background preloader

Compagnies qui utilisent les produits de monsanto

Compagnies qui utilisent les produits de monsanto

https://actuwiki.fr/

Related:  Plus ...

OGM : suicide " collectif " de 1500 fermiers indiens La vérité émerge lentement: un rapport du Ministère (indien) de l’Intérieur sur les morts par suicide, indique que, jusqu’à 2003, environ 100 000 fermiers se sont suicidés en six ans en Inde. Ces dernières semaines, 1500 fermiers se sont suicidés collectivement en Inde, dans la province de Chattisgarh. Un phénomène récurrent, puisque les chiffres officiels font état de 1000 suicides mensuels... depuis plus de quinze ans. La révolte argentine contre Monsanto L’Argentine a longtemps été appelée le « grenier du monde ». Aujourd’hui, le pays compte presque 24 millions d’hectares de cultures transgéniques, soit plus que la superficie totale de la Grande-Bretagne. Du maïs, du coton, mais surtout du soja. L’Argentine est le premier exportateur mondial d’huile et de farine de soja, le troisième producteur de graines. Ce soja transgénique nourrit le bétail européen et chinois, et remplit les caisses de l’Etat. C’est même l’une des principales richesses du pays.

OGM : l'Efsa refuse de conclure sur l'innocuité sanitaire d'un maïs transgénique, faute d'un dossier complet Pour la première fois, l'Efsa a rendu public son refus de se prononcer sur la toxicité d'un maïs GM. L'absence de données de comparaison fiables explique cet avis négatif. Un sujet qui renvoie aux questions soulevées par l'étude Séralini. L'étude russe qui prouve que les OGM stériliseront l'humanité au bout de 3 Générations On soupçonnait déjà que la perte de la fertilité était au nombre des graves dégâts occasionnés, une étude récente va dans ce sens. Une étude qui, si elle n'est pas étouffée, pourrait avoir un grand impact sur les décisions à prendre à l'avenir! En 2009, près de 3% des terres agricoles étaient couvertes d'OGM avec 134 millions d'hectares, selon l'ISAAA, qui, chaque année, fait état des cultures des plantes transgéniques dans le monde. Et le dossier des OGM alimentaires - dont de très nombreuses pages restent encore floues à ce jour - pourrait bien s'alourdir prochainement alors qu'une nouvelle pièce en provenance de Russie est sur le point d'y être ajoutée. Celle-ci prend la forme d'une étude, dont les résultats les plus frappants viennent d'être présentés à la presse en Russie dans le cadre de l'ouverture dans ce pays des Journées de Défense contre les Risques Environnementaux.

L'UE suspend trois pesticides nocifs pour les abeilles Ligue 1: les Verts en mode Europe à l'épreuve de Bordeaux Invaincu à domicile depuis novembre 2013, Saint-Etienne, entré en mode Europe avec deux rencontres par semaine, est à l'épreuve de Bordeaux, avec qui les Verts partagent la 2e place de la Ligue 1, jeudi au stade Geoffroy-Guichard en match décalé de la 7e journée (21H00). Maïs OGM : l’étude du Pr Séralini validée par un Académicien Quand le Pr Séralini (Université de Caen) a publié en septembre 2012 son étude sur les OGM dans une revue scientifique de référence » Food and Chemical Toxicology « , composée d’un Comité de lecture, et qui montrait clairement que les rats soumis à une alimentation à base d’OGM développaient beaucoup plus de tumeurs que des rats témoins, l’Académie des Sciences lui est tombée dessus en affirmant que son étude ne valait rien, que la méthodologie utilisée ne tenait pas la route et que les résultats ne pouvaient avoir aucune signification statistique. C’est tout juste s’il n’a pas été considéré comme un farfelu indigne de faire partie de la communauté scientifique. Mais dans une interview exclusive à paraître dans le magazine » Rebelle-Santé » du 23 février 2013, Paul Deheuvels, membre de l’Académie des sciences et Directeur du Laboratoire de Statistique Théorique et Appliquée de l’Université de Paris VI, n’est pas du tout de cet avis. Mathilde Emery sur bioaddict

OGM : la menace des « super mauvaises herbes » s’amplifie Amarante dans son milieu naturel. Source Commons OGM : la menace des « super mauvaises herbes » s’amplifie - 3 Photos En 2004, un agriculteur de Macon, au centre de la Géorgie (à l'est des Etats-Unis), applique à ses cultures de soja un traitement herbicide au Roundup, comme il en a l’habitude. Curieusement, il remarque que certaines pousses d’amarantes (amarante réfléchie, ou Amarantus retroflexus L.), une plante parasite, n’en semblent pas incommodées… Pourtant, ce produit est élaboré à partir de glyphosphate, qui est à la fois l’herbicide le plus puissant et le plus utilisé aux Etats-Unis. Depuis, la situation a empiré.

Monsanto puise dans nos impôts pour s'installer en Europe Voilà un sujet qui devrait intéresser les associations écologistes. Il met en cause deux acteurs de poids : Monsanto et la BERD - Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement. Monsanto est une entreprise née en 1901 comme notre loi associative. 1. A qui profitent les OGM ? Autour de la question 2. A qui profitent les OGM ? Jacques Testart, biologiste, est notre invité pour tenter de répondre à la question : « A qui profitent les OGM ? » « Les plantes transgéniques permettent-elles de disposer de produits moins coûteux ?

Europe écologie les verts: Pascal Canfin : utilisation des OGM dans les projets de l’AFD, c’est fini ! J’ai le plaisir de vous annoncer qu’à partir d’aujourd’hui, l’Agence française de développement ( l’AFD, la banque publique en charge de mettre en œuvre les projets de développement), s’engage à ne plus financer la recherche, l’achat, la promotion ou la multiplication de semences génétiquement modifiées. En effet, a été votée aujourd’hui -25 avril- la nouvelle stratégie de l’AFD en Afrique sub-saharienne en matière de sécurité alimentaire pour les 3 prochaines années. Par ailleurs, plus aucun projet financé ne contribuera à la dégradation des forêts.

Academi (ex-Blackwater), la plus grande armée du monde, racheté par Monsanto Academi (ex-Blackwater), la plus puissante armée privée du monde, indique avoir été cédé, sans indiquer ni le nom de l’acquéreur, ni le montant de la vente. Selon SouthWeb.org, c’est la multinationale de biotechnologies Monsanto qui est l’heureux acquéreur [1]. Créé en 1901, Monsanto a débuté en fabriquant la saccharine utilisée par Coca-Cola. Durant la Seconde Guerre mondiale, il fournit l’uranium du projet Manhattan, puis durant la guerre du Vietnam, un puissant herbicide pour défolier la jungle, l’Agent orange. Depuis une trentaine d’années, Monsanto est devenu le leader mondial des organismes génétiquement modifiés.

Découverte d’un gène viral mortel dissimulé dans des céréales OGM commercialisées Quelques mois seulement après qu’une étude aujourd’hui célèbre ait découvert que le maïs NK603 génétiquement modifié de Monsanto entraîne de sérieux dommages et des tumeurs sur les mammifères, un article publié par l’Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire (AESA) a mis au jour que la plupart des OGM d’usage commercial actuels contiennent un gène viral dissimulé qui semble dangereux à consommer par les humains. Cet important article met en lumière le fait que 54 caractères OGM sur 86 actuellement approuvés pour utilisation, ou en gros 63 %, contiennent un étrange gène viral nommé »gène VI », qui, selon les recherches, altère la fonction normale des céréales. Cette altération est présente dans une majorité d’OGM largement cultivés et commercialisés aujourd’hui, dont les maïs NK603 et MON810, ainsi que les graines de soja Roundup-Ready, tous produits par Monsanto.

La « Loi de Protection de Monsanto » adoptée aux États-Unis Imaginez qu’un gouvernement démocratique adopte une loi qui oblige son ministère de l’Agriculture à « ignorer une décision d’un tribunal qui interdise la plantation de cultures génétiquement modifiées (OGM) parce qu’elles sont illégales » (traduction des propos du Sénateur Jon Tester de l’État du Montana). Pourtant, c’est exactement ce que vient de faire le Congrès américain en adoptant une petite clause (article 735) incluse dans une loi budgétaire pour l’agriculture. La signature de cette loi par le Président Obama ne permettra plus aux tribunaux américains d’empêcher la vente et la plantation de plantes OGM même si elles n’ont pas été approuvées par le processus pourtant déjà laxiste des autorisations et quelles que soient les conséquences pour l’environnement ou la santé. Dans tout système démocratique, la justice devrait être un chien de garde pour s’assurer que tous, incluant les agences gouvernementales, suivent les lois adoptées par le législateur.

Related:  Information alternative