background preloader

Les Français à Verdun - 1916

Les Français à Verdun - 1916

http://www.lesfrancaisaverdun-1916.fr/

Related:  Uniforme soldatsChansons1915 : uniformes et équipement du poiluObjectifs militaires et résultats de la bataille de VerdunPremière Guerre mondiale

Le soldat allemand de 14-18 : 1915 le temps des Ersatz - Allemagne - Forum Pages d’Histoire: armées étrangères Bonjour à tous Dans un but toujours pédagogique, je reprends ici l'évolution de la tenue du soldat allemand lambda de 14-18. Comme certains l'ont remarqué, je ne rentre pas dans les détails et pour ceux que le sujet intéresse, je les renvois à quelques livres qui seront cités à la fin des 3 sujets prévus. Wikipédia - La Chanson de Craonne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Chanson de Craonne (du nom du village de Craonne) est une chanson contestataire, chantée par des soldats français durant la Première Guerre mondiale, entre 1915 et 1917. Elle est interdite par le commandement militaire qui la censure en raison de ses paroles antimilitaristes (« on s'en va là-bas en baissant la tête », « nos pauvr' remplaçants vont chercher leurs tombes »), défaitistes (« c'est bien fini, on en a assez, personne ne veut plus marcher ») et subversives incitant à la mutinerie (« c'est fini, nous, les troufions, on va se mettre en grève ») alors qu'une guerre est en train de se livrer sur le territoire national. Une des versions de cette chanson censurée est publiée, après la guerre, en 1919 par l'écrivain Raymond Lefèbvre sous le titre de Chanson de Lorette[1]. Histoire de la chanson[modifier | modifier le code]

Le nouvel uniforme bleu horizon C'est le ministre de la guerre Messimy qui prend la décision de changer l'uniforme français, par un décret du 27 juillet 1914, afin d'adopter des couleurs plus ternes et une coupe plus adéquat. Il est bien sur trop tard et les premiers combats se feront avec l'ancienne tenue. C'est aprés la victoire de la Marne que l'état-major décide d'adopter la couleur bleu horizon, mélange de laine blanche (35%), bleue foncée (15%) et bleue claire (50%). La réforme est immense et l'armée française présentera un aspect trés dépareillé jusqu'à la fin 1915, à cause des solutions de fortune adoptées dans l'urgence, des modifications portées aux anciens uniformes, des modifications apportées aux nouveaux effets, des pénuries et de la lenteur des approvisionnements. Témoignage du légionnaire Blaise Cendrars: Nous avions touché le Képi, le fameux "pot de fleur", et portions la capote d'infanterie de ligne.

Les premières lignes près du saillant de Saint-Mihiel et la garnison de Verdun en janvier et début février 1916. Les premières lignes près du saillant de Saint-Mihiel et la garnison de Verdun en janvier et début février 1916. Afficher les infos Description : Visite du colonel Ordioni du 366e régiment d'infanterie au ravin de la Mort. Date : Janvier - Février 1916 Uniformes 14-18 A : France B : 1. Empire britannique; 2. Etats-Unis; 3. Italie; 4. Belgique; 5.

Le camouflage pendant la Première Guerre mondiale, une arme qui trompe mais qui ne tue pas Utilisée très tôt par l’homme chasseur ou guerrier, cette technique de dissimulation et de protection a connu, pendant la Première Guerre mondiale, un développement exceptionnel, et a permis à de nombreux artistes de mettre leur imagination et leur talent au service de leur pays. Très largement exploité par l’Armée française, le camouflage est également pratiqué par les autres armées belligérantes, chacune l’adaptant avec son génie propre. L’étude des principes du camouflage dans la nature est relativement récente, mais l’homme les a mis en pratique depuis longtemps, dès qu’il a découvert que la reconnaissance de tout objet, animé ou non, peut dépendre de la façon dont sa forme est affectée par des différences de couleurs ou de tons et peut changer avec les jeux de lumière et d’ombre.

La région fortifiée de Verdun en février 1917 La région fortifiée de Verdun en février 1917. Afficher les infos La région fortifiée de Verdun en février 1917. Description : Dans les décombres du fort de Vaucherauville, situé à 5 km au nord-ouest de Verdun, l'opérateur du Service Photographique et Cinématographique de l'Armée (SPCA) Albert Samama-Chikli pose avec son appareil au milieu des ruines. Date : Février - Mars 1917 Lieu : Charny-sur-Meuse / Mort-Homme / Fort de Douaumont / Bois Chauffour / Bras-sur-Meuse / Meuse / Fromeréville-les-Vallons / Rampont / Bois Bourrus / Ferme la Claire / Fleury-devant-Douaumont / Bezonvaux / Fort de Vacherauville / Verdun / Côte de Froide Terre / Bezonvaux / Ravin de la Rousse / Chapelle Sainte-Fine / Bois des Caurières / Chattancourt / Meurthe-et-Moselle / Lorraine / France.

Histoire Universelle : toute l'histoire du monde L'archipel du goulag (7 avril 1930) 7 Avril 1930. Staline, 1er secrétaire général du Parti Communiste d'Union Soviétique, fait publier un décret sur l'organisation d'une nouvelle institution de camps correctionnels de travail dits le... Articles concernants l'uniforme du fantassin français de 1914 à 1918 Le soldat français de 1914 à 1918 • L’adaptation des équipements. L’uniforme et l’équipement du fantassin Français de la première guerre mondiale se distingue en deux grandes phases : La première phase est l’entrée en guerre (l’année 1914) où le fantassin reçoit des uniformes vétustes et anciens.

Été 1915 : Un casque et du bleu dans les tranchées Indiscutablement, lorsque nous pensons à la Première Guerre mondiale, nos esprits voient se dresser un soldat français tout vêtu de bleu et coiffé d’un casque épousant parfaitement le haut de son crâne. Cette couleur bleu horizon reste et restera celle de nos ancêtres tapis dans les tranchées. Les soldats de classe 1915, arrivant dans les tranchées avec ce nouvel uniforme, seront surnommés par les poilus de classe 1914 « bleuets ». Le symbole (si fort) perdure avec l’insigne que beaucoup agrafent sur la poitrine chaque 11 novembre.

Vues de la région fortifiée de Verdun et du saillant de Saint-Mihiel en janvier 1916. Vues de la région fortifiée de Verdun et du saillant de Saint-Mihiel en janvier 1916. Afficher les infos Vues de la région fortifiée de Verdun et du saillant de Saint-Mihiel en janvier 1916. Description : Dans un boyau de communication entre deux tranchées à Damloup.

Chronologie de la guerre de 1914-1918 La Grande Guerre Les députés « protestataires » d'Alsace-Lorraine La loi des Trois ans (7 août 1913) monument aux morts de Beaugency (Loiret) : Beaugency. SCULPTEUR : MOREAU-VAUTHIER, Paul (1871-1936) ; né à Paris ; habite Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).signature inscrite sur le monument : oui. ANNEE DE REALISATION (de la sculpture) : 1921.datation inscrite sur le monument : non.DATE D'INAUGURATION : 26 juin 1921. MATERIAU (de la sculpture) : calcaire.COÛT GLOBAL : ?. OEUVRES EN RAPPORT : l'artiste tailla d'autres exemplaires de cette figure pour les monuments de Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis) et de Rufisque (Sénégal). Par ailleurs, la maquette du monument et le modèle de la statue appar-tiennent aux collections du musée de Beaugency.

Travail sur les uniformes des Poilus au lycée Galilée de Gennevilliers La classe de PCL (Physique et Chimie de Laboratoire) du lycée Galilée de Gennevilliers ainsi que des élèves volontaires de 1ère générale ont appréhendé les questions pratiques et les contraintes techniques qui ont orienté le choix de l’équipement du « poilu » entre 1914 et 1918, notamment à travers la teinture de la laine. Ce travail peut être réinvesti dans de nombreux cadres, par exemple celui des TPE. Il se décompose en deux temps : un atelier scientifique où les élèves travaillent sur la teinture ;un atelier historique où ils œuvrent à la contextualisation du projet.

Related: