background preloader

Citoyen actif bis

Facebook Twitter

CONTRÔLES AU FACIES : LE COUP DES ETOILES | jlsagotduvauroux. En 1979, l’exaspération républicaine contre les contrôles au faciès dans le métro parisien déclenche une réaction pleine de panache : des centaines de citoyennes et de citoyens arborent une étoile verte à cinq branches avec l’inscription : »Halte aux contrôles d’identité racistes ». Aujourd’hui, l’Etat les justifie dans une stupéfiante déclaration adressée à la Cour de cassation. On fait quoi ? Le numéro d’avril 1979 du mensuel du MRAP Droit et Liberté rend compte de la conférence de presse qui annonce la campagne des étoiles vertes. Condamné par la justice pour « faute lourde » à la suite de contrôles policiers ciblés sur les Noirs et les Arabes comme on en voit chaque jour pour la honte de notre République, l’Etat décide de se pourvoir en cassation, contre l’avis exprès de sa ministre de la Justice qui est alors Mme Christiane Taubira.

Retour en 1979. J’ai voté François Hollande (au deuxième tour !). J'aime : J'aime chargement… Intox virale: les arroseurs arrosés -... - Désintox - Libération. Trop c’est trop ! Le racisme tue ! Nous venions d’apprendre avec effroi le suicide, par absorption médicamenteuse, du jeune guadeloupéen Jean-Marc Niçoise le 15 février 2012, à son domicile de la région parisienne. Cet agent public, encore en fonctions au moment des faits, aura été l’objet de harcèlements de la part de sa hiérarchie, notamment des insultes à caractère raciste caractérisées, comme par exemple « Banania »… Ce diminutif a été rendu célèbre ces derniers mois, tant il a affublé l’action d’une célèbre Ministre de la République, ex-garde des Sceaux, Mme Christiane Taubira, lorsqu’elle a bataillé en faveur du « Mariage pour tous » ou de la réforme pénale, sur les bancs de l’Assemblée nationale et du Sénat, faisant face à une fronde populaire sans précédent, pendant laquelle les dérapages n’ont cessé de « pleuvoir »… Dans le cas présent, le délit du capitaine Spina, qui a insulté à plusieurs reprises le CRS Jean-Marc Niçoise, remonte à 2009.

FRA CbC V 2016 001 FRE. Rapport Les Maux du De%CC%81ni. Devant la Cour de cassation, l'Etat justifie le contrôle au faciès. Une note des services de l’Etat révélée par Médiapart justifie les contrôles ... Actualités > À Chaud > Une note des services de l’Etat révélée par M ... 615partages #Police Une note des services de l’Etat révélée par Médiapart justifie les contrôles au faciès, alors même que la lutte contre "le délit de faciès" lors des contrôles figurait parmi les engagements de campagne de François Hollande Il est possible de contrôler "la seule population dont il apparaît qu’elle peut être étrangère".

Voilà qui est clair. La note accompagne le pourvoi en cassation de l’Etat qui, en juin 2015, avait été condamné par la cour d’appel de Paris pour faute lourde dans des cas de contrôles de police jugés discriminatoires. Selon le texte du représentant de l’Etat, "les réquisitions du parquet entendaient que soient réalisés des contrôles d’identité pour rechercher et poursuivre, en particulier, les infractions à la législation sur les étrangers. En clair, quand on cherche des étrangers en infraction, on contrôle ceux qui ont l’air d’être étrangers. . + d'infos Partager À lire aussi À Chaud. (20+) Une post-démocratie aux airs de prérévolution. Nous vivons, en France et en Europe, une époque de post-démocratie. Les citoyens n’ont plus de véritable pouvoir de contrôle sur leur devenir. Leurs manifestations sont méprisées et leur vote falsifié. Depuis 2005, les peuples européens savent qu’ils ont face à eux des pouvoirs financiers plus puissants que leur misérable affirmation symbolique et morale.

Le traité de Lisbonne a ainsi enterré Kant et son «véritable enthousiasme pour le droit» comme «aspiration morale du genre humain». A ce titre notre post-démocratie pourrait ressembler à la prérévolution. L’abbé Sieyès, dans «Qu’est ce que le tiers état» affirmait en effet : «Qui donc oserait dire que le tiers état n’a pas en lui tout ce qu’il faut pour former une nation complète ? Or l’on sait que ce tiers état représentait 98 % de la population… Sieyès écrit l’hiver 1789 où se préparent encore des cahiers de doléances et les élections des députés aux Etats généraux.

Aujourd’hui, le changement peut aussi passer par la subversion. Pétitions en ligne : le marché des mobilisations. Signer des pétitions en ligne c'est soutenir des causes, mais aussi des entreprises. Les mobilisations en ligne sont un véritable marché pour les plateformes qui les hébergent. Dossier de Catherine Petillon avec vos réactions Elle est brandie comme une "victoire" - c'est ainsi que parlent les sites de pétitions en ligne. La pétition en faveur de Jacqueline Sauvage, depuis la grâce accordée par François Hollande, sonne comme un trophée par les promoteurs des pétitions en ligne. Plus de 435 000 personnes l'avaient signée. Dans ce cas, comme dans les autres, impossible bien sûr d'évaluer le rôle joué (ou non), par les signatures et la médiatisation obtenues. Mais cela n'empêche pas les citoyens d'être de plus en plus nombreux à signer les centaines de pétitions mises en ligne chaque jour. Des sites portés par des entreprises Si Avaaz est une ONG, financé pas ses donateurs, les autres acteurs sont des entreprises.

Cibler, profiler. Écouter Benjamin des Gachons, directeur de Change France. Bernard Mezzadri : le procès de nos libertés. Certains y ont vu un hasard objectif : un procès en correctionnelle qui n’aurait jamais dû avoir lieu s’est tenu le jour où la ministre de la justice démissionnait, le 27 janvier dernier. Le procès de Bernard Mezzadri est un procès politique. Il montre exemplairement la collusion entre l’exécutif et la justice pour limiter et réprimer la liberté d’expression, en particulier quand est en jeu une critique du pouvoir. S’y ajoute aujourd’hui l’université, dont certains présidents entendent mettre au pas les rares enseignants ou personnels qui osent encore une expression libre. Le contexte, faut-il le rappeler, est celui d’un état d’urgence en voie de constitutionnalisation, de la création d’apatrides par déchéance de la nationalité et de la droitisation extrême d’un gouvernement qui n’a jamais rien eu de « socialiste », et en usurpe le nom un peu plus chaque jour.

Les faits sont bien connus. 1. 2. Interview de Maître Henri Braun le 27 janvier 2016 © Pascal Maillard 3. Pascal Maillard. Soirée de lancement Contre-attaque(s) le 8 février 2016 à Paris. Racisme, vandalisme. Anmary ferme boutique à Quimper - Quimper. / Thierry Charpentier / Une violente scène d'insultes racistes et quelques insidieux actes de vandalisme ont eu raison de l'énergie d'Anmary Théophile. La créatrice de vêtements, implantée à Locmaria, ferme son commerce pour retrouver sa sérénité, et sa créativité. Une campagne d'affichage appelant à lutter contre le racisme vient d'apparaître dans plusieurs abris de bus quimpérois. Elle ne sera pas de trop, tant il semble aujourd'hui se banaliser, suscitant des démonstrations nauséabondes, à Fouesnant il y a quelques jours ou dans le quartier de Locmaria, où est implantée « Téofildussac » la petite échoppe d'Anmary Théophile.

La commerçante travaille, pour quelques jours encore, avec sa porte vitrée fermée à clé. Les étagères, jusqu'à peu débordantes de tissus colorés, sont presque vides. « C'était plus accueillant auparavant », s'excuse-t-elle en déverrouillant son entrée. « J'étais dans une dynamique » Anmary Théophile ferme boutique à la fin du mois. Montée de racisme - La drôle d'humeur de Pierre-Emmanuel Barré - vidéo Dailymotion.

Egalité(s) - L'égalité républicaine à l'épreuve des discriminations liées à l'origine - Libération.fr. Trois éléments qui montrent les difficultés d'intégration des enfants d'immigrés en France. Près d'un tiers de la population française est issue de l'immigration, selon une étude de l’Institut national d’études démographiques (Ined) et de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), dévoilée vendredi 8 janvier. Les 22 chercheurs de cette équipe ont étudié les vies de "8 300 immigrés, issus de sept vagues d'entrées successives", et "les ont comparées à celles de 8 200 de leurs descendants et à des Français sans ascendance étrangère", rapporte Le Monde.

Voici trois éléments à retenir de cette étude. Les fils d'immigrés réussissent moins bien à l'école L'Ined et l'Insee se sont notamment penchés sur la réussite scolaire de la deuxième génération d'immigrés. Quelque 55% des descendants d'immigrés (ou immigrés arrivés avant 6 ans) ont obtenu le baccalauréat, rapporte Le Monde.

Soit sept points de moins que les jeunes de la population non-issue de l'immigration (62%). Du côté des garçons, on observe la tendance inverse. Alain Badiou : «La frustration d’un désir d’Occident ouvre un espace à l’instinct de mort» Juif agressé à Marseille : enquête pour tentative d'assassinat et apologie du terrorisme. Une enquête pour «tentative d'assassinat à raison de la religion» et «apologie du terrorisme» a été ouverte par le parquet de Marseille après l'agression d'un enseignant juif par un adolescent armé d'une machette, lundi matin à Marseille. «Nous savons que c'est un acte clairement antisémite, un acte grave commis à quelques dizaines de mètres» d'une école juive, a déclaré de son côté le préfet de police des Bouches du-Rhône Laurent Nunez, devant la presse.

Ce lundi matin, un mineur, vraisemblablement déséquilibré, a blessé légèrement avec une machette un homme qui portait une kippa à Marseille, en pleine rue, avant d'être interpellé par la police et de revendiquer un geste antisémite. Le jeune homme, né en 2000, a porté des coups à la victime devant la mairie du 9e arrondissement de Marseille, devant des témoins, et a laissé l'arme sur place, a précisé cette source. La victime a été légèrement blessée au dos et à la main. Une «révoltante agression» Seine-Saint-Denis: Un policier devant les assises, en plein débat sur la légitime défense. JUSTICE Le procès d'un policier, jugé pour avoir tué en 2012 un braqueur en fuite, s'ouvre lundi devant les assises de Bobigny en plein débat sur l'opportunité d'assouplir la légitime défense… 20 Minutes avec AFP Publié le Mis à jour le Les faits remontent au 21 avril 2012. Ce soir-là, Amine Bentounsi, un braqueur en cavale, condamné à 22 ans de réclusion, est dénoncé par un appel anonyme au 17 comme se trouvant devant un bar à Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis.

Quatre policiers qui patrouillent en voiture dans le secteur se rendent sur place. A leur vue, l'homme de 29 ans s'enfuit. Amine Bentounsi a-t-il tourné le dos ? Se sentant menacé, Damien Saboundjian tire à quatre reprises sur le braqueur, atteint d'une balle dans le dos. Amine Bentounsi a-t-il tourné le dos au moment le policier a fait feu? Le 25 avril 2012, entre les deux tours de la présidentielle, Damien Saboundjian est mis en examen pour «homicide volontaire». Il risque 15 ans de réclusion Un contexte particulier Mots-clés : Plus de 11 000 expulsions de Roms en 2015. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maryline Baumard 2 015 aura été difficile pour les Roms de France. Commencée avec le refus d’inhumation dans le cimetière communal de Champlan (Essonne) de Francesca, morte le 1er janvier et âgée de deux mois, l’année s’est terminée par la blessure au Stade de France, le 13 novembre, de deux hommes et un adolescent de cette communauté, qui compte quelque 20 000 personnes dans l’Hexagone.

Entre ces drames, 11 128 personnes ont été expulsées de 111 campements par la force publique. Ces 11 128 Roms, qui ont dû quitter leur caravane ou leur abri, représentent 60 % des habitants des bidonvilles que compte le territoire, selon le très officiel recensement de la Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement. Sur ces 111 campements évacués, 76 ont subi ce sort à la suite d’une assignation devant un tribunal ; 31 à la suite d’un arrêté d’insalubrité ou de péril pris par le maire ou le préfet.

. « Rejet généralisé » (8) Le policier Damien S. a-t-il tué Amine en situation de légitime défense ? C’est un procès que le hasard du calendrier place au cœur de l’actualité. A partir de ce lundi, et jusqu’à vendredi, la cour d’assises de Bobigny (Seine-Saint-Denis) se penche sur la mort d’Amine Bentounsi, un délinquant de 28 ans abattu le 21 avril 2012 d’une balle dans le dos par Damien S., 36 ans, gardien de la paix au commissariat de Noisy-le-Sec. L’essentiel de cette audience très attendue se résume en une simple question : Damien S. a-t-il tué Amine Bentounsi en situation de légitime défense, comme il ne cesse de l’affirmer depuis les faits ? Ou bien a-t-il commis une bavure, aveuglé par la volonté de mettre fin à la fuite de celui dont il ignorait alors les antécédents, mais dont le casier judiciaire était fort garni ?

A la lecture de l’ordonnance de mise en accusation, l’avis du juge d’instruction est sans appel : « Damien S. n’était pas en légitime défense au sens de la loi. Grenade factice «Tirer au jugé» Irresponsabilité pénale Willy Le Devin. "La violence policière n’a rien d’accidentel" Aidez Transparency France à accompagner les victimes et témoins de la corruption | Transparency International France. Un an d'expérimentation nous a convaincus de l'énorme potentiel de ce projet. Pourquoi un centre d'action citoyenne ? Marchés publics irréguliers, conflits d'intérêts dans les décisions d’urbanismes locales, passes droits, abus de biens sociaux… En France, les manifestations de la corruption sont multiples et tant leur principe que leurs conséquences sont inacceptables. Face à la corruption, ne nous résignons pas ! Si la lutte contre la corruption avance, c'est avant tout grâce aux personnes qui un jour décident d'en parler. Souvent au détriment de leur situation personnelle, ils agissent dans notre intérêt à tous.

Ces personnes - lanceurs d'alerte, victimes ou simples citoyens vigilants - nous nous efforçons de leur venir en aide. C'est pourquoi nous avons lancé il y a un an un Centre d'action citoyenne pour en particulier expérimenter un dispositif d'assistance juridique aux victimes et témoins de la corruption en France. Assistance juridique Quel premier bilan ? A quoi servira votre don ? Ibrahim Maalouf - Photos du journal. La LDH doit se souvenir de son histoire. J'ai souvent pointé et regretté la division du mouvement antiraciste. Elle a pris un tour inquiétant ces derniers mois. Par le passé, ce qu'on appelait l'antiracisme, était un mouvement unitaire et généreux. Les uns prenaient en charge les luttes des autres.

Il n'était pas segmenté. Il ne subissait pas l'impact incapacitant de la situation internationale. Cette situation dure depuis un peu plus d'une dizaine d'années. On aurait pu imaginer que la Ligue des droits de l'Homme se replace dans le sillage de son glorieux héritage. Le front commun LDH, Mrap, SOS racisme, Licra s'est fissuré depuis longtemps. La Dilcra peut être l'occasion de ressouder ce front, de l'élargir et de le rajeunir.

Dans les années 70-80, le racisme tuait. L'apport de toutes les organisations fut alors d'imposer dans la société française le fait que celle était métissée, mélangée et donc riche de ces apports qui ne pouvaient que la renforcer à condition qu'on se batte dans le même élan pour l'égalité des droits. « Espèce de libanais de merde », « connards, sales noirs »... des adolescents... Dénoncer des violences policières à la justice à 15 ans est généralement impensable quand on vit dans un quartier populaire. Le juge, cet homme qui condamne et éloigne quelques mois, parfois plus, un frère, un voisin, est rarement considéré comme un allié. Dix-huit garçons et filles du XIIe arrondissement à Paris ont pourtant franchi le pas. Jeudi 17 décembre, avec le soutien de leurs éducateurs, ces lycéens ont signalé des faits de « violences volontaires aggravées », d’« agression sexuelle aggravée », de « discrimination » et d’« abus d’autorité » de la part de policiers au procureur de la République de Paris.

Leur quotidien était devenu invivable. La plainte est déposée contre X mais dans toutes les têtes « X » a un nom : « les Tigres », comme se surnomment les policiers de la BSQ, la brigade de soutien de quartier. Le premier incident, reflet de tant d’autres, remonte à l’été 2013, un soir de ramadan. . « Atteinte à la dignité humaine » Coups et brûlures Contrôles au faciès. Réponse LDH à Gilles Clavreul, le soi disant DILCRA. Les vidéos choquantes du chef du protocole. Gilles Clavreul, de la hiérarchisation des racismes à la diffamation.

Etat d'urgence : le bâtonnier de Paris appelle à la défense des libertés publiques. Laurent Bouvet - Photos de la publication de Laurent Bouvet. Laurent Bouvet - Photos de la publication de Laurent Bouvet. Me prendre une balle ne m'a pas rendu con, pas la peine de le devenir pour moi. L'école, la meilleure arme contre le FN. L’affabulateur, le terrorisme et l’emballement médiatique.