tout objet pouvant contenir un dispositif informatique embarqué et connecté. Ainsi, un "objet" dans l'internet des objets peut aussi bien être un conteneur maritime doté d'une étiquette RFID qu'une montre grand public équipée d'une puce WiFi qui envoie des données sur la condition physique ou de courts messages à un serveur quelque part sur internet. 2. Si vous vous intéressez à la technologie depuis un moment déjà, vous savez que ce qui est présenté comme nouveau et innovant est souvent une réminiscence d'une technologie passée qui était aussi présentée comme telle. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

MQTT, futur protocole de l'Internet des Objets Le protocole Pub/Sub MQTT, développé par IBM et Eurotech, serait idéal pour les communications à faible bande passante, et à faible puissance. L'Internet des Objets n'est pas un réseau, mais un concept marketing qui sert à définir l'usage croissant de puces embarquées, connectées au réseau, en général reliées à des capteurs ou à divers instruments de collecte de données. Parce que le prix des microprocesseurs est aujourd'hui tellement bas et parce que les réseaux sont partout, les systèmes embarqués pourraient remonter une multitude de données que les entreprises ou de nombreuses industries pourraient exploiter pour surveiller et améliorer leurs opérations. La GSM Association (GSMA) estime que d'ici 2020, 15 milliards de terminaux de ce type seront mis en ligne. Le MQTT est un protocole de messagerie de publication/souscription (Pub/Sub) particulièrement bien adapté pour travailler dans un environnement offrant une puissance de calcul limitée et une connectivité réseau minimale.

Pourquoi parler de médiacultures ? Les médias (vulgaires) d'un côté, la culture (légitime) de l'autre : ce grand partage continue de hanter, en France notamment, aussi bien la pensée courante que les travaux scientifiques. La notion de médiacultures invite à dépasser ce clivage, et ouvre un nouveau programme de recherche. Aujourd'hui encore, une vision fortement négative des changements culturels intervenus depuis plus d'un siècle continue d'imprégner les modes de pensée. Les médias de masse, a priori si vulgaires, imprégnés de logique industrielle, ne sont pas vraiment considérés comme une culture. Idem en sociologie où la plupart des courants, au lieu de déconstruire ce jugement dépréciateur, l'ont renforcé. En raison de ce grand partage (les médias d'un côté, la « Culture » de l'autre), le débat a été artificiellement réduit, en particulier en France, à une opposition factice. Sociologues, maîtres de conférences à l'université Paris-III-Sorbonne-Nouvelle.

Liste des découvertes et inventions liées au hasard Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(février 2014). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. 1977. L'imprimante à jet d'encre. On trouvera ci-dessous une liste de découvertes, d'inventions et d'innovations faites par accident, à la suite d'un concours imprévu de circonstances ou par hasard – ce qu'il est devenu courant d'appeler, sous l'influence du livre de Royston Roberts, Serendipity: Accidental Discoveries, les découvertes et inventions faites par sérendipité. par accident[1] ;par un concours de circonstances[2] ;par erreur[3] ;par hasard pur[4] ;par inadvertance ;par maladresse[5] ;par mégarde[6] ;par négligence professionnelle[7]. En géographie maritime[modifier | modifier le code] La plupart des îles ont été découvertes par hasard. En géographie terrestre[modifier | modifier le code]

De la naissance à la chute de l'empire romain Cette carte fait partie d’un ensemble de 8 cartes animées portant sur Rome et son empire Rome, des origines à la chute de l’empire Rome, à l’origine modeste cité d’Italie, finit par dominer l’ensemble de la Méditerranée. La ville a d'abord connu la royauté, puis la république et enfin l'empire. De -753 à -509 Rome est gouvernée par des rois légendaires dont le dernier est Tarquin le Superbe.Sous la République la ville est gouvernée par le sénat, aux mains des Romains les plus riches, et par deux consuls élus chaque année. Dans un premier temps Rome conquiert l’Italie. Au cours des Guerres puniques, Rome combat Carthage, et s’empare de ses territoires en Méditerranée. Vainqueur de sa grande rivale Rome part alors à la conquête du bassin Méditerranéen. Le prestige de ces victoires militaires permet aux généraux romains de revendiquer le pouvoir politique. Mais du fait de sa très grande taille l’empire romain est difficile à défendre et à administrer.

Sécurité : de l'Internet des objets Nous entrons tout doucement dans l'ère des objets connectés, de l'Internet des objets. Et il serait temps, peut être, de se soucier de la question de la sécurité de ces objets. Vous ne le connaissez pas, probablement. Shodan, un moteur de recherche spécialisé dans l’Internet des objets, référence toute une gamme d’objets connectés : webcams, caméras, mais aussi compteurs électriques, moniteurs pour bébés, feux de signalisation, systèmes de surveillance… Des tas d’objets et de dispositifs connectés à Internet, et mal sécurisés. Dans le même genre, présenté lors du CES 2014, à Las Vegas, le moteur de recherche Wolfram a ouvert une section dédiées aux objets connectés, baptisée Wolfram Connected Devices - le but étant de récupérer les caractéristiques d'un maximum d'objets connectés de tous types, pour dresser une sorte de "catalogue", une base de données des objets connectés commercialisés de par le monde. Shodan et Wolfram, les outils rêvés des les chercheurs en sécurité et des pirates ?

Auteur inconnu, 20/05/2013
L'article met en avant le fait que, par tous les objets connectés, la sécurité et la vie privé de chacun est mise en danger. En effet, toutes les informations collectées par ces différents objets restent accessibles, ce qui compromet la sécurité de chacun. Cet article remet donc en question le bien fondé des objets connectés. by vbogdan Apr 2

Questionnement sur les risques de l'internet des objets by hgerault Apr 11

Related:  Métamoteursdiabloqntcarta