background preloader

Web et Musées

Facebook Twitter

Construire une culture numérique et participative dans une institution patrimoniale | Réflexions sur le numérique au musée. Jeudi 16 octobre 2014, la Ville de Bordeaux m’a invité à intervenir lors de la journée « Culture et numérique », dans le cadre de la Semaine digitale. Voici la trame de mon intervention, qui m’offre l’occasion de livrer quelques pistes de réflexion autour du musée participatif, en m’efforçant de montrer comment construire une culture numérique et participative au sein du musée. Il manque quelques éléments qui rebondissaient sur les interventions précédentes, notamment en réponse à mon confrère Samuel Bausson autour des cultures du web et de leur adoption par les musées. Pour plus d’informations, consultez le livetweet avec les deux hashtags #SDBX4 et #culturnumbx14.

Qu’est-ce la participation ? À quel moment commence la participation du visiteur ? Que veut dire « prendre part à » ? Si on s’en tient à la définition la plus stricte, le musée produit un dispositif de visite, qu’il soit temporaire ou permanent, dans lequel le visiteur prend pleinement part en jouant son rôle de visiteur. N°32- Enjeux des réseaux sociaux numériques pour les bibliothèques (3) | IVORYBIBLIODOC. Enjeux pour un positionnement stratégique de la bibliothèque sur les réseaux sociaux numériques : accroître son audience[1]. Malgré la présence de plus en plus remarquable des bibliothèques sur le web, leur visibilité n’est pourtant pas acquise par les internautes. Elles voient la fréquence de visite de leur site web institutionnel (qui par ailleurs est de plus en plus étoffé et actualisé) stagner, voire diminuer.

Les bibliothécaires constatent que le site institutionnel de la bibliothèque n’est pas utilisé comme il devrait l’être par les internautes. La plupart des usagers méconnaissent ou ignorent les services proposés par la bibliothèque. Ce nouveau mode de communication, qui vise l’échange et le partage des informations entre internautes, provoque un phénomène de divulgation massive de l’information et permet de toucher un public bien plus large que celui initialement visé.

Like this: J'aime chargement… Five ways libraries are using Instagram to share collections and draw public interest. Alongside universities, libraries and librarians are now using social media platforms to connect with users in a range of exciting and innovating ways. The latest platform that libraries are experimenting with is Instagram, which allows users to take photos on their smart phones, apply exciting filters and add hashtags, and then share these images online with their followers. Amy Mollett and Anthony McDonnell investigate how libraries are making the most of this visually-engaging platform. This piece originally appeared as an Editor’s Column on LSE Review of Books. With photos of the latest books available to borrow, snaps of library visitors attending workshops, and shots of behind the scenes activities, Instagram is fast becoming an exciting platform through which libraries and librarians can share news, achievements, and images of everyday life among the bookshelves. 1. 2.

It is common for Instagram users to take stylised photos of everyday events, and libraries are no exception. 3. Episode 32 : les bibliothèques. Afin de comprendre les problématiques rencontrées par les entrepreneurs sur les réseaux sociaux, j’ai décidé de consacrer une rubrique complète au décryptage de ces nouveaux outils par secteur d’activité. Vous pouvez retrouver les 31 premiers épisodes de cette série ici : Cette fois-ci, je vais m’intéresser à la communication social-média des bibliothèques.

Problématiques du secteur Grandes ou petites, connues localement ou nationalement, les bibliothèques ont un vrai rôle à jouer sur les réseaux sociaux auprès des étudiants mais également des internautes/adhérents étant à la recherche de nouvelles lectures : – elles pourront informer les internautes de la vie de leur établissement – elles pourront les impliquer par diverses mécaniques d’engagement – elles pourront les conseiller dans le choix de leurs prochaines lectures / expositions Alors, cap sur des exemples concrets de bibliothèques ayant bien compris l’importance d’une communication social-média. 2) Impliquer les internautes.

Les bibliothèques françaises devraient organiser des #shelfies. Pour la deuxième fois cette année, la New York Public Library a organisé un shelfie day. Le jeu de mot? Shelf veut dire étagère en anglais. La bibliothèque publique américaine, qui a atteint l'âge respectable de 120 ans, incite ainsi les jeunes à se rendre dans une bibliothèque, à y faire des selfies entre les rayonnages ou un livre à la main, seuls ou à plusieurs, et à poster la photo sous le hashtag #libraryshelfie. En 2014, plus de 1.200 posts Instagram et plus de 1.700 tweets avaient été envoyés avec ce hashtag, de onze pays différents et en 6 langues. S'il est difficile d'estimer le nombre de personnes qui se sont effectivement rendues dans une bibliothèque à cette occasion, et encore plus de dénombrer celles qui sont reparties avec des livres, l'opération est un succès pour la deuxième fois cette année, au moins en termes de nombre de photos postées dans les bibliothèques, essentiellement par des adolescents.

Modernisation «C'est un terrain nouveau pour nous. Qui sont les #museogeeks ? | Réflexions sur le numérique au musée. Suite à mon interview par Gayané Adourian pour le Knowtex Blog, il me trotte dans la tête depuis quelques mois d’écrire sur les #museogeeks, l’histoire et les caractéristiques de la communauté, ses membres et les trois principales initiatives qui en sont issues. Alors que ces projets se structurent de plus en plus, il me semble intéressant de commencer, dès à présent, une sorte d’archéologie de cette communauté dynamique aux contours fluctuants. Mise à jour de juin 2014 : suite à la rencontre des #museogeeks dans le cadre de Futur en Seine, j’ai mis à jour certains éléments, notamment les éditions de Museomix et les initiatives listées dans la conclusion. Les #museogeeks Les caractéristiques de la communauté La petite histoire… En ce qui me concerne, ma véritable entrée dans la communauté date du mois de février 2011, où j’ai participé au test de la bataille du Centre Pompidou, dispositif préparé à l’occasion de la Nuit des musées 2011.

Les cinq initiatives Museomix Muzeonum Et demain ? Véculture | Le blog de Gonzague Gauthier. Mixeum.net. 5 Ways Museums Are Reaching Digital Audiences. If the last time you were in a museum you were being shuffled in a single-file line by an aging docent, you may be surprised by the dynamic lives these institutions lead in the digital world. New platforms are allowing museums to break free of the confines of the academic ivory tower and engage with their communities like never before. Ian Padgham, former social media guru of the San Francisco Museum of Modern Art says museums started flocking to social media in 2009. Museums initially used social media just to advertise events and exhibits, but quickly jumped into a world of interactive education and user generated content. From interactive SCVNGR challenges to crowdsourcing information about works of art, more museums are becoming digital savvy destinations.

Here's a look at some innovative campaigns. 1. The traditional experience of perusing exhibits can now become a dialogue, thanks to real-time information networks. 2. 3. Museum Nerd is one of those Internet celebrities. 4. 5. Le « musée-Légo » Le Musée-Légo est un musée ouvert et accessible de façon la plus disponible possible, adapté aux modes de vie des visiteurs. Un musée en réseau et multi-plateformes, présent là où les visiteurs et les communautés le sont (en ligne et hors ligne). Un musée ludique où la relation aux oeuvres est décomplexée et créative. Il n’est pas réservé à ceux qui “savent se tenir” sur le mode exclusif de la contemplation.

Les modes d’accès à la connaissance et aux oeuvres par le mental, les émotions, les relations, le geste… sont multiples et adaptés aux envies des visiteurs. Le musée-Légo est un musée que l’on peut faire sien comme on peut facilement construire une “oeuvre” personnelle complexe à partir de simples morceaux de Légo conçus pour être faciles à assembler et libérer le potentiel créatif (1) Une démarche globale Si la démarche ouverte et participative est souvent influencée par les pratiques du web, elle doit se déployer au-delà pour faire partie de la politique du musée dans son ensemble.

Kit de démarrage du #muséogeek | Réflexions sur le numérique au musée. Je reçois souvent des demandes d’étudiants en histoire de l’art, en muséologie, en communication, parfois même en marketing pour relire leur note d’intention ou leur mémoire – encore plus depuis que j’ai commencé à travailler pour le musée du quai Branly. Et tout comme des professionnels, des étudiants, des mentors m’ont aidé il n’y a pas si longtemps, je fais de mon mieux pour les aider.

Aussi, j’ai pensé que le plus simple serait encore de rassembler quelques ressources qui me semblent fondamentales pour aborder le numérique au musée. C’est donc une approche très généraliste, non spécialisée que je propose ici. N’hésitez pas à en proposer d’autres en complément dans les commentaires. « So you want to become an apprentice? » Museum of London, février 2011 Quelques lectures pour bien démarrer Les lieux pour échanger au quotidien Les blogs à suivre en France Les blogs et personnes à suivre à l’étranger Personnes à suivre sur Twitter Conférences et événements réguliers J'aime : J'aime chargement… Qui sont les #museogeeks ? | Réflexions sur le numérique au musée. Bienvenue sur le Wiki de MuzeoNum.