Data journalisme

Facebook Twitter

DataHarvest 2015 : quelques exemples de projets de datajournalisme. Données librement accessibles ou cachées et agrégées peu à peu par les journalistes ; révélations de fraude fiscale, de détournement de fonds ou bien recherche d'informations sur la guerre contre l'Etat islamique ; collaboration internationale ou travail en petite équipe...

DataHarvest 2015 : quelques exemples de projets de datajournalisme

Le « DataHarvest », la conférence européenne de datajournalisme qui s'est tenue les 8, 9 et 10 mai, a été l'occasion de présenter la diversité des acteurs et des thématiques abordées par ce genre journalistique qui connaît un engouement croissant. Voici quelques exemples de projets récents abordés lors des conférences. L'ère de l'homme augmenté a débuté - Les Echos. Tourisme - Transport Grève des contrôleurs aériens : 40 % des vols annulés mercredi Les aiguilleurs du ciel ont déposé un préavis de grève pour les 8 et 9 avril.

L'ère de l'homme augmenté a débuté - Les Echos

La DGAC demande aux compagnies aériennes d’annuler préventivement une partie... Politique Suicide de Jean Germain : le monde politique sous le choc. Ukraine: du "data journalisme" pour démontrer l'implication russe. Depuis les années 2000 et le développement de l'informatique et d'Internet, le data journalisme (ou journalisme de données) tente de renouveler le journalisme d'investigation en exploitant les données statistiques mises à dispositions du public.

Ukraine: du "data journalisme" pour démontrer l'implication russe

À l'heure où autorités ukrainiennes et séparatistes prorusses ont bien du mal à respecter un cessez-le-feu conclu à Minsk conclu le 12 février dernier, le site Bellingcat, qui se présente comme un groupe de "journalistes d'investigation par et pour les citoyens", en donne un brillant exemple. Feu nourri venu de Russie ? Comme l'explique le quotidien The Guardian dans une vidéo, ce collectif a analysé les images satellites mises à disposition par Google Earth entre le 14 juillet et le 8 août 2014 pour tenter de tirer au clair les événements de l'été dernier dans l'Est du pays. Mais ce ne serait pas tout. Le data journalisme pour les nuls… 5 décembre, 2014 0 commentaire Nicolas Kayser-Bril est une des références internationales du data journalisme.

Le data journalisme pour les nuls…

Une pratique qui a fait de nombreux adeptes de par le monde, et qui a introduit, au sein de nombreuses rédactions, une nouvelle manière de faire du journalisme d’investigation. C’est d’ailleurs pour tous ceux qui voulaient s’initier à la pratique que Rue 89, du 6 au 31 octobre dernier, a organisé et hébergé le premier Mooc (Massive Open Online Course)- Cours en Ligne Ouvert et Massif (CLOM) en français- entièrement dédié à la pratique. Le "data journalism" contre Albert Londres. Avez-vous déjà entendu parler du "data journalism" ("journalisme de données" en version française) ? Non ? Normal. Le sujet agite beaucoup en ce moment les professionnels de la profession, suscite des contributions savantes dans les conférences sur l'avenir de la presse et sur les blogs dédiés, nourrit d'interminables discussions sur Twitter (je me tweet-clashait encore hier gentiment à ce sujet avec mon excellent confrère Eric Mettout de Lexpress.fr)...mais il reste à mon sens fortement éloigné des préoccupations réelles du lecteur.

C'est pourtant la dernière tarte à la crème d'un métier en plein questionnement existentiel. Le journalisme de données. Le journalisme de données consiste à exploiter des bases de données, pour en extraire de l’information intelligible et pertinente, présentée de façon attractive.

Le journalisme de données

Il vise à donner du sens à d’obscures séries statistiques, à faire émerger des histoires dans de longues séries de données éparses. En cela, il s’inscrit pleinement dans la tradition journalistique consistant à aller chercher de l’information brute pour la présenter de manière adéquate au public. Seulement, il envisage différemment le rôle médiateur du journaliste. Le journalisme de données s’adresse d’abord à l’intelligence visuelle du public, et non à son intelligence verbale. Pour cela, il peut prendre la forme de bases de données enrichies, d’infographies interactives, de timelines [+] NoteFrises chronologiques [2] et de cartes rich-media [+] NoteA. . [3], d’applications interactives, etc. Communication et journalisme - Présentation.

Les bases de données, nouveau métier du journaliste. Ce n'est pas nouveau, et j'en ai souvent parlé sur ce blog, mais cet article de "Newspapers Next" devrait nous inciter, à l'heure où l'on s'affole pas toujours rationnellement sur l'explosion des nouvelles pratiques, à nous replonger dans les bonnes vieilles recettes.

Les bases de données, nouveau métier du journaliste

Les bases de données en font partie. Que sont les bases de données, et en quoi peuvent-elles servir sur un média en ligne ? Il s'agit de toutes les informations que vous pouvez entrer en base sur un sujet donné et que vous mettez à disposition des lecteurs via un moteur de recherche puissant, ou en les branchant sur une Google Map (pour localiser les données) ou toute autre base de données.On peut faire beaucoup de choses avec les bases de données, et elles sont toujours génératrices de pages vues. Cela va de la liste des restaurants chinois de la ville, à des données plus exclusives liées à l'actualité par exemple. Génératrices de pages vues. Accueil - Data.gouv.fr. Les données, une mine d’informations pour les journalistes - SciDev.Net Afrique Sub-Saharienne. Les collègues me demandent souvent ce qu’est le journalisme de données… Ils sont désorientés par le fait qu’il ait besoin d’une appellation particulière : tous les journalistes n’utilisent-ils donc pas des données?

Les données, une mine d’informations pour les journalistes - SciDev.Net Afrique Sub-Saharienne

Le terme est un raccourci pour «journalisme de base de données» ou «journalisme centré sur les données», à partir desquelles les journalistes trouvent des sujets, ou des angles pour des sujets à l'intérieur de grands volumes de données. Cette pratique du journalisme se rapproche du journalisme d'investigation, dans la mesure où elle exige beaucoup de recherche, allant parfois à l’encontre de la volonté de l’opinion. Elle peut aussi faire appel à la maîtrise de la visualisation des données ou la datavisualisation, car elle nécessite une collaboration étroite entre les journalistes et les spécialistes des outils numériques, pour réfléchir aux meilleures façons de présenter les données.

Alors pourquoi se préoccuper des tableurs et des outils de visualisation? Par où commencer? Demain tous journalistes ?: Les bases de données, nouveau métier du journaliste. Veille Datajournalisme. Les enjeux du data-journalisme pour la Presse: Part II. 17 octobre, 2013 0 commentaire Par Estelle Prusker-Deneuville, Doctorante Université Panthéon-Assas, Responsable des enseignements Media SciencesCom Audencia Group – le site de Sciencescom.

Les enjeux du data-journalisme pour la Presse: Part II

Une révolution dans les salles de rédaction Le data-journalisme appelle à une nouvelle organisation des salles de rédaction. Le journaliste doit s’entourer de nouvelles compétences nécessaires à la réalisation des différentes phases d’analyse et de mise en scène de l’information. "L'open data est un révélate. How to Import Web Data into Google Docs with ImportHTML. Data-journalisme : véritable avenir ou écran de fumée ? - Mes 2 ans à l'ijba.

Je voulais attendre la fin de notre session "data journalisme lab" pour écrire un article.

Data-journalisme : véritable avenir ou écran de fumée ? - Mes 2 ans à l'ijba

J'ai attendu l'étincelle qui pourrait changer le ton de ce billet. En vain. Pourtant, ceux qui me connaissent pourront en témoigner : le data journalisme, j'y crois ! Je milite pour la libération de données par les collectivités locales et je suis persuadé que l'information mise en forme graphiquement est une forme d'avenir du journalisme. Loin de moi l'idée de dire qu'il ne faut faire QUE cela, ou que l'avenir du journalisme passe uniquement par le data. Trop peu de médecins : des datas contre ... Le datajournalisme, c’est l’inverse... DJA 2013. Les as du data journalisme. Soixante-douze nominés pour huit prix: les Data Journalism Awards 2013 sont décernés ce soir, dans le cadre du News Summit du Global Editors Network (GEN, réseau mondial des rédacteurs en chef), qui se tient ces jours-ci à Paris.

Les as du data journalisme

Le jury est composé d'experts, allant de Paul Steiger ( ProPublica ) à Peter Barron (Google) ou encore Simon Rogers, fondateur du fameux DataBlog du Guardian . Le tout sponsorisé par l'incontournable géant Google. L'occasion de faire un point sur le journalisme et la visualisation de données en 2013. E-diplomacy, ou notre aventure dans le «data journalism» Par Marlowe HOOD PARIS – J’ai un problème : si, comme je l’ai promis, je raconte ici comment a vu le jour l’application de l’AFP basée sur Twitter The e-diplomacy hub, je risque d’irriter notre développeur, de faire hurler ma hiérarchie et de narguer les gentils gars de Twitter qui, à tout moment, peuvent faire capoter notre machine pour de bon d’une simple pichenette (ou de son équivalent numérique). Mais une version aseptisée de l’histoire passerait à côté de tous les drames que nous avons traversés et de toutes les leçons que nous avons apprises. Alors, essayons de jouer (prudemment) avec le feu…

France – USA : une innovation journalistique différente. 20110706 162050. Ouvrons les archives des journaux. Quelle est la couverture que les journaux donnent à tel ou tel évènement ? Existe-t-il des règles quant à la quantité de couverture donnée à un lieu ou une personne ? En 2008, j’avais fait l’expérience en montrant ‘le monde dans les yeux d’un rédac chef’, en comptant le nombre de fois où un pays était mentionné dans la presse. Résultat : Plus un pays est riche et plus il est peuplé, plus les médias en parlent. Rien de très surprenant, si ce n’est les exceptions à la règle (surreprésentation de l’Espagne et de l’Italie, sous-représentation du Japon et de l’Allemagne). Première journée en datajournalisme. Le 27 mai dernier avait lieu la première journée de formation du CFPJ au datajournalisme.

De grandes enseignes média étaient représentées : TF1, Ouest-France, le Nouvel Observateur, le Quotidien du Médecin… et puis il y avait un dodo dans un coin, venu en free-style pour tenter de se faire une religion sur la question : a t-on raison de se pâmer autour de ces « data-visualisations » qui nous viennent des States et d’Angleterre? En quoi le métier de datajournaliste diffère t-il de celui d’infographiste? Journalistes, les infirmières californiennes peuvent vous faire aimer les chiffres! Les journalistes français sont-ils si mauvais ? Se demande, dans un ouvrage récent, François Dufour, rédacteur en chef de Mon quotidien et ex vice-président des Etats généraux de la presse écrite.

Je reviendrais bientôt en détail sur ce stimulant essai, mais je peux vous donner la réponse de François Dufour : oui, les journalistes français sont mauvais. Je ne souhaite pas reprendre en bloc ce jugement. Mais il est certain que les journalistes français démontrent régulièrement des faiblesses inquiétantes. Plutôt que de pointer tel ou tel raté, je voudrais souligner notre marge de progression, en vous racontant l’histoire d’une enquête exemplaire. Actuvisu Blog. Quatre voies du datajournalism. Database journalism. The art of data visualization.

Pourquoi le data-journalisme, c’est l’avenir en marche. Le "data-journalisme" ou comment faire du journalisme avec les données. Player. Données publiques et journalisme: une mine de richesses! Libérez les données publiques gratuitement ! Une fois de plus, cette demande a été émise lors de la seconde conférence Lift France (technologie & prospective). Leur utilisation dans le domaine de l'information présente un intérêt énorme. Le journalisme de données commence à prendre son essor en France, mais les données publiques, contrairement à d’autres pays, n’y sont pas encore totalement libérées ou facilement accessibles.

Cette semaine à Marseille, lors de la seconde conférence Lift France (technologie & prospective), les appels se sont multipliés pour libérer gratuitement les données publiques. L’enjeu est économique, démocratique et social. Hélas, aujourd’hui, « nous avons l’état d’esprit du 19ème siècle, les méthodes du 20ème et les besoins du 21ème », a joliment résumé Sam Pitroda, conseiller en technologies de l’information du Premier ministre indien. Pour le reste, il faudrait quand même que les données soient disponibles ! La France en retard Des projets qui déjà foisonnent. Visualisation de données : rencontre avec David McCandless » Article » OWNI, Digital Journalism. Le journaliste du Guardian tient le site "Information is beautiful", sur lequel il met en scène toutes sortes de données.

Entretien autour des problématiques que pose la visualisation de données. Boire un thé avec David McCandless d’Information is beautiful quand on s’intéresse à la visualisation de données revient un peu à partager un pétard avec ses rockers préférés quand on est une groupie. Je souris béatement tandis qu’il peste contre sa nouvelle maison qu’il juge bien trop grande et trop froide. David met de l’eau à bouillir et je remarque que même sa théière est recouverte d’une petite laine. Quelques instants plus tard, je le suis, sans sucre et sans lait, dans les escaliers qui mènent à son bureau.

Work In progress Là, il me montre une infographie sur les exoplanètes qu’il termine actuellement pour The Guardian. La notion d’échelle est fondamentale pour moi ; je crois que c’est véritablement la clé de la visualisation de données car elle donne à la fois le contexte et le sens. Data journalism. Le data journalisme selon Simon Rogers. Comment les données changent le journali.


  1. geneghys Mar 24 2013
    Super...je vais aller voir tout cela ;)
  2. lestoile Mar 23 2013
    merci de véritable découverte j'ai réalisé un graphique avec trois critéres la durée de vie,la richesse individuel par pays et par an, et la tension artériel le gagnant est : le vietnam ! Madagascar est une trouvaille depuis la décolonisation ils sont toujours aussi pauvres mais ils vivent de plus en plus longtemps. Les datas bases sont des mines d'or d'informations" on peut aussi leur faire dire n'importe quoi! le discernement est un facteur important ! cordialement JH
  3. nrayssac May 6 2012
    Bravo pour cette sélection remarquable, vive la collaboration