background preloader

Paiement Electronique

Facebook Twitter

Stripe. IBM s'allie à Visa pour faciliter les paiements grâce à l'IoT. Vendredi 17 février 2017.

IBM s'allie à Visa pour faciliter les paiements grâce à l'IoT

Ces petits nouveaux qui vont détrôner Western Union et MoneyGram en Afrique. Du goudron des capitales africaines jusqu’aux ruelles des villages, ses agences jaune et noir sont incontournables.

Ces petits nouveaux qui vont détrôner Western Union et MoneyGram en Afrique

Depuis vingt ans, les 35 000 points de retrait d’argent de Western Union répartis dans une cinquantaine de pays africains ont fait du groupe le roi du transfert d’argent entre le Nord et Sud. Derrière lui, MoneyGram. A eux deux, les Américains contrôlent les deux tiers des points physiques de transfert en Afrique. Cette mainmise leur permet de pratiquer des tarifs élevés qui font de plus en plus grincer des dents les Africains expatriés. Selon un rapport publié en avril 2014 par l’ONG britannique Overseas Development Institute (ODI), les commissions prises par Western Union seraient en moyenne de 10 % du montant envoyé et de 15 % pour MoneyGram. Token : un bracelet connecté pour payer sans contact. Token, un concept de bracelet de paiementSi les bracelets connectés servent aujourd’hui essentiellement à mesurer vos performances physiques via le nombre de pas effectués, une start-up espère également s’en servir comme moyen de paiement.

Token : un bracelet connecté pour payer sans contact

L’entreprise de design Artefact travaille actuellement sur un système de bracelet connecté permettant de transférer un montant d’argent d’un utilisateur à un autre. Le bracelet propose un écran tactile sur lequel il est possible de paramétrer la somme à transférer et le compte à débiter, mais également si l’on souhaite recevoir, donner ou demander de l’argent, voire même voir la facture s’afficher. Artefact souhaite permettre aux utilisateurs d’utiliser ce bracelet, baptisé Token, avec différents comptes, qu’il soit lié à une carte de crédit ou à un compte Paypal. Paiement mobile: échec d'Orange, SFR et Bouygues. Des moyens considérables.

Paiement mobile: échec d'Orange, SFR et Bouygues

Des actionnaires qui représentent la quasi-totalité des abonnés mobiles. Et pourtant à l'arrivée, un échec patent. Le fiasco de Buyster servira de cas d'école sur la difficulté à innover des grands groupes. Buyster a annoncé dans les Echos la fin de son activité à la fin juin, après moins de trois ans d'activité. Ambitions importantes Pourtant, sur le papier, Buyster avait bien des atouts dans son jeu. Les moyens alloués étaient importants: une quinzaine de salariés, et 28 millions d'euros d'investissements prévus -finalement, seuls 23,2 millions d'euros seront décaissés. Et les projections étaient ambitieuses: être utilisé "rapidement" par 30.000 sites de e-commerce. 18 millions d'euros de pertes. Une université suédoise se lance dans le paiement via la paume de la main. Le secteur du paiement sans contact s’enrichit d’un nouveau système biométrique qui se base sur le réseau veineux de la paume de la main pour assurer l’authentification lors d’une transaction commerciale.

Une université suédoise se lance dans le paiement via la paume de la main

Le paiement sans contact n’est plus une innovation aujourd’hui et même s’il a été popularisé et compte environ 23.600.000 cartes de paiement en mars 2014 d’après L’Observatoire du NFC et du sans contact, seul 37% du parc est installé. Infographie : Ce qu'il faut savoir sur le paiement en ligne en France. À Paris, Vinci et PayByPhone proposeront le paiement mobile du stationnement automobile. Laure Renouard • le 13 février 2014 à 12:25 13 février 2014 Tous ses articles @Glor_R Passionnée de nouvelles technologies, je suis à l'affût des dernières innovations dans le monde de la mobilité.

À Paris, Vinci et PayByPhone proposeront le paiement mobile du stationnement automobile

Mon smartphone ne me quitte d'ailleurs (presque) jamais ! Dilizi : Groupe BPCE passe à la caisse digitale. Sur fond d’initiatives innovantes associées aux modes de paiement, les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne (Groupe BPCE) lancent un service mobile d’encaissement : Dilizi.

Dilizi : Groupe BPCE passe à la caisse digitale

Cette solution originale, développée par le groupe bancaire, transforme le smartphone ou la tablette en « caisse digitale ». Le dispositif est associé à un lecteur de carte bancaire et à une application mobile (à télécharger sur l’App Store ou Google Play). Elle est enrichie d’une gamme de services intégrés : catalogue produits, gestion des encaissements, journal des transactions …Dilizi s’adresse en priorité aux commerçants, artisans, professions libérales, associations et prestataires de services en mobilité. L’offre Dilizi est en phase pilote jusqu’à fin mars. Système de paiement européen: les migrations accélèrent. Les basculements vers le système de paiement européen SEPA accélèrent.

Système de paiement européen: les migrations accélèrent

"En termes de migration, on observe une montée en puissance extrêmement forte au cours des dernières semaines. (...) Sur les quinze premiers jours de janvier, la migration s'est encore accentuée", a ainsi expliqué Denis Beau, directeur général des opérations à la Banque de France, lors d'un point-presse ce lundi 20 janvier. A ce jour, 84,1% des virements et 61,4% des prélèvements sont effectués au format SEPA, a-t-il précisé, contre respectivement 71,6% des virements et 39,4% des prélèvements à fin décembre.

Oubliée la carte bleu, le nouveau moyen de paiement, c'est le scan de vos veines. PulseWallet vous propose un nouveau moyen de paiement simple, rapide et efficace : le scan des veines de votre main.

Oubliée la carte bleu, le nouveau moyen de paiement, c'est le scan de vos veines

Payer avec sa voix ? La Banque Postale y croit. La Banque Postale expérimente une nouvelle manière de régler les achats sur internet : la validation des paiements par la voix.

Payer avec sa voix ? La Banque Postale y croit