background preloader

Comment remplacer la viande de nos assiettes?

Comment remplacer la viande de nos assiettes?
On le sait, la consommation de viande est devenue un enjeu majeur pour notre environnement et notre santé. Les documentaires traitant de la question fleurissent ces dernières années, comme L’adieu au steak diffusé sur Arte. La surconsommation de viande (de la viande chaque jour voire à chaque repas) entraîne un impact néfaste sur notre environnement et notre santé. Pour aller plus loin et comprendre cette question dans le détail, voir l’article sur « Le Flexitarisme: l’alimentation durable pour tous ». Mais une fois que nous avons pris conscience de l’enjeu et que nous souhaitons passer à l’action, comment faire ? Image : www.greenkitchenstories.com Pourquoi mange-t-on de la viande ? Les industriels vous vantent un produit sain voire indispensable, cela « rend fort », et permet le développement des muscles. Au début, le raisonnement sur le remplacement de la viande était purement technique. On appelle protéines complètes celles qui contiennent les 8 acides aminés indispensables. Related:  Equilibre alimentaire et végétarisme

Comment cuisiner végétarien ? « Rien ne pourra être plus bénéfique à la santé humaine, ni accroître les chances de survie de la vie sur Terre, qu’une évolution vers un régime végétarien. » Albert Einstein C’est bon, vous avez franchi le pas, et vous avez envie de manger de plus en plus de plats végétariens. Voire même, de devenir végétarien à plein temps ! Les bases Pour pouvoir cuisiner des repas consistants et diversifiés, vous allez sans cesse utiliser des composantes de la liste suivante. Céréales : riz, pâtes, quinoa, pain, millet, sarrasin, boulghour, etc. Légumes : des légumes de saison sont toujours disponibles, vous allez apprendre à les cuisiner de façon à manger des légumes par plaisir, et non pas par obligation. Légumineuses : lentilles, pois chiches, haricots (toutes les couleurs), pois cassés, soja, etc. Les légumineuses vont devenir votre principal apport en protéines (les protéines sont nécessaires mais généralement on en consomme beaucoup plus que nos besoins réels). Épices : toutes les épices !

8 postures de yoga faciles pour soulager la douleur sciatique en 16 minutes ou moins « Ah ! Ma sciatique ! ». Je l’ai entendu dire par ma grand-mère depuis mon enfance. Alors, qu’est-ce que c’est, une sciatique ? Une personne moyenne a environ 40 % de risque d’éprouver une certaine douleur sciatique toute sa vie. Symptômes de la sciatique Douleur partout le long du nerf sciatique, bas du dos, fesses, arrière de la cuisse et / ou du mollet.Fatigue, engourdissement, ou perte de sensation dans les jambes et / ou les pieds.Une sensation électrique, ou de picotements, brûlure, pincements ou d’aiguilles.Faiblesse que vous pouvez sentir dans les genoux lorsque vous vous levez de votre siège.Le pied qui lâche, un état dans lequel vous n’êtes pas capable de fléchir vos chevilles suffisamment pour marcher sur les talons.Réduction des réflexes dans votre tendon d’Achille et votre genou. Qu’est-ce qui cause la douleur sciatique ? Réduire la douleur de votre sciatique Posture debout en demi-torsion vertébrale Lever de genou Torsion avec les jambes pliées Torsion avec une jambe pliée

Le flexitarisme : l’alimentation durable pour tous Le terme « flexitarisme » peut vous être inconnu mais la pratique qu’il désigne est assez courante : être flexible dans sa pratique végétarienne. Concrètement, un flexitarien est une personne qui apprécie et préfère l’alimentation végétarienne (fruits, légumes, céréales, produits laitiers, etc), pour des raisons de santé et de souci environnemental, mais qui peut également manger de la viande de façon occasionnelle. Par exemple, 2 à 3 fois par semaine. Le flexitarien ne veut ou ne peut pas devenir végétarien, pour des raisons de culture gastronomique ou d’habitudes, ou tout simplement parce que l’interdiction totale de viande lui parait trop radicale. La première fois que j’ai entendu parler du flexitarisme, c’était en regardant une présentation de Mark Bittman (journaliste et critique gastronomique américain) sur l’histoire de l’alimentation dans nos sociétés . Aller sur le site de la vidéo (ted.com) pour avoir l’option « sous titres en français ». La question des terres : Source : WWF

Vos meilleures amies les légumineuses Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir créer une vie plus saine, sereine, consciente et heureuse. Nous nous informons et découvrons de nouvelles façons de manger, de penser notre corps, notre vie, notre rapport aux autres, notre planète. Et pourtant, nombreux d’entre nous fuient encore un des piliers décisifs pour réussir cette transformation et cette évolution: les légumineuses. Des lentilles corail habillées de leur belle robe orangée Même le mot ne nous semble pas attractif : légumi quoi? Le plat de lentilles de grand-mère? Je vous propose une aventure qui va changer votre vie et votre alimentation : devenir meilleur(e)s ami(e)s avec les légumineuses. Pourquoi tenter l’aventure? Car les légumineuses, comme tout le reste, ont un potentiel caché, illimité et insoupçonné de plaisir culinaire, de gourmandise, de bienfaits et de respect de la vie. A tout moment, des milliers de chemins sont possibles Les légumineuses et les Hommes Changement de cap sur les protéines 1. 2. 3. 4. 5.

L'huile de coco, un gras dangereux ou bénéfique? | Alimentation Vous avez tous entendu parler du danger des gras saturés et de leur lien directe avec certaines maladies du cœur et problèmes de cholestérol? Moi aussi! Les gras saturés sont déjà bien connus chez les consommateurs et malheureusement, ceux-ci ont une tendance à les mettre tous dans le même panier. C'est pourquoi chaque jour que j'incorpore une cuillère à soupe d'huile de coco dans une recette lors d'une démonstration, l'horreur et la honte apparaît sur le visage des étudiants. C'est compréhensible, alors que la coco était dans les formulations pour bébé et la plupart des produits manufacturés jusque dans les années 80, sa réputation fut pulvérisée lors de l'arrivée des huiles végétales comme le soya et le canola. Tout d'un coup, l'huile de coco est devenu synonyme de maladies du cœur et nous pouvions l'entendre sur toutes les chaines de télévisions et dans les magazines.

Remplacer la viande dans l'alimentation - Par quoi remplacer la viande © Jupiter Cesser de manger de la viande, pourquoi pas ? À condition de trouver ailleurs les protéines et le fer nécessaires à notre équilibre alimentaire. Isabelle Artus Les protéines représentent 20 % de notre masse musculaire et sont les bâtisseurs de notre corps. Cela étant posé, il suffit de composer son assiette de façon à obtenir les apports nécessaires en protéines et fer. Les bonnes associations Les plats les plus simples peuvent aussi être les plus complets : le couscous, composé de graines, de pois chiches et de légumes ; les plats indiens, à base de riz et de lentilles (à cuire ensemble) ; les plats d’Amérique latine, à base de riz accompagné de haricots rouges. Juin 2011

Les protéines végétales pour remplacer la viande Accueil > Dossiers > Les protéines végétales Les protéines végétales: une alternative à la viande Les protéines végétales sont essentielles dans l’alimentation végétarienne. Elles constituent une alternative aux protéines d’origines animale, contenues dans la viande, le poisson ou les œufs. Contrairement aux idées reçues, un choix alimentaire équilibré peut se passer de protéines animales, au profit des protéines d’origine végétale. Les principales sources de protéines végétales sont les céréales complètes, les légumineuses, le tofu et le seitan. De plus, pour compléter ses besoins quotidiens en protéines, il est nécessaire de respecter l’association légumineuses céréales : leurs protéines sont complémentaires. Les légumineuses en plus de leur teneur en protéines, sont très riches en fibres et en glucides complexes (sucres lents). Découvrez notre fiche pratique - Les sources de protéines végétales: Articles loading...

Bien digérer les légumineuses Certaines personnes évitent de consommer des légumineuses à cause des désagréments liés à leur digestion (ballonnements, flatulences, gaz, etc.). Les désagréments sont liés à la présence de fibres (alpha galactosides) dans les légumineuses, qui produisent des gaz quand elles sont fermentées sous l’action des bactéries intestinales. Sachez également que la digestibilité dépend de l’épaisseur de la « peau » et de la quantité de cellulose du légume sec : plus elle est fine comme les lentilles, les pois cassés ou le soja, moins la digestion pose de problème. Pour bien digérer les légumineuses, il est conseillé de : - Bien les faire tremper avant la cuisson, de préférence au réfrigérateur - Bien les cuire jusqu’à ce que les légumineuses s’écrasent facilement à la fourchette. Pensez aussi à l’autocuiseur qui accélère le temps de cuisson. Pensez également à cuisiner les légumineuses en potage ou en purée, la digestion en sera facilitée.

VIVE LA B12 ! | Un site de la Société végane française. Comment digérer les légumineuses | Manutritionniste Comment mieux digérer les légumineuses et avoir moins de problèmes de ballonnements et de gaz ? Les légumineuses sont très riches en fibres. Donc bien sûr si vous êtes quelqu’un qui ne consomme que peu de fibres au quotidien (peu de fruits, de légumes et de produits céréaliers de qualité) votre système digestif aura possiblement du mal à gérer un repas aussi riche qu’un repas de légumineuses. (une demi-tasse de légumes a en moyenne 2-3 grammes de fibres alors que les légumineuses ont plus ou moins 8 g par demi tasse) C’est pour cela que la technique numéro 1 pour mieux digérer les légumineuses est de : 1) Y aller molo… Si vous êtes un débutant, commencez par en manger un petit peu à la fois afin de laisser le temps à votre système digestif de s’habituer. 2) Les tremper . 3) Tremper encore. 4) Rincer. 5) Acidifier. 6) Bien Cuire. 7) Bien mastiquer. 8) Shhh. 9) Épicez. 10) C’est pas le moment.… de manger sucré! POUR D’AUTRES histoires de pets : voici un autre article ICI

Related: