background preloader

MARKETING MIX

Facebook Twitter

L'évolution du #marketing depuis 1950 ! #data #crm #digital RT @LaTendaNceFr @matthisvernon. Encore un logo alimentaire, en fait-on trop. Cet article de la loi santé, les industriels de l'agroalimentaire ont eu du mal à le digérer !

Encore un logo alimentaire, en fait-on trop

Instauration d'une nouvelle taxe ? Interdiction d'utiliser un additif ? Bien pire que ça : le texte de la ministre Marisol Touraine prévoit la pose d'un logo nutritionnel simplifié sur les emballages, pour permettre de repérer en un clin d'œil les produits sains et ceux chargés en graisse, en sucre ou en sel. Certes, cette étiquette d'un nouveau genre ne sera pas obligatoire. Mais les producteurs se sont quand même battus pour essayer de la torpiller, car la barre chocolatée ou les raviolis en boîte qui en seront dépourvus risquent d'être tout de suite soupçonnés du pire.

Difficile d'imaginer qu'une simple étiquette puisse déclencher autant de passion. Tout simplement parce que l'étiquetage a changé d'objectif : au lieu d'être purement informatif, il est devenu un outil de politique publique. A priori, on aurait du mal à lui donner tort. >> En vidéo : La traçabilité de la viande bovine. Les canaux du parcours client passés au crible. Découvrez combien de canaux peut visiter un internaute avant de passer à l'acte et la différence entre un levier passeur ou buteur.

Les canaux du parcours client passés au crible

Multicanal, le parcours client est devenu beaucoup plus compliqué à étudier. Site de la marque, application ou site mobile, page Facebook ou même newsletter… Les points de contact se multiplient et occasionnent un sérieux casse-tête pour les spécialistes de l'attribution qui ont du mal à mesurer l'apport de chacun. Plus de la moitié des parcours de conversions (accomplissement de l'action recherchée par l'annonceur) résultaient d'un parcours avec plusieurs contacts (54%), selon une étude menée par Mazeberry au dernier trimestre 2015. De quoi vite cerner les limites de la méthode d'attribution qui prévaut aujourd'hui, le last clic, qui attribue tous les bénéfices de la vente au dernier clic. Un client peut utiliser deux canaux différents en l'espace d'une semaine Sans surprise, il apparaît que l'affiliation joue un rôle majeur de buteur à 43%.

Les 3 parties du dossier. Les consommateurs attendent des marques une relation qui ne soit pas uniquement marchande.

Les 3 parties du dossier

Ils veulent être considérés dans leur globalité et cherchent une attention qui dépasse la simple délivrance d’un produit ou la seule exécution d’un service. Les marques qui arrivent à instaurer cette relation bienveillante gagnent leur préférence. Exemples et témoignages. > Retour au sommaire navigation contenu La bienveillance génère de la préférence de marque Dans son nouveau magasin parisien, Leroy Merlin mise sur la relation humaine, à la fois dans le management des équipes et dans le service apporté aux clients.

Le plan de marchéage. Le plan de marchéage regroupe l’ensemble des décisions et actions marketing prises pour assurer le succès d’un produit, service, marque ou enseigne sur son marché.

Le plan de marchéage

Les décisions et actions relatives au plan de marchéage sont prises dans 4 grands domaines qui sont : Mobile-in-Store : 10 usages innovants qui améliorent l’expérience en magasin. (c) graphit Par Charlotte Pauchet, Directrice Marketing BEWOOPI, membre de la Marketing Mobile Association France C’est une réalité avec laquelle les retailers doivent désormais composer : le digital et plus précisément le mobile s’impose dans tout le parcours d’achat des consommateurs.

Mobile-in-Store : 10 usages innovants qui améliorent l’expérience en magasin

Selon le Baromètre de l’expérience marchande connectée 2013 réalisé par Digitas, 76% des possesseurs de smartphones (eux-mêmes 55% des français) l’utilisent pendant leur shopping en magasin. Quand on évoque le mobile-in-store , c’est très souvent pour pointer du doigt le showrooming et ses effets désastreux sur les réseaux de vente traditionnels au profit des e-marchands. Paywall mobile. Comment LEGO a réinventé les 4P du marketing. Stratégie Le 19/12/2014 On a beaucoup écrit sur le succès planétaire de Lego.

Comment LEGO a réinventé les 4P du marketing

Sa transformation stratégique en une marque de renommée internationale jouissant d’une loyauté exceptionnelle de la part de ses fans est devenue un cas d’école, d’autant plus depuis que la marque est devenu numéro un un mondial du jouet. Dans une large mesure, aucune autre entreprise du secteur n’a réussi à reproduire le succès de Lego.

Prenez, par exemple, Mega Blocks de MegaBrands, similaires aux briques Lego : après un lancement en flèche, ces ensembles de blocs de construction n’ont pas réussi à concurrencer leur rival. De nombreux analystes se sont penchés sur les éléments de ce succès, comme par exemple sur la façon dont Lego a consolidé sa comptabilité afin de suivre les coûts et mis en place un processus d’innovation autant au niveau des produits que de ses processus. 1. La liberté. La co-création. Les partenariats. 2. Discrètement, l’entreprise renforce aussi ses capacités dans ces domaines. Marketing 4 P: produit, prix, promotion, place (distribution)

L’expression ‘Mix Marketing‘ est l’une des plus employée en marketing.

marketing 4 P: produit, prix, promotion, place (distribution)

Le marketing mix est également connu sous le nom des ‘4 P‘ c’est-à-dire : Produit, Prix, Place (distribution) et Promotion (communication). Comprendre les 4P et les nouveaux territoires du mix-marketing. Marketing mix c'est quoi ?

Produit

PRIX. Communication. Distribution.