background preloader

Drones Militaires

Facebook Twitter

L'armée britannique se dote de nano-drones. Su-57/S-70: La Russie accélére son programme de cinquiéme génération. Alors que les européens polémiquent autour du programme SCAF, la Russie qui dispose déjà d'un avantage stratégique grâce à ses armements hypersoniques cherche à creuser l'écart avec son programme de drone de combat furtif.

Su-57/S-70: La Russie accélére son programme de cinquiéme génération

Nouveaux prototypes Le ministère de la défense russe aurait commandé 3 nouveaux prototypes de l'UCAV S-70 Okhotnik qui servira de drone ailier au chasseur de cinquième génération, le SU-57, mais pourra également être opéré depuis le sol. C'est l'usine NAPO de Novossibirsk, connue pour la production des bombardiers de première ligne Su-24 et Su-34, qui serait en charge de leur réalisation. En Turquie, le drone, nouveau héros national. Quelque part au-dessus d’une ligne de front dans le sud du Caucase, cet automne, un drone filme des soldats arméniens en train de décharger un camion.

En Turquie, le drone, nouveau héros national

Soudain, un éclair frappe le centre de l’écran. Des corps sont projetés dans les airs. La fumée retombe, révélant en gros plan des dizaines de cadavres. La vidéo, diffusée sans filtre par les médias turcs, n’est qu’une parmi des dizaines se déroulant en Irak, en Syrie, dans le Caucase ou en Libye. Le nouveau drone furtif américain RQ-180 "Great White Bat" dévoilé? En 2009, un drone ayant la forme d’une aile volante fit sa première apparition publique en Afghanistan.

Le nouveau drone furtif américain RQ-180 "Great White Bat" dévoilé?

Surnommé, dans un premier temps, la « bête de Kandahar », il s’avéra par la suite qu’il s’agissait du RQ-170 « Sentinel », développé en toute confidentialité par Lockheed-Martin. Depuis, un exemplaire fut perdu au-dessus de l’Iran et une copie fut présentée plus tard à Téhéran. Quatre ans plus tard, le magazine Aviation Week révéla que Northrop Grumman était en train de mettre au point le « RQ-180 », un nouveau drone furtif dédié aux missions ISR [renseignement, surveillance, reconnaissance] dans les environnements contestés, dans le cadre d’un contrat d’une valeur de deux milliards de dollars octroyé en 2008 par le Pentagone.

La Chine vend des drones tueurs autonomes et lourdement armés au Moyen-Orient. Au cours des dernières années, le développement des drones en tout genre a rencontré un succès considérable.

La Chine vend des drones tueurs autonomes et lourdement armés au Moyen-Orient

A la base construits pour des fins militaires, ils sont devenus de plus en plus communs. L'armée américaine cloue ses drones au sol à cause de la Chine. Le ministère américain de l’Intérieur a annoncé la suspension de toute sa flotte de drones suite à des risques d’espionnage venus de Chine.

L'armée américaine cloue ses drones au sol à cause de la Chine

Plus de 800 appareils sont concernés, car tous sont directement fabriqués ou contiennent des pièces qui viennent de l’empire du Milieu. Donné ce matin par le ministre de l’Intérieur David Bernhardt, l’ordre sera effectif jusqu’à ce que l’enquête sur de potentiels risques d’espionnage soit terminée. Salon du Bourget - Le ministère des Armées dévoile CORVUS, un mini-drone réparable sur le terrain.

Des drones Blackjack pour les Emirats Arabes Unis. Drones : l'histoire d'un incroyable fiasco français. Slaughterbots. Une vidéo fiction imagine la mise en service de drones tueurs. D’une durée de 7 minutes, la vidéo Slaughterbots met en scène le créateur des drones tueurs en train de présenter une keynote de lancement branchée.

Une vidéo fiction imagine la mise en service de drones tueurs

Puis, la suite laisse voir un futur incontrôlable et glaçant. En aout déjà, plusieurs entrepreneurs chargés de faire évoluer l’intelligence artificielle et la robotique alertaient l’ONU dans une lettre ouverte portant sur les armes autonomes. S’il ne fallait mentionner qu’un seul des signataires, cela serait certainement l’entrepreneur américain et patron de quelques entreprises, Elon Musk. Ce dernier a largement exprimé ses inquiétudes quant au futur de l’intelligence artificielle, qui doit selon lui être régulée pour ne pas être amené à régner comme une « menace existentielle ».

Il n’a d’ailleurs pas l’air d’être le seul inquiet car de nombreux entrepreneurs ont aussi signé cette missive envoyée directement à l’ONU. Les ressources pour mettre en service ce genre de drones sont déjà à portée de main. Etats-Unis. Guerre des drones : les révélations-chocs d'un nouveau Snowden. S’appuyant sur un ensemble de fichiers obtenus grâce un lanceur d’alerte anonyme, le site américain d’investigation dénonce l’illégalité de la guerre des drones menée par les Etats-Unis.

Etats-Unis. Guerre des drones : les révélations-chocs d'un nouveau Snowden

“Entre janvier 2012 et février 2013, 90 % des personnes tuées au cours des opérations spéciales menées par les drones des forces américaines n’avaient pas été préalablement définis comme des cibles.” Voici l’une des nombreuses révélations publiées jeudi 15 octobre par le site d’investigation américain The Intercept sous le nom de The Drone Papers. Le site, fondé par le journaliste Glenn Greenwald, explique que l’ensemble de ces documents confidentiels ont été livrés par un lanceur d’alerte dont l’anonymat est préservé et qui, dans les articles d’Intercept, est désigné comme “la source”. Ces documents ont fait l’objet d’un travail d’analyse de plusieurs mois réalisé par une équipe de journalistes du site américain, qui, au total, publie sept articles de fond sur la “guerre des drones”. Hercules 5 UF - DRONE VOLT - FR. La France arme ses drones acquis aux Etats-Unis. La lutte contre les groupes djihadistes en Afrique et le fait que des alliés européens aient déjà pris la même décision ont motivé la décision française.

La France arme ses drones acquis aux Etats-Unis

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Nathalie Guibert La décision était considérée comme inéluctable par les opérationnels de l’armée de l’air, mais l’aspect sensible de l’affaire l’a longtemps retardée : les drones français seront bien armés, a annoncé la ministre des armées, Florence Parly, mardi 5 septembre, lors de l’université d’été de la défense, à Toulon. « Non, un drone armé n’est pas un robot tueur. Cette décision ne change rien aux règles d’usage de la force, au respect du droit des conflits armés », a-t-elle d’emblée pris la précaution d’ajouter. La lutte contre les groupes djihadistes en Afrique, mais aussi le fait que des alliés européens (Royaume-Uni, Italie, Allemagne) aient déjà pris la même décision ont motivé cette décision.

Lire aussi : La France veut « ajuster » ses opérations militaires extérieures. Un drone Taser pour équiper la police. Depuis de nombreuses années, la police ou d’autres forces de l’ordre ont décidé de recourir à une arme non létale, mais immobilisante pour gérer certaines interventions difficiles : le Taser (ou pistolet à impulsions électriques).

Un drone Taser pour équiper la police

DARPA Falcon Project. Illustration of Hypersonic Test Vehicle (HTV) 2 reentry phase The DARPA Falcon Project (Force Application and Launch from CONtinental United States) is a two-part joint project between the Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) and the United States Air Force (USAF) and is part of Prompt Global Strike.[1] One part of the program aims to develop a reusable, rapid-strike Hypersonic Weapon System (HWS), now retitled the Hypersonic Cruise Vehicle (HCV), and the other is for the development of a launch system capable of accelerating an HCV to cruise speeds, as well as launching small satellites into earth orbit.

DARPA Falcon Project

This two-part program was announced in 2003 and continued into 2006.[2] Blackswift was a project announced under the Falcon banner using a fighter-sized unmanned aircraft which would take off from a runway and accelerate to Mach 6 before completing its mission and landing again. Design and development[edit] Past projects[edit] According to Henry F.

Cloud Shadow (AVIC/CAC - Chine)

Predator C Avenger (General Atomics) Drones Tueurs et Guerres Secrètes Documentaires FR. Une entreprise collaborant avec l'US ARMY veut faire "pousser des drones" en laboratoire. Faire pousser des drones en laboratoire, quelle idée saugrenue ! Cependant, il s’agit d’un projet tout à fait sérieux mené par un sous traitant de l’armée américaine, la société britannique BAE Systems spécialisée dans les secteurs de la défense et de l’aérospatiale. Northrop Grumman X-47B. RQ-4 Global Hawk. MQ-9 Reaper (General Atomics) MQ-25 tanker (Lockheed Martin) ENQUETE FRANCETV INFO. Comment la France se prépare à armer ses drones. Le 27 octobre dernier, devant la commission de la Défense de l’Assemblée nationale, le député du Cher Yves Fromion interpelle Jean-Yves Le Drian.

Il lui demande s’il est prévu d’armer les drones militaires que la France doit recevoir prochainement des Etats-Unis. "C’est une question… Elle reste posée, répond le ministre de la Défense, dans un sourire gêné. Les futurs drones européens pour soutenir nos armées. Plus furtifs, plus endurants et trois fois moins chers que nos Rafale, les drones militaires sont particulièrement adaptés pour surveiller des terroristes. En retard dans ce domaine, la France doit actuellement s’équiper auprès des Etats-Unis ou d’Israël. Mais peut-être plus pour très longtemps… Faute de technologies suffisamment au point en matière de drones militaires, la France a d’abord acheté des drones Harfang dérivés des Heron israéliens puis commandé des drones américains Reaper, qui font référence.

Contrairement aux « drones tueurs » des Etats-Unis, les drones français ne sont pas armés et servent seulement à des fins d’observation. Actuellement déployés au Niger dans le cadre des opérations au Mali, les Reaper français repèrent les terroristes pour faciliter l’intervention des Mirage 2000 et autres hélicoptères de combat Tigre. Thales (HO-72,03 € 0,07 %) , Safran (SAF-58,25 € -0,14 %) et Airbus.

Watchkeeper (Thales)

Patroller (Sagem) MALE 2020 (Eurodrone) Neuron (Dassault) La France et le Royaume-Uni vont investir 2 milliards dans des drones de nouvelle génération. Drone UCAS © Dassault Aviation - DR Les gouvernements français et britanniques se sont entendus sur un investissement global de près de 2 milliards d’euros pour développer des drones de nouvelle génération, qui profitera entre autres aux entreprises tricolores Dassault Aviation, Safran et Thales. Paris et Londres vont annoncer un investissement commun de près de 2 milliards euros dans le développement de drones de nouvelle génération à l'occasion du sommet franco-britannique de ce jeudi à Amiens, a-t-on appris de source gouvernementale britannique. Lors de ce 34e sommet notamment consacré aux questions de défense et de sécurité, le président François Hollande et le Premier ministre David Cameron vont annoncer le versement de près d’un milliard d’euros de la part de leurs pays respectifs pour le développement de ces aéronefs sans pilote.

>>> Vidéo. La France achète pour 500 millions de dollars de drones à Israël. Un drone européen en développement.

`bodycard 0992