background preloader

Grèce Antique

Facebook Twitter

THUCYDIDE, Guerre du Péloponnèse, I, La Grèce classique. La guerre d'Archidamos Dès - 431, Athènes a préventivement évacué les habitants derrière les Longs Murs et les hostilités commencent par une attaque de Thèbes contre Platée, l'alliée d'Athènes.

La Grèce classique

L'assaut est repoussé. Une flotte est envoyée pour protéger l'île d'Eubée. Pendant ce temps, Sparte envahit l'Attique et ruine l'agriculture mais ne peut prendre Athènes. HISTOIRE GRECQUE. Financement de la guerre. Les Guerres Médiques. En - 499, les cités grecques d'Ionie, mécontentes du traitement de faveur des cités phéniciennes et en raison des faiblesses de l'armée perse face aux Scythes, se soulèvent contre l'empire, sous l'impulsion d'Aristagoras, le tyran de Milet, qui demande l'aide des cités grecques.

Les Guerres Médiques

Sparte, les institutions. Les Les Spartiates ont été une armée de terre par excellence.

Sparte, les institutions

Au cours des Guerres Médiques contre les Perses, ils ont toutefois constitué une petite marine de 20 trirèmes, mais ils se reposaient pour la guerre navale en grande partie sur leurs alliés, principalement les Corinthiens. Ce fait signifie que, lorsqu'éclata la Guerre du Péloponnèse (431-404), les Spartiates eurent de suite la suprématie sur terre, alors que les Athéniens avaient la maitrise des mers.

Les Spartiates ravagèrent l'Attique, mais les Athéniens réussirent à se maintenir grâce aux ravitaillements par la mer et purent pratiquer leurs propres raids autour du Péloponnèse avec leur marine. Ces faits poussèrent Sparte à la création, avec l'or Perse, d'une marine de guerre afin de contenir Athènes. Le Spartiate Lysandre en fut nommé Navarque (Commandant). L'hoplite (En Grec : Hoplitês ou Oπλίτης / hoplítês, hóplon "arme") est un soldat lourdement armé, par opposition au gymnète qui est un fantassin léger.

Bibliographie. Athènes et la mer à l'époque classique. La cité et la guerre. CHAP 9...

La cité et la guerre

La cité et la guerre La guerre dans la Grèce classique est la forme la plus courante des relations entre cités. De fait, la plupart des cités consacre l'essentiel de leur politique extérieure à la préparation ou la conduite de la guerre. Pour le cas d'Athènes, de la fin des guerres médiques (479) et l'écrasement de la coalition athénienne par Philippe II de Macédoine à Chéronée en 338, Athènes a été en guerre en moyenne deux ans sur trois. La guerre est donc omniprésente, ce qui implique et explique une alliance forte entre le politique et le militaire. I] Pourquoi la guerre ? 1) Des raisons économiques : l'impossible autarcie On retrouve ici la contradiction entre l'idéal et la réalité de l'autarcie. La guerre du Péloponnèse. Au bout d’un mois de dévastations dans l’Attique (incendies de fermes, destructions des récoltes, etc.), les hommes d’Archimados II se retirèrent (la flotte athénienne, pendant ce temps, s’attaquait au Péloponnèse.).

La guerre du Péloponnèse

Au cours des sept premières années de la guerre, les Spartiates dévastèrent l’Attique cinq fois. Thèbes, alliée de Sparte, parvint à prendre Platées (alliée d’Athènes.) en 431 avant Jésus Christ ; de son côté, Athènes, en 430 avant Jésus, parvint à prendre Egine. En juin 430, une épidémie de peste (il s’agissait en réalité de fièvre typhoïde.) frappa Athènes. La ville perdit alors le quart de sa population. En septembre, les habitants de la ville, démoralisés, démirent Périclès (qui avait fait des propositions de paix à Sparte.) de ses fonctions de stratège (il fut en outre poursuivi pour enrichissement personnel et fut condamné à payer une amende.). En 429 avant Jésus Christ, Potidée céda devant Athènes. C’est alors que les deux cités décidèrent de signer une trêve d’un an. Chronologie de la Grèce antique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chronologie de la Grèce antique

Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Protohistoire[modifier | modifier le code] Époque archaïque[modifier | modifier le code] IXe siècle[modifier | modifier le code] Vers 900 : début de l'époque géométrique en Grèce.IXe siècle : Synœcisme à Sparte.814 : fondation phénicienne de Carthage en Méditerranée occidentale.Fin IXe siècle : premières traces de culte à Delphes. VIIIe siècle[modifier | modifier le code] VIIe siècle[modifier | modifier le code] VIe siècle[modifier | modifier le code] Époque classique[modifier | modifier le code] Fin du VIe[modifier | modifier le code] Ve siècle[modifier | modifier le code] IVe siècle[modifier | modifier le code] Il livre bataille au large de Naxos et bat la flotte spartiate commandée par Pollis. Athènes décide de réunir la plus grande flotte possible ; l'expédition est confiée à Timothée, le fils de Conon, celui qui avait battu les Spartiates en 394 à Cnide.

La grèce antique - l'époque classique. L’époque classique L’époque classique, considérée comme l’âge d’or de la civilisation grecque (V e siècle-IV e siècle), va réunir toutes ses histoires particulières en un destin commun.

la grèce antique - l'époque classique

Les historiens affirment que l’âge archaïque a duré de -750 à -480, période pendant laquelle les cités-États se sont constituées, en même temps que les Grecs s’établissaient autour de la Méditerranée. Ce fut une époque de renaissance culturelle et politique. De riches exemples d’art, d’architecture et de littérature illustrent cette brillante période. Mais soudain, tout sembla changer, et la civilisation grecque se trouva menacée d’extinction: une nouvelle puissance venue d’Orient s’apprêtait à envahir les cités-États.

Les guerres médiques En 546, le roi de Perse Cyrius II conquit le royaume de Lydie, en Asie Mineure, pour créer un Empire perse qui s’étendait de la mer Égée à l’océan Indien. Darius décida de s’occuper de ces Grecs qu’il trouvait embarrassants. Économie de la Grèce antique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Économie de la Grèce antique

L’économie de la Grèce antique se caractérise par une forte prégnance de l’agriculture, base de l’économie et de la société, d’autant plus importante que les sols grecs sont peu fertiles. À partir du VIe siècle av. J. -C., l’artisanat et le commerce, principalement maritime, se développent. La notion d’« économie », au sens où elle est entendue à l’heure actuelle, est relativement anachronique pour la Grèce antique. Agriculture[modifier | modifier le code] L'olivier, l'une des bases de l'agriculture grecque — ici à Carystos en Eubée.