Third Place - Troisième Lieu

Facebook Twitter

La bibliothèque cinquième lieu, sixième lieu, etc. De façon bizarre et réitérée, les questions que je posais sur la bibliothèque troisième lieu me reviennent à travers de multiples échanges, lectures, contacts.

La bibliothèque cinquième lieu, sixième lieu, etc.

Tout aussi étrangement, elles se conjuguent avec des observations passionnées sur mon post-scriptum, qui promettait ma critique de la vogue du ‘learning center‘. Je l’avoue, ces questions me taraudent particulièrement, peut-être parce que me suis beaucoup consacré aux collections et aux politiques documentaires, et que ‘troisième lieu’ comme learning center posent des objectifs qui négligent justement parfois ces collections et parfois ces politiques documentaires. Un déclic : la bibliothèque quatrième lieu Je suis tombé sur un rapport de Victoria Péres-Labourdette (Agence Gutenberg 2.0), invoquant "La bibliothèque quatrième lieu", dans la bibliothèque numérique de l’enssib. Made in ma bibliothèque. Le rôle des bibliothèques ne cesse d'évoluer : après nous avoir facilité l'utilisation des médias et d'Internet, voilà qu'elles se mettent à nous accompagner dans nos envies de création en abritant aussi des makerspaces, ces lieux dédiés à la fabrication d'objets.

Made in ma bibliothèque

Deux établissements américains viennent de se lancer dans l'aventure. Entrailles de MakerBot par Bre Pettis -cc- Début juillet, la bibliothèque de la petite ville de Westport aux États-Unis a inauguré un nouvel espace. De nouveaux fauteuils plus confortables ? Des innovations en bibliothèques. The Museum of the Future. Favoriser l’innovation avec de nouveaux espaces de travail. Alors que la Conférence Européenne sur le coworking vient de s’achever, nous revenons avec Julie Fabbri sur les changements qui s’opèrent dans le monde du travail avec la montée en puissance des « tiers lieux ».

Favoriser l’innovation avec de nouveaux espaces de travail

Peux-tu revenir en quelques mots sur ton parcours ? Je suis actuellement secrétaire générale de l’I7 (Institut pour l’innovation et compétitivité), un think tank académique lancé en 2011 qui essaie de promouvoir une vision élargie de l’innovation. Il a été crée à la suite d’un rapport remis par Pascal Morand et Delphine Manceau à Christine Lagarde (alors Ministre de l’Économie). L’I7 n’a pas vocation à faire du lobbying mais il est proche des pouvoirs public. Son objectif, c’est d’être une source d’inspiration et d’apporter des exemples qui viennent de l’entreprise. Bibcamp11 - galerie espaces. Designing Libraries : The Gateway to Better Library Design. 5 villes, 5 projets phares de bibliothèques. Les projets de nouvelles bibliothèques se multiplient un peu partout à travers le monde, malgré certaines prédictions pessimistes voulant que les bibliothèques disparaissent avec l’arrivée du livre numérique et la dématérialisation des supports et de l’information.

5 villes, 5 projets phares de bibliothèques

Ces projets sont de plus en plus ambitieux, parfois intégrés dans de vastes projets « mutualisés » de centres culturels ou de loisirs. Ils sont orientés vers le futur, non seulement en termes de technologies, de services et d’aménagement des espaces mais aussi en termes de méthodes et d’approches adoptées : ils font appel au design participatif, au design intégré et respectent les principes du développement durable. Ils sont souvent menés par des pionniers de l’architecture et des cabinets de renom : Rem Koolhaas (OMA), Norman Foster, Zaha Hadid, Santiago Calatrava, Schmidt hammer lassen,… et font l’objet de concours internationaux d’architecture.

Extension de l'ouverture hebdomadaire des bibliothèques municipales et intercommunales : appel à projets 2010. Au sein du ministère de la Culture et de la Communication, la direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC) définit, coordonne et évalue la politique de l’État en faveur du développement du pluralisme des médias, de l’industrie publicitaire, de l’ensemble des services de communication au public par voie électronique, de l’industrie phonographique, du livre et de la lecture et de l’économie culturelle.

Extension de l'ouverture hebdomadaire des bibliothèques municipales et intercommunales : appel à projets 2010

Dans ce cadre, elle propose et coordonne la mise en œuvre de mesures destinées à favoriser le développement des industries culturelles, du mécénat et du marché de l’art. Elle suit les activités du Centre national du cinéma et de l’image animée. La direction générale des médias et des industries culturelles comprend : La direction générale des médias et des industries culturelles: Les bibliothèques publiques face au défi du "vivre ensemble". Les décideurs locaux ont trop souvent tendance à sacrifier la conception d’un ouvrage public sur l’autel des économies d’investissement de bouts de chandelle.

Les bibliothèques publiques face au défi du "vivre ensemble"

Au delà des aspects liés à la construction, le souci accru du "vivre ensemble" dans des sociétés anxiogènes devrait nous inciter à faire évoluer leurs usages. Une petite révolution tranquille semble pourtant gagner les municipalités les plus averties[L’article d’Anne Céline Imbaud sur le blog culturel des Administrateurs territoriaux de l’INET[ Elle vient d’outre-atlantique, conceptualisée au début des années 1980 par Ray Oldenburg, professeur émérite de sociologie urbaine à l’université de Pensacola en Floride.

L’idée de faire des équipements ouverts aux publics des "troisième lieu"[Pour aller plus loin sur la notion de "troisième lieu"[ distincts des deux premiers : foyer et travail. Rencontre du 3e lieu. Sauve qui peut : on veut transformer nos bibliothèques en bistrots !

rencontre du 3e lieu

Bon d'accord j'exagère, mais à peine, car depuis quelques temps fleurissent sur les lèvres, les tweets ou les posts ce terme de "Bibliothèques 3e lieu" (et les journées d'étude qui vont bien commencent à fleurir). Certains se jettent dessus comme la misère sur le monde voyant dans ce nouveau concept une planche de salut face à la sinistre augure que dans quelques années seules resteront les bibliothèque patrimoniales. Au fait c'est quoi le 3e lieu ? Hybridation entre bibliothèque-3ème-lieu et opac-réseau-social (Gunpei Yokoi, sors de ce corps!) Je ne le fais pas souvent sur jvbib, mais voici un billet moins jeux vidéo et plus bibliothèque (que je vais quand même parsemer de quelques références videoludiques, n’ayez crainte amis gamers vous pouvez rester ;-) ), dans lequel je vais proposer une petite partie de réponse à la question que je posais il y a quelque temps : qu’attendons-nous aujourd’hui d’un site de bibliothèque?

Hybridation entre bibliothèque-3ème-lieu et opac-réseau-social (Gunpei Yokoi, sors de ce corps!)

J’ai conclu le billet précédent sur l’heure du conte interactif en parlant de l’animation jeu vidéo comme d’un outil pouvant faire se rencontrer vos usagers, un outil de sociabilité. Ça me fait une transition avec aujourd’hui car nous allons continuer de parler sociabilité avec l’idée de bibliothèque comme troisième lieu. C’est à dire cet endroit où vous allez après le boulot, avant de rentrer chez vous (les 2 autres lieux).

Vous me dites cet endroit c’est le bar du coin? Et si les bibliothèques municipales devenaient des incubateurs de petites entreprises? Il est possible que l’espace de travail collaboratif ultime se niche au cœur de la ville depuis des décennies: la bibliothèque municipale.

Et si les bibliothèques municipales devenaient des incubateurs de petites entreprises?

C’est du moins le point de vue mis en avant par Emily Badger dans The Atlantic via cette proposition qui confie à une institution vieillissante une nouvelle mission qui utilise à bon escient l’argent des impôts, tout en offrant un lieu qui encourage les start-ups et l’entrepreneuriat. Les bibliothèques « regroupent à peu près tout ce dont un innovateur du 21e siècle peut avoir besoin: un accès à internet, un espace de travail, des documents de référence et une aide professionnelle », observe-t-elle. Ces dernières années, les bibliothèques municipales ont recueilli de nombreuses demandes de la part de chercheurs d’emploi pour servir de centres de ressources, fournissant des documents de référence sur les carrières et un accès à internet. The World Café! Repenser les lieux culturels : l’exemple du Manga-Café de Paris. Le manga-café de Paris est un lieu assez fascinant parce qu’il montre une réponse concrète à des problématiques qui intéressent à la fois les libraires et les bibliothécaires.

Repenser les lieux culturels : l’exemple du Manga-Café de Paris

En voici une présentation issue du Petit blog : Qu’est ce qu’un Manga Café ? C’est un lieu de détente dans lequel une gigantesque bibliothèque de mangas est mise à votre disposition. Le premier Manga Café ou «manga kissa» est né au Japon en 1979 dans un quartier étudiant de Tokyo. The Great Good Place: Cafes, Coffee Shops, Bookstores, Bars, Hair Salons, and Other Hangouts at the Heart of a Community: Amazon.fr: Ray Oldenburg: Livres en anglais.

La bibliothèque concept de Delft. Le weekend dernier, j’ai passé quelques heures dans une bibliothèque troisième lieu qui est considérée comme une icône: la DOK de Delft au Pays-Bas. Le concept de bibliothèque troisième lieu a été exploré de manière remarquable par Mathilde Servet dans une thèse qui mériterait certainement d’être publiée ainsi que dans un article récent. Celle-ci a introduit dans le contexte francophone, en l’approfondissant, une littérature en ébullition depuis quelques années du côté anglo-saxon et qui étend les travaux du sociologue et urbaniste Ray Oldenburg sur "The Third Place" au domaine des bibliothèques. On peut googler "Third Place Library" pour le constater. " Oldenburg suggests that beer gardens, main streets, pubs, cafes, coffeehouses, post offices, and other third places are the heart of a community’s social vitality and the foundation of a functioning democracy.

DOK Delft, inspirational library concepts. La DOK de Delft : 1er étage - a Voyages video. Les bibliothèques troisième lieu. Concept encore peu répandu en France, la bibliothèque troisième lieu 1 incarne un modèle phare aux États-Unis, où l’appellation « third place library » fleurit sur la biblioblogosphère et dans la littérature bibliothéconomique.

Elle y fait figure de voie d’avenir et semble se matérialiser également dans plusieurs établissements européens, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Europe du Nord, où la filiation directe à ce modèle est parfois ouvertement revendiquée, à l’exemple du « Fil rouge », bibliothèque centrale de la ville de Hjoerring, au Danemark, présentée au dernier congrès de l’Ifla 2 (International Federation of Library Associations and Institutions).

Si le concept est abondamment utilisé, il reste toutefois peu documenté, peu explicité, et son usage peut connaître des acceptions divergentes. PDF : les bibliothèques troisième lieu. PDF - Services Innovants en Bibliothèque.