background preloader

L'e-réputation en chiffres (Infographie)

L'e-réputation en chiffres (Infographie)
L’e-réputation en faits et chiffres (Infographie) Le 10/09/2010 Depuis 2007, les problématiques d’e-réputation ont pris une importance considérable. De nombreux acteurs s’intéressent dorénavant à ce marché de la réputation internet afin d’aider les entreprises et individus à mieux gérer les opportunités et les risques liés. Les marques ont maintenant de nombreux médias à leur disposition pour dialoguer et gérer leur réputation et doivent faire face à un contenu croissant produit par les internautes eux-mêmes. Quant aux cadres dans les entreprises, ils prennent de plus en plus conscience de l’importance stratégique de la réputation : en terme de gains pour certains, et de risques pour d’autres selon les métiers, les problématiques et les évènements qui viennent ponctuer l’histoire des organisations. Ce visuel vous présente quelques faits et chiffres sur l’e-réputation et le management de la réputation concernant : Les marchésLes marquesLes entreprises Des questions, des remarques ?

http://www.digimind.fr/actu/publications/infographies-web-veille/865-le-reputation-en-faits-et-chiffres-infographie.htm

Related:  construire son e-réputationQu'est-ce que l'identité numérique?

La e-réputation en 10 points clés Nous le constatons tous les jours : la question de la e-réputation monte en puissance. Pas seulement sur le web, où tout le monde en parle, mais aussi et surtout dans les comités de direction. Pour beaucoup, c’est un réflexe de protection face aux attaques potentielles sur Internet. Dans un monde connecté et en conversation, c’est une préoccupation légitime. Toutefois, entre gestion de crise sur le web et gestion de la réputation, il y a un océan. Les 5 piliers de l’E-réputation Le 22 Août 2009, dans l’un des premiers billets de ce blog, Amine avait rédigé le billet: l’E-réputation: Mode d’emploi où il expliquait à qui s’adressait l’e-réputation avec un schéma qui spécifie les processus de surveillance et de management qui en découlent. Aujourd’hui, je représente dans le schéma ci-dessous ma vision de l’e-réputation, qui à mon sens, s’appuie sur 5 piliers issus des processus de surveillance et de management. 1. Faire un bilan de mon image et de celle de mes concurrents

Les origines de la e-Réputation  Henri Ford disait « les deux choses les plus importantes n’apparaissent pas au bilan de l’entreprise : sa réputation et ses hommes. » La e-reputation devient un sujet de plus en plus important au sein de notre vie professionnelle et personnelle. A travers quelques articles sur la nowhere -enteprise, je vais tenter d’apporter mon éclairage sur le sujet. Réputation en Ligne On ne peut comprendre un sujet que si l’on connait son origine, son moteur,sa base. Je commence donc mon explication par : De l’e-réputation à la communication d’influence Le développement de la technologie a généré une nouvelle forme d’interaction entre les médias, les acteurs économiques et la société civile. Internet favorise aujourd’hui une nouvelle forme de pratique sociale, basée sur une culture de l’échange, du partage, de la collaboration et de la création collective. Au temps du « Web 1.0 », l’internaute accédait à un contenu informatif sur lequel il n’avait aucun pouvoir (One to Many). Avec le « Web 2.0 », on assiste à une généralisation, à grande échelle, de la production de contenue (Many to Many), tout le monde peut émettre et recevoir de l’information avec une puissance égale. Ces pratiques sont rendues possibles grâce à deux paramètres : -Diffusion : une multi diffusion (e-mail, liste de diffusion, forum, blog, groupe Facebook etc.)

L’é-reputation : les études se multiplient « CitizenTrend 20 avril 2010 par citizentrend A noter, la parution cette semaine de deux études sur l’e-reputation et les médias online en général. La première, réalisée par le GFII (Groupement Français de l’Industrie de l’Information) propose une large analyse autour du thème « e-réputation et identité numérique des organisations – Typologie des menaces et identification des modes de traitement applicables ». Cette étude de 67 pages propose des outils concrets pour analyser les menaces en termes d’image de marque sur Internet, comme une « fiche de relevé d’incident ». E-réputation : Soigner son image sur le net : tout un art ! Veille et e-réputation Le magazine Archimag a publié en novembre 2012 un Guide pratique consacré aux O utils et efficacité d’un système de veille . Après avoir rappelé les fondamentaux de la veille aujourd’hui, son évolution, ses problématiques dans le public comme dans le privé, le guide s’attache à développer les moyens mis en œuvre pour être efficace.

Identité numérique : Dossier complet avec approche pédagogique Qu’est-ce que l’identité numérique ? Comment la présenter comme thème d’actualité, comprendre ses enjeux et en faciliter une approche pédagogique dans le cadre de l’enseignement, de la formation et de la sensibilisation des publics (élèves, enseignants, animateurs d’EPN, professionnels et grand public) ? Elie Allouche (‎Directeur adjoint du CANOPÉ de Créteil, chargé du numérique éducatif) propose un dossier complet sur la notion d’identité numérique qui répond précisément aux questions mentionnées ci-dessus : l’identité numérique : document de travail. Identité numérique : une histoire de définitions plurielles

E-Reputation : France Vs USA Cet article a été publié il y a 3 ans 2 mois 21 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Par Alain Bensimon, co-fondateur de Reputation Observer. C’est le premier cabinet de conseil d’intelligence en ligne international (International Online Media Intelligence) présent en Allemagne, aux Etats-Unis, en Espagne et en Italie. Reputation Observer s’adresse d’une part aux organisations pour la gestion de leur e-réputation, et d’autre part aux particuliers pour la gestion de leur identité numérique. Pour en savoir plus : contact@reputationobserver.com

Un dossier consacré à l'e-réputation dans Télérama Le magazine Télérama a publié un dossier consacré à l'e-réputation (encore nommée cyber-réputation, web-réputation ou réputation numérique) sous le titre « Sur internet rien ne s’efface », dans son édition du 6 octobre 2010 (numéro 3169). "Frasques de jeunesse, histoires sentimentales ou fautes professionnelles : tout circule sur Internet, et rien ne se jette. Dès lors, comment faire quand son image est ternie ?". Dès le début, le ton est donné dans cette enquête réalisée par Emmanuelle Anizon. Dans ce dossier de 3 pages, la journaliste aborde la question du droit à l’oubli numérique et s'intéresse de près aux problématiques d’e-réputation pour les entreprises. Parmi les sociétés citées par la journaliste, l'on trouve Les Infostratèges qui se sont spécialisées depuis 6 ans dans la gestion d'image et l'e-réputation des entreprises.

Surveillez l’e-réputation de votre entreprise Sur Internet, une étincelle suffit à propager la rumeur. Impossible, bien sûr, de placer tout le Web sur écoute, mais une veille bien ciblée permet de détecter à temps les menaces et agissements malveillants. Le 8 août 2009, les 3 Suisses mettent en vente sur leur site un téléviseur à écran plat au prix inouï de 179,90 euros. Il s’agit évidemment d’une erreur (le véritable prix était de 1 899,80 euros) mais l’information se répand très vite sur la Toile via Le Journal du Geek, Twitter et Facebook . L’entreprise ne reconnaîtra ses torts qu’au bout de trois jours par le biais d’une annonce discrète. Trop tard, le mal est fait.

L'e-réputation, un critère essentiel dans le monde professionnel Avec le développement d'internet et des réseaux sociaux, les professionnels disposent d'un outil de communication supplémentaire. Cependant celui-ci peut à la fois les servir et les desservir dans le cadre professionnel. Tout dépend de l'image que cette personne renvoie d'elle-même, autrement dit, de son e-réputation.

Related:  e-reputationE-Réputation