background preloader

Ville intelligente, ville 2.0

Facebook Twitter

[Las Vegas] Down Town Project : le rêve utopique d'une ”start-up ville” ? La recherche urbaine à l’heure de la ville 2.0. Quels sont les liens entre TIC, Sciences sociales et recherche urbaine ?

La recherche urbaine à l’heure de la ville 2.0

Une étude commandée par le programme d’action Villes 2.0 à Sylvain Allemand, journaliste spécialisé dans les sciences humaines et sociales, avec le soutien du ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. Contexte de l’étude, par Thiery Marcou Nous avions demandé il y a quelques mois à Sylvain Allemand, journaliste spécialisé dans les sciences humaines et sociales, et observateur patenté de la ville, d’aller à la rencontre d’acteurs de la recherche urbaine dont les axes de travail croisaient ceux élaborés dans le cadre du programme Villes 2.0. » Téléchargez l’enquête complète Nous sommes donc allés solliciter François Bellanger, Alain Bourdin, Gabriel Dupuy, Patrice Flichy, Fabien Girardin, Jacques Lévy, Pierre Musso, Denise Pumain et Alain Rallet, que nous remercions tous d’avoir collaboré activement à cette enquête. Ville numérique et ville réelle L’espace urbain et métropolitain. Ça changera quoi de vivre dans une ville intelligente ?

Intelligente et connectée - La ville du futur. En juin 2014, la ville de Montpellier et la firme américaine IBM annonçaient la signature d’un contrat visant à faire de la huitième plus grande ville de France une « ville intelligente ».

Intelligente et connectée - La ville du futur

Avec Cisco, Siemens ou encore Orange pour la France, IBM fait partie des pionniers d’un marché qui pourrait atteindre, d’ici à 2020, 1500 milliards de dollars. Des quartiers plus sûrs. Des écoles de qualité. Des logements abordables. Un trafic fluide. Slogan d’IBM sur sa page consacrée aux solutions réseaux dédiées aux villes intelligentes. Voilà les promesses des villes intelligentes, du moins telles qu’elles sont vendues par les grands acteurs privés du secteur. Par Cyril Charon et Nora Laufer Lire la suiteFermer Les villes intelligentes sont donc pensées selon la logique du réseau, fruit de la collecte systématique des données issues des caméras, capteurs, ordinateurs et smartphones. 10 réponses pour une meilleure urbanisation... #1 En matière énergétique.

. #2 En matière financière. La ville numérique : quels enjeux pour demain. La ville numérique est en vogue et rares sont les municipalités et autres collectivités publiques qui ne se soient lancées, aujourd’hui, dans des actions visant à favoriser et diffuser l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans leurs circonscriptions.

La ville numérique : quels enjeux pour demain

Ces initiatives témoignent de la poussée de l’omniprésence des réseaux numériques dans la vie quotidienne des citadins qui modifie fortement l’accès aux services et aux ressources de la ville. L’internet, les smartphones et les divers assistants numériques que manipulent la plupart des individus sont devenus aujourd’hui, et seront encore plus demain, des vecteurs essentiels de communication et de socialisation. Il faut en convenir, les TIC et les réseaux numériques sont de plus en plus « encastrés » dans les modes de vie et représentent désormais aussi une composante de premier plan du fonctionnement de l’infrastructure environnementale et urbaine. 10 pistes pour doper l'émergence des villes intelligentes. La ville intelligente, une big mother en puissance? Comme les dieux du Mont Olympe, les managers de la cité scrutent une représentation miniature holographique de la ville et de ses habitants.

La ville intelligente, une big mother en puissance?

Au lieu de nuages atmosphériques, leur aire est posée dans un nuage computationnel. Leur omniscience ne vient pas de la divinité mais d’un réseau massif de capteurs capables apparemment de tracer tout, les chutes de pluie, les embouteillages, même les mouvements des citoyens individuels. "Sharing cities", risques et promesses. Enfin, last but not least, les services collaboratifs réintéressent les citoyens à la chose publique en proposant des modes de participation inspirés des méthodes et des leviers de mobilisation collaboratifs.

"Sharing cities", risques et promesses

Les appels à des services publics collaboratifs, formes renouvelées de démocratie participative, se multiplient, à l'instar de cet interview d'Elisabeth Lulin, spécialiste des politiques publiques, sur le site de la Région Ile-de-France. Plusieurs niveaux d'implication coexistent. Des outils de transparence démocratique, comme ChangeByUs à New York, plateforme permettant au citoyen de se former une opinion sur le travail de ses députés comme NosDéputés en France ou TheyWorkForYou au Royaume-Uni. La ville interface (memoire_sandrine_herbert.pdf)