background preloader

Journalisme

Facebook Twitter

Journaliste. Description métier Si on choisit cette voie, c’est dans la presse périodique que l'on a le plus de chance de travailler.

Journaliste

Elle accueille les plus gros bataillons de journalistes, suivie de la presse quotidienne régionale. À eux seuls, ces deux médias emploient plus de la moitié des journalistes. Les autres travaillent dans l'audiovisuel, la presse spécialisée ou quotidienne nationale et pour moins de 10 %, en agence de presse. 60 % des journalistes travaillent en région Ile-de-France. Le journaliste généraliste peut se spécialiser politique, culture, sport…Ce dernier par exemple exerce en presse écrite, radio, télé, internet. Mais attention, avant de s’envoler aux quatre coins du monde, le débutant est souvent sédentaire : interview par téléphone, rédaction des dépêches au desk (bureau central) et petits déplacements.

Le journaliste sportif est disponible jour et nuit, l’actualité sportive ne s’arrête jamais. La technologie multimedia a remplacé la plume et la machine à écrire. Salaires. Les écoles de journalisme reconnues. Quatorze établissements de formation initiale au journalisme dispensent des cursus reconnus par la profession depuis 1956.

Les écoles de journalisme reconnues

Cinq de ces lieux de formation se trouvent à Paris ou en région parisienne. Les neuf autres sont situés en province (Bordeaux, Grenoble, Lannion, Lille, Marseille, Nice-Cannes, Strasbourg, Toulouse et Tours). Les diplômes délivrés vont des DUT aux masters en passant par des diplômes visés par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. CELSA – Master option journalisme Établissement universitaire public Coût annuel des études : frais d’inscription universitaires* Diplôme : master de journalisme 30 admis sur concours Cursus en apprentissage possible en M2 depuis 2011 Adresse : 77 rue de Villiers – 92200 Neuilly-sur-Seine Tél : 01 46 43 76 76 / Fax : 01 47 45 66 04 * 256 € pour les masters, 186 € pour les IUT, gratuit pour les boursiers. Les écoles de journalisme. De nombreuses écoles forment au journalisme : publiques ou privées, accessibles après le bac ou un bac+2 ou 3, sur concours ou sur dossier, reconnues ou non par la profession… Le secteur recrute au compte-gouttes, néanmoins les candidats aux concours d’entrée restent nombreux.

Les écoles de journalisme

Pour se démarquer, il est important de bien se renseigner sur chaque école. Panorama de l’offre de formation. © Brigitte Gilles de la Londe / Onisep Les formations au journalisme ne cessent de se multiplier. À lire aussi Les écoles de journalisme reconnues par la profession Parmi la trentaine d’écoles existantes, 14 sont reconnues par la Commission paritaire nationale de l’emploi des journalistes (CPNEJ) : Les IUT de Lannion, de Tours (EPJT*) et l' IUT Nice-Cannes pour leur DUT Infocom option journalisme (bac+2 ). Journalisme : les études qui mènent au métier de journaliste - L'Etudiant. Journalisme Malgré des conditions de travail difficiles et la précarité du métier dues aux mutations de la presse, le journalisme suscite toujours des vocations.

Journalisme : les études qui mènent au métier de journaliste - L'Etudiant

Les nouveaux titulaires de la carte de presse sont de plus en plus diplômés d'une formation spécialisée. Les formations reconnues par la profession préparent des jeunes rapidement opérationnels et polyvalents, grâce aux nombreux stages pratiques, qui sont par ailleurs incontournables pour nouer des contacts dans le milieu. Elles offrent une approche transversale des différents médias et sont des lieux d'apprentissage des techniques de la presse écrite, de l'audiovisuel et du Web. Quatorze formations reconnues On compte 14 écoles reconnues par la profession. Les atouts de ces formations sont la polyvalence et la professionnalisation. Autres écoles : des cursus en deux ou trois ans Ces dernières années, les établissements privés formant au journalisme se sont multipliés.

Université : une offre diversifiée Ce qu'elle voulait faire. Reporter-photographe. Fiche métier Le reporter-photographe est un témoin de son temps.

reporter-photographe

Appareil photo en bandoulière, il parcourt le monde pour saisir des images de l'actualité (conflit armé, paysage tropical, cabinet ministériel...). Un métier fascinant qui reste difficile d'accès. © Onisep 2001. Journaliste. Fiche métier Grand reporter, flash-man, webrédacteur, présentateur TV...

journaliste

Le métier de journaliste recouvre des réalités très diverses. Mais, quel que soit le média (ou la méthode de transmission de l'information), cette profession exigeante reste difficile d'accès. Niveau minimum d'accès : bac + 2 Salaire débutant : 1480 € Statut(s) : Indépendant, Statut salarié Synonymes : Critique d'art, Flash-man, Journaliste reporter d'images, Journaliste scientifique, Journaliste sportif/ve Métiers Associés : Chef/fe de rubrique, Rédacteur/trice en chef Secteur(s) professionnel(s) : Arts du spectacle - Audiovisuel, Presse - Edition - imprimerie Centre(s) d'intérêt : Enquêter, analyser l'information, je veux en faire mon travail, J'ai le sens du contact, J'aimerais informer, communiquer, Je rêve de travailler à l'étranger.