background preloader

Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps

Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
Bon, c’en est assez. Moi ça me fait peine. Beaucoup trop de contre-vérités sont énoncées quotidiennement sur l’affaire de l’Aéroport Grand-Ouest, outrageusement raccourci en NDDL par les supporters de la bande de squatteurs basanés polygames crypto-anarchistes néo-staliniens qui ne se lavent même pas tous les jours. Il est peut-être temps de prendre UN PEU de hauteur, de dépassionner le débat, et de ramener UN PEU de sérieux sur ce sujet de haute voltige. Un peu d’histoire(s) S’il semble aujourd’hui – mais je m’avance peut-être un peu – que le projet n’accueillera finalement pas le Concorde, dès mai 1967, les autochtones les plus civilisés pouvaient déchiffrer dans la presse locale avec leurs quelques rudiments de langue française que “La métropole Nantes – Saint Nazaire pourrait devenir le Rotterdam aérien de l’Europe par la création d’un aéroport international de fret au nord de la Loire”. Mieux qu’un aéroport de fret, un aéroport international ! L’actuel aéroport de Nantes Atlantique

Ces aéroports qui coûtent cher et ne servent presque à rien - Notre-Dame-des-Landes - Basta ! - Iceweasel En France, 55% du trafic aérien passager et 89% du trafic de fret sont concentrés dans les aéroports de Paris. La moitié du trafic régional concerne quatre aéroports : Nice, Lyon, Marseille et Toulouse [1]. Mis à part Nice, aucun des 150 aéroports régionaux n’a vraiment réussi développer ses liaisons internationales. Si ce n’est à coup de subventions régionales ou en accueillant des compagnies low-cost, elles aussi subventionnées. Pour les vols intérieurs, le trafic aussi est en berne : « Le niveau d’activité du trafic intérieur, en constante diminution depuis une dizaine d’années, est du même ordre de grandeur qu’en 1994 », constate la Direction générale de l’aviation civile. Angers : l’aéroport qui fait fuir toutes les compagnies aériennes Inauguré en 1998 Taux de fréquentation : 10% Gestionnaire : société Kéolis Angers « Quand un avion se pose à l’aéroport d’Angers, c’est presque un évènement », ironise-t-on en pays angevin. Aéroport de Lorraine : un puits sans fond Inauguré en 1991

Notre-Dame-des-Landes : l'Etat prêt à stopper les opérations de gendarmerie Un nouveau pas vers le dialogue ? C'était l'une des revendications des opposants au projet de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes : l'arrêt des opérations de gendarmerie sur le site. Une demande à laquelle l'Etat semble être disposée à accéder, a fait savoir la préfecture de Loire-Atlantique lundi. En contrepartie, cependant, les autorités demandent aux anti-aéroport de geler "toutes les nouvelles constructions illégales sur la ZAD" (zone d'aménagement différée réservée à l'aéroport, ndlr). Cette mesure d'apaisement concernerait également le secteur de la Châtaigneraie, où de nouvelles cabanes ont été érigées il y a dix jours. "Une éventuelle suspension de la destruction de ces nouvelles cabanes pourrait également être envisagée dans les négociations", a précisé la préfecture. Un manifestant écope d'un mois de prison avec sursis

Cambadélis: Notre-Dame-des-Landes, "symptôme" d'une "faiblesse du dialogue à gauche" Le député PS de Paris, Jean-Chrisophe Cambadélis, juge que l'opposition au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes défendu par Jean-Marc Ayrault, est un "symptôme" d'une "faiblesse du dialogue à gauche", dans une interview à paraître dans le Journal du Dimanche. "Nul n'ignorait le nom du Premier ministre et ses engagements sur ce dossier. Il n'y a pas de surprise", dit-il. Il explique que ce comité de liaison doit "aller au-delà de ceux qui soutiennent la politique gouvernementale", et donc au Front de gauche. "Il faut s'ouvrir aux citoyens dans les ateliers du changement et aux partis politiques qui ne sont pas dans la majorité gouvernementale mais qui étaient dans la majorité présidentielle", poursuit-il, jugeant "l'unité de la majorité nécessaire".

Notre-Dames-des-Landes : le récit accablant de l’équipe médicale Des dizaines de personnes convergaient à nouveau lundi matin vers « la Châtaignerie », à Notre-Dames-des-Landes, pour soutenir les opposants au projet d’aéroport, qui ont réinvesti des cabanes évacuées vendredi 23 novembre. Une quarantaine de tracteurs sont enchaînés autour de ce terrain appartenant à un agriculteur qui n’a pas encore été exproprié. Après un week-end de violence, les forces de l’ordre sont de nouveau intervenues sur le site pour « déblayer des gravats » d’une ferme détruite vendredi (le Rosier), selon la préfecture citée par l’AFP. Selon le journal Ouest France, 4 opposants ont été interpellés et un gendarme blessé à la tête. « Une dizaine de gendarmes déguisés en opposants, habillés de vêtements boueux, étaient infiltrés sur la barricade, indique le journal. Notre-Dames-des-Landes, lundi 26 novembre. AFP / Jean-Baptiste Evrard L’équipe médicale de la Zad présentait, samedi 24 novembre, un bilan nettement différent. Tir tendu en direction des manifestants

Notre-Dame des Landes … C’est en effet complètement hors sujet. Politis traitera, ou pas, de la disparition d’un des membres du collectif qui a fondé l’hebdo, c’est son choix. Pour ma part, je n’ai rien à dire. Si, une seule chose : dans le communiqué que tu cites (SNJ-CGT repris par Acrimed) on trouve, outre des appréciations sur l’homme et le journaliste auxquelles chacun est libre d’adhérer ou pas, les mêmes erreurs factuelles que dans la dépêche AFP originale reprise par L’Obs’ : ainsi, Naudy aurait fondé Politis avant d’intégrer FR3 en 1981 et tout en dirigeant le service politique de L’Huma ! Pour mémoire : Politis est né en janvier 1988 et Naudy en a démissionné en février (ou mars) 1989. Acrimed ferait bien de ne pas répéter bêtement les âneries des autres, défaut de la confrérie qu’il dénonce souvent à bon escient.

Notre-Dame-des-Landes : la démocratie en question LE MONDE | • Mis à jour le | Par Catherine Conan, Geneviève Lebouteux, Sylvie Thébaud, Françoise Verchère, Pierre Giroire et Frank Meyer La connaissance et la conviction. Dès que le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes fut ressorti de la poussière des armoires où il dormait, au début des années 2000, beaucoup d'habitants de la zone concernée manifestèrent leur incompréhension. L'ACIPA (Association citoyenne des populations concernées par le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes) fut créée et l'ADECA (Association de défense des exploitants concernés par le projet d'aéroport) fut réactivée. Dans cette dernière, beaucoup d'agricultrices et d'agriculteurs reprenaient le flambeau de leurs parents qui avaient lutté contre ce même projet trente ans plus tôt. Ces associations furent bientôt rejointes par de nombreuses organisations : associations, partis politiques et syndicats. Avec ou sans diplôme, chacun a pu bénéficier des expériences et des connaissances des autres.

Vague de répression à Notre Dame des Landes : 100 blessés Published on novembre 25th, 2012 | by admin Communiqué de l’équipe médicale des occupants de Notre Dame des Landes, samedi 24 novembre 2012. Depuis Notre-Dame-des-Landes Depuis des semaines d’occupation et de harcèlement policier et militaire, alors que nous continuons à défendre la zone du bétonnage programmé, nous avons atteint aujourd’hui, samedi 24 novembre, un pic de violence avec une centaine de blessé.e.s, dont une trentaine graves pris en charge à l’infirmerie de l’équipe medic établie à la Vache rit, l’une des nombreuses équipes de soins sur la zone. On dénombre une vingtaine de personnes touchées par des éclats de grenades assourdissantes, aux jambes, aux bras, à la lèvre, au bas ventre. Les grenades assourdissantes sont censées être utilisées selon un protocole précis : notamment en cas d’encerclement des forces de l’ordre, et en direction du ciel, ce qui n’était clairement pas le cas aujourd’hui. >> Les évènements sur place minute par minute sur

Environnement | Crash écologique Notez l'article N’y a-t-il que des casseurs à Notre-Dame-des-Landes? C’est ce que veulent faire croire les autorités. Une stigmatisation des opposants au futur aéroport nantais ne suffira pas à masquer, en France, une autre casse, très légalisée, très cadrée et très constante. Nantes n’est pas le Larzac, contrairement à ce qu’il est commode d’invoquer avec un brin de condescendance. Corrélativement, une conscience écologiste est censée avoir gagné du terrain. L’Espagne a construit de gigantesques aéroports vides. En prenant le risque de provoquer un accident dramatique lors d’une évacuation, comme de faire de Notre-Dame-des-Landes un nouveau symbole de la lutte pour la préservation de l’environnement, le pouvoir montre une poigne presque à contretemps.

Notre-Dame des Landes, prise d’informations et démocratie | The great shitstorm Il semblerait que les défenseurs du projet d’aéroport à Notre-Dame des Landes rentrent tous dans l’une des trois catégories suivantes. Ce qui est remarquable, car je passe mon temps à dire qu’il ne faut pas mettre les gens dans des catégories, et qu’il faut toujours considérer qu’il existe peut-être une catégorie, à la marge, que l’on ne parvient pas à voir… Mais là j’ai beau me retourner les neurones dans tous les sens, je n’en ai que trois. J’en pleurerais presque tellement c’est beau. Catégories ne s’excluant pas mutuellement, d’ailleurs : les sous-informés (ou sur-informés de bêtises, ce qui revient au même)les idiots incurablesceux qui ont un intérêt personnel ou financier au projet La catégorie 2 ne m’intéresse pas, il faut savoir s’avouer vaincu à certains moments, et c’est le propre des idiots de ne jamais changer d’avis. S’informer Si après toutes ces lectures et recherches, vous décidez d’apporter votre soutien et ne savez pas comment faire, vous pouvez commencer par là.

Notre-Dame-des-Landes: «Tout passage en force aura de sérieuses conséquences juridiques» Y a-t-il encore des recours juridiques possibles contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ? Contrairement à ce qu’affirment les partisans du projet, la réponse est oui. Trois procédures sont clairement de nature à stopper le projet. Que reprochez-vous à la Déclaration d’utilité publique ? Elle est fondée sur des éléments non objectifs et sur des chiffres faux. Quelles sont les démarches entreprises au niveau européen ? La Commission des pétitions du Parlement européen, une procédure encore peu connue, a été saisie au nom du respect de plusieurs textes européens qui ont force de loi en France. A lire aussi notre décryptage «La nécessité d'un nouvel aéroport prend du plomb dans l'aile» Ces différents recours peuvent-ils permettre de retarder les travaux ? Ils ne sont pas suspensifs, mais l’Etat, qui revendique la force du droit, devrait sérieusement les prendre en compte et laisser le temps suffisant pour qu’ils aillent à leur terme. Comment ça ? Jonathan BOUCHET-PETERSEN

Devenez lobbyiste pour l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes | Une Vigie Rue89 Planète Ces contrats vont probablement faire grincer quelques dents à Notre-Dame-des-Landes et ailleurs. Alors que le bras de fer se poursuit sur la zone du projet d’aéroport, Jacques Auxiette, président PS de la région, a lancé mardi, en tant que président du syndicat mixte aéroportuaire, "des avis d’appel public à la concurrence pour des marchés d’actions de lobbying". La cible majeure de ces contrats est "les médias sociaux". La mission "portera sur l’élaboration d’une stratégie de lobbying auprès des institutionnels et du grand public afin de promouvoir la réalisation du futur aéroport", est-il stipulé sur le document que Presse Océan a consulté. Il s'agit aussi de bonifier "l’e-réputation de l’aéroport". Le budget pourrait atteindre 120 000 € HT sur deux ans. "On assume, note t-on du côté du syndicat mixte aéroportuaire.

Related:  Notre Dame des LandesResistancesBretagne et PdLanonymc2ekitnddlNDDL