background preloader

BPCE - Signature Electronique à Distance

Facebook Twitter

Contractualisation numérique multicanal | Morpho. Morpho accompagne tous les secteurs de l'économie dans la mise en place de la contractualisation numérique, pour les aider à tirer des avantages d'un processus 100% numérique.: Le secteur de la banque et de l'assurance pour la souscription de contrats (Epargne, prêt, assurance IARD, assurance Vie) par tous les canaux de vente (mobile, agence, Internet, vente par téléphone)Le secteur de l'Industrie pour la souscription de contrat BtoB, par exemple l'achat de gaz par les EntreprisesLe secteur public par exemple pour le dépôt de marque par les Particuliers Morpho permet la contractualisation numérique par tous les canaux de vente : Morpho apporte les fonctions capables de garantir l'intégrité et la valeur légale sur le long terme d'un contrat établi de manière entièrement dématérialisée, entre deux parties.

La signature électronique pour marquer l'engagement La validation de signature et la constitution de preuve, pour conserver la mémoire de la contractualisation. Click and trust. Gestion des identités : Intel acquiert PasswordBox. Avec PasswordBox, racheté par Intel, on accède à différents services sans saisir son mot de passe. En enregistrant préalablement ses identifiants sur un coffre virtuel, PasswordBox permet d'accéder à ses services et sites web habituels sans devoir mémoriser de multiples mots de passe. Intel vient de racheter la start-up montréalaise qui a développé le service. L'éditeur canadien PasswordBox, qu'Intel vient tout juste de racheter, propose une solution de gestion des identités en ligne permettant de se connecter en un clic à différents services et sites web.

Créée en 2012 à Montréal, la société emploie 44 personnes qui vont toutes rejoindre la division Security Group d'Intel. Intel Security va utiliser le système pour réduire le phénomène de lassitude que ressentent les utilisateurs qui doivent maintenant mémoriser des dizaines de mots de passe pour se connecter aux différents sites ou applications auxquels ils doivent chaque jour accéder. Le marché de l’IAM s’est-il enfin libéré de son carcan IT. Le marché de l’IAM s’est-il enfin libéré de son carcan IT ? Publié le 08 | 01 | 2013 [Article rédigé en collaboration avec Patrick Marache ] Long, cher, compliqué : trois qualificatifs qui façonnent encore l’imaginaire autour de l’IAM. Si l’écart entre les ambitions des projets et les moyens alloués est certainement le premier facteur de cette désillusion, les difficultés historiques du marché à répondre aux nouvelles exigences exprimées par les métiers sont également à incriminer.

Les dernières évolutions des acteurs leaders du marché, comme l’apparition de challengers innovants, bousculent ces idées reçues et créent une nouvelle dynamique. Un marché historique tiré par des besoins IT mais peu adapté aux utilisateurs métiers Gérer ses identités, prendre en compte les mouvements, donner des habilitations a minima, contrôler les droits d’accès aux ressources de l’entreprise… ces attentes ne sont pas une nouveauté.

Sous l’impulsion des métiers, ce paradigme a été fortement bousculé. ACN | L’Observatoire de la Confiance Numérique. Pourquoi un Observatoire de la confiance numérique ? A la création de l’ACN, les membres fondateurs ont voulu faire prendre conscience à toutes les parties prenantes le besoin de bien identifier les problématiques de sécurisation du numérique, des flux des biens et des personnes et des infrastructures critiques. Cette identification est nécessaire, tant pour le recensement des besoins, du contexte politico-réglementaire, des réponses technologiques, normatives et industrielles. Après avoir publié les premiers documents de clarification du contexte technique, l’ACN s’est très vite rendu compte de la nécessité d’identifier la filière industrielle en France.

Cette identification permet à l’industrie et aux pouvoirs publics de mieux percevoir les enjeux économiques du secteur et d’organiser leurs échanges. L’engagement de l’ACN L’engagement initial de l’ACN était de créer cet observatoire, d’en publier largement les résultats, et de le faire vivre en l’actualisant une fois par an. Documents. Sécurité des objets connectés | Dictao. La connexion des objets entre eux via les réseaux est une nouvelle révolution, comme celle qu’a représentée en son temps la dématérialisation des échanges entre personnes physiques ou morales. L’internet des Objet transforme le secteur industriel aussi bien au niveau de l’organisation interne et des processus de production, qu’au niveau des produits et services associés proposés aux clients.

De créer de nouveaux services à valeur ajoutéeD’améliorer la traçabilité des objets et biens produits et par l’efficacité des processus de production Secret industriel, données personnelles de santé, de religion... Une attaque peut avoir des conséquences désastreuses : prise de commande d’un avion, des freins d’une voiture, d’une porte de bâtiment par des individus malveillants. ACN | Alliance pour la Confiance Numérique. Règlement eIDAS : nouvelle ère stratégique du marché unique du numérique européen. La nouveauté de l’année en matière de dématérialisation est certainement l’adoption, en juillet dernier, du Règlement européen eIDAS sur l'identification électronique et les services de confiance pour les transactions électroniques.

Le point avec Polyanna Bigle, avocat au Cabinet Alain Bensoussan. « Instaurer un climat de confiance dans l’environnement en ligne est essentiel au développement économique et social » et « fournir un socle commun pour les interactions électroniques sécurisées entre citoyens », tel est l’objectif affiché dans les premiers considérants du Règlement dit eIDAS. Au 1er juillet 2016, il abrogera à la directive 1999/93/CE qui avait été la première pierre européenne de la signature électronique, afin de définir un cadre harmonisé pour différents nouveaux objets de transaction électronique L’identification électronique au cœur du système de confiance et de reconnaissance mutuelle européen Création d’un cadre pour les Prestataires de Services de Confiance européens. Signature électronique : où en est-on ? Par Maud Laurent pour DOCauFutur | Docaufutur. eIDAS : un règlement européen sur l'identification pour les transactions électroniques.

Un acte fondateur Depuis le 23 juillet 2014, nous disposons d’un réglement européen qui va permettre d’établir une fédération des identités sur le sol européen. Ce travail, préparé de longue date, s’inscrit dans la mise en place d’un espace numérique commun et sécurisé. « Instaurer un climat de confiance dans l’environnement en ligne est essentiel au développement économique et social. En effet, si les consommateurs, les entreprises et les autorités publiques n’ont pas confiance, notamment en raison d’un sentiment d’insécurité juridique, ils hésiteront à effectuer des transactions par voie électronique et à adopter de nouveaux services. » - Extrait du RÈGLEMENT (UE) No 910/2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 23 juillet 2014 Ce n’est pas une Europe Fédérale au sens politique, mais la mise en commun de services d’identification nationaux pour l’ensemble des parties qui souhaiteraient l’utiliser.

Identité / authentification & service de confiance rester anonyme et la technique ? Les banques expérimentent l'authentification biométrique - Les Echos. Europe Comment la France se prépare à l'éventuelle arrivée d'Ebola Le ministère de la Santé a accrédité 12 établissements de référence pour l’accueil des cas d’Ebola, suspects ou avérés. Ebola en Espagne : des questions et des failles Comment expliquer la contamination de l’aide-soignante alors que toutes les précautions auraient dû être prises pour éviter ce type de risque ? Ebola en Espagne : trois autres personnes hospitalisées Aucun nouveau cas n’est confirmé, ont précisé les autorités espagnoles. Interview : Cryptolog lève 1,7 million d'euros au nom de l'e-signature. Cryptolog, fournisseur français de solution de signature électronique et tiers de confiance dans le numérique, vient de boucler une levée de fonds de 1,7 million d’euros.

L’occasion pour CM-CIC Capital Innovation et Sudinova (deux filiales de CM-CIC Capital Finance) d’entrer dans le capital alors que les investisseurs historiques Script Capital et Beaubourg Capital accompagnent cette opération de financement. Depuis l’an passé, Cryptolog exploite une offre de signature électronique dans le cloud destiné aux particuliers et aux entreprises et simple à déployer sur les sites Internet : Universign.

La plateforme est présentée comme une solution de « contractualisation cross-canal », qui marquerait en premier lieu le secteur de l’assurance. Cofondé en 2001 par Julien et Alexandre Stern, et Thomas Pornin, Cryptolog se présente comme un pure player de la signature électronique et de la gestion des identités numériques. ITespresso.fr : Combien de clients Universign en France et dans le monde ? ACN | Alliance pour la Confiance Numérique. Www.it-ce.fr/rubrique_2623/documents/02062014_cp_bpcea_sed_def.pdf. Article/Dépêche - Signer un contrat commercial en ligne... Alexandre Mermot, pdg de Calinda Software « Un client peut signer un contrat commercial en ligne.

Il reçoit ce document par courriel au format pdf. Parallèlement, un texto lui est envoyé. Il lui suffit pour donner son accord d’utiliser la fonction de signature en ligne avec le code reçu par texto. Comme sa version papier, le pdf signé a une valeur légale » décrit Alexandre Mermot, pdg de Calinda Software. Utilisé à ce jour par quelques entreprises pilotes, la solution repose sur un partenariat entre Calinda Software et Docapost.

Valeur légale « La solution est déjà utilisée dans des sociétés importantes pour valider des documents, par exemple des factures.