background preloader

E-reputation

Facebook Twitter

Guide du référencement social (SEO, SMO, SMM) : réseaux sociaux. Par Olivier Duffez, Jeudi 11 août 2011 Dans les 5 dernières années, les réseaux sociaux n'ont cessé d'accroître leur importance.

Guide du référencement social (SEO, SMO, SMM) : réseaux sociaux

Aujourd'hui, ils sont ancrés dans les habitudes de centaines de millions d'utilisateurs. Comment Google et Bing se sont-ils adaptés à cette nouvelle donne ? Quel est l'impact de Twitter, Facebook et les autres dans l'algorithme de classement (référencement naturel) ? Ce qui est sûr, c'est que nous sommes entrés dans l'ère de la recherche sociale. Les réseaux sociaux dans les résultats des moteurs La recherche temps réel La recherche en temps réel de Google Premier constat : Google et Bing ont intégré des options permettant de faire des requêtes dans ce que Google appelle le temps réel et Bing le social. Mise à jour du 11/08/2011 : la recherche temps réel a été retirée de Google depuis le 2 juillet 2011.

La recherche sociale Deuxième constat : les moteurs proposent aussi de personnaliser les résultats en fonction de votre "sphère sociale". E-réputation et netlinking (SMX) Conférences SMX, la suite… Encore quelques notes prises rapidement lors des conférences du 6 juin.

E-réputation et netlinking (SMX)

Je vous avoue que je trouve ces retranscriptions de mes notes assez amusantes, car pour une fois, je n’ai pas du tout à l’esprit d’optimiser quoi que ce soit en écrivant un article. C’est finalement assez reposant Alexandre Villeneuve : Developer sa visibilité pour améliorer son e-reputation Les 4 faces de l’identité numérique : L’historique : Il faut savoir modeler au fi du temps les traces de son existence pour écrire sa propre histoire (et éviter que les autres ne le fassent parfois négativement pour vous)La cohérence : Avoir une communication cohérente sur l’ensemble du web. Valoriser les coûts rédactionnels de sa présence sur plusieurs années. Penser à « squatter » la SERP sur le nom de l’entreprise, mais aussi sur le nom du PDG ou du responsable de l’entreprise. Sur le web, la première page de Google est la première idée que l’on se fait d’une marque que l’on découvre. E-réputation : la boite à outils du veilleur.

Pour tous ceux qui s’intéressent aux problématiques de la veille image, e-réputation, reputation management, identité numérique ou encore le personal branding, voici la boite à outils de veille nécessaire pour assurer une bonne couverture de son périmètre : actualités, blogs, commentaires, réseaux sociaux, forums…Ceci intéresse les individus et internautes soucieux de leur image en ligne, mais aussi les responsables et chargés de veille, communication, marketing…pour savoir ce qu’on dit sur leurs produits, leurs marques, leurs entreprises, leurs dirigeants… Les métamoteurs sociaux : ce sont des outils qui vont chercher dans différents types de sources comme les réseaux sociaux, les blogs, les microblogs… Les moteurs de recherche des blogs : ce sont des outils qui vont chercher des contenus en provenance de blogs (parfois de flux RSS d’autres sources) et/ou qui permettent d’identifier des blogs dans un domaine spécifique.

E-réputation : la boite à outils du veilleur

Les moteurs de recherche d’actualité :  Pérégrinations d'une fan du web. E-Réputation et 15 outils pour suivre sa réputation sur internet. L’e-réputation est ce que les médias sociaux disent de vous. 0inShareinShare0 –L‘idée moderne de la réputation se concentre sur l’e-réputation, ce qui constitue une erreur d’analyse.

L’e-réputation est ce que les médias sociaux disent de vous

On a pas une réputation que sur le web. Chacun d’entre nous a une réputation sur son palier, dans sa rue, son quartier, son entreprise, son métier, auprès de son patron ou de ses collègues, et tout cela bien avant d’avoir une réputation sur le web. Il est possible, voire recommandé si l’on aspire à une visibilité publique dans sa profession, de considérer et d’agir sur sa réputation sur le web, mais elle ne constitue pas seule votre image.

L’e-réputation n’est pas toujours stratégique Prenez tous les experts de l’e-reputation dont je ne fais pas partie, du moins l’espère-je, vous trouverez le concept souvent résumé en une phrase qui porte toute la conviction du prestataire et tout le potentiel de services facturés : “Ce qui est important, ce n’est pas ce que l’on dit de vous, c’est ce que Google dit de vous”. Google, qu'as-tu fait de moi ? Image, notoriété et réputation. E-réputation sur Twitter : Erreurs des entreprises. Il arrive que certains pseudo référenceurs ne savent pas comment travailler et utilisent des techniques qui ne sont pas recommandées pour le développement commercial de leur entreprise.

E-réputation sur Twitter : Erreurs des entreprises

Aujourd’hui une entreprise qui vend un logiciel de référencement professionnel vient de réaliser ce que l’on appelle une erreur ou un #fail pour les anglophones sur Twitter, souhaitant réaliser la promotion de leur produit avec le réseau social. Nous vous présentons ci-dessous un screenshot flouté pour des raisons de confidentialité, cet article a pour unique but d’expliquer aux lecteurs ce qu’il ne faut pas faire. Le mot-clé de la recherche Twitter était : Référencement. La technique de cette entreprise qui vend un logiciel pour les experts en référencement n’est donc pas recommandée puisque celle-ci réalise un spam sur le réseau social Twitter. Le titre qui change adapté à l’URLLe même texte sur les différentes pagesDes mots-clés sans rapport avec le produit D’autres exemples divers : Les outils de veille et e-réputation cartographiés.