background preloader

Accueil

Accueil

http://www.asn.fr/

Related:  Sciences et technologies nucléairesVeille France

cours Claude Cohen-Tannoudji Claude Cohen-Tannoudji Claude Cohen-Tannoudji est né en 1933. Après quatre années d’études à Paris à l’Ecole normale supérieure, il passe l’agrégation de physique puis devient docteur d’état en 1962, avec une thèse portant sur la théorie du pompage optique. Surveillance de la radioactivit? de l'air en France - Donn?es du r?seau T?l?ray Surveillance de la radioactivité de l'air en France - Données du réseau Téléray L’outil cartographique ci-dessous met à disposition du public les résultats de la surveillance radiologique du territoire français effectuée par l’IRSN. Il diffuse les résultats des mesures de rayonnement gamma dans l’air ambiant, mesures transmises par les sondes du réseau Téléray. Les données sont mises à jour toutes les 4 heures. Un historique des résultats de mesures depuis l'accident de la centrale de Fukushima Daiichi au Japon est disponible sur le site Criter - Crise au Japon . Ce site donne également accès aux résultats des mesures faites en laboratoires sur des prélèvements d'air, d'eau et de végétaux.

Nucléaire - Greenpeace France Transition énergétique en Europe : agir sans relâche ! L’Europe doit rejeter les énergies du passé : le charbon et le nucléaire. Les états membres ont le pouvoir et le devoir de lancer la dynamique de la transition énergétique en Europe. Et tout particulièrement les autorités allemandes et françaises qui se targuent de collaborer et de vouloir accélérer la transition énergétique ! Lire l'article et les commentaires Amba France Durant l'année 2011, l'IRSN a publié régulièrement un bulletin d'information à destination des résidents français au Japon. Elaboré par les experts de l'Institut, ce bulletin a pour objectif d’aider à limiter autant que possible l'exposition des ressortissants français à la pollution environnementale persistante sur une partie du territoire terrestre et maritime japonais, principalement dans les préfectures de Fukushima, Tochigi, Ibaraki et Miyagi. Le bulletin n°10 actualise les informations et recommandations de l'IRSN compte tenu des données les plus récentes publiées au Japon concernant l’évolution de la contamination environnementale ainsi que celle des denrées alimentaires produites au Japon. Ce nouveau bulletin aborde deux sujets particuliers, développés respectivement en annexes 1 et 2 :

Développement durable - L'Observatoire des Territoires Les installations industrielles susceptibles de générer les risques les plus importants sont les installations classées Seveso. 1097 établissements de ce type sont recensés en France. Répartis de manière inégale sur le territoire, ils sont situés majoritairement dans les départements à forte densité de population. Un quart des départements concentre 50 % de ces installations à risques. Trois départements d’Ile-de-France détiennent la densité de Seveso la plus forte ; ils ont aussi les plus fortes densités de population. Afin de prévenir les risques pour la population résidant à proximité de ces établissements, des outils de maîtrise de l’urbanisation sont en cours d’élaboration : les plans de prévention des risques technologiques (PPRT).

Industrie nucléaire en France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La production d'énergie électrique en France est dominée par le nucléaire depuis les années 1980 et une partie est actuellement exportée. nucléaire hydroélectrique énergie fossile Autres et renouvelables L’industrie nucléaire en France est mise en place dans les années 1950 et 1960 avec la mise en service de neuf réacteurs à uranium naturel graphite gaz (Marcoule G1, G2, G3, Chinon A1, A2 et A3, Saint-Laurent A1 et A2 et Bugey 1), d'un réacteur à eau lourde (Brennilis) et d'un réacteur à eau légère (Chooz A). L'industrie nucléaire est progressivement devenue la principale source de production d'électricité en France.

De retour de Fukushima, où le silence et les mensonges tuent Fleurs de cerisier à Tokyo (David Lee/Picasa) Depuis plusieurs semaines déjà, la catastrophe de Fukushima ne fait plus la une de l’actualité. Pour l’immense majorité de nos concitoyens, la question est réglée et il va quasi de soi que Tepco, et Areva pour ce qui est du traitement des eaux polluées, maîtrisent parfaitement la situation. L'accident de Fukushima classé au même niveau que Tchernobyl Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le L'Agence japonaise de sûreté nucléaire a élevé, mardi 12 avril, l'accident nucléaire de la centrale de Fukushima-1 au niveau maximum de 7 sur l'échelle des événements nucléaires et radiologiques (INES), le plaçant au même degré de gravité que la catastrophe de Tchernobyl. Elle a toutefois précisé que le niveau des émissions radioactives enregistré depuis le début de l'accident nucléaire n'équivalait qu'à 10 % de celui mesuré en 1986 après la catastrophe de la centrale située en Ukraine. "Nous n'avons pas déploré les mêmes irradiations de personnes.

Musée Curie Le Musée Curie est situé au rez-de-chaussée du Pavillon Curie, dans l'un des plus anciens bâtiments de l'Institut Curie. Ce laboratoire, édifié à quelques rues du "hangar" où le couple Curie découvrit le polonium et le radium en 1898, fut construit spécialement pour Marie Curie par l'Université de Paris et l'Institut Pasteur entre 1911 et 1914. Ainsi, elle y a poursuivi ses travaux pendant près de vingt ans.

Ce qui se passe vraiment à la centrale nucléaire de Fukushima Alors qu’un fort séisme de magnitude 6,8 s’est produit ce vendredi au large de la préfecture de Fukushima, la question reste posée : comment s’y retrouver, cinq mois après le séisme et le tsunami qui ont ravagé la centrale nucléaire japonaise ? L’opérateur Tepco publie chaque jour des dizaines d’informations sur l’avancée des travaux. Incompréhensibles pour le grand public. Faute de pouvoir enquêter sur le terrain, on est contraints de s’en tenir aux points de situation livrés par Tepco, et interprétés avec l’aide de Martial Jorel, directeur de la sûreté des réacteurs de l’Institut français de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). « Il faudrait avoir une vision du court, moyen et long terme à la fois, or on reste dans l’urgence. Tepco continue de cuisiner dans son coin alors qu’on n’a aucune idée de ce qui se trouve dans les casseroles !

Fukushima: une catastrophe nucléaire aussi grave que celle de Tchernobyl - En quête de science Fukushima: Hidehiko Nishiyama, de l'agence japonaise de sécurité annonce le classement au niveau 7 ©NHK World 12 avril 2011: L'agence japonaise de sécurité nucléaire a annoncé qu'elle relevait le niveau de gravité de l'accident de Fukushima de 5 à 7. Il s'agit du niveau le plus élevé de l'échelle INES.

Related:  Start-up lyonnaisesorganisations nucléaires gouvernementales ou privées00RISQUE NUCLEAIRENucléaireActeurs du nucléaireScience