background preloader

Savoir évaluer la fiabilité d'une information

Savoir évaluer la fiabilité d'une information
Suite aux attentats de Paris, de nombreux collègues se sont aperçus que les élèves prenaient souvent pour argent comptant les informations récoltées sur les réseaux sociaux ou internet en général. Certains se sont donc tournés vers moi pour proposer des séances sur le sujet de la fiabilité des informations. Voilà la séance que j'ai montée pour les 3e. Il s'agit d'un travail par groupe : chaque groupe est chargé d'un cas précis. Les élèves discuteront ensemble de la publication, diront leur sentiment au premier abord puis ce qu'ils décident de faire, publier, partager ou non. Je leur fournirai dans un 2e temps, une fiche de ressources où ils pourront trouver des documents qui les aideront à décoder les informations. Lors de la mise en commun, chaque groupe présentera sa réflexion aux autres (tableau bilan à remplir). evaluersitecas1 evaluersitecas2 evaluersitecas3 evaluersitecas4 evaluersitebilan evaluersitebilancorrection evaluersite2 evaluersite2 version padlet 2017 infointox 2e version 3A

http://heleneleroy.canalblog.com/archives/2015/11/25/32981612.html

Related:  séquencesRecherche et vérification informationscentredocFiabilité des sourcesAttentats

Théorie du complot, intox … J’éduque mes élèves à discerner les vraies infos sur le net « Médias sociaux à l'école Théorie du complot, intox … J’éduque mes élèves à discerner les vraies infos sur le net Alors qu’internet et les nouvelles technologies occupent de plus en plus de place dans nos vies, ne faudrait-il pas enseigner des compétences supplémentaires aux enfants? Par exemple, apprendre à coder. Ou encore savoir faire le tri parmi tout ce que l’on trouve sur le web.

HoaxCrash : manipulations, fausses infos et gros profits L’accélération de la diffusion de l’information concerne aujourd’hui l’ensemble des secteurs d’activités humaines, en particulier l’économie et la finance. En apportant de la fluidité et de la réactivité dans les échanges, cette accélération, de nature systémique, a ouvert de nouveaux espaces d’interaction en mode « haute fréquence » et, corrélativement, a créé de nouvelles vulnérabilités. Si les opérations d’influence et de désinformation ont toujours accompagné l’histoire de la communication depuis l’Antiquité, elles prospèrent désormais sur les infrastructures numériques et se nourrissent du « déluge de données ».

Fiche outil CDI : Rechercher sur le Web (Internet) Accueil > CDI > Fiche outil CDI : Rechercher sur le Web (Internet) Voici une brochure à plier en trois sur la méthodologie de la recherche internet. Plan de la brochure: Comment fonctionne un moteur de rechercheAstuces de recherche Formuler une requêteFonctions avancéesEvaluer la fiabilité Avant de cliquer sur le site : analyse l’URLUne fois sur le site : pose-toi des questionsGoogle, mais pas seulementRappel : Internet ? Faits alternatifs, fake news, post-vérité… petit lexique de la crise de l’information Théorie selon laquelle l'émotion et la croyance comptent désormais plus que les faits Post-truth, en anglais, fut le mot de l'année 2016, selon l'Oxford Dictionnary. Il se rapporte, explique la publication britannique, aux « circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d'influence sur l'opinion publique que ceux qui font appel à l'émotion ou aux croyances personnelles ». Si Ralph Keyes consacrait déjà un livre au sujet en 2004 (The Post-truth Era), c'est véritablement avec la campagne britannique sur le Brexit et la campagne présidentielle américaine que l'expression s'est démocratisée. L'idée ne va pas sans poser de soucis : elle peut laisser croire que la vérité était auparavant chose acquise, au moins comme valeur.

Terrorisme et Internet : 7 erreurs et raccourcis dans L'Express - Politique - Numerama Dans un article sur la « créature d'internet » que serait l'État islamique et les djihadistes de Daech, L'Express accumule les clichés et erreurs factuelles. « Les djihadistes de l’Etat islamique n’existeraient pas sans Internet », commence un article de L’Express (pardon, un édito) qui enchaîne les poncifs sur l’utilisation d’Internet par les terroristes. Outre la formule qui prêterait à rire si elle n’avait pas pour objet implicite de déporter le débat sur l’outil plutôt que les motivations de ceux qui l’utilisent, l’article mérite de s’arrêter sur quelques clichés ou erreurs, que nous reprenons ci-dessous dans l’ordre d’apparition. 1 – « Leurs prédécesseurs, du GIA ou d’Al-Qaeda, n’ont jamais eu le même impact faute d’avoir su recruter tant et si vite »

Hoax, rumeur et désinformation – DocTICE A l’heure ou les élèves utilisent quotidiennement les mails, les réseaux sociaux, il nous a semblé indispensable de les faire réfléchir sur ce qu’est la rumeur, la manière de la détecter, avec un esprit critique. Dans le cadre du Mooc Médias, nous avons décliné cette idée en l’adaptant à deux situations différentes avec une trame commune mais des étapes et des outils adaptés : une classe média impliquant le professeurs de lettres et le professeur documentaliste d’une part, et une séquence anglais / documentation d’autre part. Nom des enseignants : Margaret Tisserand, Delphine Poirier, Sarah Staunton, Cécile Diet

« Il faut réguler le marché de l'information sur Internet » La désinformation, qu'elle soit intentionnelle ou inconsciente, a trouvé avec Internet un puissant moyen d'amplification : des idées fausses se propagent massivement et influencent l'opinion publique, comme l'illustre en France la méfiance qui s'est installée vis-à-vis des vaccins. Le nouveau marché de l'information constitué par le Web et ses « réseaux sociaux » pose ainsi aux sociétés démocratiques un défi majeur. Il est essentiel de comprendre les rouages de ce marché si on veut l'améliorer. Mais comment ?

Fiches d’activités sur l’identité et citoyenneté numérique – TacTIC Voici trois séries d’activités pédagogiques accompagnant les Modules de jeux-questionnaires iCN récemment mis à la disposition des conseils scolaires. Ces activités sont prévues pour les élèves de la 3e à la 10e année, ainsi que pour les parents. La réalisation de ces activités ne requiert aucune technologie puisqu’elles misent sur les conversations, la communication orale et les échanges. Jeu-questionnaires iCN (identité et citoyenneté numérique) Deux versions de ce jeu-questionnaire sont disponibles : une première version pour les élèves de la 3e à la 6e année et une deuxième pour les élèves de la 7e à la 10e année.

Le script de la séquence Temps : 1 heure Niveau : de la 4ème aux classes de lycée Pré-requis : Aucun ! Objectifs : L’onde de choc des attentats du 13 Novembre, jusque dans Wikipédia Tout internaute pouvant y participer, Wikipédia est toujours hyper réactive aux grands événements, comme on l’a vu en janvier avec les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher, ou en juin avec la tuerie de Charleston en Caroline du Sud. 64 langues en moins de vingt heures L’impact mondial des attentats du vendredi 13 novembre s’est ressenti d’emblée dans l’encyclopédie collaborative, par la vitesse à laquelle les versions en plusieurs langues de l’article sur ces attentats ont été créées. Dès 4 heures du matin le samedi, relevait Jules, un des wikipédiens qui ont contribué à l’article en français, il existait en 38 langues. On en comptait 59 versions à 11 heures et 64 à 15h20 ce jour-là. La semaine suivante, l’article existait en 80 langues, et ce 4 décembre il en est à 83 versions sur les 291 langues que compte Wikipédia.

EMI 6e : Etape 4/4-Séance 1/2 Initiation à la recherche documentaire sur Internet : Internet, source d’informations Auteur : Claire Filleul (Collège Adrien Cadet - Les Avirons) Niveau : 6e Place dans la progression : Etape 4/4 Cadre : éducation aux médias et à l'information Objectif : initiation à Internet, espace d’information et de communication, et ses pièges

Les enfants du numérique à la recherche d’informations – Mondes Sociaux Les statistiques le disent, les jeunes sont équipés, connectés, et même hyper-connectés, puisqu’ils passent en moyenne 13h 30’ par semaine sur internet pour les 13-17 ans, et beaucoup plus de temps encore devant les écrans. Ce temps passé depuis leur plus tendre enfance à manipuler des objets numériques a sans aucun doute des conséquences sur leurs comportements, sur leur façon de penser, de voir le monde, de réfléchir, d’apprendre. Et l’Ecole ne peut plus éluder le problème. La question d’une révolution de la pensée et de l’expertise dans la société de l’information est posée depuis plus de deux décennies. Auteur de la célèbre formule choc des « digital natives » qu’il oppose aux « digital immigrants », Mark Prensky, affirme dès 2001 que « nos étudiants ont radicalement changé. Les étudiants d’aujourd’hui ne sont plus ceux pour qui le système éducatif avait été créé ».

Related: