background preloader

Proust, l'écriture et les arts

Proust, l'écriture et les arts
Related:  Marcel PROUSTMusées et expos

bibliotheca Augustana Marcel Proust, romancier, est né à Paris en 1871. Dès l'enfance, il souffrit de crises d'asthme chronique. «Il marqua la littérature du premier quart du siècle par une conception du temps et de la mémoire analogue à celle présentée dans la philosophie de Bergson, par une probité et une subtilité extraordinaires dans l'observation, par un style complexe, d'une richesse poètique et psychologique, d'une précision minutieuse sans précédents». Il mourut d'une pneumonie, en 1922. Portrait de Marcel Proust 1892 «De large yeux noirs, brillants, un regard d'une extrême douceur, une voix plus douce encore, un peu essoufflée, une mise très recherchée, de larges plastrons de soie, une rose ou une orchidée à la boutonnière de sa redingote.»Léon Pierre-Quint (cit.: André Maurois, De Proust à Camus, Paris 1965, p. 19)

La toilette, naissance de l�intime La toilette, naissance de l'intime Du 12 février au 5 juillet 2015 Après avoir célébré les quatre-vingts ans de l’ouverture du musée au public à travers les deux expositions temporaires « Les Impressionnistes en privé » et « Impression, soleil levant », le musée Marmottan Monet présente du 12 février au 5 juillet 2015 la première exposition jamais dédiée au thème de La Toilette et à La Naissance de l’Intime. C’est la première fois qu’un tel sujet, unique et incontournable, est présenté sous forme d’exposition. Des musées prestigieux et des collections internationales se sont associés avec enthousiasme à cette entreprise et ont consenti des prêts majeurs, parmi lesquels des suites de peintures qui n’avaient jamais été montrées depuis leur création. Dans la deuxième partie de l’exposition, le visiteur découvrira qu’avec le xixe siècle s’affirme un renouvellement en profondeur des outils et des modes de la propreté. Télécharger le dossier de presse

Af ouaibe : Culture Maurice Genevoix Maurice Genevoix Maurice Genevoix est né à Decize en 1890, dans la Nièvre. Normalien qui connut l'épreuve de la Première Guerre mondiale (il y fut gravement blessé), il se fit tout d'abord connaître avec Ceux de Quatorze inspiré par ses souvenirs de soldat. Habile à percevoir les liens familiaux, il s'attacha ensuite à célébrer son pays de Loire, évoquant avec une tendresse pudique gens et bêtes auprès des bois, landes et étangs de Sologne : Rémi des Rauches (1922), puis Raboliot (prix Goncourt, 1925) peignent des êtres, passionnés jusuq'à la viloence, mais toujours en accord avec le pays qui les entoure, la nature étant pour eux le refuge et l'exemple. Les récits de Genevoix illustrent sans emphase un naturalisme optimiste (que ce soit dans Marcheloup (1934), dans La Forêt perdue (1967) ou encore dans La chèvre aux loups).

Marcel Proust, vidéo Marcel Proust, vidéo Art et Culture Littérature - Archives vidéos Art et Culture Littérature Musée de l'homme : le musée qui ne voulait pas mourir LES ARCHIVES DU FIGARO - Alors que le Musée de l'homme rouvre ses portes après six ans de travaux, rappelons-nous l'histoire tumultueuse de l'institution inaugurée en 1938 dans un Palais de Chaillot totalement rénové. Il résiste à tout! Le Musée de l'homme, que les visiteurs vont enfin découvrir le 17 octobre après six années de fermeture, n'en est pas à sa première renaissance. Il fait même preuve d'une singulière faculté de résilience. L'histoire commence en 1882 avec l'inauguration du Musée d'Ethnographie du Trocadéro. Installé dans l'aile Passy du Palais du Trocadéro, seul rescapé de l'Exposition universelle de 1878, le musée obtient à ses débuts de beaux succès publics grâce à ses reconstitutions de scènes «grandeur nature». Il souffre cependant d'un manque chronique de moyens et, peu à peu, périclite. Un musée-laboratoire L'Exposition internationale de 1937 arrive à point nommé. Il connaît alors ses heures de gloires grâce aux hommes et femmes de grands talents qu'il héberge.

France 3 en ligne: Un siecle d'ecrivains Henri Bachelin : Jules Renard 1864-1910 Editions de la Nouvelle Revue Critique La Nièvre et les Vaux d’Yonne Le département de la Nièvre, qui emprunte au Nivernais de l’Ancien Régime la majeure partie de ses limites, comprend cinq principales régions naturelles : à l’est, le Morvan, au nord-ouest, le Donziois et la Puisaye, au centre, le Bazois, à l’ouest, les Amognes, et quatre autres moins importantes: le val de Loire, qui s’étend de Nevers à Cosne, le val L’Allier, entre Loire et Allier, les vaux de Montemoison, et les vaux d’Yonne. Seule, cette dernière région nous intéresse ici. Son territoire, selon Guy Coquille, est presque également composé de vignobles, terres labourables et autres commodités, est arrosé de rivières et de ruisseaux, et est estimé le meilleur et le plus fertile territoire du Nivernais. Sa famille. Le Samedi 7 Mars 1903, Jules Renard écrivait: " Récemment, l’Indépendance de Clamecy me faisait naître à Chaumot. Un de leurs fils s’appela François. Enfance et lycée. "M. M.

Équipe Proust Axe MANUSCRITS : GENÈSE ET ÉDITIONComposante « historique » du Centre d’Analyse des Manuscrits, futur Institut des Textes et Manuscrits modernes du CNRS, l’équipe « Proust » s’est donné depuis sa création pour objet scientifique premier l’exploitation du fonds Proust de la Bibliothèque nationale de France. Réuni en 1962 et complété en 1985 ce fonds rassemble une masse exceptionnelle de documents témoignant de la genèse d’À la recherche du temps perdu, exemplaire par son ampleur et sa complexité : quatre carnets de notes, une centaine de cahiers d’écolier (soixante-quinze cahiers de brouillon et une vingtaine de cahiers de mise au net), divers volumes de dactylographies, de placards et d’épreuves corrigés, sans oublier les feuilles volantes, les divers « reliquats » et écrits de jeunesse (« Jean Santeuil » et traductions, notamment) – en tout, cent quatre-vingts cotes. « 1913 : la transgression des genres », 14-16 novembre 2013. « Traduire Swann de Marcel Proust », 14-16 novembre 2013.

Splendeurs et misères. Images de la prostitution, 1850-1910 Henri de Toulouse-LautrecAu Moulin Rouge© The Art Institute of Chicago Première grande manifestation consacrée au thème de la prostitution, cette exposition tente de retracer la façon dont les artistes français et étrangers, fascinés par les acteurs et les lieux de ce fait social, n'ont cessé de rechercher de nouveaux moyens picturaux pour en représenter réalités et fantasmes. De L'Olympia de Manet à L'Absinthe de Degas, des incursions dans les maisons closes de Toulouse-Lautrec et Munch aux figures audacieuses de Vlaminck, Van Dongen ou Picasso, l'exposition s'attache à montrer la place centrale occupée par ce monde interlope dans le développement de la peinture moderne. Le phénomène est également appréhendé dans ses dimensions sociales et culturelles à travers la peinture de Salon, la sculpture, les arts décoratifs et la photographie. Commissariat Scénographie Robert Carsen, scénographe et directeur artistique Publications Production

Hervé Guibert Brumes Florence Henri Voir le portrait filmé de l'exposition : Florence Henri (New York, 1893-Compiègne, 1982), artiste protéiforme, est d’abord connue pour sa peinture, avant de se faire une place incontestable dans le domaine de la photographie des avant-gardes entre la fin des années 1920 et le début des années 1940. Après avoir vécu en Silésie, à Munich, Vienne, Rome et surtout Berlin, elle se fixe définitivement à Paris au milieu des années 1920, où elle se consacre pleinement à la photographie. Ce médium lui permet d’expérimenter de nouvelles relations à l’espace, notamment par l’introduction de miroirs et autres objets dans ses compositions. Le Jeu de Paume présente un vaste panorama de la production photographique de Florence Henri, développée entre 1927 et 1940, qui comprend aussi bien ses autoportraits, compositions abstraites, portraits d’artistes, nus, photomontages, photocollages, que des photographies documentaires prises à Rome, à Paris et en Bretagne. Remerciements à l’Hôtel Castille de Paris

Related: