background preloader

La langue Egypte antique

Facebook Twitter

La langue égyptienne, l'écriture, la numération. La signification des couleurs pour les anciens Egyptiens. Dans l'Egypte ancienne "Parmi tous les systèmes d'écriture au monde, l'écriture hiéroglyphique est unique grâce à la possibilité supplémentaire qu'elle offre de différencier les signes par les couleurs.

La signification des couleurs pour les anciens Egyptiens

Ainsi, l'homme est de couleur rouge, la femme de couleur jaune, une convention que l'on retrouve également dans le domaine des arts plastiques de l'Egypte ancienne. L'écriture égyptienne met ainsi en évidence sa filiation avec l'art. En principe, à chaque signe correspond aussi, à côté de la forme fixée, une couleur déterminée" Erik Hornung - "L'esprit du temps des Pharaons" le ciel l'eau les coiffures des personnages - masculins et féminins formes géométriques et édifices en plan le fer (matière) cornes des ongulés (également le vert) il arrive parfois que le corps du Dieu se pare de couleurs en rapport avec sa nature : ainsi les chairs d'Amon sont parfois bleues, comme il convient à une divinité en rapport avec le souffle et le vent univers aquatique du Nil image de la maternité.

La langue et l'écriture de l'ancienne Egypte. L'égyptien et ses affinités linguistiques L'égyptien appartient à la famille des langues chamito-sémitiques, appellation donnée par les linguistes de la fin du XVIIIe siècle d'après le nom des fils de Noé, Cham et Sem et qualifiée plus tard d'afro-asiatique, notamment dans la linguistique anglo-saxonne.

La langue et l'écriture de l'ancienne Egypte

Elle rassemble les langues de l'Asie de l'Ouest et de l'Afrique présentant des similitudes entre elles dues soit à leur origine commune, soit au résultat de contacts ultérieurs. Les langues chamito-sémitiques englobent cinq, voire six branches : Les langues de l’Égypte antique. Les données exposées en première partie (Langue égyptienne et égyptologie) sont principalement empruntées au récent ouvrage de LOPRIENO A., Ancient Egyptian, A Linguistic Introduction, Cambridge, 1995.

Les langues de l’Égypte antique

CHAMPOLLION J. -F., Précis du système hiéroglyphique, Paris, 1824 ; LEPSIUS R., « Lettre à M. le Professeur Rosellini... sur l’alphabet hiéroglyphique », Annali dell’Instituto di correspondenza archeologica, 9, Rome, 1837, p. 5-100. LOPRIENO A, 1995, op. Cff, p. 8-10. SCHENKEL W., Einführung in die altaegyptische Sprachwissenschaft, Orientalische Einführungen, Darmstadt, Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 1990, p. 17-23. Voir en particulier ERMAN A., Ägyptische Grammatik, Berlin, 1928, and Neuägyptische Grammatik, Leipzig, 1933. ERMAN A. and GRAPOW H., Wörterbuch der ägyptischen Sprache, Akademie Verlag, Berlin, 1926-1953. Voir GARDINER A. POLOTSKY H. JUNGE F, Syntax der mittelägyptischen Literatursprache.

Cf. Cf. la bibliographie dans HODGE C. Cf. Cf. Voir à ce sujet : ALLEN J. L'origine égyptienne ancienne de la langue Bamiléké. Auteur : P.

L'origine égyptienne ancienne de la langue Bamiléké

Mandjudja Nguegang Introduction Les égyptiens anciens en appelant leur langue le Medu Neter voulant dire « langue des Dieux ou la langue, parole sacrée, et en la rendant éternelle à travers des hiéroglyphes ont été inspirés par le Créateur (le grand architecte du monde). Ils ont fait usage de leur don de prescience, en anticipant qu'a une époque lointaine, elle permettrait à leurs descendants perturbés et désorientés par les affres et avatars de l'histoire humaine de retrouver et de s'inspirer de leur grandeur. Le Medu Neter a survécu au fil des siècles, contrairement à toutes les autres langues humaines et a gardé et conservé son sens et ses racines profondes à travers la langue bamiléké, le « Medu MBa » (Medumba) qui est la langue mère de toutes les langues bamilékés. Le Medu Neter a survécu comme pour faire un pied de nez à l'histoire et témoigner de la grandeur et du génie du peuple originel de l'histoire de l'humanité : les africains.

Dj'e=Voir. IMOTEP ou IMHOTEP. Les africanistes et l'Égypte ancienne. Lol!

Les africanistes et l'Égypte ancienne

Tu crois que ce sont ces arguments qui vont me convaincre!! Tu as mal choisi ton domaine car la linguistique est la preuve la plus irrefutable que 'les africanistes" terme galvaudé et qui ne veut rien dire d'ailleurs possedent...tu feras peut etre s'emerveillé les profanes de bonne foi de ce forum mais pas moi..les liens que tu envoi font etat de quelques similitudes, entre les langues proto berbere semitique etc (des dizaines)...alors qu'il y avait des milliers de mots egyptiens .. "*Medu Neter: Les égyptiens anciens en appelant leur langue le Medu Neter voulant dire « langue des Dieux ou la langue, parole sacrée, et en la rendant éternelle à travers des hiéroglyphes ont été inspirés par le Créateur (le grand architecte du monde). Les falsifications idéologiques diverses et variées des égyptologues occidentaux dénient à l'Afrique la maternité de l'Egypte ancienne, mais Medu Neter à travers l'argument linguistique palpable est une preuve incontestable de son origine africaine noire.