background preloader

La génération Y et l'enseignement

Facebook Twitter

Association pour les applications pédagogiques de l'ordinateur a. Association pour les applications pédagogiques de l'ordinateur a. M'Sieur S.V.P. ?: Envie de savoir, envie d'apprendre. Envie de savoir, envie d'apprendre « Apprendre sans effort » : la formule fleurit sur Internet, puissant argument pour vous vendre des cours de langue, mais aussi des régimes amaigrissants, et toutes sortes de recettes de développement personnel.

M'Sieur S.V.P. ?: Envie de savoir, envie d'apprendre

Si l’on se rend sur les forums, la question revient, insistante, dans ce genre de formulation : « Connaissez-vous des cours de (néerlandais, maths, anglais…), qui permettent d’apprendre facilement » ? Et dans les salles des profs, on entend souvent maugréer contre ces jeunes « paresseux », qui ne veulent plus faire le moindre effort pour apprendre. Les jeunes seraient-ils, encore plus que les adultes, rétifs au savoir ? Certainement pas. La démarche de savoir sans apprendre ne répond t-elle pas à un double souci d’économie d’une part (parvenir le plus vite et avec le moins d’investissement possible au résultat recherché), de sécurité d’autre part (ne pas risquer de se voir en échec) ? YouTube - Learning Styles of the Net Generation. Sciences de L'Ingénieur - Le plaisir du raisonnement. Cette ressource présente et illustre quatre types de raisonnements utilisés dans l'apprentissage des Sciences de l'Ingénieur : l’induction (ou généralisation), la déduction, l’analogie et l'essai-erreur.

Le raisonnement est une opération mentale fondée sur une logique de la pensée qui permet, en partant d'éléments de connaissance (les prémisses), d'en construire de nouveaux (les conclusions). Il en existe plusieurs types. Dans cette ressource, nous en présentons quatre, dans le contexte de l'enseignement des Sciences de l'Ingénieur : l'induction (ou généralisation) ; la déduction logique ; l'analogie ; l'essai-erreur (qui n'est pas à proprement parler un raisonnement).

Le raisonnement adopté pour s’approprier un savoir est propre à chacun. 2.1. L’induction est un type de raisonnement qui consiste à généraliser des cas particuliers. Exemple : je vois tous les jours le soleil se lever. La généralisation par voie d'induction ne garantit ni la certitude ni la vérité. 2.2. 3.1. 3.2. Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu. Genera(lisa)tion Y. L’Institut des Futurs souhaitables (IFs), en partenariat avec la Chaire Prospective et Développement Durable du CNAM organise – le 17 décembre de 15 à 18h30 au café du monde – une controverse publique regroupant les acteurs de la société civile les plus divers autour de la question : « Les jeunes vont-ils tous nous sauver?

Genera(lisa)tion Y

» Derrière cette question du vont-ils? , nous souhaitons ouvrir à la fois le veulent-ils? (les jeunes ambitionnent-ils de porter un autre projet de société?) Mais également le peuvent-ils? Lire la suite » 6 commentaires » Alors que le sujet semble commencer à être traiter avec maturité et plus « Les jeunes ils sont trop impatients, égoïstes et forts en internet », l’intérêt pour la Génération Y en train de se déplacer. Finis les articles sur « Qui sont-ils », « Comment se comportent-ils » ou « Comment les gérer ». En parallèle, la Génération Y commence doucement à intéresser les média sous un angle sociétal et sociologique. Un commentaire » 18 commentaires » Lire la suite » Technology & Learning - The Resource for Educ. Teaching Gen Yers. 3/30/2009 By: Are you a professional developer, a high school teacher, or university faculty? Are you finding that some of your adult students born between 1976 and 1995 maybe even up to 2001 have specific needs that are difficult to meet in a traditional classroom situation?

This generation is what we call the "Generation Y" high school and college students. You may be a Gen Yer or "Millennial". Think about what type of learning environment works best for you. 1. Barbara Bray, President, My eCoach Blog: