background preloader

Éducation aux médias et à l'information - L'EMI et le Socle commun 2016

Éducation aux médias et à l'information - L'EMI et le Socle commun 2016
« Par la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République du 8 juillet 2013, la République s'engage afin de permettre à tous les élèves d'acquérir le socle commun de connaissances, de compétences et de culture, porteur de la culture commune. Il s'agit de contribuer au succès d'une école de la réussite pour tous, qui refuse exclusions et discriminations et qui permet à chacun de développer tout son potentiel par la meilleure éducation possible » (Bulletin officiel n°17 du 23 avril 2015) Domaine 1 : les langages pour penser et communiquer Comprendre, s'exprimer en utilisant la langue française à l'oral et à l'écrit Pour construire ou vérifier le sens de ce qu'il [l'élève] lit, il combine avec pertinence et de façon critique les informations explicites et implicites issues de sa lecture Comprendre, s'exprimer en utilisant les langages mathématiques, scientifiques et informatiques Il [l'élève] lit des plans, se repère sur des cartes La règle et le droit

http://eduscol.education.fr/cid98344/l-emi-et-le-socle-commun-2016.html

Related:  vcapdocmidocCAPES DOC 2017 ORAUXEpreuve MSPmathildehmbrt

Éducation aux médias et à l'information - TraAM EMI 2015-2016, synthèse et analyse Thématiques Cette deuxième édition 2015-2016 du TraAM EMI a regroupé 6 académies ayant travaillé en équipes pluridisciplinaires dans la mise en place de projets médias en réseau autour de deux axes thématiques, à savoir la liaison école-collège (cycle 3) et l'infopollution, plus précisément hoax, rumeurs et désinformation. Les académies impliquées Suite à l'appel à projets, 6 académies ont été retenues : Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère Consignes pour les écoles, collèges et lycées Télécharger l'infographie (PDF) Le ministère rappelle les consignes suivantes aux personnels de l'Éducation nationale, aux parents d'élèves et aux élèves : Principes d'action pour évaluer les acquis des élèves Partir du quotidien de la classe : observer pour évaluer L'évaluation régulière des acquis des élèves est un acte pédagogique à part entière qui ne se limite pas à des temps spécifiques. Les progrès des élèves s'apprécient au fil des apprentissages. Pour cela, il est nécessaire d'envisager des pratiques pédagogiques favorisant l'observation directe et régulière du travail des élèves, dans des situations ordinaires variées. Dans le quotidien de la classe, l'enseignant prélève des informations, des indices significatifs des progrès et des acquis attendus des élèves.

Les cartes et l'enseignement de la géographie un exercice excellent pour empêcher l'enfant de se contenter uniquement de mots. Car, s'il n'en a pas analysé le contenu, si le mot n'éveille pas en lui un exemple concret, il ne pourra jamais construire sa carte. En l'obligeant à analyser, en l'habituant à généraliser, à manier les abstractions par d'autres signes que des mots, la carte devient un merveilleux instrument pour l'assouplissement de son esprit. 4° Enfin, on pourrait ajouter que la construction de la carte tend à développer en lui le goût du travail bien fait : elle exige des qualités de mesure, de présentation, sur lesquelles il n'est pas nécessaire d'insister. Si les avantages de la carte sont si évidents, pourquoi donc hésitons-nous à en faire un emploi systématique et rationnel. II. — Quelles sont donc les qualités que doit posséder une carte, ou un croquis, pour être utile ?

[APDEN] Dans le détail des items, un référentiel de compétence se dessine, dont l’acquisition est « mise en œuvre tout au long du cycle, notamment dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires » avec, là encore, une réduction aux EPI. Pourtant, le référentiel de compétences des métiers du professorat et de l’éducation de 2013 reconnaît aux professeurs documentalistes le rôle comme « enseignants et maîtres d’œuvre de l’acquisition par tous les élèves d’une culture de l’information et des médias » avec, entre autres compétences professionnelles, celle de « maîtriser les connaissances et les compétences propres à l’éducation aux médias et à l’information » [8]. En collège, quel que soit le niveau, il n’existe aucune heure pour l’information-documentation dans l’organisation des horaires d’enseignement obligatoires. Il n’y a donc là aucune amélioration par rapport à la situation précédente. Toutes les disciplines d’enseignement peuvent contribuer à l’accompagnement personnalisé.

L’éducation aux médias et à l’information La responsabilisation des personnes par le biais de l’éducation aux médias et à l’information (MIL) est un prérequis important au développement d’un accès équitable à l’information et à la connaissance mais aussi à la mise en avant de systèmes d’information et médiatiques pluralistes, indépendants et libres. L’éducation aux médias et à l’information reconnait le rôle primordial de l’information et des médias dans notre vie quotidienne. Elle est au cœur de la liberté d’expression et d’information parce qu’elle permet aux citoyens de comprendre le fonctionnement des médias et d’autres moyens d’accès à l’information, d’en évaluer le contenu avec un esprit critique et de prendre des décisions raisonnées en tant qu’utilisateurs ou créateurs d’information et de contenu médiatique. L’éducation à l’information et l’éducation aux médias sont souvent considérées séparément.

Le numérique et nous (1/4) : Comment je me suis raconté : ma vie numérique Voir et être vu : que racontent les réseaux sociaux de nos vies ? A l’occasion de la création d’un portail documentaire sur le site de France Culture Un documentaire de Marie Chartron et Vincent Decque Nos profils, qu’ils soient maîtrisés ou alimentés de manière désordonnée, sont devenus l’extension fluctuante de nous-mêmes. Que disons-nous, que cachons-nous ; que mettons-nous en scène ; à quel point sommes-nous visibles ?

Circulaire de rentrée 2017 Préambule En 2012, la France a fait le choix de s'engager en faveur de la jeunesse et la refondation de l'École est devenue alors l'une des priorités de l'action publique. Cinq ans après, l'engagement, la volonté de tous les acteurs du système éducatif ont permis d'atteindre cet objectif. Pour construire une école qui offre les mêmes chances à tous, les actions nécessaires ont été engagées avec détermination. Priorité à l'école primaire, réforme du collège, rénovation des enseignements et de l'évaluation des acquis des élèves, renforcement de la formation des enseignants et personnels d'éducation, refondation de l'éducation prioritaire, renforcement de l'attractivité de l'enseignement professionnel, mise en place des parcours éducatifs ou encore développement du numérique éducatif : l'ensemble de ces mesures sont nécessaires pour permettre à chaque élève de construire progressivement un parcours cohérent, souple et sécurisé répondant à ses besoins et à ses aspirations.

Égalité des filles et des garçons Une politique éducative en faveur de l'égalité à l'école La loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l'École rappelle que la transmission de la valeur d'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes, se fait dès l'école primaire. Cette politique publique est une condition nécessaire pour que, progressivement, les stéréotypes s'estompent et que d'autres modèles de comportement se construisent sans discrimination sexiste ni violence. SIENE Quelles ressources ? Plusieurs critères permettent de constituer cette base de ressources numériques régulièrement actualisée : l'obtention récente de la marque « Reconnu d'Intérêt Pédagogique » (RIP)un soutien par le ministère dans le cadre d'accords conventionnels ou de partenariatsune utilisation et des propositions par les réseaux académiques dans les bases de scénarios pédagogiques PrimTICE et ÉDU'Base visant un partage de bonnes pratiquesune mise en avant par le ministère dans le cadre des programmes actuels ou nouveaux pour aider les enseignants dans leur repérage. Dans le périmètre des ressources recensées, le choix se porte principalement sur des ressources d'organismes publics ou institutionnels, des ressources éditoriales spécifiquement développées pour l'éducation. Les contenus de sites personnels sont a priori écartés de la sélection quelle que soit leur qualité. Liste des sites SIENE par discipline

Analyse / Enquête ADBU – L’accueil des lycéens dans les bibliothèques de l’enseignement supérieur Les lycéens constituent un public encore mal connu des bibliothèques de l’enseignement supérieur. Pourtant, leur accueil représente un enjeu réel, non seulement parce que leurs besoins méritent d’être identifiés avec précision, mais également parce qu’ils sont eux-mêmes de futurs étudiants pour qui la fréquentation de la bibliothèque constitue l’un des premiers contacts avec l’université et les services qu’elle propose. En mai 2016, la commission Pédagogie et documentation de l’ADBU a donc adressé, auprès de ses membres, un questionnaire d’enquête portant sur l’accueil des publics lycéens en bibliothèque. Parmi les 165 établissements ayant répondu à ce questionnaire, 141 accueillaient des lycéens d’une manière ou d’une autre. L’ensemble de ces établissements répondants constitue l’échantillon retenu et se situe dans toute la France, métropolitaine et ultramarine.

Référentiel de compétences du professorat et de l'éducation Article 1 - La liste des compétences que les professeurs, professeurs documentalistes et conseillers principaux d'éducation doivent maîtriser pour l'exercice de leur métier est précisée à l'annexe du présent arrêté. Article 2 - L'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier est abrogé. Toutefois ses dispositions demeurent applicables aux personnels enseignants et d'éducation stagiaires, lauréats des concours de recrutement ouverts antérieurement au 1er septembre 2013. Article 3 - Le présent arrêté entre en vigueur le 1er septembre 2013. Article 4 - Le secrétaire général, le directeur général de l'enseignement scolaire et les recteurs sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Related: