background preloader

Outils e-réputation

Facebook Twitter

Alerte aux faux avis de consommateurs en plein essor sur Internet. Deux internautes sur trois font confiance aux avis postés par d'autres internautes lorsqu'ils surfent sur des sites de voyages et de sorties ou d'autres sites de produits ou services ouverts aux consommateurs, selon le Credoc.

Alerte aux faux avis de consommateurs en plein essor sur Internet

Une confiance sur laquelle les agences de marketing capitalisent depuis longtemps. La pratique déjà bien rodée dans le monde anglo-saxon provoque certains dérapages. L'an dernier, aux États-Unis, a ainsi éclaté l'affaire d'une société représentant des dizaines de développeurs d'applications iPhone: Reverb Communications employait une équipe de stagiaires pour écrire des critiques positives sur les applications de ses clients, en se faisant passer pour des utilisateurs lambda dans les discussions de l'App Store. Le mois dernier, un historien britannique reconnu, Orlando Figes, a été condamné à payer dommages et intérêts à deux de ses "rivaux". Filtrages arbitraires Anonymat garanti Ces méthodes semblent se banaliser. Comment bien gérer sa e-réputation ? Internet est un livre ouvert.

Comment bien gérer sa e-réputation ?

Tout ce que nous disons et faisons peut-être vu et lu par des milliers de personnes et peut grandement influencer la façon dont les autres nous perçoivent. Les entreprises l’ont bien compris et leur image sur le web est devenue un véritable enjeu avec l’avènement des réseaux sociaux. Par contre pour un simple particulier la e-réputation n’est pas encore chose évidente. Nombreux sont encore ceux qui pensent que ces considérations-là ne sont réservées qu’aux grandes sociétés. 10 outils d'analyse de média gratuits: maîtriser sa e-reputation.

La réputation en ligne fait actuellement couler beaucoup d'encre, toutes les classes sociales présentes sur internet sont touchées et nombre s'en préoccupent.

10 outils d'analyse de média gratuits: maîtriser sa e-reputation

Peut-on défendre sa réputation en ligne soi-même, analyser les influences diverses? Tout le monde n'a cependant pas les moyens de financer un cabinet spécialisé, un expert en gestion de la réputation pour suivre les diverses influences. Il existe pourtant des outils simples, d'autres un peu moins, mais dans tous les cas, gratuits ou très abordables, qui pourront permettre la gestion personnelle de son image, de sa marque ou encore de son entreprise. Actionly – tableau de bord et plate-forme d'écoute de surveillance des médias sociaux Actionly permet de contrôler ce que les gens disent sur une marque, des produits ou services sur différents canaux de médias sociaux comme Twitter, Facebook, Flickr, YouTube, Google Buzz, blogs et nouvelles. TipTop Insight Engine. Club E-réputation: réflexions, échanges et actions à suivre autour de l’e-réputation.

Le 26 octobre dernier, nous avons eu, lors de la soirée de lancement du Club E-réputation, l’immense plaisir d’échanger avec des professionnels qui sont venus à notre rencontre désireux d’en savoir plus sur le club e-réputation, ses fondements ainsi que ses objectifs.

Club E-réputation: réflexions, échanges et actions à suivre autour de l’e-réputation

Les nettoyeurs du Net - M Magazine. Martine Aubry est "alcoolique et lesbienne", son mari "l'avocat des islamistes", Carla Bruni flirte avec Benjamin Biolay, la banque HSBC impose des taux d'intérêt exorbitants aux étudiants...

Les nettoyeurs du Net - M Magazine

Calomnieuses ou véridiques, publiques ou privées, sur le Web, les informations qui fâchent collent à la peau. Pour nous en débarrasser, une nouvelle profession est née. On les appelle les "nettoyeurs". Ils sont tout autant veilleurs, arrangeurs et maquilleurs d'image. Maîtres en art de paraître sur le Net. Le nettoyeur type est un geek converti au conseil, un jeune communicant rompu aux nouvelles technologies. 20 Outils gratuits de Surveillance des médias sociaux. Nous vous proposons une sélection d’outils gratuits, simples d’utilisation et puissants « selon nous » qui vous permettront de surveiller ce qui se dit sur vous ou votre sujet de prédilection sur les plateformes de médias sociaux.

Addict-o-matic : Consulte plusieurs moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing…) et plusieurs réseaux sociaux (Flickr, Yahoo, Bloglines). Les résultats sont affichés sous forme de widget par source. Dommage, il n’y a pas possibilité de définir des alertes!! Ice Rocket : Outil performant qui donne les résultats en temps réel. Les 5 fonctions incontournables d'un bon outil d'e-réputation#.TqJ8H6CeaMY.twitter#.TqJ8H6CeaMY.twitter. 01net le 28/03/11 à 14h29 Que dit-on de mon entreprise ou de mes produits sur les blogs, sur twitter ou sur facebook ?

Les 5 fonctions incontournables d'un bon outil d'e-réputation#.TqJ8H6CeaMY.twitter#.TqJ8H6CeaMY.twitter

Comment mesurer mon image et ma popularité sur le web ? Jusqu’à l’émergence des réseaux sociaux, l'e-réputation a toujours existé au sein d’une discipline plus vaste : la veille. Aujourd’hui elle est reconnue en tant que telle. 1. À quoi ça sert un faux commentaire. Récemment, nous avions à faire dans notre petite communauté d'aventuriers du tweet, de la veille et du web (toujours aussi 2.0), à une affaire de spamming vraiment classique : des « faux » utilisateurs allant laisser des « vrais » messages promotionnels dans divers endroits « virtuels » de discussions.

à quoi ça sert un faux commentaire

Au-delà du bon sens qui incite de rester « vrai » et constructif dans sa manière de communiquer, il apparaît que de plus en plus de « vrais » professionnels pratiquent l'art du spamming et de la contrefaçon d'avis 2. 0, et ce de façon industrialisée. Alors comment démêler le « vrai » du « faux » ? Et plutôt que de réfléchir de manière positive, pourquoi ne pas inverser les choses et répondre à cette question que tout le monde se pose : ça rapporte quoi un faux commentaire/avis/message ?

Car toute la question est là... Car, lorsque l'on voit ce type d'offres sur certains sites : Qui est très explicite... ==> Transformer le web en panneaux publicitaires géants... Au final... Comment évaluer un outil de surveillance des médias sociaux ? Dans la suite des publications consacrées à la surveillance des médias sociaux , j’aborde dans ce billet la question du choix d’un outil de veille et les éléments à prendre en compte pour une telle prise de décision.

Rappelons que l’objectif de toute démarche de surveillance des médias sociaux est de collecter, analyser, comprendre et répondre aux conversations en ligne qui concernent les marques, les produits, les avis de consommateurs et « les réputations » d’une entreprise. Catégories des applications de surveillance des médias sociaux Les outils existants (payants ou gratuits) de surveillance des médias sociaux n’ont pas tous la même vocation.

Certains sont généralistes, d’autres au contraire, sont bien spécifiques à des besoins opérationnels. Réputation, image de marque et notoriété : quelles significations. ==> Résultat de l’interprétation des signes perçus par l’individu (devenant ainsi une opinion, c'est-à-dire le résultat de l’ « évaluation » effectuée, consciemment ou non d’ailleurs) L’individus reçoit donc des signes qu’il interprète.

Réputation, image de marque et notoriété : quelles significations

Ces signes sont envoyés de façon volontaire ou non (« on ne peut pas ne pas communiquer »). Le récepteur de ces signes se crée alors une image de ce qu’il a perçu, de l’évaluation qu’il a fait selon sa propre échelle de valeur. La réputation étant présente pour chaque chose (personne, objet, événement, etc.) nous allons recentrer ici nos propos sur la réputation des organisations. L’image alors perçue par un individu devient une image dite de marque. En effet, la marque est (d’un point de vue commercial et juridique principalement) un nom, un terme, un signe, un symbole, ou tout autre élément servant à identifier un produit ou service et à le différencier de celui des concurrents. Quels indicateurs de mesure. Web : Tourisme : alerte aux faux avis de vacanciers sur le Net.

78 % des internautes suivent le jugement d'un autre usager pour choisir leur séjour.

Web : Tourisme : alerte aux faux avis de vacanciers sur le Net

«Un hôtel de rêve, un accueil chaleureux et à deux pas du centre-ville!» Publié anonymement, ce jugement enthousiaste figure en bonne place dans la rubrique «avis des clients» d'un site spécialisé de séjours touristiques. Lu par les vacanciers, il les décidera peut-être à se lancer dans les traces de l'auteur comblé. Avec un problème de détail: nul ne peut savoir si le touriste ravi n'est pas en réalité le propriétaire de l'hôtel, en réalité cauchemardesque et fort mal situé. Aujourd'hui, la préparation de la plupart des voyages commence sur Internet. Or, l'assurance de la fiabilité de ces critiques de consommateurs n'est pas assurée. Publish Your Data. Quels critères pour choisir une plateforme de veille d'opinion.

L'e-réputation, et plus particulièrement la veille d'opinion qui l'accompagne, sont devenues un marché florissant ces deux dernières années.

Quels critères pour choisir une plateforme de veille d'opinion

L'une des particularités de ce nouveau marché est l'apparition de plateformes de veille d'opinion. Contrairement à des outils propriétaires de veille professionnelle (c'est à dire directement installés sur l'ordinateur du client et entièrement configurable par lui), la veille d'opinion liée à la gestion de l'e-réputation d'une marque est souvent réalisée à partir de plateformes accessibles en ligne.