background preloader

Souveraineté alimentaire

Facebook Twitter

Lecture: Souveraineté alimentaire... Que fait l’Europe? 2013, fin de la politique agricole commune (PAC) de l’Union européenne ? Très bien, pourrait-on se dire. Car après tout, ses dégâts sociaux, environnementaux et sur les pays du Sud ne justifient peut-être pas les 50 milliards annuels de cette politique européenne. Mais c’est vite oublier que la PAC, fondée il y a 50 ans, avait d’autres objectifs : assurer la sécurité alimentaire, la stabilité des marchés et des prix raisonnables pour les paysans comme pour les consommateurs. Pour cela, il fallait mettre en place une régulation forte des marchés au niveau européen. À qui profite à présent son démantèlement, sur fond de libéralisation des marchés agricoles ? Aux pays exportateurs les plus riches, qui ont contraint les pays pauvres à supprimer leurs protections aux frontières, tout en versant des subventions massives à leur agriculture exportatrice.

Souveraineté alimentaire... Université citoyenne d´Attac - Aurélie Trouvé. La Via Campesina - Mouvement Paysan International. Détails Créé le mercredi 9 février 2011 14:16 L'unité parmi les paysannes et les paysans La Via Campesina est le mouvement international qui rassemble des millions de paysannes et de paysans, de petits et de moyens producteurs, de sans terre, de femmes et de jeunes du monde rural, d'indigènes, de migrants et de travailleurs agricoles… Elle défend l'agriculture durable de petite échelle comme moyen de promouvoir la justice sociale et la dignité. Elle s'oppose clairement à l'agriculture industrielle et aux entreprises multinationales qui détruisent les personnes et l'environnement. La Via Campesina regroupe environ 164 organisations locales et nationales dans 73 pays d'Afrique, d'Asie, d'Europe et des Amériques. En tout, elle représente environ 200 millions de paysannes et de paysans.

Un mouvement né en 1993 La Via Campesina a été crée par un groupe de représentants et représentantes d'organisations paysannes provenant des quatre continents lors d'une rencontre en 1993 à Mons, en Belgique. Nyéléni-Newsletter - La voix du mouvement international pour la souveraineté alimentaire. La newsletter internationale Nyéléni est la voix du mouvement international pour la souveraineté alimentaire. Notre objectif principal est de renforcer la base de notre mouvement. En diffusant des informations sur des sujets cruciaux, nous offrons aux individus et aux organisations engagés dans cette lutte un espace pour partager leurs informations et leurs expériences.

La diffusion de cette newsletter serait impossible sans les précieuses contributions de certains membres du mouvement : articles, illustrations. Leurs connaissances, leurs suggestions et leur soutien sont précieux. Nous remercions chaleureusement tous les traducteurs professionnels bénévoles qui permettent la diffusion de cette newsletter en anglais, espagnol et français. Organisations partenaires Ces dernières années, partout dans le monde, des centaines d’organisations et de mouvements se sont mobilisés pour défendre et promouvoir le droit des peuples à la souveraineté alimentaire.

Nyéléni Europe (anglais) All over the world, groups, organizations and collectives are fighting to take back control of their lives. As financial, environmental and democratic crises become increasingly severe, our food and agricultural systems areincreasingly becoming a battleground for these struggles. Food Sovereignty was first proposed by the International Peasant movement La Via Campesina in 1996. It has grown to encompass a critique of neoliberal politics which provides an entirely different framework for organizing food and agricultural policies internationally, regionally and locally.

The framework was further reinforced by the Nyeleni Forum in Mali in 2007. In Europe, peasant farmer's organizations who are members of Via Campesina call for Food Sovereignty and for Europe's Common Agricultural Policy to be changed to adopt the Food Sovereignty framework. Environmental, social justice, trade and development organizations also joined the call for Food Sovereignty in Europe and worldwide. Sans terre, c’est la faim. Ferme biologique du Bec Hellouin - ETUDE INRA MARAICHAGE_100413.pdf. Agriculture, économies de proximité et transition écologique au Nord et au Sud - [Carnet de Louis Favreau Chaire de recherche en développement des collectivités (CRDC)]

Billet de Louis Favreau Nourrir l’humanité est un des enjeux majeurs de la prochaine décennie. La nourriture produite est suffisante nous disent la plupart des chercheurs dans le domaine. C’est la répartition qui se fait mal. Voilà en premier lieu un constat de base qui contredit la pensée dominante sur ce sujet. Sylvie Brunelle, géographe spécialiste de ces questions nous dit qu’il est facile d’accroître les récoltes. Mais produire plus ne sert à rien si l’on ne peut pas vendre et si le travail n’est pas récompensé par une amélioration des conditions de vie (Brunel, 2009 : 8). 1.

L’agriculture et l’alimentation, l’énergie et les ressources naturelles sont des révélateurs de la mondialisation néolibérale que nous vivons depuis plus de 30 ans. Les organisations paysannes ont raison de revendiquer la sortie de l’agriculture de l’emprise du marché des multinationales. 2. Mais comme nous le dit l’agroéconomiste français Michel Griffon dans son ouvrages (2006), il y a un paradoxe : 3. La souveraineté alimentaire. Souveraineté alimentaire. Qu’est-ce que c’est, la souveraineté alimentaire? Par souveraineté alimentaire, on entend le droit des peuples à définir leur propre politique agricole et alimentaire; à protéger et à réglementer leur production et leurs échanges agricoles nationaux afin d’atteindre des objectifs de développement durable; à déterminer leur degré d’autonomie alimentaire et à éliminer le dumping sur leurs marchés.

La souveraineté alimentaire ne va pas à l’encontre du commerce dans la mesure où ce dernier est subordonné au droit des peuples à une production agricole et alimentaire locale, saine et écologique, réalisée dans des conditions équitables qui respectent le droit de tous les partenaires à des conditions de travail et de rémunération décentes.

Cette définition de la souveraineté alimentaire est extraite de la Déclaration de Montréal, intitulée « Pour un contrat social fondé sur la souveraineté alimentaire ». Souveraineté alimentaire ou sécurité alimentaire? Pour en savoir plus www.nourrirnotremonde.org. Souveraineté alimentaire: un concept en émergence | Possibles. Par Kheira Issaoui-Mansouri Il y a un peu plus de deux ans, une crise alimentaire mondiale provoquée par une hausse soudaine des prix de certaines denrées alimentaires de base faisait la une de l’actualité. Aujourd’hui, ce thème n’est plus à l’agenda médiatique, il a fait place à de nombreuses autres crises, laissant dans la mémoire de la plupart d’entre nous un souvenir vague et incertain d’une situation gravissime parmi tant d’autres.

Or, pour de nombreux spécialistes des enjeux agricole et alimentaire, ce n’est qu’une question de temps avant que ne surgisse une autre crise semblable à celle de 2007[i]. Le système alimentaire mondial serait tout aussi volatil, dangereux et incertain qu’il l’était avant la crise et aucune action n’a été entreprise depuis pour remédier à la situation. Tout comme dans le cas de la crise financière, les leçons tirées de la crise alimentaire mondiale ne semblent pas se transformer en actions[ii] et, pendant ce temps, le statu quo règne.