background preloader

Projet 2015

Facebook Twitter

Google. Le contrôle par la pensée, l’interface ultime. La possibilité de contrôler des machines par la pensée n’est pas nouvelle. Elle a même donné naissance à une véritable discipline scientifique appelée « BCI » (pour « Brain-Computer Interfaces », « Interfaces Cerveau-Ordinateur » en français). En réalité, ce terme recouvre de multiples technologies et recherches qui visent toutes, d’une manière ou d’une autre, à investiguer la manière dont nous pourrions un jour piloter une machine sans utiliser autre chose que notre pensée.

On peut distinguer deux grandes voies dans ces recherches. La première concerne les techniques dites « non intrusives ». Schématiquement, il s’agit de capteurs, en général placés à proximité de – ou sur – la tête, qui enregistrent les ondes cérébrales et les transmettent, après décodage, à un ordinateur. Du cerveau à l’ordinateur Les nombreuses recherches sur les techniques non-intrusives ont d’ores et déjà abouti à des résultats significatifs. Mais ces recherches se heurtent à plusieurs difficultés de taille. Vidéos. L’overdose d’événements digitaux et entrepreneuriaux. Ceci est une reprise un peu élaborée d’un petit coup de gueule personnel sur Facebook du 11 juin 2015. C’est moins percutant mais plus argumenté et avec quelques propositions à la clé !

Ce mois de juin 2015 était à l’image des derniers mois : une hypertrophie d’événements autour du numérique : BIG de Bpifrance, Université du Numérique du Medef, Cross vidéo days, Futur en Seine, Conférence du Numérique de Paris, Assemblée Générale de l’EBG et conférence Hellow Tomorrow pour ne citer que les plus importants et uniquement sur Paris. Ils faisaient suite à de grandes manifestations en région comme le Web2day de Nantes qui avait lieu début juin. Et je n’évoque même pas la flopée de petits événements et la profusion des concours de startups organisés par les grandes entreprises, les agences de communication et autres organisations.

L’origine de l’overdose ? Nous assistons à une véritable overdose d’événements sur le numérique, mis à toutes les sauces sponsorisées. Le pire ? Démocratie participative. Une boîte à idées numérique - Elven. Arts, cultures et sociétés numériques | All content by Minnie Fractale. Nichons -nous dans l'Internet — Revue semestrielle. La participation des habitants : les défis du triptyque » Le fil des idées. La participation des habitants est au cœur des nouveaux contrats de ville. Elle s’illustre notamment par la mise en place des conseils citoyens. Certains territoires les ont déjà mis en place, d’autres s’interrogent sur le rôle à leur donner. Depuis le début du mois de janvier, la ville de Lyon a engagé un travail de mobilisation des habitants et des acteurs locaux. Ce travail doit notamment fixer le cadre des conseils citoyens, leur mode de fonctionnement et de gouvernance. Plus globalement, il doit permettre de définir la place des habitants et leur rôle dans le futur contrat de ville.

Cette mission nous a été confiée. Un temps d’échanges avec les acteurs locaux et les habitants déjà investis dans les structures de concertation. Ces deux temps ont été suivis de rassemblements, qui ont permis à l’ensemble des personnes rencontrées de faire émerger des problématiques communes, que nous avons appelées défis , et pour lesquels elles sont prêtes à s’engager. La participation dans l’action :

Cédric Villani: "En l'an 2025, nous aurons encore plus de problèmes que maintenant. Et nous les aborderons avec courage et fierté!" Cet article fait partie d’une série commémorant les 10 ans de la création du Huffington Post aux États-Unis par Arianna Huffington. Chacune des 13 éditions internationales du HuffPost (Etats-Unis, UK, Italie, Espagne, Allemagne, Inde, Japon, Corée du Sud, Brésil, etc.) a choisi une femme ou un homme qui comptera dans les 10 ans à venir pour lui demander de se retourner sur les dix dernières années mais aussi comment il voit la décennie à venir.

La France a choisi le mathématicien Cédric Villani qui a joué pour nous au jeu des questions / réponses. Le choix des autres éditions internationales est à découvrir dans les jours qui viennent en cliquant ici. Cheveux longs romantiques, chemise à jabot, broche en forme d'araignée et lavallière façon dandy du XIXe siècle... Sauf que, né en 1973, ce quadragénaire iconoclaste n'hésite pas à sortir de son pré-carré pour s'investir dans la vie de la cité. Pourquoi il comptera dans 10 ans? Mais sur 10 ans, je n'y pense même pas!

Mulhouse : une démocratie participative grâce au numérique. Après d'autres initiatives comme à Paris, Mulhouse adopte une démarche de démocratie participative numérique. PublicitéLes initiatives de démocratie participative via les outils numériques se développent à travers le pays. Après la plate-forme parisienne Madame la maire, j'ai une idée ou l'initiative privée Démocratie Ouverte, c'est au tour de la ville de Mulhouse de promouvoir Mulhousecestvous.fr. Une agence municipale dédiée (Agence de la Participation Citoyenne) a été créée pour gérer les outils et moyens humains affectés à la démarche en attendant la nomination également d'un conciliateur municipal. L'objectif est bien de mener une co-construction de la politique locale entre élus et citoyens impliqués grâce à un débat le plus ouvert possible. Chaque consultation débute ainsi par une présentation d'un projet ou d'une question. La participation citoyenne ne se limite pas à cette initiative en ligne.

Article rédigé par Laurent Mavallet, Journaliste Partager cet article. Dans le cimetière numérique de la démocratie participative. L’UMP relance la démocratie participative avec une application mobile. Mais a-t-elle retenu les leçons du passé ? Retour sur la lente agonie des plateformes lancées en fanfare par les partis politiques. C’est reparti ! L’UMP va lancer dans peu de temps son application pour smartphone.

Le projet en rappelle d’autres, du début 2010. Dans un élan participatif et marketing, la plupart des partis politiques français ont lancé leur plateforme collaborative ouverte aux citoyens. Hécatombe chez les sites collaboratifs Mais la technologie et les internautes ne se laissent pas embarquer aussi facilement. Pour tempérer un peu les ambitions de l’UMP, revenons sur quatre grands noms du participatif politique à l’ère numérique. Désirs d’Avenir « Les débats continuent en intranet » Sur la « home » du site, les images commencent à prendre la poussière.

L’association, créée en décembre 2005, se développera véritablement avec son site participatif en février 2006. Un « avenir » incertain La CooPol. BD numérique : Histoire de la bande dessinée numérique française - BDZMag. La bande dessinée numérique existe en France depuis plus de dix ans, et le temps est venu nous apporter le recul nécessaire pour considérer ses évolutions historiques.

Due à Julien Baudry, cette série d’articles entreprend de remettre en perspective l’effervescence actuelle dans un temps long, et de porter à la connaissance du public qui découvre la bande dessinée numérique en 2012 l’inventivité que déployaient certains auteurs à la fin des années 1990.Mais cette « histoire de la bande dessinée numérique » a surtout vocation à tracer de grandes lignes et à ouvrir des pistes pour la réflexion à venir.

Son auteur ne la conçoit pas comme un travail achevé et définitif, mais plutôt comme une brique première mais indispensable. Partie 1 : contexte d’émergence de la bande dessinée numérique en France par Julien Baudry [avril 2012] Partie 2 : la bande dessinée numérique à l’assaut du web (1996-2004) par Julien Baudry [mai 2012] Partie 3 : les blogs bd, une spécificité française ? Sources : Transformation digitale de l'industrie : une opportunité à 1 250 milliards d'euros. Roland Berger estime que si le secteur industriel européen rate son tournant numérique, il engrangerait une perte de plus de 605 milliards d'euros d'ici 2025. Si le secteur industriel ne parvient pas à tirer profit de la transformation digitale, le manque à gagner s'élèverait à 605 milliards d'euros à l'horizon 2025 pour 17 pays européens*, selon Roland Berger.

En revanche, si le virage numérique de l'industrie est réussi, le cabinet estime une création de valeur ajoutée à hauteur de 1250 milliards d'euros sur les 10 prochaines années. Le terme d'industrie rassemble des secteurs variés pour qui l'inclusion du digital est plus ou moins évidente, de l'automobile à l'industrie pharmaceutique en passant par l'aérospatiale et les usines de fabrication de produits électriques. Si l'Europe ne prend pas le tournant du digital, le manque à gagner pourrait s'élever à 605 milliards d'euros Enfin, plus tardivement, la transformation digitale gagnera l'industrie chimique et l'aérospatial.

La fracture numérique se creuse entre pays riches et pays pauvres, déplore le Forum économique de Davos. La Finlande s’est fait ravir par Singapour le premier rang d’un classement évaluant la capacité de 143 pays à se tenir prêts à utiliser et à tirer parti des technologies de l’information et des communications (TIC), ont rapporté la semaine dernière les auteurs d’un Rapport mondial sur les technologies de l’information placé sous l’égide du Forum économique mondial qui se tient chaque année à Davos, en Suisse.

On ne retrouve ensuite que des pays riches d’Europe parmi les dix premiers, excepté pour les États-Unis (7e) et le Japon (10e). Le Canada a obtenu de bons résultats cette année, en se classant au 11e rang, six places de mieux qu’en 2014. On y salue entre autres les cadres réglementaires et l’environnement d’affaires en la matière. Écart grandissant Un appel aux gouvernements et aux producteurs de contenu. Progrès scientifique, progrès technique, progrès humain : démêler l'écheveau pour respirer un peu. On appelle "post-moderne" notre époque parce qu'elle remet en question les idées qui caractérisaient l'époque "moderne", les idées de la Renaissance, des Lumières, et de l'Ère industrielle.

Mais pas toutes, bien sûr, et parfois il s'agit de les remettre en question pour les réinterpréter, les réorienter, pas nécessairement pour y renoncer. Où en est-on sur la notion de "progrès" ? Cette idée est au centre d'un système de valeurs qui subit le processus de désenchantement post-moderne, comme les notions connexes de "développement" ou de "croissance". Les décroissants affirment que la croissance est un dogme absurde et qu'un état stationnaire de l'économie serait préférable, ou même qu'une phase de décroissance est nécessaire pour passer à un régime économique simplement soutenable écologiquement. Et le progrès ? Le progrès scientifique Le progrès technique Le progrès humain La question du progrès devient donc : quel est notre système de valeurs ? Dossier - L' irréligion du progrès. Le dossier présenté ici prend naissance dans une réflexion issue d'un phénomène qui semble déjà appartenir à une autre époque.

Il y a cinq ans de cela, un certain nombre de personnalités classées à gauche ont choisi de soutenir Nicolas Sarkozy. Parmi ces personnalités certaines ont décidé de s'estampiller "progressistes". Nous fûmes un certain nombre au sein de nonfiction.fr à nous interroger sur la signification de cette tentative de renversement d'un vocabulaire politique auparavant ancré à gauche et qui semblait désormais devenir flottant. Nous nous demandâmes alors si nous n'assistions pas là à une manifestation nouvelle de ce sinistrisme qui est une des caractéristiques de la vie politique française depuis les débuts de la IIIème république comme le soulignait Albert Thibaudet dès 1932. Notre époque est indéniablement celle d'un scepticisme généralisé à l'égard de toutes les promesses de progrès, en particulier dans le domaine politique. . * Sommaire : [Portrait d'innovateur] Les robots de Bertin Nahum donnent vie à la neurochirurgie micro-invasive | L'Atelier : Accelerating Business.

Les nouvelles technologies pénètrent les blocs opératoires. Y compris des robots destinés à assister le chirurgien et son équipe au cours d’opérations d’une extrême précision. Comme ceux de Bertin Nahum, président et fondateur de Medtech, entreprise française située à Montpellier et spécialisée dans la robotique chirurgicale. Il est finaliste du Prix Marius Lavet qui sera remis lundi 23 mars.

Un innovateur ? Ingénieur de formation, Bertin Nahum découvre "par hasard" à l’occasion d’un projet de fin d’études avec l’hôpital neurocardiologique de Lyon la façon dont les technologies peuvent être mises au service de « l’une des choses qui est sans doute les plus nobles ; à savoir soigner les patients ». Au terme de cette expérience, Bertin décide de se diriger vers l’ingénierie médicale. L’idée disruptive ?

"Lorsque Medtech a été créée, nous avons commencé dans la chirurgie mini-invasive du genou en développant un premier Robot, baptisée Brigitte". Pourquoi s'y intéresser? Et à l'avenir ? « L’automatisation ne détruit pas le travail mais l’emploi salarié » Depuis bientôt un an, dans le fonds de pension de Hong Kong spécialisé dans la biotechnologie Deep Knowledge Ventures, le conseil d’administration est présidé par Vital, un algorithme. Cette intelligence artificielle trône parmi les patrons en costumes, décide des investissements, rédige des rapports financiers, des cas cliniques ou encore des analyses sur l’état des brevets. Elle fait tout cela en quelques secondes, en s’appuyant sur d’énormes bases de données mises à jour en temps réel.

Vital fonctionne un peu à la manière d’Ambush, Cobra, Guerilla ou Ninja, ces intelligences artificielles agressives, en charge de spéculer sur les marchés financiers et qui mettent, petit à petit, les traders et analystes financiers au chômage technologique. Les emplois automatisables ne sont plus seulement les plus pénibles et répétitifs, mais concernent aussi des métiers qualifiés. Dans son article paru dans l’ouvrage collectif Le capitalisme a-t-il un avenir ? Les Français font leur révolution numérique.

SoonoScope 10 - BackSlash (extrait) Edition 2015 | Futurapolis. Tous au campus Futurapolis ! Etudiants, chercheurs, capitaines d’industrie, penseurs… Futurapolis organise la rencontre entre les hommes et les femmes d’univers différents, le long du Quai des Savoirs (Allée Jules Guesde), en plein cœur de la ville de Toulouse, entre le quartier des Carmes et du Palais de Justice. Trois lieux seront occupés par Futurapolis : le tout nouveau Quai des Savoirs, le Muséum d’Histoire naturelle et le Théâtre Sorano. Un véritable campus pour la science et l’innovation ! Le Muséum d’histoire naturelle de Toulouse – 35 allée Jules Guesde Quai des Savoirs – carrefour de l’intelligence Inauguré en octobre prochain, le Quai des Savoirs sera le vaisseau amiral de la French Tech toulousaine et l’épicentre de l’université de Toulouse.

. © Architecte mandataire SCAU. Le grand Lab Futurapolis Mais qui dit « Makers », dit démonstrations. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Evénements Libé. Sélections. La Cie Organic Orchestra presents EZRA - BIONIC ORCHESTRA 2.0. "Humans have always made noises, produced music and imitated their environment using their mouths. The twentieth century's sound landscape has been shaped by recordings and synthesis. Humans have been naturally inspired by this when utilizing vocal organs in an unprecedented technical diversity. Since the late 1970s in New York, this art has been called "Human Beatbox". In the beginning was the breath... immersing us in the realm of non-verbal expression and in this passionate relationship between humans and machines. Trying to avoid anything that could alter this organic music, I kept transforming it while playing and creating.

And finally, I was caught up in this game that is enabled by today's technologies. In the pursuit of transforming the use of the breath, I embarked on a passionate, almost unbridled quest to create a device, which would allow one to enhance oneself through a single gesture, to mould the material of sound and light, shifting it to the audience's space. "

Democratie 2015

"Face au terrorisme : comment les démocraties s’organisent" en images. "Face au terrorisme : comment les démocraties s’organisent" en images. Harcèlement sexiste : bientôt un avis. Genius compte transformer le web en un immense Wikipédia | L'Atelier : Accelerating Business. Laval Virtual du 8 au 12 avril 2015. Expérience client : le Big Data et l’éthique sont-ils indissociables ? Big Data - Cet homme sait avant vous ce que vous allez acheter ! Cinq conseils pour les entreprises qui veulent se lancer dans le Big Data. Données personnelles : PayPal change de braquet - Les Echos.

Rendez-vous - Exposition HACK ! Pour une éthique de la data, moteur de croissance économique. Exploration de données : un environnement juridique en évolution. Marchandise du 21eme Siècle - Green.SI. Publier à l’ère des Big Data. Les big data : Far West informationnel. Roland_Berger_Du_rattrapage_a_la_transformation_20140929.pdf. Accueil. Télécom ParisTech renforce ses formations big data. Jeremy Rifkin : “Ce qui a permis le succès inouï du capitalisme va se retourner contre lui” Cour des comptes : le datamining pour lutter contre le travail au noir. SavoirsCom1.

RSLN | Ce site web vend vos données personnelles... et vous rémunère. Xavier de La Porte. Discriminations au travail: «Il faut mesurer la diversité des origines dans les entreprises» Démocratie et numérique | Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys. Le big data au secours de l'environnement - Page 2 sur 2 | Page 2. 8 domaines dans lesquels les robots prendront plus de place que les humains. Les start-up françaises qui préparent notre avenir - 1. Adrien M / Claire B. Wp-content/uploads/2014/07/FA_DOSSIER_DONNEES_PERSONNELLES_CULTURELLES_JUIN_2014_V100614.pdf. Wp-content/uploads/2014/07/FA_DOSSIER_DONNEES_PERSONNELLES_CULTURELLES_JUIN_2014_V100614.pdf. Vivre parmi les écrans / Living among Screens. Prospective. Le travail en 2053. Chauffer chez soi avec les Big Data.

Avec le big data, le recrutement entre dans une nouvelle ère. Du Big data aux algorithmes prédictifs : la révolution sociétale est en marche ! - Les Echos. Vivre par(mi) les écrans aujourd’hui. Évolutions et proliférations d'un système complexe - Faculté de Philosophie - Université Jean Moulin Lyon 3 - du 2 septembre 2014 au 4 septembre 2014. Les interfaces cerveau-machine permettront à l’humanité de fusionner avec les machines. Emploi : pénurie de bibliothécaires et d'archivistes annoncée pour 2030.

Programme 2014 » Forum Changer d'ère. Saut dans le futur : le monde du travail en 2053. Internet : Pour le meilleur et pour le pire. Lyon, 18 septembre 2014 - Visite du programme Persée. Internet. Pour le meilleur et pour le pire. Questions Numériques 2014/2015 : Les Controverses. Amandine Brugière. Rand Hindi, La Data services compris. Les fins d'Internet - Boris Beaude - Fyp - 2014. Internet. Changer l'espace, changer la société - Boris Beaude - Fyp - 2012. EXTRO. DocSI, n° 4, décembre 2013. <br>Dossier : L’information : quels scénarios <br>dans 50 ans.

Chômage : le numérique à la rescousse ? On ne dit plus Big data mais mégadonnées. Charles Nepote (Fing) : ”Si les fablabs sont nés aux États-Unis, les infolabs naîtront en France” Ce soir, Arte s'intéresse à l'avenir de la presse, du papier et du numérique. Analyses de fond et études Médiamétrie sur les usages et l'audience des médias auduiovisuels et interactifs, ainsi que les comportements du public à leur égard. L’illétrisme numérique est un vrai problème de société. Le débat : demain, tous codeurs ? Le numérique menace-t-il l'industrie du luxe ? (1/2) Les bibliothèques toutes désignées pour l'éducation numérique.