background preloader

Industrie nucléaire en France

Industrie nucléaire en France
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La production d'énergie électrique en France est dominée par le nucléaire depuis les années 1980 et une partie est actuellement exportée. nucléaire hydroélectrique énergie fossile Autres et renouvelables L’industrie nucléaire en France est mise en place dans les années 1950 et 1960 avec la mise en service de neuf réacteurs à uranium naturel graphite gaz (Marcoule G1, G2, G3, Chinon A1, A2 et A3, Saint-Laurent A1 et A2 et Bugey 1), d'un réacteur à eau lourde (Brennilis) et d'un réacteur à eau légère (Chooz A). L'industrie nucléaire est progressivement devenue la principale source de production d'électricité en France. Le nucléaire couvre, en 2004, 79 % de la production française d'électricité[1], et 18,4 % de la consommation finale totale d'énergie en France[2]. Historique[modifier | modifier le code] L'aventure scientifique de l'atome (1895-1945)[modifier | modifier le code] L’objectif assigné est tenu.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Industrie_nucl%C3%A9aire_en_France

Related:  Energies fossiles et renouvelablesSciences et technologies nucléairesStage etude de marche

L’énergie nucléaire L’énergie nucléaire Sommaire : Introduction Qu’est-ce que l’uranium Musée Curie Le Musée Curie est situé au rez-de-chaussée du Pavillon Curie, dans l'un des plus anciens bâtiments de l'Institut Curie. Ce laboratoire, édifié à quelques rues du "hangar" où le couple Curie découvrit le polonium et le radium en 1898, fut construit spécialement pour Marie Curie par l'Université de Paris et l'Institut Pasteur entre 1911 et 1914. Ainsi, elle y a poursuivi ses travaux pendant près de vingt ans. Sa fille et son gendre, Irène et Frédéric Joliot-Curie, y ont obtenu le prix Nobel de chimie de 1935 pour la découverte de la radioactivité artificielle. Gardien de ce patrimoine institutionnel, le Musée Curie est à la fois un lieu de mémoire et un musée d'histoire des sciences.

Les acteurs du secteur nucléaire français On trouve les acteurs institutionnels et industriels français mais aussi des acteurs internationaux. Acteurs institutionnels français Services ministériels : L’énergie nucléaire est traitée par plusieurs administrations françaises qui traitent de l’énergie nucléaire, citons principalement : le ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie.

Sortir du nucléaire, oui, mais comment ? (Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly, juillet 2012 - GILE MICHEL/SIPA) L'objectif de réduire la part du nucléaire est un engagement fort de la présidence de François Hollande. Arnaud Montebourg et Manuel Valls ont affirmé que le nucléaire était une énergie peu chère mais sans remettre en cause l'objectif final choisi par François Hollande et le gouvernement, favorables à une réduction (et non à une disparition d'un coup de baguette magique) du parc nucléaire. Et puis d'ailleurs le nucléaire est-il si peu cher ? Et, question à laquelle trop de montés au créneau ce jour n'ont pas répondu, en plus des économies d'énergie, en plus des smart grids, par quoi on remplace l'atome ?

S'éclairer à l'eau de mer Et si les vagues ne servaient pas qu’à surfer ? Et si grâce à la houle et aux courants marins, on arrivait à diminuer nos émissions de gaz à effet de serre et à diversifier nos ressources d’énergie ? Les prototypes se multiplient, pour des technologies plus si futuristes que cela. Dans la mythologie grecque, Pélamis est un serpent de mer géant. Dans la réalité, c'est le premier dispositif au monde qui va éclairer les maisons grâce à l'énergie des vagues. Long de 170 m pour un diamètre de 3,5 m, couleur rouge pétant, Pélamis a été mis au point par une entreprise écossaise et se reproduit activement le long des côtes européennes : Écosse, Portugal, Angleterre… Manuel de Hot Potatoes version 6 - Éducation Hot Potatoes est un créateur de QCM et autres quizz qui jouit d’une très forte popularité dans le milieu de l’éducation (voir par exemple la longue liste de liens de notre notice dédiée). Il faut dire qu’il réussit la prouesse d’être d’une très grande richesse tout en restant simple d’emploi. Le logiciel n’est pas un logiciel libre (mais peut-être qu’un jour...) par contre le très dynamique webmestre du "Site des utilisateurs francophones de Hot Potatoes", véritable référence en la matière, a décidé de mettre son manuel sous licence libre. En voilà une idée qu’elle est bonne :) Au programme notamment : Les systèmes-auteurs

Comment fonctionne une centrale nucléaire ? Une centrale nucléaire est une usine de production d’électricité. Elle utilise pour cela la chaleur libérée par l’uranium qui constitue le "combustible nucléaire". L’objectif est de faire chauffer de l’eau afin d’obtenir de la vapeur. La pression de la vapeur permet de faire tourner à grande vitesse une turbine, laquelle entraîne un alternateur qui produit de l’électricité. Ce principe de fonctionnement est le même que celui qui est utilisé dans les centrales thermiques classiques fonctionnant avec du charbon, du pétrole ou du gaz… à cette différence que le combustible utilisé comme source de chaleur est constitué par l’uranium. Le principe de production de l’électricité dans une centrale nucléaire peut donc être schématisé comme suit :

Environnement : La sortie du nucléaire coûtera très cher en déchets Si la France décidait d'arrêter ses réacteurs nucléaires sans les remplacer, le volume de déchets à vie longue à stocker serait multiplié par neuf. Pour la quatrième édition de son inventaire national des déchets radioactifs, l'Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) a évalué l'impact d'une sortie progressive de la France du nucléaire. L'Agence a calculé le volume de déchets hautement radioactifs à vie longue supplémentaires qu'il faudrait stocker si l'État décidait de fermer progressivement ses réacteurs, au bout de quarante ans de service. Un scénario qui correspond peu ou prou aux engagements de campagne de François Hollande de réduire la part du nucléaire à 50% du bouquet électrique en 2025 contre 75% aujourd'hui. Dans ce scénario, la France cesserait de recycler le combustible comme elle le fait aujourd'hui en le retraitant à l'usine Areva de La Hague puisqu'elle n'en aurait plus l'usage. Il faudrait donc stocker les combustibles usés sans les transformer.

Énergie marémotrice Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'énergie marémotrice est issue des mouvements de l'eau créés par les marées et causés par l'effet conjugué des forces de gravitation de la Lune et du Soleil. Elle est utilisée soit sous forme d'énergie potentielle - l'élévation du niveau de la mer, soit sous forme d'énergie cinétique - les courants de marée[1] .

Related: