background preloader

La sécurité des objets connectés

Facebook Twitter

Concernant ces articles. Le casse-tête de la sécurité des objets connectés. Des caméras de surveillance aux réfrigérateurs le nombre d’objets connectés à Internet 24 heures sur 24 s’est multiplié. Et le risque de détournement aussi. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Martin Untersinger (Lille, envoyé spécial) Fin septembre 2016, un déluge de connexions s’abat sur OVH, géant européen de l’hébergement Internet.

Il provient d’un réseau d’au moins 145 000 objets connectés, tous pilotés à l’insu de leur propriétaire, perturbant complètement le fonctionnement des serveurs d’OVH, qui sont saturés. A peine un mois plus tard, une partie du Web américain est secouée par une attaque similaire. Lire aussi : La sécurité des objets connectés en question après une violente attaque informatique Le problème de la sécurité des objets connectés, dont le fonctionnement peut être altéré par un piratage ou dont les données peuvent être interceptées, est bien connu. Deux évolutions expliquent ce regain d’inquiétude. Des fabricants aux profils très divers Situation pressante. La sécurité des objets connectés en question après une violente attaque informatique. Des centaines de milliers d’objets sont actuellement connectés et peuvent être utilisés pour lancer des attaques. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Martin Untersinger On ne sait toujours pas qui a exécuté et commandité la puissante cyberattaque qui a paralysé une partie du Web, principalement aux Etats-Unis, vendredi 21 octobre.

Des détails ont cependant émergé sur le mode opératoire : une partie du déluge de connexions qui ont mis à genou certains des plus importants sites au monde provenait d’un réseau d’objets connectés piratés. Lire aussi : Une attaque informatique majeure a paralysé une partie du Web pendant plusieurs heures Selon Dyn, l’entreprise visée par l’attaque, des « dizaines de millions » d’objets ont été détournés de leur fonction première pour saturer son infrastructure, un constat corroboré lundi 24 octobre par le ministre de la sécurité intérieure américain, Jeh Johnson. Failles béantes Intelligents mais dangereux Lire aussi : Au secours, mon sex-toy m’espionne ! Insécurité des objets connectés : comment conjuguer l’IoT et la sécurité. Dans l'engouement lié à l'Internet des objets, il apparaît que les fabricants ont souvent négligé la sécurité des technologies et de les protéger contre les cyberattaques.

Selon le Gartner*, 5,5 millions d’objets sont connectés par jour en 2016 dans le monde, un nombre pourrait s’élever à 20,8 milliards d’ici à 2020. Si l’Internet des objets est l’une des innovations de ces dernières années qui offre le plus d’opportunités aux entreprises, il engendre également une multiplication des menaces ciblant les technologies de cet écosystème. Ces attaques visent principalement à prendre le contrôle d’un système pour le détourner de son utilisation initiale et nécessitent donc que les DSI adoptent des politiques de sécurité de bout-en-bout. Mais dans cet engouement, il apparaît que les fabricants ont souvent négligé la sécurité des technologies et de les protéger contre les cyberattaques. Des vulnérabilités persistantes face à une croissance des attaques visant l’écosystème IoT *Source Gartner. Concernant ces articles. Objets Connectés - On en est où de la sécurité ? Si la sécurité des objets connectés vous intéresse, je vous invite à lire ce rapport (en anglais) publié par l'Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l'information (ENISA).

Dans ce rapport, ils passent en revue les bonnes pratiques qui devraient s'appliquer à chaque étape de la vie d'un objet connecté, de son développement à son intégration en passant par ses usages et sa maintenance jusqu'à ce qu'ils soient bons à jeter à la poubelle. On n'y pense pas forcement, mais la plupart des constructeurs font le minimum en sécurité sur les objets connectés qu'ils produisent...

Seulement, voilà... Ces objets se retrouvent ensuite chez nous, nous filment, nous enregistrent, transmettent nos données personnelles, contrôlent différentes choses dans la maison...etc. Le rapport met aussi en avant la faisabilité des mesures de sécurité à prendre pour chaque type d'objets connectés. A consulter ici en PDF Rejoignez les 61029 korbenautes et réveillez le bidouilleur qui est en vous. Faille de sécurité des objets connectés : à qui la faute ? | E-media, the Econocom blog. Les vulnérabilités de l’Internet des Objets font régulièrement la Une. Avec l’explosion annoncée des usages des objets connectés, les risques doivent s’envisager à très grande échelle et en termes d’enjeux stratégiques.

Développeurs, time-to-market, utilisateurs… actuellement, les responsabilités sont partagées. Avant de chercher pourquoi la sécurité des objets connectés et des systèmes embarqués est un grand sujet de préoccupation, et pas uniquement pour les DSI, il faut avancer quelques évaluations chiffrées sur l’explosion de ce phénomène à court terme. Les objets connectés : un enjeu stratégique d’ici 3 ans Selon les analyses, il y aura d’ici 3 ans entre 50 à 100 milliards d’objets connectés en usage. L’enjeu n’est donc pas que technologique. Les points faibles des objets connectés Parce que le phénomène est encore émergeant, les failles des objets connectés sont nombreuses et rendent difficile la sécurisation de toute la chaîne comme l’explique Jean-Claude Tapia. Concernant ces flux. Untitled.

Untitled. La sécurité des objets connectés. La sécurité des objets connectés et ses enjeux. La sécurité des objets connectés.