background preloader

Monsanto puise dans nos impôts pour s'installer en Europe

Voilà un sujet qui devrait intéresser les associations écologistes. Il met en cause deux acteurs de poids : Monsanto et la BERD - Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement. Monsanto est une entreprise née en 1901 comme notre loi associative. Mais à l'origine, Monsanto était un producteur de saccharine que la firme vendait à une petite société d'alors : Coca-Cola. Aujourd'hui, son activité principale est la vente de semences génétiquement modifiées (OGM) qui viennent souvent accompagnées du Roundup car la modification génétique permet aux semences de résister à cet herbicide total (le soja Roundup Ready, le colza Roundup Ready et le coton Roundup Ready, etc.). Bref, pour ceux qui ne connaissent pas encore Monsanto, je vous conseille de lire les renvois en bas de page pour bien comprendre l'importance de l'information que nous allons vous donner. Comment une firme privée avec de tels agissements pourrait-elle bénéficier du soutien de l'argent public ? La BERD ment. Related:  Monsanto et collusions politiques / scientifiquesPlus ...

Les OGM vantés à l'école | Marie Allard «Nutritifs et résistants, les fruits et légumes seront, dit-on, encore plus savoureux», précise le texte destiné aux élèves de 6e année. «Les pommes n'auront plus de pépins, les fraises seront plus sucrées et plus juteuses et les poires se conserveront plus longtemps. On prévoit aussi intégrer des médicaments et des vaccins dans les aliments.» Coralie a aussi sursauté en lisant son cahier d'exercices de français. «Je suis en désaccord avec ça, a dit la jeune fille, qui consomme des aliments biologiques. «C'est surréaliste, a ajouté Jérôme Plante, beau-père de Coralie et directeur général du distributeur d'aliments biologiques Le Jardin des Anges. «Prospective scientifique» Il s'agit plutôt de «prospective scientifique formulée pour des enfants d'âge scolaire», selon Jean Bouchard, directeur général du Groupe Modulo, éditeur de Cyclades. De faux bienfaits Stéphanie Côté, nutritionniste d'Extenso, centre de référence en nutrition de l'Université de Montréal, a lu les deux extraits.

Gut punch: Monsanto could be destroying your microbiome First the bad news: The “safest” herbicide in the history of science may be harming us in ways we’re just beginning to understand. And now for the really bad news: Because too much is never enough, the Environmental Protection Agency just raised the allowable limits for how much of that chemical can remain on the food we eat, and the crops we feed to animals — many of which end up on our plates as well. If you haven’t guessed its identity yet, it’s Monsanto’s Roundup, a powerful weed killer. The EPA and Monsanto are apparently hoping that no one notices the recent rule change — or, if we do notice, that we respond with a collective shrug. As Michael Pollan deftly cataloged in his must-read cover story in the most recent New York Times magazine, scientists are just beginning to explore the inner reaches of our bodies to understand how our microbiome affects our health. Monsanto would, of course, disagree. I’m glad you asked. Researchers are only now beginning to explore this idea.

Utilisation de semences OGM/USA : la Cour suprême étudiera le recours d'un agriculteur contre Monsanto La Cour suprême des Etats-Unis s'est saisie du recours d'un agriculteur américain contre Monsanto concernant l'utilisation de semences OGM du groupe agrochimique résistantes à l'herbicide RoundUp qu'il produit également. Un producteur de soja de l'Indiana (nord), Vernon Hugh Bowman, 74 ans, a porté l'affaire devant la plus haute juridiction du pays dans le but de remporter le bras de fer engagé par Monsanto depuis 2008. Au cœur de la dispute, le contrat d'utilisation des semences OGM résistantes au RoundUp. Le contrat de vente interdit aux agriculteurs de conserver et de réutiliser les semences après la récolte. Or Monsanto, s'étant aperçu que M. Bowman avait une production supérieure à celle que les semences achetées pouvaient générer, a porté plainte devant la justice inférieure qui lui avait donné raison. Monsanto invoque deux de ses brevets sur la transformation cellulaire. Dans son recours, M. Mais à partir de 1999, pour faire des économies, M. « Conformément à l'accord, M.

Q&A with Aretha Olivarez The Giving Back Issue Your Career | Q&A with Aretha Olivarez PF: What are the most common mistakes people make when starting a nonprofit? AO: The most common mistake is not having the right board members or people to help the nonprofit become and remain successful. Another common mistake is not having a plan in writing. PF: What are your recommendations for avoiding pitfalls? AO: Take your time! PF: How can nonprofits cultivate key strengths for success? AO: Nonprofits should conduct multiple fundraising activities and build relationships with individuals, corporations and funders. PF: What does it take to start and successfully maintain a nonprofit? AO: 1) Start by completing all the necessary paperwork on the state and federal level. 2) To maintain a nonprofit, make sure you stay compliant with the necessary annual state and federal filing requirements. 3) Keep the monetary donations coming in the door. AO: Absolutely, that is the very first step to become a nonprofit corporation.

Interdiction des OGM : l'autorité sanitaire française mise sous pression - Manifestation Plusieurs organisations associatives et syndicales appellent à une action le 14 décembre au siège de l’Anses, l’agence nationale de sécurité sanitaire et de l’alimentation, en charge entre autres de l’évaluation des OGM. Après avoir conclu à l’insuffisance des données fournies par les industriels, cette agence ne s’est toujours pas positionnée en faveur d’une interdiction des plantes génétiquement modifiées. La manifestation du 14 décembre vise à « lever cette incohérence ». Basta ! relaie l’appel. L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) reconnaît maintenant l’insuffisance des études de toxicité sur les OGM. Suite au refus de Monsanto d’être auditionné par l’Anses, Dominique Gombert, directeur de l’évaluation des risques à l’nses, a déclaré début novembre 2012 : « Monsanto nous a fait parvenir un document d’à peu près cinq pages qui décrit essentiellement les conditions actuelles d’autorisation des plantes OGM et du NK603.

Report: 'US government in GM industry's pocket' | World | DW.DE | 17.05.2013 The diplomatic cables were published two years ago by Wikileaks, and most of them weren't even marked secret. But now US campaigners Food and Water Watch have collated and analyzed 926 State Department cables (covering 113 countries and five years, from 2005 to 2009) to reveal the extraordinary extent to which the US has been lobbying in support of its biotech industry across the world. Their conclusions were published on Tuesday (14.05.2013). As well as lobbying in the developing world - persuading Kenya to commercialize GM crops and helping the Ghanaian and Nigerian governments to push through lax GM legislation - the US PR campaign was also aimed at legislators in the European Union, where a de facto moratorium has limited the production, import, and sale of most GM crops until now. Promoting GM crops was part of Clinton's brief in Africa 'The science is rhetorical' "It's not a surprise. What was new, Mitchell explained, was the level and detail of diplomatic involvement.

OGM : suicide " collectif " de 1500 fermiers indiens La vérité émerge lentement: un rapport du Ministère (indien) de l’Intérieur sur les morts par suicide, indique que, jusqu’à 2003, environ 100 000 fermiers se sont suicidés en six ans en Inde. Ces dernières semaines, 1500 fermiers se sont suicidés collectivement en Inde, dans la province de Chattisgarh. Un phénomène récurrent, puisque les chiffres officiels font état de 1000 suicides mensuels... depuis plus de quinze ans. Depuis le milieu des années 80, l'Inde a accepté d'ouvrir totalement son marché en contrepartie de l'aide du Fonds Monétaire International. What a wonderfull world (Company)... Sauf que les semences OGM de coton Bt (de Monsanto, faut-il le préciser) sont tombées malades, infestées par le vers (vorace) de la capsule. Disparition des variétés traditionnelles En 2006, le ministère indien de l'agriculture déclarait que la moitié des foyers paysans étaient endettés. Source: les mots ont un sens

VA Loan Limits for High-Cost Counties Updated for 2014 The VA loan guaranty program does not impose a maximum amount that an eligible veteran may borrow using a VA loan but limits the maximum guaranty amount to $417,000 for 2014. However, if you live in one the following counties listed below, follow the data on the chart to determine to calculate the VA's maximum guaranty amount for a particular county. Notes from the VA: Lenders may make loans to veterans greater than the maximum county loan limit; however, lenders may require Veterans to make a downpayment for the amount borrowed in excess of the applicable county loan limit. VA loan limits are based on county median home values reported by the Federal Housing Administration. The maximum guaranty amount for loans over $144,000 is 25 percent of the 2014 VA county loan limit shown below. If a Veteran has previously used entitlement that has not been restored, the maximum guaranty amount available to that Veteran must be reduced accordingly. Regional Loan Center Info: St.

Les brevets OGM de Monsanto devant la justice américaine - Agriculture Inquiets de voir Monsanto éventuellement les attaquer en justice pour l’utilisation de semences génétiquement modifiées et brevetées qui auraient contaminé leurs cultures, des exploitants bio américains poursuivent le géant de l’agrochimie dans un procès « préventif ». La plainte est portée par des agriculteurs bio et des producteurs de semences venus de tous les Etats-Unis, inquiets de voir leurs champs peut-être, un jour, « contaminés » par des OGM vendus par Monsanto. La grande majorité des cultures de céréales est de source OGM aux Etats-Unis : les semences sont brevetées et les agriculteurs doivent souscrire un contrat avec Monsanto pour les planter. Le contrat doit être renouvelé chaque année. En 2012, selon le ministère de l’Agriculture, 88 % du maïs et 93 % du soja plantés aux Etats-Unis étaient génétiquement modifiés. Monsanto a gagné en première instance à New York en février, la juge qualifiant certains aspects de la plainte de "déraisonnables". « Légumes en voie d’extinction »

U.S. Senate Bars GMO Labels as March Against Monsanto Revs Up WASHINGTON, DC, May 24, 2013 (ENS) – Two days before thousands of people across the United States plan to march against Monsanto’s genetically engineered crops, the U.S. Senate Thursday turned down a measure that would have allowed states to require labels on food or beverages made with genetically modified ingredients. Sponsored by Senator Bernie Sanders, a Vermont Independent, the amendment to the Farm Bill lost by a vote of 71 to 27. Senator Bernie Sanders (Photo courtesy Office of the Senator) Co-sponsored by Democratic Senators Mark Begich of Alaska, Michael Bennet of Colorado, Richard Blumenthal of Connecticut and Jeff Merkley of Oregon, the amendment would have made it clear that states have the authority to require the labeling of foods produced through genetic engineering. “An overwhelming majority of Americans favor GMO labeling but virtually all of the major biotech and food corporations in the country oppose it,” said Senator Sanders. Please like & share:

Related: