background preloader

Les “pure players” ou le pari de la presse en ligne

Les “pure players” ou le pari de la presse en ligne
La presse papier est en crise ? De plus en plus de médias font le pari d'une présence exclusive sur le Net. Entre quête du clic et précarité financière, ces “pure players” peuvent-ils tirer leur épingle du jeu ? Rue89, Mediapart, Slate, Huffington Post, Owni... depuis 2007, de nouveaux médias en ligne avec des drôles de noms bousculent le paysage traditionnel des Figaro(.fr), Le Monde(.fr), Libé(.fr). Ces sites d'information généraliste nés sur le Web sont des « pure players », indépendants (ou presque) des groupes de presse. Hérauts du numérique, ils revendiquent un autre ton, une liberté éditoriale, sans toujours en avoir les moyens. De Rue89 au Huffington Post, tous les pure players français passés au crible sur notre infographie. De ta cuisine tu sortiras« Maintenant, on a un téléphone par personne ! Mais l'enthousiasme s'étiole. Il y a trois ans, Edwy Plenel et son Mediapart, optaient, dans le scepticisme général, pour le payant. Pour les derniers arrivants, la stratégie s'affine.

http://www.telerama.fr/medias/les-pure-players-ou-le-pari-de-la-presse-en-ligne,74902.php

Related:  Médias

Infographie : les sites d'info pure players passés au crible De Rue89 au nouveau Newsring, voici notre banc d'essai des principaux sites d'information en ligne indépendants de la presse papier. >Lisez aussi notre enquête “Les pure players ou le pari de la presse en ligne CPPAP : le rapport d'activité 2009-2010 pour la presse en ligne Le Spiil détient un siége de suppléant à la Commission paritatire des publications et agences de presse (CPPAPT), qui délivre les reconnnaissances pour la presse numérique comme pour la presse papier. Le Spiil y défend en particulier une conception large du principe de presse d'information Politique et Générale. Transparence des aides Le Spiil considère qu'une aide de l'Etat à un secteur indispensable à une démocratie fonctionnelle peut se justifier, sous réserve d'un contrôle démocratique de l'octroi de ces aides, et donc d'une trés grande transparence. Le Spiil défend cette position au Comité d'Orientation du fonds SPEL, où il détient un siège.

Médias & Publicité : Atlantico, nouveau «pure player» de l'info Inspiré du Huffington Post, le site vise 600.000 visiteurs uniques d'ici à un an. À quatorze mois de l'élection présidentielle, Atlantico, un nouveau site d'information généraliste, a été officiellement lancé ce lundi. Créé par Jean-Sébastien Ferjou, un ancien de LCI et TF1, et animé par une dizaine de journalistes, Atlantico se présente comme un «facilitateur d'accès à l'information» et un décrypteur de l'actualité «loin des grilles de lecture traditionnelles». Ses modèles? Les sites américains The Huffington Post, revendu récemment à AOL pour 315 millions de dollars, et The Daily Beast, deux autres «pure players» du Net qui agrègent des informations venues d'une multitude de sources (médias et blogs).

tutoriel Je vais vous présenter aujourd’hui trois des outils majeurs de mon Environnement d’Apprentissage Personnel (EAP), dont je me sers au quotidien. En matière de veille documentaire, on peut distinguer trois démarches : trouver l’information pertinente sur le web, suivre la production des « bons auteurs », ceux que l’on a repérés comme producteurs d’articles sérieux et intéressants sur le sujettraiter cette information, conserver des traces des meilleures trouvailles, celles qu’on utilisera plus tard dans son travail et qu’on souhaitera donc retrouver sans peineet enfin (c’est facultatif, mais il faut partager son expertise, pas seulement profiter de celle des autres !) rendre publics les résultats de sa veille, afin qu’elle profite à tous les internautes partageant ses centres d’intérêts. Je vais vous décrire rapidement dans cet article les fonctions de ces outils et l’usage que j’en fait, et vous pourrez consulter les trois capsules vidéo qui vous les montreront en action.

Weboscope - La presse pour les jeunes et les ados Mon quotidien Journal d'actualités pour les 10-14 ans. 5 numéros sont envoyés gratuitement sur simple demande. A partir de 14 heures, la une du lendemain et des infos en direct sont mises en ligne. Possibilité de télécharger un ancien numéro. Un dessin animé montre d'une façon claire et simple quelles sont les différentes étapes de la rédaction du journal. Presse en ligne : déjà un amendement pour la TVA super réduite Les discussions autour du Projet de loi de Finances pour 2012 (PLF2012) vont une nouvelle fois relancer la question de la TVA réduite de la presse en ligne. Les syndicats patronaux de la presse ont adressé une lettre ouverte aux députés et sénateurs pour leur demander d’aligner le taux de la presse en ligne avec celui de la presse papier. Actuellement, la presse sur internet est frappée d’une TVA à 19,6%, contre TVA à 2,1% pour la presse papier.

Presse Pure Player La presse en ligne : qui fait l’info ? Malgré des usages quotidiens sur Internet, les élèves méconnaissent les médias d'information en ligne. L'offre des médias d'information est plurielle et changeante et nécessite donc un travail d'exploration pour la découvrir.Bibliographie pour alimenter la réflexion sur les enjeux. Objectifs : Découvrir et décrypter les médias d’actualité en ligne Développer le sens critique dans le cadre de l’Education aux médias Encourager la construction d’une méthode de lecture numérique Adopter un comportement citoyen au niveau de l’expression en ligne : adopter les règles de média attitude ou netiquetteDécouvrir la presse en ligne autour de quelques grands axes, à décliner en fonction des publics - Distinguer contenu agrégé et contenu original

Après le prêt, la vente d'ebooks directement en bibliothèque Le prêt de livres numériques, pour idiote que soit l'idée, reste soumis aux mêmes règles que celles des oeuvres de papier : un exemplaire par utilisateur. Là où pourtant, le propre du numérique est d'être multipliable à l'infini. Cory Doctorow, particulièrement connu dans le monde de la lecture numérique, pour la justesse de ses analyses, l'expliquait bien : la fragilité du papier est un bug, pas une qualité. « La chose importante à comprendre, c'est que le côté éphémère d'un livre imprimé n'est pas une caractéristique que nous devrions chercher à reproduire dans les médias. » De même pour le prêt, estimait-il, en pointant que limiter les conditions de prêt à un exemplaire par utilisateurs était ridicule. Sauf si l'on se place évidemment du côté de l'éditeur qui lui souhaite réaliser des ventes.

Related: