background preloader

Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps

Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
Bon, c’en est assez. Moi ça me fait peine. Beaucoup trop de contre-vérités sont énoncées quotidiennement sur l’affaire de l’Aéroport Grand-Ouest, outrageusement raccourci en NDDL par les supporters de la bande de squatteurs basanés polygames crypto-anarchistes néo-staliniens qui ne se lavent même pas tous les jours. Il est peut-être temps de prendre UN PEU de hauteur, de dépassionner le débat, et de ramener UN PEU de sérieux sur ce sujet de haute voltige. Un peu d’histoire(s) S’il semble aujourd’hui – mais je m’avance peut-être un peu – que le projet n’accueillera finalement pas le Concorde, dès mai 1967, les autochtones les plus civilisés pouvaient déchiffrer dans la presse locale avec leurs quelques rudiments de langue française que “La métropole Nantes – Saint Nazaire pourrait devenir le Rotterdam aérien de l’Europe par la création d’un aéroport international de fret au nord de la Loire”. Mieux qu’un aéroport de fret, un aéroport international ! L’actuel aéroport de Nantes Atlantique

http://www.pierrederuelle.com/notre-dame-des-landes-un-projet-de-1967-pour-repondre-aux-defis-de-notre-temps/

Ces aéroports qui coûtent cher et ne servent presque à rien - Notre-Dame-des-Landes - Basta ! - Iceweasel En France, 55% du trafic aérien passager et 89% du trafic de fret sont concentrés dans les aéroports de Paris. La moitié du trafic régional concerne quatre aéroports : Nice, Lyon, Marseille et Toulouse [1]. Mis à part Nice, aucun des 150 aéroports régionaux n’a vraiment réussi développer ses liaisons internationales. Si ce n’est à coup de subventions régionales ou en accueillant des compagnies low-cost, elles aussi subventionnées. Notre-Dame-des-Landes : l'Etat prêt à stopper les opérations de gendarmerie Un nouveau pas vers le dialogue ? C'était l'une des revendications des opposants au projet de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes : l'arrêt des opérations de gendarmerie sur le site. Une demande à laquelle l'Etat semble être disposée à accéder, a fait savoir la préfecture de Loire-Atlantique lundi. En contrepartie, cependant, les autorités demandent aux anti-aéroport de geler "toutes les nouvelles constructions illégales sur la ZAD" (zone d'aménagement différée réservée à l'aéroport, ndlr). Cette mesure d'apaisement concernerait également le secteur de la Châtaigneraie, où de nouvelles cabanes ont été érigées il y a dix jours. "Une éventuelle suspension de la destruction de ces nouvelles cabanes pourrait également être envisagée dans les négociations", a précisé la préfecture.

Notre Dame des Landes – Veni, Vidi, Vinci - 1 heure à Notre Dame des Landes. Manif de Novembre 2012. L’Histoire de ce projet absurde… - Site de l’ACIPA. - ZAD : et « Il faut en finir avec ce mythe des opposant-es historiques et du respect qui leur serait dû. Pendant plus de trente ans, ils et elles n’ont connu-es qu’échec sur échec. Nous ne reconnaissons aucun droit d’aînesse sur la ZAD. Depu Contre l’Acipa, la CHC et son monde héliporté Après plus de quatre mois d’occupation militaire du carrefour de la Saulce, le départ des gendarmes mobiles dans la nuit du vendredi 12 avril laissait espérer la fin de ce checkpoint permanent en centre-ZAD. Pendant le week-end, des individu-es ont mis en place des chicanes pour empêcher le retour prévisible des gendarmes. Le lundi matin, les forces répressives ont attaquées le carrefour, blessant une quinzaine de personnes à coups de grenades offensives et de flashballs. Le jour même, une dizaine de rassemblements de solidarité ont eu lieu partout en France [« Suite aux violents affrontements de lundi entre les forces de l'ordre et opposants à l'aéroport de NDDL, une dizaine de personnes se sont réunis à 18h devant la préfecture à Lons. 4 policiers et 1 RG étaient également là (…) » - Mailing du collectif Jura Nddl "Sauvons l'avenir, sauvons nos terres", NdJL].

Greenpeace se mobilise contre les pesticides tueurs d'abeilles Une équipe de Greenpeace a organisé une opération coup de poing, ce matin, dans un supermarché clermontois à proximité des Salins. « Le recours massif aux pesticides, notamment tueurs d’abeilles, met gravement en danger les pollinisateurs qui voient leur population décliner fortement. Or, la plupart des fruits et légumes que nous cultivons sont dépendants de la pollinisation », explique Betty Jean, membre de Greenpeace. Une équipe de Clermont-Ferrand a organisé une opération coup de poing, hier matin, dans un supermarché clermontois à proximité des Salins pour protester contre ces pesticides et faire prendre conscience au public que la transition vers l’agriculture écologique est un besoin urgent, que cela commence maintenant, par l’interdiction des pesticides tueurs d’abeilles. Un rayon des fruits pollinisés par les abeilles a été vidé.

Notre-Dame-des-Landes : la démocratie en question LE MONDE | • Mis à jour le | Par Catherine Conan, Geneviève Lebouteux, Sylvie Thébaud, Françoise Verchère, Pierre Giroire et Frank Meyer La connaissance et la conviction. Dès que le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes fut ressorti de la poussière des armoires où il dormait, au début des années 2000, beaucoup d'habitants de la zone concernée manifestèrent leur incompréhension. L'ACIPA (Association citoyenne des populations concernées par le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes) fut créée et l'ADECA (Association de défense des exploitants concernés par le projet d'aéroport) fut réactivée. Dans cette dernière, beaucoup d'agricultrices et d'agriculteurs reprenaient le flambeau de leurs parents qui avaient lutté contre ce même projet trente ans plus tôt.

Vague de répression à Notre Dame des Landes : 100 blessés Published on novembre 25th, 2012 | by admin Communiqué de l’équipe médicale des occupants de Notre Dame des Landes, samedi 24 novembre 2012. Depuis Notre-Dame-des-Landes Arrêté fixant les règles s'appliquant sur la zone d'emprise du projet d'aéroport VU les compte rendu de réunion d’assemblées générales ; VU les consensus qui se dégagent parmi les opposant.e.s au projet d’aéroport ; CONSIDERANT que cela ne coûte pas très chèr d’écrire des lois et que nous n’avons aucune raison de nous en priver ; CONSIDERANT que nous habitons sur la Zone à defendre et que ce sont les habitant.e.s d’un territoire qui sont les plus fondé.e.s à prendre des décisions qui les concerne ; CONSIDERANT que des éléments exterieurs à notre lutte se permettent de nous dicter notre conduite en nous envoyant des troupes armées ; CONSIDE’RANT que cette situation ne peut pas durer ; Article 1er : Les materiaux de constructions sont de nouveau autorisés sur la zone d’emprise du projet d’aéroport et sont même les bienvenus. Article 2 : Les produits inflammables ou explosifs sont également autorisés et peuvent être transportés sur toute la zone et notamment sur la D81. Article 3 : Les tentes sont autorisées.

Notre-Dame-des-Landes : paysans et occupants mènent leur propre opération d’utilité publique - Agriculture de demain La ferme de Bellevue est encore debout. Située au cœur de la « zone à défendre » (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes, elle aurait dû être rasée à la fin du mois de janvier. « Nous avons guetté le départ du paysan, pour que les bulldozers n’aient pas le temps d’arriver, témoigne Juliette, une retraitée qui vit temporairement sur place. Quand il a fermé la porte, nous avons investi les lieux. » Pour décourager les forces de police, une chaîne de tracteurs a été formée autour de ce lieu de résistance au projet d’aéroport. Selon le calendrier de ses promoteurs, le nouvel aéroport doit entrer en service en 2017. Dans quatre ans, à la place de la somptueuse allée d’arbres centenaires qui mène à Bellevue, des plaques de bitume et le bruit assourdissant des gros porteurs.

La division du travail et la concentration des pouvoirs La division du travail a longtemps été considérée comme un des bienfaits du capitalisme, car elle rendait possible à la fois une augmentation de la productivité et une hausse de l’emploi. « Démocratisée » par Ford, elle permettait de payer convenablement les ouvriers travaillant à la chaîne, tout en s’assurant ainsi un retour sur ces salaires par l’intermédiaire de la consommation. Le principe de la division du travail est simple, il consiste à découper une activité (comme la construction d’une voiture par exemple) en plusieurs postes distincts, ce qui implique pour l’ouvrier une plus grande dextérité acquise avec l’expérience, voire même la possibilité d’effectuer des avancées technologiques favorisant la productivité. Un ouvrier travaillant au même poste durant trente années devient inévitablement plus rapide, et finit par acquérir une sorte d’optimisation de ses gestes, de son positionnement, afin qu’il lui soit possible de faire le maximum de travail avec un minimum de contraintes.

Devenez lobbyiste pour l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes Ces contrats vont probablement faire grincer quelques dents à Notre-Dame-des-Landes et ailleurs. Alors que le bras de fer se poursuit sur la zone du projet d’aéroport, Jacques Auxiette, président PS de la région, a lancé mardi, en tant que président du syndicat mixte aéroportuaire, "des avis d’appel public à la concurrence pour des marchés d’actions de lobbying". La cible majeure de ces contrats est "les médias sociaux". La mission "portera sur l’élaboration d’une stratégie de lobbying auprès des institutionnels et du grand public afin de promouvoir la réalisation du futur aéroport", est-il stipulé sur le document que Presse Océan a consulté. Il s'agit aussi de bonifier "l’e-réputation de l’aéroport". Le budget pourrait atteindre 120 000 € HT sur deux ans.

Related: