background preloader

La Ville

Facebook Twitter

Lu / Villes contestées. Pour une géographie critique de l’urbain, Cécile Gintrac et Matthieu Giroud (dir.) Posted by urbanites on dimanche, décembre 20, 2015 · Leave a Comment L’article au format PDF Cet ouvrage collectif se veut une introduction aux travaux de douze chercheurs anglophones (essentiellement anglo-américains) ayant opté pour un positionnement critique de la ville néolibérale.

Lu / Villes contestées. Pour une géographie critique de l’urbain, Cécile Gintrac et Matthieu Giroud (dir.)

Espaces publics urbains et concertation. Promenade des Bastions, Genève © Stéphane Tonnelat, 2012 ▼ Voir le sommaire du dossier ▼ Pendant plusieurs décennies, l’aménagement et la gestion des espaces publics ont été principalement envisagés sous un angle technique et fonctionnel.

Espaces publics urbains et concertation

Leur conception et leur gestion étaient assurées par des ingénieurs soucieux de questions de circulation, le plus souvent automobile. Il faut attendre les années 1970 pour que ces espaces soient reconnus comme un enjeu à la fois urbain et social dont le succès se mesure aux usages [1]. La sociologie a, d’ailleurs, contribué à cette évolution en rappelant l’importance conjointe et parfois contradictoire de l’accès à tous, de l’anonymat, de la rencontre et de la discussion, fondateurs de l’urbanité [2]. Ce regain d’attention aux espaces publics va de pair avec l’émergence de nouveaux modes de production [5]. Pour autant, la généralisation de ces nouvelles coopérations ne va pas sans soulever de nombreuses questions.

Fabriquer la ville à l’heure de l’injonction au « durable » La question de la « sustainability » a fait son entrée en fanfare il y a une quinzaine d’années dans les discours politiques, dans les échanges entre praticiens, comme dans les programmes publics de financement de la recherche [1].

Fabriquer la ville à l’heure de l’injonction au « durable »

Sa traduction française par le terme de « durabilité » est loin de faire consensus, mais elle est utilisée par commodité, laissant peu définie la préoccupation à laquelle elle renvoie. Nombreux et divers sont donc les discours qui circulent, par exemple, sur la ville ou l’habitat durables. Pour autant, il continue à manquer une vision d’ensemble sur la manière dont les acteurs du projet architectural et urbain ont adapté leurs savoirs et leurs pratiques pour intégrer cette nouvelle demande. C’est à cette question que s’attache actuellement le réseau Ramau et à laquelle ce dossier souhaite contribuer [2]. Glossaire de géographie urbaine - le blog histoire géo de François Arnal Lycée François Mauriac 42 Andrézieux-Bouthéon. Lyon Confluence Photo F Arnal La géographie a son vocabulaire qu'il faut maîtriser voici un glossaire assez approfondi :il vous sera utile de la seconde à la terminale.en rouge : les mots à connaître en fin de seconde, les autres en fin de première...

Glossaire de géographie urbaine - le blog histoire géo de François Arnal Lycée François Mauriac 42 Andrézieux-Bouthéon

Vocabulaire géographie urbaine. Agenda 21 local : sorte de carnet de route établi par une municipalité ou une communauté d'agglomération qui définit les objectifs et les actions concrètes permettant d'allier développement économique, progrès social et respect de l'environnement.chaque collectivité territoriale établit un diagnostic spécifique et s'engage sur certianes actions privilégiant le développement durable. Agglomération : ensemble urbain comprenant la ville-centre et les communes périphériques. L'agglomération forme une unité urbaine plus ou moins cohérente, parfois administrée par une communauté urbaine (ex : le Grand Lyon) Aire d'influence : espace sur lequel une ville exerce son influence. DSU : (développement social urbain). Fractures territoriales et aménagement des territoires. L’Observatoire des Inégalités a publié le 10 décembre 2013 un extrait du n°8906 de la Documentation française, « La France, une géographie en mouvement » de Magali Reghezza-Zitt, : 4 cartes sur les inégalités territoriales de revenus à 4 échelles : nationale, des zones d’emploi, communale (en Alsace) et infra-urbaine (Strasbourg) 1.

Fractures territoriales et aménagement des territoires

Le débat entre géographes sur les « fractures françaises » Christophe Guilluy, l’auteur de Fractures françaises, François Bourin, 2010, réédité chez Fammarion, 2013, s’explique dans un long entretien dans la Gazette des communes, après le vote par le Parlement du projet de loi d’affirmation des métropoles, le 19 décembre 2013: « Le modèle métropolitain ne fait pas société.

Le modèle métropolitain délaisse toute une France périphérique. » Dans une précédente Veille du 22 février 2013, retrouver les analyses de C. Démographie et démographie des territoires en France, échelles nationale et régionale : données INSEE 2013. Le 14 janvier, à l’occasion du lancement de la collecte de recensement de la population 2014, l'Insee publie deux études nationales et 22 études régionales : une mine de données pour la géographie de la France. les deux études nationales - Bilan démographique 2013 - Trois mariages pour deux Pacs - Insee Première n° 1482, janvier 2014 Au 1er janvier 2014, la France compte 66 millions d'habitants : 63,9 millions vivent en métropole, 1,9 million dans les départements d'outre-mer hors Mayotte et 0,2 million à Mayotte.

Démographie et démographie des territoires en France, échelles nationale et régionale : données INSEE 2013

Etalement urbain : des éléments pour un débat. « La France, une géographie en mouvement » : cartes en ligne. « Le rural n’existe plus » estime Michel Lussault, géographe, Grandes cultures. « La question est : quel type d’espaces urbains sont les espaces ruraux ?

« Le rural n’existe plus » estime Michel Lussault, géographe, Grandes cultures

» © Marie-Annick Carré Vous développez dans votre dernier ouvrage l’idée que l’urbain est tout à la fois l’expression, l’incarnation et le moteur de la mondialisation. Quelle est la place de l’espace rural dans cette évolution ? Je suis convaincu que la réflexion sur la ruralité ne peut plus se faire aujourd’hui sans comprendre que le monde se constitue à partir de l’urbanisation. Avec mon travail, j’essaie de démontrer que la mondialité contemporaine trouve son origine dans ce processus d’urbanisation qui redéfinit tous les cadres d’existence des individus en société, et les modes d’organisation des sociétés elles-mêmes.

Michel Lussault : « Il faut faire entrer le rural de plain-pied dans la question urbaine sans réduire sa contribution à la seule question alimentaire ». © G. Séparer l’urbain du rural perd donc de son sens ? Géographie de la ville en guerre - BLOG.