background preloader

Utiliser Twitter en classe

Utiliser Twitter en classe
B.Formet Cette démarche ne peut s'improviser. En créant une Twittclasse, j'expose mes élèves hors du cadre fermé de la classe. Il est donc quelques préalables à suivre. Avant d'utiliser un nouvel outil en classe, il est logique de se l'approprier.Pour reprendre la métaphore utilisée par L. Juin dans son article « Une twittclasse attention danger à maîtriser » [23], demanderiez-vous à vos élèves de travailler sur un manuel scolaire ou un logiciel que vous n’avez jamais ouvert ou testé et qui risque donc de n’être adapté ni à vos élèves ni à vos objectifs ? 1. La première étape est donc de se créer un compte. S'essayer à Twitter, c'est surtout se frotter à la limite des 140 caractères. une obligation de concision qui oblige à la reformulation,synthèse et précision sont de rigueur,les liens sont forcément raccourcis pour ne pas dépasser les 140 caractères,les photographies sont hébergées et leur lien est inséré au message. 2. 3. 4. 5. 6. La charte d'usage est un autre passage obligatoire. 7.

https://www.reseau-canope.fr/savoirscdi/cdi-outil-pedagogique/reflexion/twitter-un-outil-au-service-de-la-pedagogie-comme-les-autres/utiliser-twitter-en-classe.html

Related:  Twitter, Facebook, réseaux sociaux...Twitter en classeTice et EducationTwitter et pédagogieadangla

Des projets à foison pour les twittclasses Plusieurs dizaines de classes en France ont développé des usages pédagogiques du réseau Twitter : ces « twittclasses » veulent stimuler l’écriture, développer les capacités d’expression, favoriser par le partage l’appropriation des connaissances, éduquer aux bons usages du numérique … En ce début d’année 2014-2015, des « twittconseils » ont permis à de nombreux enseignants de tous niveaux et de toutes disciplines d’échanger leurs idées sur des projets à venir. Le « twittconseil » comme si vous y étiez Le site des twittclasses Dans le Café Le Québec festoie la Twittérature (que fait la France ?) Le Québec sera-t-il bientôt réputé pour ses petits gazouillis autant que pour ses grandes voix ? Première mondiale : un festival international de Twittérature nommé « 140 max » s'y est en effet déroulé mardi 16 octobre. Comme on le sait, le célèbre réseau Twitter invite à échanger des messages de 140 caractères maximum : de nombreux écrivains, enseignants, chercheurs, internautes … se sont ainsi retrouvés pour partager leurs expériences et réflexions autour de cette contrainte d’écriture, qui stimule particulièrement la créativité, au point de bousculer la hiérarchie des genres littéraires, les pratiques d’écriture individuelles, collectives et même scolaires.

Usages pédagogiques de Twitter L'usage de Twitter tend à « devenir moins confidentiel » au sein des établissements scolaires : un certain nombre d'enseignants se sont emparés de l'outil dans le cadre de leur enseignement et de leur veille professionnelle. Utiliser Twitter en classe : comment faire ? Le recours à un outil de réseautage social comme Twitter nécessite de respecter un certain nombre de conditions liées aux caractéristiques inhérentes aux technologies souvent regroupées sous l'estampille web 2.0. Laurence Juin, enseignante en lycée professionnel et pionnière en matière d'usages pédagogiques de Twitter, énonce quelques règles et précautions à suivre sur son blog.

Twictée : l’enseignement de l’orthographe décuplé par Twitter Les twictées, dictées en 140 caractères, permettent à l'élève de s'améliorer en orthographe à travers des processus complexes, mais dans un cadre sécurisant et ludique. Pour les professeurs, c'est aussi un "réseau collaboratif d'apprentissage". La classe de Régis Forgione conçoit des twoutils. Les “twictées”, ces dictées collaboratives, interactives et en 140 caractères, sont nées en 2013, suite à la réflexion de deux enseignants, Régis Forgione, professeur des écoles à Freyming-Merlebach (Moselle), et Fabien Hobart, accompagnant pédagogique et chargé de mission pour la délégation académique au numérique (DAN) de Créteil.

RECIT CSDPS L’utilisation de Twitter en classe pour lire et écrire (twittérature) est une façon motivante pour développer sa compétence à lire et à écrire tout en apprenant à se servir des réseaux sociaux, à développer son jugement, son esprit critique et ce, dans un lieu pédagogique. Dans cet article, vous trouverez des exemples de projets pédagogiques vécus en classe du primaire, des références, des procéduriers et autres ressources pour vous aider à partir un tel projet avec vos élèves dans votre classe. Prérequis :

“Jules ferry 3.0″ : récit d’une convergence Par Daniel Kaplan le 13/10/14 | 26 commentaires | 2,395 lectures | Impression Le Conseil National du Numérique vient de publier son rapport sur l’éducation, intitulé “Jules Ferry 3.0, bâtir une école créative et juste dans un monde numérique.” Je faisais partie de ce groupe piloté par Sophie Pène. Il s’y est passé quelque chose que je vois assez rarement arriver dans les débats sur l’éducation : entrés dans ce travail collectif avec des positions parfois très divergentes, nous en sommes sortis avec des convictions communes. Les ateliers que nous avons organisés avec toutes sortes d’acteurs de la communauté éducative, ainsi que la multitude des entretiens, visites, lectures, échanges en ligne qui ont nourri nos séances, ont construit cette convergence.

Apprivoiser les écrans et grandir C’est que les écrans ne sont pas seulement utilisés pour tout ce qu’ils peuvent nous apporter, mais aussi, chacun le sait bien, pour lutter contre la solitude et oublier les difficultés de la vie, exactement comme l’alcool et les médicaments psychotropes. Du coup, la réponse à la question qu’ils posent réside dans la construction de liens différents, et cela peut se faire à travers des actions ponctuelles et ciblées associant les parents, les pédagogues et les jeunes eux-mêmes. Un nombre croissant de municipalités organise déjà des « semaines pour apprivoiser les écrans » et des festivals de création adolescente. Canopé académie de Besançon : Twitter, un outil pédagogique Ce dossier a été réalisé par Bertrand Formet, pour Savoirs CDI, sous la coordination du CRDP de Franche-Comté. Bertrand est professeur des écoles dans deux classes de cycle 3. Il est également animateur TUIC premier degré dans la circonscription de Champagnole (Jura). Aucun lieu ne recensant les diverses utilisations de Twitter en classe, il a créé en mars 2011 le site des Twittclasses francophones dont il est l'auteur et le webmestre.

Twictée : la dictée collaborative et active en 140 caractères De plus en plus de professeurs du primaire et du secondaire se lancent dans les twictées, des dictées en ligne, collaboratives et actives, qui reposent sur le réseau social Twitter. Témoignages. Un élève de la classe de l’école de Dabisse écrit un tweet. En 2010, Bruno Mallet, enseignant à l’école publique Fenez, à Le Mée-sur-Seine, lance une Twittclasse. Il s’agit, pour sa classe de CE2, d’utiliser le réseau social Twitter dans ses travaux quotidiens. 10 conseils pour bien utiliser Twitter en classe Twitter est devenu peu à peu un des réseaux sociaux incontournables dans la vie privée, dans un environnement professionnel et de plus en plus dans l’univers de l’école. Encore peu utilisé en France sur ce terrain, le réseau de micro blogging devrait là aussi y trouver sa place. Aux États-Unis, cela fait déjà longtemps que le petit oiseau bleu s’est infiltré dans les campus. De nombreux enseignants l’utilisent à des fins pédagogiques.

Du côté de chez karabasse77 Après la #twictée qui prend un bel envol dans les classes de la francophonie, voici venu le rejeton urbain et citoyen, le petit frère qui fait l’école buissonnière : la #twictée2rue. Vous serez d’accord pour dire que les erreurs orthographiques sont nombreuses autour de nous. Sur les vitrines des boutiques, dans les publicités de nos boites à lettres, dans les manchettes des journaux, à la télévision… Et nous ne nous excluons pas nous-même des (mal)heureux « producteurs d’erreurs ».

Related:  Classe inverséeDémarrer une twittclassTwitterTWITTÉRATURE