background preloader

Génération Z ou C

Facebook Twitter

Et maintenant, la génération Z… et ça ne va pas en s’arrangeant. Atlantico : Qu'appelle t-on la génération Z ?

Et maintenant, la génération Z… et ça ne va pas en s’arrangeant

On parlait récemment de la génération Y, pourquoi ces deux générations se succèdent-elles si rapidement ? Eric Delcroix : La génération Z est le nom donné à la génération d'adolescents nés après 1995. Étonnement, c'est un terme que l'on entend peu en France. Dans les autres pays, en Grande-Bretagne en Nouvelle-Zélande ou en Australie, de nombreuses études ont été menées sur cette génération mais ce n'est pas le cas en France, sans que l'on puisse expliquer pourquoi. Il existe deux écoles : la première dit qu'il n'existe pas de génération, que l'on ne peut pas ficher les gens comme cela. Des différences permettent de séparer les générations Y et Z. La génération Z passée aux rayons X. Ces derniers jours, une nouvelle expression s’est imiscée dans les médias : celle de "génération Z".

La génération Z passée aux rayons X

Une nouvelle catégorie sociologique qui chasse la génération Y du devant de la scène. Mais que représente-t-elle vraiment ? Et quelles sont ses caractéristiques ? Décryptage. Génération Z ou C, qui sont-ils - Tout sur la dernière génération de jeunes et d'enfants et les TIC. » Enquête Génération C : que doit-on retenir ? Portrait de la Génération C : hyperconnectée et en contact continu (enquête Ipsos Santé)

La thématique de la 8e étude quantitative annuelle Adolescences d’Ipsos Santé pour la Fondation Pfizer est : les différences intergénérationnelles.

Portrait de la Génération C : hyperconnectée et en contact continu (enquête Ipsos Santé)

Elle confronte sur le même sujet les avis d’adolescents et d’adultes. Cette approche en regards croisés permet de mettre en relief les points de vue, perceptions et vécus des jeunes aux opinions des adultes. Un chapitre de l’enquête est consacré aux pratiques connectées des adolescents (de 15 à 18 ans). Les principaux résultats sont consignés dans un document de synthèse (en pdf, 8 pages) : Résultats de l’étude quantitative 2012 Ipsos Santé pour la Fondation Pfizer. La génération Z : les rois du monde digital.

A peine le temps de mettre en place une conduite du changement à l’égard du management de la fameuse Génération Y, qu’il faut déjà anticiper l’arrivée rapide de la génération suivante !

La génération Z : les rois du monde digital

Certains l’appellent Génération Z (pour la suite logique de X et Y), d’autres parlent de Génération C (pour Communication, Collaboration, Connexion et Créativité), ou encore de la génération silencieuse, de la Y’, de la AA ou des Emos (pour « émotionnels »). Chaque expert tente d’imposer son nom. Née aux alentours de 1995, elle concerne les jeunes qui ont aujourd’hui entre 8 et 18 ans et qui ne vont pas tarder à faire leur entrée sur le marché du travail. Generation....C / Z ? :) Nos eleves : generation Z ou C ? La generation Z, émos ou echo-boomers entrent en scène par Benjamin Chaminade - Chronique Management. Marketing – La génération Z. Génération Z. XEnvoyer cet article par e-mail Génération Z XEnvoyer cet article par e-mailGénération Z Management Les générations se suivent et ne se ressemblent pas Lucides mais idéalistes, en quête de liberté mais aussi de réassurance, solidaires mais sélectifs, plus à l'aise dans l'échange virtuel que dans le contact direct… La génération Z, ces natifs des années 1990, offre un portrait fait d'aspirations contradictoires et de valeurs paradoxales.

Génération Z

Celle d'individus gouvernés par l'affect, dans l'entreprise comme ailleurs. Des mois, des années même que l'on nous parle de la génération Y, que des manuels de RH et des coachs en management décryptent leur mode de fonctionnement, leurs valeurs, leurs attentes. Plus jeune, cela va sans dire, puisqu'il s'agit des natifs des années 1991-1999, et surtout, plus complexe. “Ils sont extrêmement informés, conscients des réalités de l'entreprise et du monde du travail tout autant que des risques encourus par la planète.

Pour Nathalie Damery, le risque est réel. 2025 : la génération Z prend le pouvoir. La génération Y has been, la génération Z arrive… « Les z'edLes z'ed. J’ai toujours plaint les personnes de la génération Y, ceux que l’on a surnommés à tort les digitals natives… Coincés entre les vieux à la culture Print et leurs petits frères et sœurs de la génération Z aussi appelée génération C (Communication, Collaboration, Connexion et Création), les 18-35 ans n’ont vraiment pas de chance !

la génération Y has been, la génération Z arrive… « Les z'edLes z'ed

Par contre, les suivants… C’est foutu pour la génération Y En effet, la génération Y est la génération perdue qui était nécessaire à l’épanouissement du web auquel nous aspirons pour certains, auquel inéluctablement nous nous dirigeons qu’on le veuille ou non. Ce n’est pas aujourd’hui que je fais cette remarque… Nous l’avions déjà évoqué avec d’autres spécialistes du Web 2 voici quelques années. En effet, leur premier problème est d’être des défricheurs… Personne avant eu n’avait la possibilité de communiquer de la manière que l’on connaît sur le net, d’avoir une vie sociale sur la toile… L’apprentissage a été rude.

Autre souci rencontré : les vieux en face d’eux. France : «Génération Z» : des connaissances superficielles - Aurora. Selon un rapport, les moins de 20 ans, dits «génération Z» ne sont pas si compétents avec les nouvelles technologies.

France : «Génération Z» : des connaissances superficielles - Aurora

Ils les utiliseraient plus dans un but récréatif que formateur. Missionné par François Fillon, le député Jean-Michel Fourgous, spécialiste UMP du numérique à l'école, vient de lui remettre un épais rapport «Apprendre autrement à l'ère du numérique». S'il est de bon ton aujourd'hui d'affirmer que la «génération Z», comprenez les moins de vingt ans, est parfaitement à l'aise avec les nouvelles technologies et dépasse de loin ses aînés, rien n'est moins sûr.

Les compétences de cette «génération numérique» sont «très superficielles» selon le député. Ils passent essentiellement leur temps à échanger, s'amuser, flirter via les réseaux sociaux, à naviguer au hasard. Selon une enseignante citée dans le rapport, «nos élèves utilisent les ressources informatiques de façon quantitative, non qualitative.

Le numérique devrait être une «discipline à part entière» Génération Z ou Génération C, attention, elle va secouer l’entreprise. Daphnée Dion-Viens : Après la Y, place à la génération C. C'est du moins l'étiquette adoptée par le CEFRIO, le Centre francophone d'informatisation des organisations, qui organise cet automne un colloque international ayant pour thème «Êtes-vous prêt pour la génération C?».

Daphnée Dion-Viens : Après la Y, place à la génération C

Les «C», ce sont un million et demi de jeunes Québécois nés entre 1984 et 1996, qui sont tombés dans la marmite technologique quand ils étaient petits. La plupart ont grandi en pianotant sur un ordinateur à la maison, branché à l'internet. D'ici 10 ans, ces jeunes représenteront 45 % des travailleurs au Canada. Les écoles, gouvernements et employeurs sont-ils prêts à les accueillir? C'est la question à laquelle tentera de répondre le CEFRIO, en livrant les résultats d'une vaste enquête sur les nouvelles technologies réalisée auprès des 12-24 ans. «Notre hypothèse de départ est que ces jeunes se démarquent des autres générations par l'utilisation qu'ils font de la technologie, qui les transforme», explique Catherine Lamy, directrice de projet au CEFRIO. En anglais aussi.