background preloader

Algorithme

Facebook Twitter

LES 7 COMPETENCES DE L EMI : LES 7C by Bérangère Blondeau on Prezi. Les algorithmes peuvent aussi vous aider à 'sortir de votre bulle' — voici 4 exemples - Business Insider France. Deux personnages séparés par un dôme invisible dans "Under the Dome".

Les algorithmes peuvent aussi vous aider à 'sortir de votre bulle' — voici 4 exemples - Business Insider France

CBS "La bulle filtrante n’est pas propre aux algorithmes", estime Antoinette Rouvroy, docteur en sciences juridiques. Selon la chercheuse au Centre de Recherche Information, Droit et Société (CRIDS) de l'université de Namur, "nous avons des comportements réguliers et prévisibles, donc il est facile de nous enfermer dans des bulles". Elle s'exprimait lors d'un débat sur "Ethique et numérique : les algorithmes en débat" organisé par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) le 23 janvier 2017 à Paris. Des algorithmes peuvent-ils être éthiques ? Après une contribution sur la nature des intelligences artificielles, Aurélien Grosdidier, lecteur d'Usbek & Rica, nous a envoyé un nouvel article, cette fois consacré aux algorithmes, devenus aujourd'hui des « objets » du quotidien qui suscitent des questionnements et des réflexions sur le plan éthique.

Des algorithmes peuvent-ils être éthiques ?

Dans cette exploration, la première difficulté rencontrée est ontologique : les algorithmes sont idéels, l’éthique relève d’une pratique. À cela s’ajoute une difficulté culturelle : rares sont les éthiciens qui s’attachent aux différences entre les algorithmes et le code informatique. Et tout aussi rares sont les développeurs qui font la distinction entre l’éthique et la morale. L’absence de telles distinctions, pourtant très basiques, empêche pourtant de gravir la première marche vers la moindre réflexion. Les big data sont indifféremment produites par des objets connectés ou par chacun de nous.

Enquête sur l’algo le plus flippant de Facebook. La section « Vous connaissez peut-être » (« People you may know ») de Facebook est une source inépuisable de spéculations.

Enquête sur l’algo le plus flippant de Facebook

Cette fonction, en apparence sympathique puisqu’elle nous propose d’ajouter de nouveaux amis, semble détenir des informations très personnelles sur chacun d’entre nous. Une journaliste de la rédaction s’est ainsi vu proposer un flirt dont elle n’avait pas noté le téléphone dans son portable ; un autre collègue s’est vu proposer un pote qu’il n’a pas revu depuis 10 ans et qui venait de lui envoyer un mail ; une autre enfin, sa femme de ménage, dont elle a le numéro de téléphone dans son portable, mais avec laquelle elle n’a jamais eu aucune interaction en ligne.

Beaucoup ont aussi vu apparaître des gens rencontrés sur des applis de rencontre comme Tinder ou Grindr. Dominique Cardon : "Les algorithmes utilisent les traces laissées dans le passé pour calculer le futur" Les algorithmes sont-ils les nouveaux maîtres du monde ?

Dominique Cardon : "Les algorithmes utilisent les traces laissées dans le passé pour calculer le futur"

Le sociologue Dominique Cardon tente de répondre à cette question dans son dernier livre. Il est l'invité d'Ali Baddou. Les algorithmes sont-ils les nouveaux maîtres du monde ? Le sociologue tente de répondre à cette question dans son dernier livre "A quoi rêvent les algorithmes: Nos vies à l’heure des big data" (Seuil). Le professeur explique leur fonctionnement : Les algorithmes régissent-ils nos vies ? A l'heure du Big Data, les algorithmes sont désormais utilisés partout.

Les algorithmes régissent-ils nos vies ?

Face au croisement massif de l'ensemble de nos données numériques, représentent-ils une menace pour la protection de notre vie privée, ou au contraire sont-ils désormais un outil indispensable vers le progrès de nos sociétés ? A l’heure du Big Data, les algorithmes ont envahi presque tous les services en ligne, facilitant les services numériques qui nous entourent. Ils sont partout, depuis les deux grands géants d’internet, Google et Facebook, à la musique (Spotify et Deezer), en passant par la vidéo (Netflix), jusqu'à Amazon, touchant l’ensemble de nos objets connectés de la vie quotidienne.

Désormais, toutes les données émises par les utilisateurs d’outils informatiques deviennent potentiellement susceptibles de nous identifier, anticiper nos goûts, nos désirs et nos choix, tout autant que nos comportements futurs. Séminaire: Pour une éducation aux médias en contexte numérique (6 Mai 2016) Sur Internet, l’invisible propagande des algorithmes. En sélectionnant liens et informations en fonction des profils des internautes, ces filtres enferment les citoyens dans un cocon intellectuel.

Sur Internet, l’invisible propagande des algorithmes

LE MONDE IDEES | • Mis à jour le | Par Frédéric Joignot Deux personnes opposées politiquement, l’une de droite, l’autre de gauche, lancent une recherche Google sur « BP ». La première reçoit, en tête de page, des informations sur les possibilités d’investir dans la British Petroleum, la seconde sur la dernière marée noire qu’a causée la compagnie pétrolière britannique. Beauty.AI : un algorithme peut-il être raciste ? - Tech. Beauty.AI est le premier concours de beauté jugé par des algorithmes.

Beauty.AI : un algorithme peut-il être raciste ? - Tech

Problème : la grande majorité des gagnants a la peau claire. « Quelle est la responsabilité de ceux qui enrichissent les algorithmes et programment les intelligences artificielles ? » : cela ne fait aucun doute, ces deux questions alimenteront encore longtemps les conversations qui mêlent robotique, informatique, éthique et sociologie. Sans pouvoir donner de réponse parfaitement claire et complète aujourd’hui, nous avons de plus en plus d’exemples qui dévoilent un biais là où l’on voudrait croire à une neutralité parfaite et idéale de la fonction informatique.

Facebook piégé par l'illusion de neutralité qu'il veut donner - Politique. Facebook n'est pas neutre, et ne pourra jamais être neutre dans le choix des informations qu'il affiche ou n'affiche pas auprès des internautes.

Facebook piégé par l'illusion de neutralité qu'il veut donner - Politique

Après avoir licencié les humains qui filtraient les informations dans ses « Trending topics », le réseau social doit corriger l'algorithme qui les remplace. Peut-on être une grande plateforme qui donne à des centaines de millions d’internautes l’accès à des informations, et prétendre être parfaitement neutre dans la manière dont ces informations sont sélectionnées, et d’autres écartées ?

h3rm35. « Les algorithmes peuvent creuser les inégalités et saper la démocratie » Un week-end pour réfléchir Nous avons puisé dans notre collection de grands entretiens pour vous concocter un week-end de réflexion sur les enjeux du numérique, histoire de bien attaquer cette nouvelle année scolaire.

« Les algorithmes peuvent creuser les inégalités et saper la démocratie »

Pour encourager les travaux sur ces sujets, Rue89 lance d'ailleurs avec le Fabernovel Institute les Prix des Talents de la recherche. Ce concours, ouvert jusqu'au 27 septembre, s'adresse aux jeunes chercheurs. A la clé : 5 000 euros de prix. Mathieu Deslandes Cathy O’Neil n’est pas un « data scientiste » comme les autres. Cette docteur en maths de la très prestigieuse université Harvard aux Etats-Unis tire la sonnette d’alarme contre certains algorithmes opaques et discriminatoires dans un livre à paraître en septembre, « Weapons of math destruction » (math au lieu de mass, vous aurez compris), que l’on pourrait traduire par « Armes de destruction matheuses ». Les géants d'internet contrôlent de plus en plus l'information. OFFENSIVE.

Les géants d'internet contrôlent de plus en plus l'information

"Ces 18 derniers mois, (ces géants d'internet) qui avaient jusqu'ici une relation distante avec le journalisme sont devenus des acteurs dominants de l'écosystème de l'information", résume le Tow Center for Digital Journalism de l'Université américaine de Columbia, dans une étude publiée en juin 2016. Beaucoup proposent aux éditeurs de presse de publier directement leur contenu sur leurs plateformes, à l'instar des canaux Instant Articles de Facebook ou Discover de Snapchat, et sont "désormais directement impliqués dans tous les aspects du journalisme", fait valoir l'étude.

Editorialisation algorithmique. Si vous me lisez, vous le savez, voilà un sujet qui me tient particulièrement à coeur :-) La 1ère fois que je l'ai abordé dans mes activités de recherche, c'était dans un obscur colloque à Bucarest. Avec un collègue (Gabriel Gallezot) on bossait sur la notion de "Sérendipité" dans le cadre du processus de recherche d'information. C'était en 2003. Google n'avait alors que 5 ans et Facebook n'existait pas. A l'époque donc, il nous semblait évident que les résultats de Google, si algorithmiquement "objectifs" qu'ils fussent, comportaient un certain nombre de biais du fait de la nature croisée du processus de recherche d'information (la "tâche" et le contexte de tâche que l'on se fixe) et de la hiérarchisation produite par le calcul algorithmique.