background preloader

Alan Turing - Enigma, ordinateur et pomme empoisonnée - LPPV.05 - e-penser

Alan Turing - Enigma, ordinateur et pomme empoisonnée - LPPV.05 - e-penser

http://www.youtube.com/watch?v=7dpFeXV_hqs

Related:  Quelques perles rares!Alan Turing (20è) a contribué à écourter la seconde guerre mondiale. A l'origine des premiers ordinateursEnigma Turing`test 1014

Epicycles de Ptolémée Epicycles de Ptolémée Pour les grecs depuis Aristote (−385, −322) la Terre était le centre du Monde. Seul Aristarque de Samos (−310, −230) avait envisagé un système héliocentrique. La Terre est le centre du Monde et seuls sont possibles les mouvements rectilignes et circulaires uniformes étaient deux dogmes. Mais ces dogmes posaient aux observateurs du ciel un problème majeur : Comment expliquer les boucles des planètes ? Ptolémée a eu l'idée des épicycles.

Test de Turing Schéma du test de Turing. Le test de Turing est une proposition de test d’intelligence artificielle fondée sur la faculté d'une machine à imiter la conversation humaine. Décrit par Alan Turing en 1950 dans sa publication Computing Machinery and Intelligence, ce test consiste à mettre un humain en confrontation verbale à l’aveugle avec un ordinateur et un autre humain.

Le test de Turing Pour lui calculer, c'est penser. En 1950, partant du principe que toute fonction humaine est traduisible sous forme d'algorithme, il démontre, dans un article resté célèbre ( " Les machines savent-elles penser?"), qu'un automate peut faire ce qu'un homme sait faire, à condition de lui fournir un programme de travail adéquat. Par ailleurs, il met au point un test, afin de pouvoir jauger l'intelligence des ordinateurs : le test ressemble au jeu enfantin " Devine qui suis-je ?", où l'un des deux enfants doir reconnaître l'identité que l'autre simule.

Qu’est-ce que la programmation Si tu lis ces lignes, c’est que tu sais déjà ce qu’est un ordinateur. En tout cas, tu sais à quoi ça sert, et à quoi ça ressemble. Ici, maintenant, nous allons expliquer comment fonctionne un ordinateur ainsi que les principes de la programmation. Cette machine contient tout un tas de composants électroniques et aussi quelques composants mécaniques, des ventilateurs, par exemple, pour refroidir l’ensemble. Tu sauras très bien retrouver l’écran, la souris (ou trackpad) et le clavier. Tu connais sûrement moins les autres : il faut pouvoir ouvrir un ordinateur pour voir ce qu’il y a dedans.

Intelligence artificielle : faut-il en avoir peur ? Dès les années 1950, les principes des neurosciences ont permis de développer des réseaux neuronaux artificiels capables de résoudre des problèmes complexes. Cela a conduit plus récemment, avec la puissance du calcul informatique, à des avancées majeures en apprentissage profond. Grâce à l'étude du développement cognitif humain, les algorithmes ont en même temps fait de nouveaux progrès : les robots peuvent apprendre à coopérer avec nous, par exemple pour assembler un meuble. La beauté de la multiplication Question : faut-il être fou pour parler d'arithmétique modulaire à un collégien ?Réponse : non ! On l'utilise même tous les jours en regardant l'heure...

Alan Turing, un génie méconnu par ses professeurs Alan Turing est à l’honneur d’une exposition consacrée aux décrypteurs célèbres, à Cambridge, annonce The Times. Pourtant, à en croire ses bulletins scolaires, le Britannique venu à bout d’Enigma lors de la Seconde Guerre mondiale ne semblait pas y être prédestiné. Le fameux mathématicien et cryptologue britannique Alan Turing est un des génies mis à l’honneur par le musée Fitzwilliam à Cambridge, rapporte The Times. Du 24 octobre 2017 au 3 février 2018, l’exposition “Codebreakers and Groundbreakers” (“Décrypteurs et précurseurs”) montre les prouesses intellectuelles et les histoires personnelles de ceux qui ont su casser deux codes historiques : celui de la machine allemande de chiffrage Enigma, utilisée lors de la Seconde Guerre mondiale, et celui du “linéaire B”, une forme grecque ancienne, déchiffrée par Michael Ventris et John Chadwick. Mis à la part des appareils de codage, le musée expose des objets personnels ayant appartenu aux célèbres déchiffreurs. “Idées vagues”

Il n'y a pas de solution universelle au dilemme moral de la voiture autonome Lorsqu'un conducteur appuie sur les freins pour éviter de heurter un piéton qui traverse la route, il prend sans s’en rendre compte une décision morale qui transfère le risque du piéton aux passagers de la voiture : vaut-il mieux renverser le piéton ou risquer de blesser les passagers ? Les voitures autonomes devront bientôt porter elles-mêmes de tels jugements éthiques – encodés dans leur logiciel de bord. Mais quel code moral doit-on implémenter dans les véhicules autonomes ? Une vaste enquête menée auprès de 2,3 millions de personnes dans le monde suggère qu’il pourrait être difficile de s'entendre sur un code éthique universel en la matière...

Alan Turing, l'interminable réhabilitation d'un génie Au cinéma mercredi, « Imitation Game » retrace la vie de ce pionnier de l'informatique dont les travaux ont permis de déchiffrer les codes nazis, et qui s'est suicidé après une condamnation pour homosexualité. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Jérôme Fenoglio En l'honneur de leurs génies disparus, les hommes érigent des statues, attribuent des prix, brodent des légendes. Le Britannique Alan Turing (1912-1954), père de l'informatique, co-inventeur de l'ordinateur, visionnaire de l'intelligence artificielle, a eu droit à tous ces signes posthumes, comme autant de regrets de n'avoir compris de son vivant à quel point il était important.

L’énigme Alan Turing Mathématicien anglais, Alan Turing est l’inventeur de l’ordinateur moderne. En 1954, il se donne la mort d’une étrange manière, peu après avoir été condamné par la justice de son pays à la castration chimique pour avoir entretenu une relation sexuelle avec un autre homme. Ce destin exceptionnel est le sujet de Histoire naturelle de l’esprit (suite et fin), mis en scène par Jean-François Peyret avec Jeanne Balibar et Jacques Bonnaffé, présenté à la Maison de la Culture de Bobigny (MC 93) jusqu’au 1er avril, puis au Théâtre de la Cité à Toulouse du 5 avril au 14 avril. Grand mathématicien connu pour être à l’origine d’une machine et d’un test portant son nom, tous deux utilisés dans les débats relatifs à l’intelligence artificielle, Alan Turing est également celui qui vint à bout des codes secrets utilisés par l’amirauté allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Enfance et premier amour

Alan Turing : l'homme derrière la machine C’est l’un de ces destins brisés qui donnent à l’histoire de la science la tournure de sagas comme Hollywood les adore. Et Hollywood ne s’y est pas trompée, en portant à l’écran l’histoire d’Alan TURING, génie précoce, père de l’informatique, précurseur de l’Intelligence Artificielle, cryptographe de génie qui cassa le code Enigma de communication des nazis, pour finir jugé et castré chimiquement pour son homosexualité ce qui le conduit au suicide, en croquant une pomme empoisonnée au cyanure. Il faudra attendre la fin du XXème siècle pour que les travaux d’Alan Turing soient redécouvert et avec eux, l’homme réhabilité. Alan Turing, l’homme derrière la machine. C’est l’histoire que La Méthode scientifique va parcourir dans l’heure qui vient.

Alan Turing, les motifs et les structures du vivant Publié le : 14/01/2013 Niveau intermédiaire Niveau 2 : Intermédiaire Alan Turing : du calculable à l’indécidable Peut-on tout calculer ? Toute propriété mathématique est-elle décidable ? Ces questions ont passionné les mathématiciens bien avant les premiers ordinateurs. À l'âge de 24 ans, le britannique Alan Mathison Turing, mathématicien génial, entre autres, imagine un concept de machine théorique. Il établira une correspondance entre les notions de calculable et de programmable sur cette machine imaginaire, ainsi qu'avec celle de décidabilité. Les lexicologues nous l’enseignent, le mot « calcul » vient de calculus qui signifie caillou en latin.

Related:  2-5 L'intelligence artificielle