E-reputation

Facebook Twitter
Par Olivier Duffez, Jeudi 11 août 2011 Dans les 5 dernières années, les réseaux sociaux n'ont cessé d'accroître leur importance. Aujourd'hui, ils sont ancrés dans les habitudes de centaines de millions d'utilisateurs. Comment Google et Bing se sont-ils adaptés à cette nouvelle donne ? Quel est l'impact de Twitter, Facebook et les autres dans l'algorithme de classement (référencement naturel) ? Ce qui est sûr, c'est que nous sommes entrés dans l'ère de la recherche sociale.

Guide du référencement social (SEO, SMO, SMM) : réseaux sociaux

Guide du référencement social (SEO, SMO, SMM) : réseaux sociaux
E-réputation et netlinking (SMX) » Blog Axe-Net Conférences SMX, la suite… Encore quelques notes prises rapidement lors des conférences du 6 juin. Je vous avoue que je trouve ces retranscriptions de mes notes assez amusantes, car pour une fois, je n’ai pas du tout à l’esprit d’optimiser quoi que ce soit en écrivant un article. C’est finalement assez reposant Alexandre Villeneuve : Developer sa visibilité pour améliorer son e-reputation Les 4 faces de l’identité numérique : E-réputation et netlinking (SMX) » Blog Axe-Net
Google Social Search – Google déploie sa recherche sociale en France ! Google Social Search – Google déploie sa recherche sociale en France ! L’importance réside surtout dans le fait que c’est opérationnel en France depuis quelques heures… Et les résultats obtenus sont plutôt bluffants, jugez par vous-même ! Et chez vous, qu’en est-il ? Pour voir les effets obtenus avec cette nouvelle « recherche sociale », il vous suffit de taper une requête dans le moteur de recherche Google et vous verrez apparaitre en dessous de l’url, une mention spéciale lorsqu’un de vos amis a partagé un article sur son compte Facebook ou sur son Twitter. Rappelons que cette recherche sociale nécessite d’être connecté à son compte Google. Voici un exemple pour illustrer cette petite révolution dans le monde de Google et des moteurs de recherche :
Pour tous ceux qui s’intéressent aux problématiques de la veille image, e-réputation, reputation management, identité numérique ou encore le personal branding, voici la boite à outils de veille nécessaire pour assurer une bonne couverture de son périmètre : actualités, blogs, commentaires, réseaux sociaux, forums…Ceci intéresse les individus et internautes soucieux de leur image en ligne, mais aussi les responsables et chargés de veille, communication, marketing…pour savoir ce qu’on dit sur leurs produits, leurs marques, leurs entreprises, leurs dirigeants… Les métamoteurs sociaux : ce sont des outils qui vont chercher dans différents types de sources comme les réseaux sociaux, les blogs, les microblogs… E-réputation : la boite à outils du veilleur | Demain la veille

E-réputation : la boite à outils du veilleur | Demain la veille

Emilie Ogez | Pérégrinations d'une fan du web

Emilie Ogez | Pérégrinations d'une fan du web Je suis consultante, formatrice et conférencière en médias sociaux et community manager. J’accompagne les entreprises de toutes tailles qui souhaitent promouvoir et développer leurs activités grâce aux médias sociaux. Je suis par ailleurs une vraie geek, une fan de rugby et j’aime mitonner des petits plats.
L’e-réputation est ce que les médias sociaux disent de vous 0inShareinShare0 –L‘idée moderne de la réputation se concentre sur l’e-réputation, ce qui constitue une erreur d’analyse. On a pas une réputation que sur le web. Chacun d’entre nous a une réputation sur son palier, dans sa rue, son quartier, son entreprise, son métier, auprès de son patron ou de ses collègues, et tout cela bien avant d’avoir une réputation sur le web. Il est possible, voire recommandé si l’on aspire à une visibilité publique dans sa profession, de considérer et d’agir sur sa réputation sur le web, mais elle ne constitue pas seule votre image. L’e-réputation est ce que les médias sociaux disent de vous
E-réputation sur Twitter : Erreurs des entreprises E-réputation sur Twitter : Erreurs des entreprises Il arrive que certains pseudo référenceurs ne savent pas comment travailler et utilisent des techniques qui ne sont pas recommandées pour le développement commercial de leur entreprise. Aujourd’hui une entreprise qui vend un logiciel de référencement professionnel vient de réaliser ce que l’on appelle une erreur ou un #fail pour les anglophones sur Twitter, souhaitant réaliser la promotion de leur produit avec le réseau social. Nous vous présentons ci-dessous un screenshot flouté pour des raisons de confidentialité, cet article a pour unique but d’expliquer aux lecteurs ce qu’il ne faut pas faire. Le mot-clé de la recherche Twitter était : Référencement.